AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782714480828
384 pages
Éditeur : Belfond (07/03/2019)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.9/5 (sur 79 notes)
Résumé :
Rivalité féminine, faux-semblants, manipulation et vengeance mortelle... La reine du polar anglais revient en force avec un thriller aussi retors qu'addictif.

Cleo North sait qu'elle devrait se réjouir pour son petit frère Marcus. Pourtant, rien n'y fait, elle ne sent pas du tout sa nouvelle compagne, Evie, et voit d'un très mauvais œil l'influence croissante de la jeune femme sur son frère. Et puis que signifie cette propension à se blesser " acciden... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  20 mai 2019
Lorsque , Stéphanie policière, arrive sur les lieux avec son co-équipier, deux corps gisent, ensanglantés, sur un lit. L'homme est mort , la femme est vivante, c'est elle qui a tué. Légitime défense ? …
Un petit air de déjà vu pour Stéphanie , car dans cette sublime maison , il y a quelques années , la première épouse de Mr North, était tombée dans l'escalier menant au sous- sol .
Accident : avait conclu la justice…
Très vite , le bébé du couple est confié à Cleo, la soeur de Marcus, laquelle n'a jamais aimé Evie, tout comme elle n'aimait pas Mia et le procès peut commencer.

C'est une histoire qui m'a envoutée jusqu'aux 3/4 du livre.
Les personnages sont mystérieux à souhait, on ne sait pas sur quel pied danser. L'attachement de Cleo pour son frère est-il normal ou pathologique ? Ce frère photographe qu'elle protège si bien, (elle est sa galeriste) est-il fragile, malchanceux ou pervers ? Et Evie , victime de blessures accidentelles à chaque départ professionnel de son compagnon , est-elle si maladroite ?
Entre les personnalités troubles des deux belle- soeurs , le lecteur ne sait pas à qui faire confiance, d'autant que notre couple de flics n'est pas d'accord, occupés qu'ils sont , à gérer leur histoire commune .
Et c'est là que le bat blesse… La fin n'est pas à la hauteur des débuts. On se dit tout ça pour ça.. Et je n'y ai pas cru.
Trop mélo, trop tarabiscotée, et surtout : rien qu'un petit clic de souris dans la main d'un flic un peu futé (ou bosseur) aurait pu tout résoudre en un rien de temps. Et on se dit qu'ils sont franchement nuls d' être passés à côté !
Et quand on a un peu de "bouteille" en tant que lectrice de romans policiers, on est déçue … Dommage , le début était vraiment chouette, efficace, rythmé.

Challenge Mauvais Genres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          486
Elodieuniverse
  24 avril 2019
Mark North (Marcus sous son nom d'artiste) est photographe. Il rencontre Evie Clarke qui lui demande de faire des photos pour son père. Très vite, le courant passe et ils forment un couple. Ils ont d'ailleurs la petite Lulu quelques mois plus tard. Un couple parfait? En apparence... Evie a souvent des accidents domestiques (brûlures, membres cassés...), quelque chose ne semble pas aller dans leur couple. Qui est vraiment Marcus? Qui est Evie?
Deux corps sont retrouvés par le sergent Stephanie King, un homme et une femme sur un lit imbibé de sang. L'homme a été poignardé, la femme est vivante. Il s'agit d'Evie et de Marcus. Que s'est-il passé? "Je l'ai tué" Evie avoue et soutient la légitime défense, elle est condamnée pour meurtre...
S'ensuit l'enquête, le procès... Et une ombre au tableau: Cleo la soeur de Marcus qui soutient que Marcus est un saint...
Nous avons, dans ce livre, le point de vue d'Evie et de Cleo. Cleo incarne la perfection, semble être au centre de leur histoire et s'immisce dans leur vie car elle est très (trop?) proche de son frère. J'ai trouvé chaque personnage louche et je n'ai cessé de me demander où était la vérité? L'auteure distille au fur et à mesure de la lecture des indices à prendre ou à laisser mais qui vous fera vous interroger sans cesse. On entre dans la vie d'un couple, de ses secrets, des non-dits et des faux semblants...On ressent une certaine tension entre Evie et Marcus mais aussi entre chaque personnage. D'ailleurs, qui était Mia, l'ex-femme de Marcus? Décédée dans le sous-sol de la maison... L'affaire a été bouclée et conduit à un accident. le sergent Stephanie King va passer cette enquête ainsi que celle de son ex-femme au peigne fin et ce qu'elle va découvrir fait froid dans le dos. Qui croire? Que croire? Attention à ne pas être manipulé... (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Bazart
  28 mai 2019
En Angleterre, le sergent Stephanie King se rend au domicile d'un couple après l'appel d'une femme criant à l'aide. Sur place, deux corps retrouvés: celui de l'artiste Marcus North et de sa compagne Evie.
Dispute conjugale ou intrusion ? Sa soeur Cleo Noth,. avec qui la victime partageait une relation assez fusionnelle, fera tout pour que la vérité éclate au grand jour. Mais une question se pose : à trop protéger son frère, Cleo n'avait t elle pas tendance à ignorer les côtés sombres de ce dernier ?
Si les romans policiers venus du froid et les tueurs en série continuent de faire frissonner des millions de lecteurs, la tendance actuelle est plutôt au thriller domestique : des individus ordinaires, parfois mal dans leur peau, et qui cachent quelques secrets ( cela ne serait pas drôle sinon), qui font face à un mal insidieux, celui qui se cache dans le salon des voisins ou qui se glisse jusque dans leur vie de famille..
La preuve en est trouvée avec "Ce qui ne tue pas", cinquième roman de Rachel Abbott.
Rachel Abbott n'est pas forcément la reine des thrillers domestiques , car c'est une des premières fois qu'elle aborde frontalement ce genre, mais c'est assurément celle des thrillers psychologiques ciselés dont le plus connu est sans doute Illusions fatales.
Rachel Abbot n'aime rien de plus que brouiller les pistes et d'aventurer le lecteur qui ne demande que cela, dans des rebondissements à gogo, pour que celui ci n'ait jamais l'occasion de 'ennuyer ( l'ennui: ennemi le plus redoutable de l'auteur de polars).
Dans "ce qui ne tue pas" ( référence à Nietchze oblige) , comme dans tout bon thriller domestique, les faux-semblants et rivalité sont bien présents et les fantômes du passé ressurgissent sans crier gare.
Comme dans tout bon thriller, le puzzle du dernier roman de Rachel Abbot ne va se reconstituer qu'à la toute fin de cet prenant thriller!!
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
frconstant
  10 mai 2019
Rachel Abbott nous entraîne dans un récit où le vrai sonne faux, le faux paraît vraisemblable et où tout n'est que manipulation, vengeance, violence et rivalité féminine entre Evie et Cléo, la soeur de Marcus qui, toute sa vie, a tenté de le protéger.
Un thriller qui trouve sa source au fond d'un monde tordu, laisse croire au lecteur qu'il peut tout de même s'approcher de la vérité et qui, de pied de nez en pied de nez au bon sens, va l'entraîner là où il ne pouvait l'imaginer.
Mort, violence, manipulation et soif de vengeance sont omniprésentes dans ce roman. Marcus, cet artiste vulnérable ou ce manipulateur violent, est protégé par sa soeur Cléo. Celle-ci ne peut supporter Evie, la nouvelle compagne de Marcus qui, c'est manifeste, cherche à briser ce lien de famille et à isoler leur amour loin du droit de regard inquisiteur que s'octroie Cléo. Ces deux femmes vont se méfier, se jouer l'une de l'autre et manipuler des bouts de vérité accommodée suivant leurs intérêts divergents.
En suivant le récit et les questions que se pose l'agent Stéphanie King, tour à tour, le lecteur se prend à supporter l'une, voudrait démolir l'autre et se réjouit qu'enfin le Marcus ne puisse plus nuire. Mais tout bascule, les cartes sont remélangées et le jeu est tout autre… jusqu'au nouveau rebondissement qui ouvre encore une nouvelle voie, un nouveau gouffre, une descente aux enfers. le lecteur crie victoire, vengeance. Il reprend sa parole et change sa cible. Ses appuis se dérobent… Qui faut-il croire ?
Bref, Rachel ABBOTT réussit parfaitement son coup, nous déstabiliser sans cesse tout en nous forçant à la suivre là où elle veut : au coeur d'une rivalité féminine morbide, au plus profond de l'inacceptation du passé, au milieu de l'abject et d'une soif de justice sous la Loi du Talion. Ses personnages sont admirablement typés. Tous ont leur portrait psychologique qui les identifie. Tous ont des faces cachées qui sèment le doute. A qui faire confiance ? Rachel ABBOTT nous met en situation d'inconfort, nous propose puis et détruit les repères nécessaires à deviner la vérité. Mais, même assis entre deux idées, le lecteur n'en garde qu'une troisième: poursuivre sa lecture pour connaître la vérité !
Une écriture addictive à souhait ! Surtout, ne pas s'en priver!
Lien : https://frconstant.com/2019/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
clairesalander
  25 mai 2020
J'aime bien les romans de Rachel Abbott, ce sont des thrillers psychologiques bien écrits et bien tournés. Mais celui-ci dépasse les autres que j'ai lu d'elle !
L'histoire débute par la découverte de deux personnes enlacées dans un lit, dont l'une est morte, égorgée par l'autre. C'est Marcus North, célèbre photographe, qui s'est fait assassiner par sa femme Evie. Quand l'agent Stéphanie King voit cette scène, elle repense au fait qu'il y a quelques années, la femme du cadavre avait péri lors d'une chute dans cette même maison. Et cette coïncidence la titille, même si en apparence l'affaire est simple. Cleo, la soeur de Marcus, est dévastée car elle adorait son frère et a toujours détesté sa belle-soeur.
Le roman donne la parole à Cleo, Evie et Stéphanie. Au travers de leurs pensées, l'autrice prend un malin plaisir à nous balader. Evie était-elle une femme maltraitée qui en a eu marre de son bourreau, qui aurait pu d'ailleurs être l'assassin de sa première femme ? Ou une menteuse patentée ? Cleo n'a aucun doute, elle considère son frère comme un saint. Quant à l'agent King, elle se pose beaucoup de questions sur cette affaire qui comprend énormément de parts d'ombre.
Faux semblants, flash back, vengeance, un coktail explosif et addictif ; j'ai d'ailleurs dévoré ce roman en une nuit, luttant contre le sommeil tant je voulais connaître le dénouement de l'histoire. Seul bémol : l'histoire d'amour entre Stéphanie et son partenaire, peu intéressante et inutile à l'intrigue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
fabien2830fabien2830   10 juillet 2020
— Inspecteur, j’ai trouvé quelque chose qui va vous intéresser.
La bouche de Gus se tordit légèrement, puis il prit une profonde
inspiration et suivit la femme dans la chambre principale.
— Qu’est-ce que je suis censé voir ?
Stephanie était restée dans le couloir, à l’extérieur de la chambre où Gus
discutait avec l’enquêtrice. Elle entendait chaque mot de leur conversation.
— Cet interrupteur, répondit la femme.
Elle avait dévissé le socle et, sans en détacher les fils, l’avait incliné vers
lui.
— Désolé, mais je ne suis pas électricien. Il va falloir m’expliquer.
— Vous voyez ce fil ? C’est la phase, elle est normalement raccordée à ce
terminal, mais elle a été déplacée sur cet autre. La personne qui a actionné
l’interrupteur a dû provoquer un court-circuit qui a immédiatement fait sauter
le disjoncteur.
— Quoi, vous êtes en train de me dire qu’on a affaire à un sabotage
délibéré ?
— Ce n’est pas à moi de tirer ce genre de conclusion, mais soit c’est
effectivement le cas, soit quelqu’un s’est planté en essayant de faire un peu
de bricolage. Je ne vois aucune raison de vouloir bidouiller ce truc, cela dit. Il
a l’air assez neuf.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
fabien2830fabien2830   07 juillet 2020
Après le virage, elle vit apparaître un long mur blanc, haut de six mètres, percé en son centre d’une large double porte en bois.
— Qu’est-ce que c’est que cet endroit ? s’étonna Jason, baissant la voix face à cet étrange tableau.
— C’est le mur arrière de la maison.
— Il n’y a aucune fenêtre. Pourquoi construire une maison sans fenêtres ?
— Attends de voir l’intérieur.
Elle sentit son regard sur elle.
— Vous êtes déjà entrée ?
Elle acquiesça. Elle ne voulait pas se remémorer la dernière fois qu’elle avait dû venir ici. Elle espérait de tout son cœur que l’histoire n’allait pas se répéter. Mais un appel à l’aide n’était jamais bon signe et, malgré ses qualités esthétiques, la maison lui donnait froid dans le dos.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
fabien2830fabien2830   07 juillet 2020
Jason croisa les bras comme s’il avait tout dit et elle fut tentée de lui demander s’il avait écouté quoi que ce soit lors de sa formation. Elle détestait se coltiner les bizuts, en particulier ceux qui donnaient leur avis sans être suffisamment informés.
— Le 999 a reçu l’appel d’une femme qui criait à l’aide, c’est tout ce qu’on sait. La communication a été coupée. À en croire la société de surveillance qui gère la maison, elle est aussi barricadée que Fort Knox, une intrusion est donc peu probable.
Stéphanie comprenait parfaitement ce que ça impliquait. Leur victime connaissait la personne qui la menaçait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BazartBazart   28 mai 2019
Mark ne tarde pas à annoncer qu'il est fatigué et veut se mettre au lit. Il est encore à cran, il ne va pas s'endormir de sitôt. Il a envie que je le suive et en dépit de tout, j'accepte. Autant que possible, j'ai besoin de le garder de bonne humeur pendant les quelques jours qui précèdent son départ à Paris. C'est difficile. Plus difficile que je ne pouvais l'imaginer.
Commenter  J’apprécie          70
fabien2830fabien2830   13 juillet 2020
En quoi le mariage de Mark et Mia aurait-il pu provoquer sa colère ?
— Nous savons déjà que sa mère est morte, mais vous avez mentionné un frère. Vous savez ce qu’il est devenu ?
Nigel Clarke acquiesça.
— Je crois que c’est à cause de lui que cet endroit l’obsède autant. Il s’appelait Dean.
— Où est-il à présent ?
— Il a été victime d’un accident quand il avait neuf ans environ. Il est mort d’une manière tragique et, malheureusement, elle était aux premières loges.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Rachel Abbott (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rachel Abbott
Cela fait maintenant dix ans que Rachel Abbott fait trembler ses lecteurs avec ses thrillers psychologiques ciselés qui tiennent en haleine jusqu?à la dernière page... L'écrivaine britannique compte déjà 3 millions d?exemplaires vendus et 20 traductions à son actif depuis "Illusions fatales" dans lequel apparaît pour la première fois l'inspecteur chef Tom Douglas qui revient dans tous les titres publiés. Il est grand temps que cette auteure d'abord auto-éditée nous révèle ses secrets d'écritures... BePolar mène l'enquête en direct du festival Quais du polar 2019 !
Découvrez toutes les interviews de Quais du Polar : https://www.bepolar.fr/Web-TV-Quais-du-Polar-2019-178
+ Lire la suite
autres livres classés : violences conjugalesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1913 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..