AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782859203801
158 pages
Éditeur : Le Castor Astral (20/01/2000)

Note moyenne : 3.08/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Une cité balnéaire de l'Atlantique a été ravagée par une série de pollutions accidentelles. Les touristes ont déserté l'endroit et les loyers ont chuté, attirant une faune de déshérités et de marginaux qui entretiennent des rêves impossibles. Sous l'assistance autoritaire d'un " proviseur des pauvres ", l'étrange faune subsiste tant bien que mal dans un désert économique qui édicte de nouvelles lois. Un jour, des remorqueurs halent dans la rade du port déserté un gi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
latina
  20 décembre 2019
Adamek, je vous en avais déjà parlé, non ? « le maitre des jardins noirs », notamment…
Eh bien, cet auteur belge n'a pas démérité dans ce roman ou plutôt ce conte pas si merveilleux que ça.

Nous sommes dans une petite ville côtière en France, côté Atlantique. Mais c'est loin d'être le paradis ! Après une suite de coups durs, genre marée noire et tutti quanti, le tourisme l'a désertée, et elle est le haut-lieu des ferrailleurs qui décortiquent les bateaux. Bref, la misère n'est pas loin.
Plus de pêche, plus de baignades, plus de jolies jeunes filles se baladant les seins haut perchés dans leur bikini.
Quoique…une jeune fille, il y en a une, mais elle ne semble pas très épanouie, car elle recherche curieusement à faire le tapin à la sortie des chantiers !

C'est autour d'elle et de deux autres belles femmes que se construit l'histoire.
Adamek plante ses personnages, fait intervenir les indispensables méchants sans lesquels l'histoire se la coulerait douce, met en scène des hommes de bric et de broc tous toqués d'une des femmes qui pour elle(s) s'allient et veulent le meilleur.
C'est sans compter sur l'arrivée d'un sous-marin géant, un russe, pour y mourir sous le scalpel des ferrailleurs. L'histoire, qui déjà commençait sérieusement à déraper, prend la tangente et nous entraine vers les hauts-fonds.
Adamek nous conte tout ceci avec fantaisie, tendresse et poésie, et même distille quelques notes de magie, notamment lorsqu'il parle des mots, lui qui sait si bien les manier.
La psychologie n'est pas très développée, mais là n'est pas la question. C'est plutôt l'humain qui prime, ici, l'humain avec ses faiblesses mais aussi les comportements qui font que l'homme est Homme.

Plein de pistes de réflexion pourraient être abordées, car c'est un roman multiple sous ses dehors bonasses mais le temps nous manque car c'est bientôt Noël, je vous laisse à vos cadeaux.
Pourquoi pas un roman d'Adamek ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          422
Nico8
  19 octobre 2015
C'est le premier livre que je reçois dans le cadre de Masse critique (et j'espère que ce n'est pas le dernier !) je tiens donc à remercier Babelio et Espace Nord qui m'ont permis, avec ce livre envoyé gracieusement, de passer d'agréables moments de lecture.
En effet j'ai apprécié ce livre qui nous emporte dans une cité balnéaire dont on peut dire que la pauvreté est sa grande caractéristique. Nous y suivons le destin de personnages attachants, souvent éprouvés par les épreuves de la vie : Max, Piou, Tone, la Goulette, Gil... Des personnages qui ont aussi des espoirs et que l'on a envie de soutenir. Le Saratov, ce sous-marin promis à la démolition, fait son apparition dans la cité et deviendra finalement un espoir pour la ville et, un peu plus tard, il véhiculera des désirs de liberté et d'aventure chez certains personnages.
Je ne connaissais pas cet auteur, c'est une belle découverte.
Commenter  J’apprécie          40
CroqueMais
  10 octobre 2015
J'ai découvert ce livre par hasard : lors de la dernière opération de masse critique ce livre faisait partit de ceux qui n'avaient pas trouvé preneur. J'ai tout de suite été attiré par cette histoire originale et simple.
Ce livre était pour moi tout à fait inattendu : c'est un comte magnifique, une très belle fable. Il y a beaucoup de poésie dans ce roman.
Je l'ai dévoré en deux jours : les personnages sont des perdants, des désespérés, des épaves, qui se retrouvent dans cette ville de la côte belge sinistrée.
Les personnages sont très touchants : attachants. On les aime. On les plaint.
La poésie est partout, mais également la tristesse, l'ubuesque, et la symbolique aussi.
Une livre tout simple, mais profondément humaniste.
Je ne connaissais pas du tout cet écrivain (hélas décédé), mais c'était une perte. Je vais essayé de trouver ses autres romans.
Commenter  J’apprécie          41

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
latinalatina   19 décembre 2019
A chacune de ses visites à l'agence de mannequins, on lui trouvait toujours trop de chair sur les os. Le directeur la prenait à part en examinant les photos.
- Vous n'y êtes pas encore. Trop d'arrondis, trop d'ovales. La mode en est aux angles purs, à la spiritualité absolue...
Commenter  J’apprécie          160

Videos de André-Marcel Adamek (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André-Marcel Adamek
Alors que l'hiver approche, tout le village de Marselane attend l'arrivée des saltimbanques pour la traditionnelle fête de la Saint-Luc. Sadim, le montreur d'ours, arrive quelques jours avant l'ouverture de la fête et meurt en pleine représentation. La rumeur circule que les villageois de Marselane l'ont tué. de cette méprise va découler une terrible malédiction que les forains vont prononcer à l'encontre des habitants de Marselane. Les villageois, privés de la fête qui clôture la belle saison, envoient alors deux émissaires pour parlementer avec le prévôt des forains. Alban et Lauric partent pour un périple chargé d'aventures, d'amour et de morts.
Les romans d'André-Marcel Adamek (1946-2011) ont remporté de nombreux prix et ont été largement traduits : "Le Fusil à pétales" (Prix Rossel), "Un imbécile au soleil" (Prix Jean Macé), "Le Maître des jardins noirs", "Le Plus Grand Sous-Marin du monde" (Prix du Parlement de la Communauté française), "Retour au village d'hiver", "La Fête interdite" ou encore "La Grande Nuit" (Prix des Lycéens).
+ Lire la suite
autres livres classés : fauneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox