AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226386359
304 pages
Éditeur : Albin Michel (28/10/2015)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Faites vos jeux... Rien ne va plus ! À Blankenberge, sur la côte flamande, un homme est retrouvé baignant dans son sang, tué d'une balle dans la bouche. La veille, il quittait le casino ivre mort, proférant des menaces, et annonçant une vague de meurtres sur la ville. Lorsqu'on découvre le cadavre d'une jeune femme le long de la plage, on prend ses propos au sérieux.

Poussé pour les besoins de l'enquête à s'intéresser de très près à l'univers des casi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
filippo
  08 août 2017
Comme chaque année, nous avons un nouveau Pieter Aspe à nous mettre sous la dent, avec son commissaire van In aussi célèbre à Bruges et en pays flamand que son collègue Maigret l'est à Bruxelles ou à Paris.
Sans avoir lu tous les romans de cet auteur, j'ai eu tout le temps d'apprécier le couple formé par Hannelore et van In, elle la séduisante procureur et lui le commissaire amateur de bière, bougon, un tantinet macho et plus que jamais amoureux de son épouse.
Cette fois-ci, van In nous fait découvrir le milieu du jeu, et plus particulièrement de la roulette, puisque des meurtres sont annoncés par un joueur-poivrot sévèrement imbibé, des meurtres qui vont devenir réalité juste avant que le malheureux ne soit lui-même retrouvé proprement occis.
L'enquête va s'orienter autour des joueurs du casino de Blankenberge, alors que l'attention du lecteur va être captée par deux questions existentielles plus fondamentales. La première : van In va-t-il succomber au démon du jeu, ruiner sa famille, sa réputation et peut-être sa carrière ?
La deuxième, mais non la moindre : Hannelore va-t-elle, pour la première fois depuis son mariage, succomber à la tentation, tromper son commissaire de mari et tomber dans les bras d'un jeune avocat séducteur au charisme ébouriffant ? Un risque d'autant plus fort que la jeune femme se pose des questions à propos de son époux, qui outre sa passion dévorante du jeu éprouve brusquement le besoin d'aller trois fois par semaine dans une salle de musculation, lui qui manifestait jusque-là un certain dédain pour toute activité sportive. Toutes choses qui poussent le lecteur à se demander mélancoliquement (hélas, tout fout le camp dans notre triste monde) si ce couple modèle ne va pas exploser en plein vol...
Passion du jeu, tentation amoureuse et enquête aussi difficile que dangereuse s'entremêlent en nous évitant le ronronnement sourd de l'ennui que certains livres ayant pourtant bénéficié d'un prix littéraire réputé peuvent parfois susciter (je ne donnerai pas de titre, même sous la torture). Comme toujours chez Pieter Aspe, pour éviter ce risque de l'ennui – qui peut être mortel dans tout polar qui se respecte – le suspense est mis en scène de façon suffisamment astucieuse pour prendre le lecteur au piège, jouer avec ses nerfs et le tenir en haleine jusqu'au point final.
Pour résumer, même si Faites vos jeux n'est pas le polar du siècle, il est dans la mouvance de ces livres écrits par un auteur expérimenté, qui peuvent vous permettre de passer un agréable moment de détente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Eskalion
  28 novembre 2015
Cela faisait longtemps que j'attendais l'occasion de découvrir Pieter Aspe.
C'est chose faite aujourd'hui avec « Faites vos jeux », et ma foi je peux bien avouer maintenant que j'ai été bien sot d'avoir attendu si longtemps.
Car Pieter Aspe fait une brillante démonstration qu'avec une enquête policière tout ce qu'il y a de plus classique, il est possible de délivrer au final un bouquin des plus agréables à lire, où l'attention du lecteur se fait capter par la plume de l'auteur aussi sûrement que par celle d'un maître du thriller.
Si à cela on y rajoute des personnages qui n'ont rien d'héroïques ou de têtes brûlées, mais qui sont bien ancrés dans leur quotidien personnel au point que celui-ci transpire sur leur vie professionnelle, des gens comme vous et moi, avec leurs doutes, leurs failles, leurs forces intérieures, et leur espérance, alors assurément tous les ingrédients sont réunis pour passer un savoureux moment de lecture.
Tout commence par la découverte du corps d'un homme baignant dans son sang, tué d'une balle dans la bouche. On aurait pu facilement penser à un suicide si l'homme en question ne s'était fait remarquer la veille en sortant ivre d'un casino, et en expliquant aux policiers venus le ramasser qu'une série de meurtres allait être perpétrée dans la ville.
jSur le coup les élucubrations d'un type bourré n'avaient évidemment pas été prises très au sérieux.
Mais le voilà mort. Et très rapidement une deuxième victime est retrouvée, une jeune femme découverte sans vie sur la plage.
Cette affaire tombe mal pour le commissaire van In qui traverse une de ces périodes où un homme rentre en doute, tente de se remettre d'aplomb en se mettant au sport pour retrouver une forme et un équilibre qui lui échappe. Moment délicat où il se découvre fragile et vulnérable.
Toujours est-il qu'il y a cette enquête, et qu'il va bien falloir la conduire. Pas facile quand le procureur n'est autre que sa propre épouse et que vos problèmes viennent interférer avec le boulot. Pas facile non plus quand un homme, collègue d'Hannelore, lui tourne aussi autour.
Dans cette enquête van In sait pouvoir compter sur son collègue et ami Versavel, coéquipier mais aussi ange gardien qui sera là quand il mettra genou à terre, quand il se perdra dans la boisson ou dans le jeu.
Car très vite les investigations vont les amener à s'intéresser à l'univers des tables, des cartes, et des jetons. Et pour un homme fragilisé comme van In le piège risque de se refermer très vite sur lui.
Pourtant c'est bien là qu'il faudra chercher la vérité, car visiblement ce n'est pas seulement de l'argent que l'on joue à la roulette. La mort n'a pas fini de jouer sa partition.
Pieter Aspe est un auteur flamand qui compte déjà à son actif une bonne quinzaine de romans ayant pour personnage principal ce commissaire van In. Nul doute qu'au fil de ses bouquins il a su donner progressivement de l'épaisseur, de la consistance à ce commissaire qui est au coeur de son oeuvre.
Car si on aime sans aucun doute l'intrigue, originale et véritablement bien amenée au lecteur, c'est surtout son coup de crayon pour dépeindre ses personnages qui est terriblement séduisant dans ce roman.
Que ce soit ce héros malheureux, cabossé et poignant que je découvre aujourd'hui, dont la relation à sa femme est pleine d'une douloureuse tendresse, ou celle de ses coéquipiers, homo pour l'un, amoureuse transie pour l'autre.
Pieter Aspes est un auteur comme je les aime, qui accorde autant d'importance à la qualité de son intrigue qu'à ses personnages, et « Faites vos jeux » en est la parfaite illustration. Un livre où l'humain reste au coeur de l'histoire.
Vivement son prochain !
Lien : http://www.passion-polar.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sharon
  23 décembre 2015
C'est la fin du monde ! Si, si je vous assure. La catastrophe assurée, pire que tout ce que vous avez pu lire jusqu'à présent dans les romans de Pieter Aspe. Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps : van In s'est mis à la musculation trois fois par semaine ! Je sais, vous aussi vous êtes sous le choc. J'ajoute qu'il a renoncé à la Duvel et qu'il se contente désormais de café. Oui, le monde, à Bruges, ne tourne plus rond.
Mais c'est à Blankenberge, station balnéaire, que les crimes sont commis. Ils sont si nombreux que van In songe même à venir y loger. Soyons juste : cela ne fait absolument pas fuir les touristes. D'ailleurs, les événements qui ont eu lieu à Bruges ne les ont pas fait fuir non plus, ils se contentent de passer deux heures dans la ville. Suffisant pour en faire le tour et absorber la nourriture soigneusement passée au micro-ondes des grands chefs. van In enquête donc. van In délègue, ce qui est vraiment une nouveauté pour lui et inquiète Versavel, qui a pourtant des soucis de son côté. Qui n'en a pas ? Restera toujours fidèle au poste son amitié indéfectible pour van In, en dépit de ses bizarreries et de ses extravagances.
Van In enquête, certes, mais il sombre aussi peu à peu dans une nouvelle addiction : le jeu. Moralité : la Duvel, à côté, cela paraissait bien moins dangereux pour lui et pour son ménage, qui traverse à nouveau une zone de turbulence. Surtout, van In est sur une enquête particulièrement difficile, qui s'étend dans le temps, contrairement à d'autres romans policiers qui sont résolus en deux coups de cuillères à pot. Non, il n'est pas facile de mettre la main sur un tueur en série, il n'est pas facile de mettre la main sur plusieurs tueurs, même si les enquêteurs font tout ce qui est possible. Il n'est pas facile non plus de mettre la main sur un de ses célèbres profileurs que l'on voit à longueur de séries ou de romans policiers – ils sont rares et très demandés. Arrêter le tueur, remonter sa piste paraît aussi difficile que de pédaler dans du sable, avec le vent qui vous souffle dans la figure. Et encore une fois, van In devrait payer de sa personne. Dois-je préciser qu'il a deux fidèles amis, prêts à tout pour l'aider ? le point positif, c'est que c'est réciproque, van In aussi ferait n'importe quoi pour eux.
Oui, je n'ai pas dit grand chose sur les mobiles du tueur. A vous de les découvrir en lisant ce roman de Pieter Aspe, un auteur que j'aime toujours autant. Un auteur qui nous rappelle que la cruauté et la barbarie ne soient pas des mots qui appartiennent au passé – malheureusement.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lcath
  26 avril 2018
Un homme saoul comme une barrique qui annonce des meurtres à venir c'est ce à quoi doit faire face l'inspecteur van In. Paroles d'alcoolique ou messager des mauvaises nouvelles, les jours qui passent vont éclaircir le débat , les morts sont bien là!
Van In va sortir des rails pour suivre son enquête, mettre son couple en danger et même ses amis vont vaciller.
Un enquêteur sympathique, gros buveur de bières et autres alcools, une idée intéressante, des personnages secondaires bien définis et pourtant ça ne fait pas le polar du siècle...ça reste néanmoins un bon roman de gare qui se lit tout seul
Lien : http://theetlivres.eklablog...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
SharonSharon   22 décembre 2015
Dans les bandes dessinées, on voit souvent un petit diable apparaître au-dessus de la tête du héros ou de l'héroïne quand l'auteur veut montrer qu'il s'engouffre dans la mauvaise voie ou qu'il est tenté de le faire. Hannelore chassa le petit diable de ses pensées et attendit le petit ange.
Commenter  J’apprécie          50
SharonSharon   22 décembre 2015
Rien n'allait plus, sur cette terre. Les terroristes trucidaient des innocents, les ouragans et les tsunamis ravageaient les Caraïbes et l'Asie, les politiciens belges étaient tous véreux et si ça continuait comme ça, les chiens auraient bientôt le droit de vote. Mais si en plus Van In commandait un café, c'était vraiment le pompon !
Commenter  J’apprécie          40
SharonSharon   22 décembre 2015
"Faites vos jeux" !
La phrase était plus familière aux oreilles d'Hubert Blontrock que le prénom de sa propre femme.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Pieter Aspe (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pieter Aspe

Pieter Aspe aux déblogueurs en 2013
Pieter était l'invité de saint Maur en poche 2013, il est passé aux deblogueurs pour se présenter et parler de ses polars. Il nous parle aussi de son dernier...
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre