AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020296762
320 pages
Éditeur : Seuil (02/06/1996)
3.24/5   44 notes
Résumé :
Jacksonville, Nouveau-Mexique, 3548 habitants.
Un vrai trou sûrement absent de tous les guides touristiques.
Au demeurant un coin paisible, ensoleillé, qui s'apprête à fêter l'Independance Day.
Pour Jem, douze ans, le programme c'est de profiter au maximum de l'été en compagnie de son copain Laurie.
Pour le shérif Herbie Wilcox, c'est de se la couler douce avec un pack de bière fraîche à portée de la main.
Mais il y a cette in... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,24

sur 44 notes
5
2 avis
4
2 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
2 avis

ladesiderienne
  24 juin 2016
J'ai pu par le passé admirer le talent de Brigitte Aubert et surtout la diversité de ses romans qui vont du thriller pur et dur ("Funérarium" ou "La mort des bois"), à des intrigues pleines d'humour noir ("Éloge de la phobie") en passant par le fantastique ("Le chant des sables"). Je ne m'attendais pas à ce qu'elle tente de faire concurrence à Mickaël Jackson dans une version "livresque" de "Thriller", clip d'ailleurs qui à côté de "Ténèbres sur Jacksonville" (doit-on voir un lien avec le nom de cette ville et notre roi de la pop ?) parait bien édulcoré...
Ce qui semblait partir comme un bon polar à l'américaine a viré rapidement au pire des cauchemars. Un corps démantibulé et portant des traces de cannibalisme est découvert dans une petite ville du Nouveau-Mexique. Le lendemain, deux autres cadavres en piteux état font leur apparition. Le shérif Wilcox est sur les dents. Son équipe, aidée du FBI va mener l'enquête sous les yeux de deux ados Jem et Laurie (heureusement que leur amitié et leur humour apportent un peu de fun à l'ensemble). Que penser de cette odeur infecte qui règne et de cette invasion de cancrelats énormes ? Bienvenue au bal des morts-vivants et autres zombies !
Voilà, ami lecteur ce qui vous attend : une débauche de tripes à l'air, dégueulis et autre pourriture, arrosée de sperme, d'excréments et de sang et joliment surmontée d'une invasion de blattes géantes et de vers blancs.... avis donc aux amateurs. Moi, je n'en fais malheureusement pas partie. La fin, même si au bout l'intrigue se tient, ne justifie pas tous ces moyens. Avant d'aller vomir, j'accorde un 5/20.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
beckygirly
  11 mai 2017
L'histoire s'enchaîne rapidement, nous décrivant les évènements à travers les yeux des principaux protagonistes. La plupart du temps on voit l'histoire à travers les yeux des deux ados, ce qui confère un aspect intéressant au livre. On voit leur peur d'être devenus fous et de ne voir qu'une transposition de leur imagination, la peur de ne pas être pas crus par les adultes sous prétexte que se sont encore des gosses, et surtout leur impuissance face à tout ce qui s'enchaîne. le fait de changer de point de vue permet également aux lecteurs de connaître tous les événements au moment où ils se produisent.
Petit à petit , Aubert nous plonge dans une histoire horrifique qui s'inspire largement des romans de Stephen King. On peut retrouver de petites références comme par exemple la scène où Annabella Wilkes voit un petit garçon à la fenêtre de sa chambre; cela rappelle une scène de Salem's Lot, où l'enfant vampire essaie de rentrer dans la chambre d'un personnage. Les vivants qui reviennent à la vie dans un cimetière fait penser à Simetierre. Tout cela mis à part, l'histoire est bien écrite et on est prit dedans dès le début. Au fur et à mesure, l'ambiance se fait plus oppressante, on a l'impression que les personnages sont pris au piège dans leur propre ville. Aucune solution, FBI ou armée ne semble marcher.
La fin est sympa, elle reste dans la continuité de l'écriture et de l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
henrimesquida
  04 août 2018
écriture nerveuse, on est tout de suite dans l'ambiance, Aubert est assez viscérale dans les descriptions glauques, un peu à la manière de Masterton. Concernant l'atmosphère et l'histoire on se situe entre Nuit d'été de Dan Simmons et "ça" de Stephen king". Une fin de l'enfance brutale dont le seul credo est la survie.
Commenter  J’apprécie          30
Nightmary
  19 mars 2021
J aime Brigitte Aubert car elle ne s encombre pas de fioritures. Son style est direct et sans concession sur les descriptions parfois traschs. Un roman sur l adolescence face à une situation abominable. Les gens que vous aimez se transforment en monstres, on ne vous croit pas et vous devez lutter pour survivre. La suite est moins bonne, certes on peut voir des similitudes avec les romans de King, mais Aubert sait changer de registre et son style d humour est décapant et cruel. A lire!
Commenter  J’apprécie          00
nina2loin
  25 janvier 2012
Dans le genre épouvante , il est excellent . Les évènements décrits se succèdent à la vitesse grand V .Dans cette histoire, l'horreur va crescendo de page en page avec un suspense haletant , mais les personnages principaux y sont attachants .
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   24 juin 2016
- Je disais qu'il y a une légende indienne qui prétend que les cancrelats ne sont pas des insectes mais des fragments des ténèbres éparpillés dans le monde. C'est le vieux Léonard qui me l'a raconté. D'après cette légende, il y aurait eu un terrible combat dans le ciel entre le Dieu du Jour, le Soleil, amoureux de la déesse Vie, et le dieu de la Nuit, la Lune, amoureux de la déesse Mort, chacun se prétendant plus brillant et plus important que l'autre. Le Dieu de la Nuit a perdu et il est tombé dans le chaos, entrainant à sa suite tout un pan des ténèbres. Ces ténèbres ont explosé en touchant terre et ont donné naissance aux cancrelats. Ce sont les yeux et les oreilles du dieu de la Nuit, ses messagers de malheur, car depuis sa chute le dieu de la Nuit ne cesse de s'activer dans l'ombre pour anéantir le monde créé par le dieu du Jour. C'est de ses amours glacées avec la Déesse Mort que sont nés les vampires, les fantômes et toutes les créatures qui rôdent aux limites de l'humanité.
- Très jolie légende, tout à fait appropriée à la situation, merci, Stephen, de nous remonter le moral !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ladesiderienneladesiderienne   23 juin 2016
- Vous savez quoi ? Vous avez tout à fait l'air d'un guerrier masaï comme ça.
Hayes songea que ce qu'il y avait de plus guerrier en lui était le goût de jouer au bridge et soupira. Il n'avait jamais mis les pieds en Afrique, n'en avait aucun désir et, sa famille ayant fait partie des premiers contingents d'esclaves, il se trouvait plus américain que les trois quarts des gens qu'il connaissait, émigrants de la deuxième ou troisième génération.
- Vous savez quoi, Big T. ? Mon arrière grand-père servait Scarlett O'Hara à table quand le vôtre essayait encore d'apprendre à se torcher le cul autrement qu'avec ses doigts.
Wilcox s'interposa :
- Écoutez, on n'est pas ici pour jouer à "j'en ai une plus grosse que toi". Tout le monde est énervé, d'accord. On pourrait quand même essayer d'avancer, non ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LeliseuxLeliseux   28 août 2014
Rares sont les livres que je peux qualifier d'horreur. Or, ici, avec ténèbres sur Jacksonville, c'est exactement le cas. Les images fortes et précises de ce roman, de même que le rythme fou, nous plongent directement en plein cauchemar. On a réellement l'impression d'être au beau milieu d'un bon film d'épouvante. Tout y est! Par moment, ça me faisait penser à Stephen King (petite ville perdue au États-Unis, 2 enfants débrouillards, le shérif qui connait tout le monde etc...) J'ai même rêvé à des zombis à deux reprises haha.
Bref, j'ai passé un super moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
GabylarvaireGabylarvaire   17 janvier 2020
Comme disait Grand'pa :"tous ces connards on leur donnerait le meilleur ordinateur du monde, y seraient quand même pas foutus de peindre la chapelle Sixtine".
Commenter  J’apprécie          10
GabylarvaireGabylarvaire   21 janvier 2020
- Il s'est pris les pieds dans ses intestins... murmura Sam d'une voix sans timbre.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Brigitte Aubert (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brigitte Aubert
La chronique de Carole S - Funerarium
Notre chroniqueuse du jeudi, Carole S. ne connaissait pas les ouvrages de Brigitte Aubert avant de lire "Funeraium" (éditions Points). Et on peut dire que notre serial-lectrice est tombée sous le charme de ce thriller...
autres livres classés : zombiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Le couturier de la mort" de Brigitte Aubert.

Quel chien a la petite vieille de la ruelle au début du roman ?

un teckel
un caniche
un yorshire

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Le couturier de la mort de Brigitte AubertCréer un quiz sur ce livre