AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2846264902
Éditeur : Au Diable Vauvert (03/01/2013)

Note moyenne : 2.82/5 (sur 22 notes)
Résumé :
À dix ans, David vit dans l?Ouest de la France, « à Maulévrier, 4 saisons, une zone industrielle et deux terrains de foot ». Autour de lui, une mère mélancolique et distante, un père ouvrier, qu?il idolâtre et attend chaque soir, une banlieue de pavillons tristes, une grand-tante despotique, une voisine légèrement dépravée. Et puis il y a Dieu, certes muet, mais seul rempart face à la solitude et aux questions enfouies dans le silence des sentiments. À travers les y... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
  13 février 2013
Loin du monde, premier roman de Sébastien Ayreault, publié lors de cette rentrée de janvier, est en fait le portrait d'une époque et d'un lieu particulier : la banlieue de Cholet dans les années 1980.

David, dix ans, y traîne son enfance entre sa famille et ses copains de primaire. Il se sent à l'étroit dans ce village paumé, loin du monde, «quatre saisons, une zone industrielle et deux terrains de foot».
Le père est mécano à l'usine de plastiques, la mère boucle ses huit heures chez un imprimeur, les grands-parents possèdent potager soigné et cabanon secondaire sur la plage de Saint-Jean-de-Monts.
Soit 142 pages au style cru, au phrasé parfois syncopé : récit d'une vie pas encore adolescente, avec, au menu et entre deux jeux d'enfant, découverte de la sexualité, interrogations spirituelles, angoisses filiales.
Jusqu'au terrible traumatisme qui prend trois lignes et ferme le bouquin. le gamin s'appelle David, a 10 ans et vit à Maulévrier, tout près de Cholet ( j'y suis passé par là étant petit, et effectivement le livre reflète bien cette ambiance de cité ouvrière un peu morte)
A travers les yeux d'un enfant ordinaire prêt à basculer dans l'adolescence, seul et précoce, gauche et attachant, Loin du monde nous parle de la vie d'un jeune provincial, ses injustices fondamentales, mais aussi sa joie, ses premiers émois, ses premières déceptions.
Malheureusement, et malgré cet effort sur le style un peu recherché, ce roman sent trop le déjà vu (et surtout le déjà lu) pour convaincre totalement et hisser ce bref roman au rang de tout venant de la production courante.
Cependant, malgré cette réserve, un joli roman qui se lit en une soirée, élément toujours appréciable quand je vois le nombre de pavés qui m'attend dans ma PAL.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Amindara
  01 mars 2013
Hum… que dire de ce roman ?… J'ai été surprise en le commençant de voir qu'il se déroulait pas très loin de chez moi à Maulévrier. du coup je l'ai lu avec un peu plus d'intérêt. Je me suis dit « c'est un auteur de par chez nous, il mérite probablement qu'on s'y intéresse ». Et bah vous savez quoi… j'ai trouvé ce roman vraiment décevant.
L'histoire m'a laissée totalement indifférente. Je n'ai pas réussi à apprécié ce gamin de 10 ans qui découvre la sexualité et qui est ma foi, fort précoce. Ca m'a choquée d'ailleurs, mince le héros à 10 ans quoi ! Penser qu'un gamin de 10 ans seulement ait déjà eue une éréction et une éjaculation c'est… déroutant. Qu'il soit intéressé par les filles, et qu'il se pose des questions sur leur morphologie, encore c'est compréhensible, mais ce qu'il fait avec sa copine Emilie, pour le coup c'est… répugnant. S'ils avaient été plus vieux, ça aurait été moins choquant je trouve. Et puis honnêtement, je n'ai pas trouvé d'intérêt particulier à cette histoire. Quand à la fin… bah pour moi, il n'y en a pas.
En ce qui concerne le style de l'auteur… ben j'ai rien de plus à dire à ce sujet. Ca se lit très bien, là il n'y a pas de soucis, mais c'est plat, très plat.
Vous l'aurez compris donc, à mes yeux ce roman n'est pas une réussite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Seraphita
  03 novembre 2013
David a 10 ans, habite un coin paumé de l'ouest de la France, a des rêves plein la tête, des peurs aussi et surtout une libido qui s'éveille, au grand dam de ses parents. du haut de ses 10 ans, dans la France des années 1980, il conte son existence avec ses joies et ses chagrins, petits et grands.
« Loin du monde » est un roman aussi court que touchant, caractérisé par un ton perché sur une ligne de crête, qui oscille tantôt vers le comique loufoque, tantôt vers des affres qu'on pressent plus tragiques. « Loin du monde » c'est peut-être aussi le parti pris d'un regard détaché, comme éloigné, d'un adulte par rapport au monde de l'enfance, mais qui sait pointer, de manière aiguë, le tragique des événements que peuvent vivre les enfants comme les adultes. Au fil de l'intrigue, l'humeur du lecteur suit celle, très labile, du narrateur, passant sans préavis de la joie la plus immense vers l'acmé du désespoir. Un roman puissant qui sait rejoindre tout un chacun dans sa part d'enfance, son monde enfantin… peut-être pas si lointain que cela, finalement ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
myriampele
  07 juin 2018
Du quotidien de David, 10 ans, Sébastien Ayreault fait un court roman attachant. Des phrases courtes, percutantes, un langage tantôt soigné ( il utilise quand même le vouvoiement pour s'adresser à David), tantôt très simple, pour qu'effleurent les émotions de ce petit garçon unique, vivant dans une petite ville de province, entre ses deux parents sans histoires. La sienne se profile, avec les premiers émois de son coeur et de son corps, et des drames qui vont le faire grandir. Ce livre m'a beaucoup touchée.
Commenter  J’apprécie          50
Amandedouce
  08 juin 2013
Ce petit livre m'a été remis au salon du livre par l'éditeur "Au Diable Vauvert" avec un commentaire : "Tenez, lisez ça, c'est super". Il est vrai que le ton est intéressant. Il s'agit des premiers émois sexuels d'un enfant sur fond d'ennui dans une petite ville laborieuse de province. Pourtant, je l'ai ressenti comme peu crédible ... Est-ce qu'on peut croire encore au Père Noël à 10 ans ? Est-ce l'âge potentiel d'un premier rapport sexuel avec une demoiselle tout juste plus âgée et clairement demandeuse ? Passe pour les cigarettes fumées pour faire grand et tenir le rang face à un comparse. A mon humble avis, il manque au jeune héros deux, voir trois ans de plus pour que l'histoire se tienne. Mis à part ces remarques qui n'engagent que moi, ce livre est plutôt plaisant avec un vrai style d'écriture tout à fait percutant.
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (4)
Lhumanite   18 février 2013
Le style de Sébastien Ayreault emprunte à l’enfance son parler direct et cru, ses raccourcis de sens, son argot, ses gros mots. Cela semble écrit par un gamin de dix ans avec le petit côté suranné d’une époque disparue.
Lire la critique sur le site : Lhumanite
LeFigaro   10 janvier 2013
En suivant sa mue douloureuse, Sébastien Ayreault dresse [...] le portrait d'une époque qu'il a dû vivre entre exaltation et frustration. Son premier roman sonne juste et se distingue par son ton vif, débarrassé de toute nostalgie superflue.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Lexpress   08 janvier 2013
De cette "petite partition ouvrière", Sébastien Ayreault propose une version enlevée, bien troussée, un peu exagérée parfois, mais très attachante. Un talent à suivre...
Lire la critique sur le site : Lexpress
Lexpress   06 janvier 2013
Dans Loin du monde, Sébastien Ayreault raconte le quotidien d'un fils d'ouvrier dans l'ouest de la France. Avec talent.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BazartBazart   09 février 2013
Je suis né en 76, dans un petit bled paumé de l'Ouest de la France appelé Maulévrier. Ma mère, Marie, faisait ses huit heures chez Var. Var était imprimeur, éditeur, mais aussi écrivain. Je me souviens bien de sa gueule burinée, de sa clope au coin des lèvres et des demis qu'il descendait tout le long des jours assis au bar en face de l'église. Je ne sais pas trop jusqu'où il était connu, en tout cas, il portait toujours une écharpe rouge. Quant à mon père, Serge, il travaillait chez Plastil, il était mécano. Il ne réparait pas des bagnoles comme les autres, mais des machines à fabriquer des lames de plastique. C'était bigarre. Il partait tôt le matin, à vélo, et revenait sur les coups des 7 heures le soir, et toujours à vélo.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BazartBazart   09 février 2013
On habitait loin du monde. Tellement loin, me semble-t-il, que le monde lui-même ne savait pas qu'on existait. Sûr qu'on n'allait pas devenir grand-chose en restant là, mais sûr aussi qu'on s'en foutait.
Commenter  J’apprécie          50
lespetitsrienslespetitsriens   10 avril 2013
Roger ? Il est malade ! Je lui ai fait boire une menthe à l'eau hier, j'étais à court de tord-boyaux. Il a dégobillé toute la journée. Plus jamais de cette saloperie, il m'a dit.
Commenter  J’apprécie          30
BazartBazart   09 février 2013
Maulévrier, 4 saisons, une zone industrielle et deux terrains de foot.
Commenter  J’apprécie          70
myriampelemyriampele   07 juin 2018
- J'suis pas bon, Maman, j'suis pas bon.
- Mais si, t'es bon.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Sébastien Ayreault (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sébastien Ayreault
Loin du monde de Sébastien Ayreault .Voir l'émission : http://www.web-tv-culture.com/loin-du-monde-de-sebastien-ayreault-456.html Dans une bourgade de l'ouest de la France, où le temps semble s'être arrêté, un gamin de 10ans cherche sa place, Nous sommes dans les années 70. Dans cet univers ouvrier où il n'est pas facile de joindre les deux bouts, l'enfant découvre le monde et la vie, avant d'être rattrapé par le drame. « Loin du monde » de Sébastien Ayreault. Entre humour et mélancolie, un roman qui ne laisse pas insensible et dans lequel beaucoup se retrouveront. « Loin du monde » de Sébastien Ayreault au Diable Vauvert Sébastien Ayreault est sur WTC
+ Lire la suite
autres livres classés : récit d'enfanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
818 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre