AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782907563956
128 pages
Éditeur : Climats (07/10/1997)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 13 notes)
Résumé :
La Comédie humaine - Études philosophiques - Tome II.

Quinzième volume de l'édition Furne 1842.

Extrait : Et le comte Aymar de Poitiers, sire de Saint-Vallier, tenta de tirer son épée et de se faire faire place?; mais il se vit environné, pressé par trente ou quarante gentilshommes qu'il était dangereux de blesser. Plusieurs d'entre eux, qui étaient du plus haut rang, lui répondirent par des quolibets en l'entraînant dans le passage d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
  27 avril 2015
Sous fond d'intrigue amoureuse entre un gentilhomme et une comtesse, fille de Louis XI, mariée à un vieil homme jaloux, l'auteur nous narre l'histoire de cet énigmatique Maitre Cornélius.
De mystérieux vols ont lieu chez maître Cornélius, négociant flamand et argentier du roi.
Beaucoup de malheureux apprentis ont déjà été pendus, accusés par ce maitre avare et misanthrope, sans que l'on soit vraiment sûr de leur culpabilité. La colère des Tourangeaux gronde devant ces nombreuses condamnations, mais ils ne peuvent pas se révolter devant cette justice impitoyable. Ils nomment Cornélius, ce pestiféré, « le tortionnaire » et son logis « malemaison ».
La maison maudite est accolée à la demeure de la comtesse, si bien que le gentilhomme amoureux n'hésite pas à venir s'engager comme apprenti chez maitre Cornélius. Ainsi, il pourra aisément rejoindre sa bien-aimée.
L'énigme des vols sera élucidée.
Maitre Cornélius dévoré par sa passion de l'or est puni d'une façon bien amusante par sa propre avarice.
Louis XI et son ami Cornélius, ces deux « maitres renards » dont les forces s'annulent dans ce duel sans issue, sont bien embarrasés. L'un est tenu au secret car l'autre possède le moyen de lui assurer un gros succès. Pouvoir absolu du monarque qui ne pourra pas cette fois-ci s'abattre.
L'histoire n'est intéressante que du point de vue de l'énigme des vols, de la ruse des deux personnages, de leur perversité, mais pas du tout pour l'intrigue amoureuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
miriam
  26 mai 2020

Comment classer ce court roman, une nouvelle médiévale, fantastique, romantique ou réaliste?
Deux histoires s'entremêlent : l'histoire d'amour entre  la fille naturelle de Louis XI mariée au sinistre et jaloux Comte de Saint-Vallier et un gentilhomme aventureux et les rapports entre le roi Louis XI vieillissant et Maître Cornelius, son torçonnier, collecteur d' impôts.
L'épithète tortionnaire, restée au Palais, explique assez bien le mot torçonnier qui se trouve souvent écrit
tortionneur.
La maison de Maître Cornélius est voisine de celle du Comte, leurs toits se touchent presque. L'amoureux rejoindra sa dame par les toits. Rocambolesque!
Le morceau de bravoure est le portrait de Maître Cornélius, l'avare qui vit avec sa soeur, une véritable sorcière dans leur maison verrouillée de partout, pleine de pièges et de chausse-trappes.
"
J'ai été surprise, amusée mais ce ne sera pas l'oeuvre De Balzac que je préfère.

Lien : https://netsdevoyages.car.blog
Commenter  J’apprécie          60
Laureneb
  01 mai 2019
Il y a plusieurs romans et plusieurs styles dans ce récit assez court De Balzac. Un roman d'aventures, avec un jeune noble prêt à escalader les toits et descendre dans les cheminées pour rejoindre sa belle. Un roman courtois aussi, puisque cet amant est prêt à la question pour ne pas compromettre sa Dame, qui ne lui a laissé à baiser que ses bras et sa robe. Cette femme mariée pourrait d'ailleurs être l'héroïne d'un drame, voire d'un mélodrame, mariée à un vieillard tyrannique. On trouve aussi un roman quasiment fantastique dans la description de Cornélius, bien proche du diable comme sa soeur est proche d'une sorcière. Enfin, c'est un roman historique avec la figure de Louis XI, ses intrigues et ses réformes.
Il y a plusieurs trésors et plusieurs formes d'avarices aussi dans ce roman, l'avarice de la ménagère qui ne veut pas gaspiller sa farine, celle de Maître Cornélius qui ressemble à un Harpagon médiéval, celle du comte qui surveille jalousement sa femme, celle du roi qui veille sur la France.
Tout cela offre donc de très beaux moments, mais j'ai ressenti une impression de trop plein, il y a trop de genres différents et de thèmes mêlés peut-être pour qu'on éprouve de l'émotion pour les amoureux ou pour Cornélius - même si les dernières pages permettent de l'humaniser, avec un supplice particulier pour punir son pêché d'avarice. C'est le roi qui est le plus intéressant finalement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
exarkun1979
  09 août 2012
Un jeune homme tombe amoureux de Marie, la fille du roi Louis XI. Malheureusement elle est mariée avec le comte de Saint-Valliers, un vieillard tyrannique. Pour se rapprocher d'elle, le Georges se fera engager par le Maître Cornelius, grand argentier du roi, qui habite à côté de la maison des Saint-Valliers. le problème est que Cornelius a fait exécuter tous ses apprentis pour cause de vol.
En lisant ce roman, j'avais l'impression de lire du Molière. le style n'est pas aussi comique mais les revirements de situations sont quand même du même genre. On a droit à une intervention d'un roi ayant réponse à tout comme dans les pièces de théâtre de Molière. La lecture de ce roman était quand même très facile et agréable. C'est un Balzac que j'ai vraiment bien aimé.
Commenter  J’apprécie          20
MarcelP
  12 septembre 2018
Maître Cornélius nous transporte en 1479, à Tours, pendant le règne de Louis XI, protagoniste de cette divertissante nouvelle.
Deux histoires concomitantes nous sont contées par un Balzac érudit et documenté : un jeune fanfaron désireux d'approcher sa belle, une femme mariée à un affreux barbon, joue les escobars en s'introduisant dans la maison attenante à celle de sa passion, maison tenue par l'avaricieux Cornélius. Ce dernier, victime de nombreux vols dans le passé, s'arrange toujours pour expédier au gibet ceux dont il soupçonne les truanderies. Grâce à ce voisinage opportun, le godelureau rejoint nuitamment sa belle au moment même où le grigou se fait ratiboiser des bijoux de grande valeur : le voleur est rapidement désigné sous la défroque de l'amant. L'Universelle Aragne empochera la mise en désignant le véritable coupable du larcin, en favorisant les amours illégitimes des deux tourtereaux et en débarrassant une femme maltraitée de son fâcheux de mari...
Saugrenue cette étude philosophique ne manque pas de sel et se lit avec grand plaisir.
Lien : http://lavieerrante.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
miriammiriam   26 mai 2020
De chaque côté de cette porte se trouvait une figure encadrée entre les deux barreaux d’une espèce de meurtrière.
Il avait pris d’abord ces deux visages pour des masques
grotesques sculptés dans la pierre, tant ils étaient ridés, anguleux, contournés, saillants, immobiles, de couleur
tannée, c’est-à-dire bruns ; mais le froid et la lueur de la lune lui permirent de distinguer le léger nuage blanc que
la respiration faisait sortir des deux nez violâtres ; puis, il finit par voir, dans chaque figure creuse, sous l’ombre
des sourcils, deux yeux d’un bleu faïence qui jetaient un feu clair, et ressemblaient à ceux d’un loup couché dans
la feuillée, qui croit entendre les cris d’une meute. La lueur inquiète de ces yeux était dirigée sur lui si fixement,
qu’après l’avoir reçue pendant le moment où il examina ce singulier spectacle, il se trouva comme un oiseau
surpris par des chiens à l’arrêt..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nastasia-BNastasia-B   27 février 2014
Les statues semblaient animées, et les hommes paraissaient pétrifiés. Çà et là, des yeux brillaient dans le creux des piliers, la pierre jetait des regards, les marbres parlaient, les voûtes répétaient des soupirs, l’édifice entier était doué de vie.
Commenter  J’apprécie          140
gouelangouelan   28 avril 2015
À force de se mêler à la vie et de la saisir dans tous ses actes, la religion s’était donc rendue également complice et des vertus et des vices. La religion avait passé dans la science, dans la politique, dans l’éloquence, dans les crimes, sur les trônes, dans la peau du malade et du pauvre ;elle était tout.
Commenter  J’apprécie          40
gouelangouelan   28 avril 2015
Mais qui, dans les crises de sa vie, n'aime pas à écouter les pressentiments, à se balancer sur les abîmes de l'avenir?
Commenter  J’apprécie          60
LaurenebLaureneb   01 mai 2019
prolonger sa vie pour achever de vastes desseins. Tout ce que le bon sens des publicistes et le génie des révolutions a introduit de changements dans la monarchie, Louis XI le pensa. L’unité de l’impôt, l’égalité des sujets devant la loi (alors le prince était la loi), furent l’objet de ses tentatives hardies.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Honoré de Balzac (121) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Honoré de Balzac
L'Escale du livre 2020 en chaussons, pour une échappée confinée. Gaël Aymon lit “Et ta vie m'appartiendra” (Nathan) À la mort de sa grand-mère, Irina reçoit un étrange héritage : une peau, sorte de talisman censé exaucer tous ses désirs… Sans y croire, la jeune fille demande à devenir riche, ainsi que la dévotion absolue d'Halima, sa seule amie. Et ses souhaits se réalisent… Pourtant, cette existence de rêve se transforme vite en cauchemar…. Cette peau a traversé l'histoire - c'est bien la même dont parle Balzac - et, combinées aux dangers insoupçonnés de voir ses souhaits réalisés, les convoitises exacerbées sont prêtes à tout pour s'en emparer… Un thriller palpitant.
+ Lire la suite
autres livres classés : 19ème siècleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous La Peau de Chagrin de Balzac ?

Comment se comme le personnage principal du roman ?

Valentin de Lavallière
Raphaël de Valentin
Raphaël de Vautrin
Ferdinand de Lesseps

10 questions
644 lecteurs ont répondu
Thème : La Peau de chagrin de Honoré de BalzacCréer un quiz sur ce livre