AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782350872599
286 pages
Éditeur : Editions Héloïse d'Ormesson (06/02/2014)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 417 notes)
Résumé :
Encore sous le coup du départ soudain de son compagnon, Aurélie remarque dans une librairie un roman intitulé Le sourire des femmes. La lecture passionnée de ce livre, où elle se reconnaît dans le personnage principal, la sauve du désespoir. Aussi décide-t-elle de remercier l'auteur en l'invitant au restaurant. Mais rencontrer l'écrivain par l'intermédiaire de son éditeur se révèle compliqué.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (159) Voir plus Ajouter une critique
Crossroads
  16 mai 2015
Point fort : se lit à la vitesse d'un cheval au galop.
Point faible : s'oublie à la vitesse de deux chevaux au galal.
Elle, vient de perdre son père, vient de perdre son mec, vient de perdre sa joie de vivre et écoute bizarrement en boucle "C'est quand le bonheur?".
Lui, célibataire, bosse dans l'édition, vient de cartonner en librairie sous un pseudonyme, ce même best-seller qui va justement redonner envie à elle de dire tu au bonheur.
Ils semblent faits l'un pour l'autre et pourtant...
Chienne de vie.
KLEENEX!!!! MERCI !!!!
Bon, on va pas se mentir, j'ai déjà du mal avec le réchauffé mais le carbonisé, mon estomac supporte pas.
Coeur de cible, lecteur/trice romantique option Alzheimer.
L'impression qui s'en dégage : le sentiment enivrant de conduire sur une autoroute, en ligne droite, pleine bourre à 30 à l'heure, du point de départ à celui d'arrivée.
Zéro surprise, zéro engouement.
Tellement cousu de fil blanc que la mercerie du coin était en rupture de stock et ce dès la lecture de la quatrième de couv' qui se suffit à elle-même.
Je passe sur le titre qui aurait plutôt tendance à faire grimacer qu'à sourire et sur la couv' guère plus engageante. Pourtant, le romantisme, ça me connait. Je dois en être, sans mentir, au 56e revisionnage de Full Metal Jacket et je chiale toujours autant, alors venez pas me taxer de rationaliste, ça me ferait mal.
Le Parisien Mag lui trouve un côté Amélie Poulain qui fait du bien. Je serais la SPA, je porterais plainte pour atteinte à l'image d'un p'tit équidé qu'a rien demandé à personne.
Si le fond ne présente que peu d'intérêt, il convient de souligner une forme plutôt plaisante. Mais tout comme le hamster dans sa roue, difficile de s'en satisfaire, avec la plus grande mansuétude du monde.
A réserver uniquement aux indécrottables rêveurs, amoureux fous du film Un Jour Sans Fin...


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          719
Palmyre
  06 juin 2014
Dès la première phrase du roman, l'intrigue est lancée. Aurélie est propriétaire d'un restaurant parisien. Elle découvre par hasard un roman qui va lui redonner goût à la vie.
Elle s'aperçoit qu'elle ressemble étrangement à l'héroïne du roman. Décidée à percer le mystère, elle se met en tête de rencontrer l'auteur pour lui demander des explications. Elle s'adresse en premier lieu à l'éditeur français du livre, mais s'en suive de multiples quiproquos...
La pugnacité d'Aurélie sera-t-elle récompenser pour qu'elle puisse enfin connaître le fin mot de l'histoire?
Comédie romantique aux accents poétiques dans l'écriture et humoristiques dans les situations.
Ce roman est une petite bouffée d'oxygène, certes le scénario pourrait vous sembler cousu d'avance. Mais il a le mérite d'être bien écrit et j'ai passé d'agréables moments de lecture à me demander comment les personnages allaient s'en sortir. Par ailleurs, tout au long du livre, une question me tournait dans la tête: cette histoire n'aurait-elle pas une part de vérité?
Je m'étonne du peu de lecteur, alors un conseil, si vous souhaitez passer un moment agréable en compagnie d'Aurélie et d'un mystérieux auteur, n'hésitez plus une minute. Lancez-vous dans les rues de Paris, à la découverte du monde de l'édition et pour les amateurs de gastronomie, une surprise vous attend à la fin de l'ouvrage...
A découvrir! Un livre qui donne envie d'écrire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
missmolko1
  23 février 2020
Il y a très longtemps que j'ai envie de lire un roman de Nicolas Barreau et j'ai enfin franchi le cap lors de ce week-end à 1000. En 24h, j'ai donc dévoré les 320 pages de cet excellent roman qui est un vrai coup de coeur.
On fait la connaissance d'Aurélie, qui vient de se faire larguer (honnêtement vu le peu que l'on sait sur son ancien compagnon, ça n'a pas l'air d'être une grosse perte) et dont la lecture d'un roman va changer sa vie. En parallèle, on suit la vie d'André qui travaille dans une maison d'édition. Tous deux vont se rencontrer et qui sait si une histoire d'amour ne pourrait pas naitre en eux.
Tout d'abord, j'ai adoré le scénario. C'est rigolo comme le début de ce roman m'en a rappelé un autre lu il y a peu : le service des manuscrit d'Antoine Laurain où un mystérieux auteur voit son premier roman publié, mais dans la maison d'édition personne ne sait qui se cache derrière cette plume. J'adore l'idée une fois encore de découvrir les coulisses d'une maison d'édition et de ses auteurs et le sourire des femmes m'a encore comblé sur ce point.
La fin est un peu prévisible mais ce roman fait du bien, vous apporte le sourire comme son titre l'indique, c'est le roman idéal, a lire en pleine hiver, sous sa couverture polaire avec une boisson chaude au coin du feu (vous voyez ce que je veux dire n'est-ce pas).
Les personnages sont adorables : Aurélie d'abord qui a le même âge que moi, alors forcément, je me suis reconnue et identifiée à elle. André, tellement amoureux mais horriblement maladroit qu'il en devient forcément touchant et sans oublier Adam et Sam, tellement drôles et sexy avec leur accent so british.
Ce livre est aussi une invitation a (re)découvrir Paris, ses cafés, restaurants, petite librairie de quartier et sa vie nocturne. Autant notre capitale est une ville que je déteste (pardon à tous les parisiens) autant sous la plume de l'auteur, je crois que je pourrais me laisser séduire.
Je suis malgré toute surprise que se cache un homme derrière ce roman. C'est le genre de romance que j'imagine forcement naitre de la main d'une femme mais Nicolas Barreau a su briser mes a priori et conquérir mon coeur de lectrice. Une chose est sûre, c'est que je ne tarderai pas à lire ses autres romans.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          342
sabine59
  17 mars 2018
Lipogramme en "e" ( ardu!)
Amusons-nous! Mais donnons aussi un avis...
Ah la la ! Un bouquin navrant, si banal, poncifs y abondant! Un bonbon? Non! Un chocolat? Pas du tout! Plutôt un Chamallow ( oups! pub...) fort mou, du sirop, quoi!
Bon, racontons, pas tout, pour sûr ! La nana à l'abandon, un bouquin qui la botta, mais qui l'a pondu , qui publia ? Passion, tutti quanti , mouchoirs, Paris so cosy, so romantic...stop! Trop d'mots idiots, trop d'bla bla!
Un bouquin dont suis marri..., voilà, fini!
Commenter  J’apprécie          3415
paroles
  14 octobre 2015
Voici un livre que vous pouvez emporter à la plage. Il vous servira de dérivatif entre Ptit Bout qui se met du sable dans les yeux et Grand Dadet qui se jette à l'eau et que vous devez aller rechercher toutes les cinq minutes parce qu'il ne sait pas nager. Vous ne risquez pas de perdre le fil de l'intrigue. C'est simplet et facile. Et si vous l'oubliez, d'autres bien plus marquants vous attendent à la maison...
Oublier ? Oui, je doute que ce livre ait un autre pouvoir. Aussitôt lu, aussitôt oublié. Et s'il ne m'a pas sauvé la vie, comme c'est le cas pour l'héroïne, il a au moins eu le mérite de me sauver d'un moment d'ennui. Quoique ?
La jolie Aurélie, qui n'est pas une grande lectrice, découvre par hasard un livre dans lequel elle se reconnaît. Coïncidence ? En tout cas, elle va tout mettre en oeuvre pour découvrir le fin (ou pas) mot de l'histoire.
Une petite bluette facile à lire, sans prise de tête ni d'intérêt mais qui ouvre les portes des maisons d'édition et de leur fonctionnement. Et c'est mon dernier mot.
Po po po, tu oublies les recettes du menu d'amour (philtre ?) proposées en fin de roman. Ah oui, toutes mes excuses, donc on peut y trouver un intérêt et voilà mon dernier mot : livre de recettes.

Lien : http://mes-petites-boites.ve..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          322
Citations et extraits (85) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire   20 mai 2020
Mon métier implique la lecture de quantité de livres et de manuscrits, et j'avoue que ce sont les romans offrant une conclusion ouverte, voire tragique, qui me fascinent le plus, depuis toujours. On y pense encore longtemps après les avoir finis, tandis qu'on oublie rapidement ceux qui présentent une issue heureuse.
Commenter  J’apprécie          30
AnalireAnalire   19 mai 2020
Il y a quelque chose dans Noël qui nous renvoie sans cesse à nous-mêmes, à nos souvenirs, nos souhaits, à notre âme d'enfant qui se tient toujours, bouche ouverte, devant ces portes mystérieuses derrière lesquelles attend le merveilleux.
Commenter  J’apprécie          10
AnalireAnalire   18 mai 2020
Quand les femmes affirmaient qu'il n'y avait "rien", c'est qu'elles étaient vraiment fâchées.
Commenter  J’apprécie          20
PalmyrePalmyre   31 mai 2014
L'année dernière, en novembre, un livre m'a sauvé la vie. Je sais que cela semble très peu vraisemblable. Certains pourraient trouver extravagant ou mélodramatique que je dise ce genre de chose. Malgré tout, c'est précisément ce qui s'est passé.
Commenter  J’apprécie          451
chardonettechardonette   21 juin 2014
Il y a quelque chose dans Noël qui nous renvoie sans cesse à nous-mêmes, à nos souvenirs, nos souhaits, à notre âme d'enfant qui se tient toujours, bouche ouverte, devant ces portes mystérieuses derrière lesquelles attend le merveilleux.
Papiers froissés, mots chuchotés, bougies qui brûlent, fenêtres décorées, parfum de la cannelle et des clous de girofle, souhaits couchés sur des billets ou adressés au ciel, qui seront peut-être exaucés - qu'on le veuille ou non, Noël réveille ce désir éternel de merveilleux. Ce merveilleux n'est rien qu'on puisse posséder ou retenir, il ne vous appartient pas, pourtant, il est toujours là, comme un cadeau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Nicolas Barreau (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Barreau
Eines Abends in Paris von Nicolas Barreau
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3725 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre