AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782344038604
208 pages
Glénat (16/10/2019)
4.21/5   234 notes
Résumé :
Un chef d'oeuvre gothique à la beauté ténébreuse... En 1897, le public découvre dans les pages d'un roman épistolaire écrit par Bram Stoker l'extraordinaire personnage de Dracula, être immortel qui se repaît du sang des vivants pour les transformer à leur tour en créatures maléfiques. Si Stoker n'a pas inventé la figure du vampire, il lui a malgré tout conféré sa forme moderne en faisant du comte Dracula une figure iconique et emblématique inspirant des générations ... >Voir plus
Que lire après Dracula (BD)Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (81) Voir plus Ajouter une critique
4,21

sur 234 notes
Georges Bess va inaugurer une collection en commençant par cette adaptation de Dracula en 2019. Il s'en suivra Frankenstein en 2021 puis enfin Notre-Dame de Paris en 2023 en restant toujours dans le thème des monstres. J'ai évidemment lu ces trois adaptations qui ont fait couler beaucoup d'encre.

Je connaissais Georges Bess qui avait souvent collaborer en tant que dessinateur au célèbre Alejandro Jodorowsky notamment pour « Juan Solo » que j'avais adoré. Il avait déjà abordé le mythe des vampires en 2011 dans « le Vampire de Bénarès », paru en 3 tomes.

La narration ainsi que le rendu graphique et la mise en page atteignent véritablement des sommets dans le genre. Evidemment, on ne peut que tomber sous le charme devant autant de qualité. C'est assez gothique dans le style.

Le récit m'a fait beaucoup pensé au Dracula de Francis Ford Copolla mais sans la dimension lyrique. On va d'ailleurs beaucoup se concentrer sur les personnages de Mina Harker, Jonathan Harker et surtout le fameux professeur van Helsing.

On assistera à de nombreuses transformations sidérantes du comte Dracula brillamment mises en images : vieillard, jeune aristocrate, loup-garou, rats, brouillard verdâtre et goule...

L'atmosphère que Georges Bess donne à l'oeuvre originale est envoûtante, presque romantique, mais également sombre et baroque. C'est également accompagné de somptueux décors. Bref, cette impression est incontestablement renforcée par le dessin qui atteint son apogée.

Bref, tant sur le fond ou la forme, c'est une véritable réussite. C'est sans doute la meilleure adaptation en bande dessinée du mythe Dracula.
Commenter  J’apprécie          751
BD FANTASTIQUE / HORREUR.
Le noir et blanc choisi par George Bess est somptueux de la première à la dernière page, fruit d'un travail très minutieux où chaque planche est bien pensée et chaque case bien exécutée. Je n'ose imaginer combien de temps il a passé pour réalisé les 200 pages de ce magnifique album ! Il existe une version prestige en plus grand format, mais je me demande quand même ce qu'aurait donné ces magnifiques graphismes en couleurs… En bref, indispensable pour les amateur de vampires en général et les fans de Dracula en particulier !
Lien : https://www.portesdumultiver..
Commenter  J’apprécie          727

Je ne suis pas un adepte des histoires de vampires et autres buveurs de sang. Je suis fasciné de l'engouement que provoque ce genre de littérature chez mes contemporains.

Bref c'est un genre littéraire que j'évite au maximum, seulement il existe en littérature, comme ailleurs, quelques incontournables et Dracula de Bram Stoker en fait partie.

Mais non décidément je ne pouvais pas. Et puis cette BD est sortie, alors pourquoi ne pas aborder ce thème par ce biais.

Je suis sous le charme, pas du prince des ténèbres rassurez-vous, de la qualité de cette oeuvre, un beau livre. Une couverture, un papier magnifique et un dessin somptueux en noir et blanc.

N'ayant pas lu le livre de Bram Stoker (1897) je ne ferai pas de comparaison. le scénario est très bien mené jusqu'au dénouement final. Un très bel objet qui fera un magnifique cadeau en cette période festive.
Commenter  J’apprécie          524
Magnifique !

Bon, pour l'histoire, pas besoin d'en dire plus, tout le monde connaît Dracula… Mais alors les dessins, l'atmosphère sombre, ce voyage unique à la recherche du mal, c'est l'apothéose…

J'ai adoré ce côté gothique, les dessins en noir et blanc… À tel point que j'ai pris des photos pour les garder en souvenir ! J'adore les têtes de mort… ça doit être mon côté Hard-Rock, ça me rappelle ma jeunesse !

Bref, vous l'aurez compris, j'ai adoré je vais donc me précipité à ma médiathèque pour aller chercher Frankenstein !

Ah, et j'allais oublier : merci à Erik_ ! Grâce à ses critiques, ma pile à lire (PAL) s'agrandit de jour en jour !

Bonne lecture !
Commenter  J’apprécie          383
Dessin en noir et blanc aux feutres de différentes épaisseurs, avec une vivacité, brut et rapide et en même temps très poussé, très détaillé, rien que pour le coup de crayon, cette bande dessinée vaut le coup d'oeil. Certaines illustrations sont de véritables petits bijoux. La mise en page est dynamique, éclatée, les différentes illustrations travaillées indépendamment et rassemblés numériquement à posteriori.
Cependant, quelques petits défaut m'ont gêné dans ma lecture. Certaines pages possèdent des arrières plans sombres, des motifs de matières, or ces grandes images d'arrière plan étant rajoutées après, on voit que la définition est faible, c'est parfois flou et le manque de soin apporté à ses fonds contraste avec la méticulosité des illustrations, l'aspect naturel du trait jure avec l'artifice numérique. Autre défaut, certains aplats de noirs ne sont pas noirs, je ne vois que ça (peut-être faut'il la lire le soir, sous une lumière tamisée, après tout, ça se prête plus à l'ambiance). Et enfin, troisième défaut, l'éclatement des textes en une multitude de petits cadres blanc éparpillés aléatoirement dans toute la page finit par donner un aspect patchwork et nuit à l'attrait des illustrations et à la fluidité de la lecture. A vouloir trop rendre dynamique et moderne la mise en page, à vouloir trop se démarquer de ce qui a déjà été fait sur le sujet, on perd ce que la qualité du trait avait à nous apporter.
Ces écueils, non négligeables cependant, ne doivent pas pour autant dénigrer cette oeuvre, j'ai vraiment aimé cette lecture.
Pour revenir à l'histoire, on retrouve le ton romantique et rétro du roman original, le récit est épique, l'ambiance respecte l'esprit du roman, le fantastique est bien présenté, presque crédible, et le rythme est intense, soutenu, on est embarqué dans l'aventure.
C'est une très bonne adaptation, une bande dessinée impressionnante, comme le sujet l'exige.
Commenter  J’apprécie          270


critiques presse (9)
LigneClaire
21 novembre 2022
Son Dracula est un défi grandiose réussi, écrasant de beauté pourtant avec des personnages d’une rare richesse, tous prenants et indispensables auxquels Bess donne âme et vie malgré tout. Un vrai chef d’œuvre à lire et relire.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Sceneario
02 novembre 2022
Cette adaptation du Dracula de Bram Stoker est une réussite. Cette nouvelle édition rend un grand hommage à ce récit magistral. Le Dracula de Bess est un chef d'oeuvre que je vous invite à découvrir sans hésiter.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDZoom
18 octobre 2022
Nul doute que le plaisir évident pris par George Bess à retranscrire le plus fidèlement possible le « Dracula » originel aura beaucoup joué dans la qualité de l’album : précision des cadrages, souci permanent du détail et de la composition grande fidélité vis-à-vis du texte et des dialogues de Stoker, vision éminemment torturée et gothique du mythe vampirique qui, ne l’oublions pas, a souvent tendance à transformer le bourreau en héros, l’émanation du mal et sulfureux rapport digne d’Éros et Thanatos.
Lire la critique sur le site : BDZoom
ActuaBD
03 février 2020
Tout a l’air simple, mais le découpage se révèle d’une redoutable efficacité. Le lecteur est ainsi plongé dans une dynamique de lecture très hypnotique, brutalement interrompue par les surgissements tonitruants du vampire, dans le fracas du verre brisé ou d’un éclair chargé d’électricité. Le rêve légèrement angoissant tourne alors très rapidement au cauchemar.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Bedeo
11 décembre 2019
Nommé à Angoulême dans la catégorie du meilleur album, le Dracula de Georges Bess s’avère une excellente adaptation du roman de Bram Stoker. L’album impressionne par sa beauté graphique qui retranscrit fidèlement l’atmosphère gothique de l’œuvre originale.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BoDoi
06 décembre 2019
Le vétéran Georges Bess, 72 ans, propose ici une adaptation fidèle mais impressionnante du classique de Bram Stoker. L’occasion pour le dessinateur de Juan Solo ou du Lama blanc de laisser éclater son immense talent de dessinateur, au sein de planches ou de doubles-pages à la mise en scène vertigineuse et au noir et blanc d’une grande puissance évocatrice.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario
04 novembre 2019
Cette adaptation du Dracula de Bram Stoker est une réussite. Bess offre un travail grandiose et incroyable qui ravira les amateurs du roman et les lecteurs qui liront cette histoire pour la première fois. Ce Dracula est un chef d'oeuvre que je vous invite à découvrir sans hésiter.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDZoom
24 octobre 2019
Ouvrage fantastique, dans tous les sens du terme, l’adaptation du chef d’oeuvre et classique de Bram Stoker par George Bess. Un magnifique et envoûtant album, inattendu, que je n’hésite pas à qualifier de meilleure adaptation jamais réalisée en bande dessinée.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDGest
23 octobre 2019
Éternelle source de fascination, Dracula séduit et l’album de Georges Bess, sur une variation de l’œuvre originelle, en perpétue superbement le maléfique magnétisme.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Si aujourd’hui un voyageur égaré croisait d’aventure les ruines du château du Comte Dracula, il serait bien étonné d’apprendre qu’ici s’élevait l’antre d’un monstre, d’un être responsable de la mort d’innombrables victimes à travers les siècles. En Transylvanie, tout comme en Angleterre, un véritable fléau capable de décimer une partie de la population a été évité… C’est grâce au courage au courage et à la pugnacité d’une jeune femme et d’une poignée d’hommes décidés que des milliers d’être humains ont continué à vivre et à prospérer dans l’insouciance des gens heureux…
Le professeur Van Helsing l’a très bien dit : « Personne n’a besoin de savoir ce qui s’est passé… Nous avons faire disparaître de la surface du monde une des pires formes que peut prendre le mal ! Nul n’aura à ajouter à nos propos, puisque jamais nous n’en parlerons !... »
Commenter  J’apprécie          180
- Cet être démoniaque ressemble trait pour trait aux descriptions que j’ai pu trouver dans des grimoires antiques… Tous décrivent les vampires plus au moins de la même manière…
- Mais, professeurs, comment prêter foi à des délires d’un autre temps ? Comment une telle… aberration pourrait-elle exister ? A notre époque !
- Ni la science ni nos connaissances actuelles ne peuvent élucider certains mystères ni certaines questions…
Commenter  J’apprécie          180
Nous avons fait disparaître de la surface du monde l'une des pires formes que peut prendre le mal !
Commenter  J’apprécie          290
Et puis, soudain, un effroyable hurlement ce fit entendre, puis un autre, venu de plus loin. Et puis un autre encore. Une abominable clameur s'éleva dans les ténèbres. Ces cris atroces me glacèrent le sang.
Commenter  J’apprécie          90
Elle ôta alors son chapelet et me le passa vivement autour du cou. La vieille femme semblait, comme ses concitoyens, pétrie de toutes sortes de superstitions. J'aurais eu mauvaise conscience à refuser ce cadeau... L'aubergiste ne me voulait que du bien... Pourtant - était-ce leurs peurs qui étaient contagieuses ? - d'avoir prêté l'oreille à leurs légendes locales effrayantes ou le don de ce crucifix, quoi qu'il en soit, je me sentais de plus en plus angoissé.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Georges Bess (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges Bess
Attention !!! Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donne rendez-vous chaque samedi à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • • le Grand Carnet d'adresses de la littérature à Paris de Gilles Schlesser aux éditions Seguier https://www.lagriffenoire.com/le-grand-carnet-d-adresses-de-la-litterature-a-paris.html • Guy Savoy cuisine les écrivains, XVIIe siècle de Guy Savoy et Anne Martinetti aux éditions Herscher https://www.lagriffenoire.com/guy-savoy-cuisine-les-ecrivains-xviie-siecle.html • Histoire du Paris gastronomique: du Moyen Age à nos jours de Patrick Rambourg aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/histoire-du-paris-gastronomique-du-moyen-age-a-nos-jours.html • C'est qui le chef ? de Cesare Zanoni, Pénélope Zanoni aux éditions Michel Lafon https://www.lagriffenoire.com/c-est-qui-le-chef--2.html • À l'ombre des étoiles - Être l'enfant de Jules Verne, Verlaine, Maupassant, Colette, Picasso, Max Li de Frantz Vaillant aux éditions du Cerf https://www.lagriffenoire.com/a-l-ombre-des-etoiles-etre-l-enfant-de-jules-verne-verlaine-maupassant-colette-picasso-max-linder-jacques-prevert-albert-camus-leo-ferre-et-boris-vian.html • le Portable de Christophe Wojcik aux éditions Héloïse d'Ormesson https://www.lagriffenoire.com/le-portable-1.html • Un papa vivant de Alice Taglioni aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/un-papa-vivant.html • Les disparus de la Durance de Sandrine Destombes aux éditions Hugo Thriller https://www.lagriffenoire.com/les-disparus-de-la-durance.html • Woke fiction - Comment l'idéologie change nos films et nos séries de Samuel Fitoussi aux éditions du Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/woke-fiction-comment-l-ideologie-change-nos-films-et-nos-series.html • Les Monstres: L'Encyclopédie du Merveilleux - tome 4 de Sébastien Perez et Stan Manoukian aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/les-monstres-l-encyclopedie-du-merveilleux-tome-4.html • L'Enfance des méchants, des vilaines et des affreux de Sebastien Perez et Benjamin Lacombe aux éditions Margot https://www.lagriffenoire.com/l-enfance-des-mechants-des-vilaines-et-des-affreux.html • Victor Hugo Notre-Dame de Paris de Georges Bess et Pia Bess aux éditions Glénat https://www.lagriffenoire.com/victor-hugo-notre-dame-de-paris.html Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #editionsseguier #editionsherscher #editionsperrin #editionsmichellafon #editionsducerf #editionsheloisedorm
+ Lire la suite
autres livres classés : vampiresVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (509) Voir plus




{* *}