AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253135753
192 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)
2.68/5   11 notes
Résumé :
Paris, 1959, Roger Launay est chargé par des amis militants communistes d'accueillir un "camarade" américain, hôte de marque de la fête de l'Huma : Isaac Wirkowski. Mais le vieil homme, porté à la confidence, va lui raconter tout autre chose que des souvenirs édifiants. En 1926, scénariste à Hollywood, Isaac a été un des fondateurs du Parti communiste. Au temps du maccarthysme, il est dénoncé par un ex-camarade, le metteur en scène Julius Bloch ; il passera plusieu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Epictete
  11 août 2017
Issac Wirkowski, scénariste Américain, cofondateur du parti communiste aux USA est l'invité d'honneur de la fête de l'huma en 1959. Réceptionné à l'aéroport par Roger Launay, l'Américain fantasque et vieillissant va se laisser aller aux confidences sur sa vie. Il a vécu le Maccarthysme, a été dénoncé par un ami, Julius Bloch, a fait deux fois de la prison. de plus, pendant son incarcération, sa fille s'éprend de Julius et va l'épouser.
Le roman est basé sur cette relation très particulière entre les deux hommes. Isaac le dit lui-même « Julius Bloch et moi ne nous sommes jamais entendus. Je ne dis pas que nous ne nous ressemblions pas, ni même que nous n'étions pas attirés l'un par l'autre. »
Au-delà de cette relation ambigüe, cette histoire nous plonge à la fois dans le Hollywood des années 30 (De façon très documentée, avec de nombreuses références à des artistes ayant existé), dans le communisme à l'américaine et le Maccarthysme.
L'auteur, polémiste connu pour ses positions fait ici une analyse rapide mais sans concession des « bienfaits » du socialisme soviétique de l'époque, et fait une brève allusion au fonctionnement du PCF. Tout cela est très bien écrit et nous entraine dans une époque » où il est agréable de se replonger, d'autant qu'elle est rarement présentée sous cet angle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
EpicteteEpictete   11 août 2017
Ce qu'il y a de pénible dans le fait de ne pas aimer quelqu'un c'est qu'on pense beaucoup plus à lui que si on l'aimait, et il m'arrivait de décider d'aimer Bloch rien que pour me débarrasser de lui.
Commenter  J’apprécie          140
sweetiesweetie   20 février 2014
Ce qui est bourru, étourdi, malséant, désinvolte, brusque, méprisant, inculte, ne s'élèvera jamais jusqu'aux étoiles. Car, pour arriver à cette hauteur, il est nécessaire que le souffle des humains vous soulève du sol et vous propulse dans le ciel. Il faut n'avoir froissé personne, chose impossible à faire sans culture.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Patrick Besson (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Besson
Patrick Besson .Ecrivain vient de publier "La présidentielle. Pastiches" chez Grasset
autres livres classés : communismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox