AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2916248773
Éditeur : Palémon (23/10/2014)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Trois anciens militaires français, traumatisés par leurs interventions durant le conflit en Afghanistan, embarquent sur un chalutier de Concarneau avec le lieutenant Emily Garcia, des services sociaux de la Défense, qui tente une expérience médicale touchant au stress post-traumatique des soldats de retour au pays.
Pendant ce temps, Saadia Aleph, experte en sinistre pour un cabinet d’assurances parisien, cherche à connaître les raisons de l’incendie d’une ma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Epictete
08 mars 2016
Palémon ! Voilà une maison d'édition dont je n'avais jamais entendu parler. Pas plus que de Christian Blanchard. Et pourtant, les deux ont livré un ouvrage de grande qualité, que j'ai pu apprécier grâce à une opération « Masse critique » de Babelio.
Comment raconter l'histoire sans en dire trop ? D'un côté on a une mission officielle des services de l'armée destinée à tester une méthode de réinsertion des soldats revenus d'Afghanistan avec des traumatismes liés aux horreurs de la guerre, et de l'autre un capitaine de bateau de pêche et son équipage et enfin des soldats aux sorts bien différents, aux séquelles différenciées mais bien présentes.
Comment et autour de quel événement tous ces personnages vont ils se trouver réunis ?
C'est l'objet de cette énigme.
C'est une excellente idée d'avoir voulu traiter, sous forme de thriller ce thème des soldats qui reviennent d'opérations « extérieures » et leur difficile réintégration dans la société, après ce qu'ils ont vécu.
Mais c'est aussi, et je vous la laisserai découvrir, une histoire de vengeances en chaîne.
C'est encore un bouquin dans lequel on entre facilement et dont on ne sort qu'à la fin sans avoir levé les yeux du texte.
Tout est intéressant : le thème, le style (avec un très bon rythme), le traitement de l'intrigue.
Celle-ci est particulièrement bien maîtrisée. Il y a du suspense et des revirements jusqu'à la dernière page.
Beaucoup de thèmes abordés vous conduisent à réfléchir, même si cela se lit comme un thriller.
J'ai commencé ce commentaire en disant que je ne connaissais ni cet auteur ni cet éditeur. Après cette lecture, je pense sincèrement que je croiserai à nouveau leur chemin assez vite.
Magnifique découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Juin
13 mars 2016
Un chalutier pris dans les vagues et une mer rouge sang. Pas la peine d'en dire beaucoup plus, ça va secouer.
le prologue annonce la couleur également, un bateau vide de toute vie, mais largement taché de sang et une femme terrorisée et hagarde, retrouvée par les sauveteurs dans la cale avant.
L'histoire se passe dans 3 lieux : l'île de Batz, le "Doux Frimaire" et l'Afghanistan.
Trois anciens soldats - ils auraient pu être 4 -, victimes de traumatismes, sont embarqués pour une campagne de pêche. le prétexte ? C'est pour les remettre " sur pied". L'expérience est étrange... Les trois types se demandent ce qu'ils vont là. Mal de mer et dureté du boulot.... Les hommes d'équipage ne comprennent pas non plus et encore moins l'attitude du capitaine.
On passe beaucoup de temps, balloté sur ce chalutier à se demander comment les évènements vont s'enchaîner... Qui sont les pourris dans cette histoire? Quel est le lien entre les protagonistes?

Christian Blanchard distille peu à peu les éléments qui font de ce roman noir une aventure violente et déroutante. On ne peut trop en dire pour ne pas dévoiler l'intrigue mais je peux juste dire que c'est comme dans les guerres, il y a des victimes collatérales...
Un bon moment de lecture, on ne lâche pas l'histoire. Mer calme à peu agitée? Non pas vraiment !!!
Merci à babélio et à Palémon pour cette découverte. Je vais largement puiser dans le catalogue qui accompagnait l'envoi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
tana77
03 février 2015
Du sang, beaucoup de sang et de gros dégâts matériels sur un chalutier à la dérive au large de Brest. Et puis une femme, étrange cette femme apeurée, ensanglantée, à fond de cale de ce navire fantôme. Plus âme qui vive mais un mystère bien épais que l inconnue amnésique ne peut aider à résoudre. Alors il faut se tourner vers le passé, se tourner vers un pays en guerre, l' Afghanistan, et ces soldats plongés dans un enfer qui laisse des traces physiques mais aussi psychologiques.
Dans ce paysage se détachent quatre hommes bien différents : un aumônier, un tireur d' élite, un infirmier et un soldat. Quatre hommes qui n' auraient dû que se croiser mais qui vont se lier pour faire taire leurs démons.
Puis retour en France, réadaptation impossible à la vie civile, trop d' horreur, trop de non-dits. le stress post traumatique est bien là, ancré au fond de leur être, sorte de bouée qui les maintien dans le désert afghan mais les noie dans un monde qui ne les comprend pas. Arrive alors le lieutenant Garcia et son idée de guérir le stress par le stress. Et les voilà tous embarqués pour de la pêche en haute mer, la plus dure dans les eaux glacées. Ils étaient quatre mais seuls trois vont embarquer. le quatrième s' est suicidé dit-on. L' experte en assurances en est moins sûre. Elle embarquera donc elle aussi pour cette traversée lugubre où le passé ressurgit et détruit.
Christian Blanchard nous entraine dans la noirceur de l'être humain où la rédemption passe par le sang versé et l'espoir n'a pas sa place.
Même si on devine aisément l'identité réelle des personnages centraux, l intrigue est tellement forte que cela passe au second plan face aux développements psychologiques des ramures de l'histoire. Car il s'agit bien là d'un arbre où des branches se cassent et où d'autres apparaissent pour progresser vers le sommet à travers un feuillage dense qui laisse passer peu de lumière.
J'aime sa façon d'écrire, sèche mais précise. On suit les personnages sans jamais se lasser et avec toujours cette question, que se posera aussi l'aumônier, et s'ils avaient choisi un autre chemin?
Le clin d'oeil a un de ses précédents livres, "curriculum vitae", m' a beaucoup amusé, et je vous en recommande d ailleurs sa lecture.
Un grand merci aux éditions du Palémon et à Babélio pour ce moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
christinebeausson
04 février 2015
Masse critique
Editions du palémon
Une petite croix "j'aimerai écrire une critique de ce livre"
Bingo.... Ce sera "Pulsions Salines" de Christian Blanchard, auteur rencontré lors d'un festival de polar, deux titres connus, lectures plutôt agréables même si, pas d'euphorie à l'époque.
La surprise, c'est que là, c'est du très bon.
Sur fond de séquelles post traumatiques liées au conflit en Afghanistan, avec une petite ballade à l'île de Batz, petite île enchanteresse au large de la Bretagne ( souvenir, une promenade dans le jardin Georges Delaselle : des végétaux exotiques dans un climat plutôt hostile, curiosité ), avec une partie de pêches au large de l'Irlande et des Îles Féroé .... Il y a beaucoup de vent, de pluie, de roulis, du dépaysement dans l'air.... Et la partie de pêche bien particulière tournera à l'hécatombe !
Attention le texte nous fait plus découvrir les tréfonds de l'âme humaine que les paysages.
Pas vraiment pour notre plus grand plaisir, mais à notre plus grande surprise, l'intrigue est très bien amenée, les personnages malgré ou peut être grâce à leurs noirceurs sont plutôt attachants avec leurs bons côtés et par ailleurs, victimes des mauvais coups reçus par le sort !
Nous sommes tenus en haleine et tournons, tournons les pages jusqu'au dénouement final, et ce nom "Le Doux Frimaire" porté fièrement par un bois flotté pour un dernier sourire avant de refermer ce livre.
Merci à tous pour ce très bon moment !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ratonlaveur13
15 février 2015
Tout d'abord merci aux éditions du palémon et à masse critique. C'est un livre qu'on ne lâche pas, toujours des rebondissements, on ne sait pas vraiment qui est qui et où cela nous emmène, histoire très bien menée, simple à lire et plein de suspense. Chaque personnage a son trait de caractère. Un dernier voyage à bord d'un chalutier pour trois ex soldats revenus d'Afghanistan pour une « thérapie » traitant du stress post traumatique sur un fond de vengeance et de trafic, vraiment très bon thriller pour moi, j'ai beaucoup aimé.
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
EpicteteEpictete08 mars 2016
- On ne garde pas tout. Celui-là, par exemple il est pas assez gros. On le balance par dessus bord.
- Ils sont pourtant mangeables, non ?
- On n'a pas le droit. Les règlements sont ce qu'ils sont. Trop petit, on remet à l'eau.
- La plupart sont morts. C'est con !
Rien ne dit dans les textes qu'on trie et rejette à la mer du poisson vivant. Ils ne sont pas à la bonne taille, on remet à la baille. Si on a un contrôle et qu'on est chopé avec des poissons dans les cales en dessous de la dimension réglementaire, on paye un max. Tout le monde s’en fout de savoir s’ils sont vivants ou morts. T’as compris ?
- C’est con !
- Sûrement, mais c’est comme ça ! Hop ! Au boulot !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
JuinJuin25 février 2016
(...) Le moteur fait un bruit d'enfer et le vent....Bordel, ça siffle à vous rendre fou.
- Vous avez peur ?
- Ne vous foutez pas de moi ? Peur sur un bateau ? Après ce que j'ai vécu en Afghanistan ? Vous rigolez ?
- Ce n'est pas la même angoisse. Ici, les éléments vous dominent.
- Parce que vous croyez que là-bas, on dominait quelque chose ? Quand j'étais avec mon flingue, derrière un rocher, camouflé... invisible, et que je distribuais la mort, je me croyais invincible et pourtant... C'est un môme de dix ans qui m' a troué la peau. J'ai failli crever.... (p 108)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
tana77tana7703 février 2015
Personne ne vint le chercher pour le contraindre à respecter ses engagements. Tout s' était peu à peu dilué. Le mal était fait et s' était profondément ancré dans ses tripes
Commenter  J’apprécie          20
Video de Christian Blanchard (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Blanchard
interview_christian_blanchard .L'interview de Christian Blanchard pour son dernier et excellent roman Polar "Parasite" aux éditions Palémon.
autres livres classés : bretagneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1123 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre