AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Odette Ferry (Traducteur)
ISBN : 2266092189
Éditeur : Pocket (20/01/1999)

Note moyenne : 4.32/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Sa mère est folle. Norman le sait, mais il l'aime trop pour l'envoyer à l'asile. Alors il se débarrasse des cadavres.

Mary vient de dérober 40 000 dollars à son patron. Partie retrouver son fiancé, elle s'arrête pour la nuit dans un motel isolé.
Le propriétaire, un grand garçon à l'air timide, finit par accepter de lui donner une chambre. Épuisée par dix-huit heures de route, elle décide de s'accorder une douche bien méritée...

<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
MissSherlock
  30 septembre 2013
J'ai découvert Psycho après avoir vu la magistrale adaptation de Sir Alfred Hitchcock. Je n'ai donc été surprise ni par le déroulement de l'histoire ni par la fin car Hitchcock s'en est tenu au livre dans les grandes lignes. La différence majeure vient du physique de Norman Bates : mince et séduisant dans le film (incarné par Anthony Perkins) et gras dans le livre.
Pourtant, j'ai adoré ma lecture et j'ai eu quelques frissons d'angoisse grâce au style de Bloch et au rythme de l'histoire. le récit est court, il n'y a pas de temps mort et les premiers chapitres sont surprenants.
En effet, le début du roman nous plonge dans l'esprit de Norman Bates, un homme d'âge mur, vivant sous la coupe de sa mère et ayant des pensées terrifiantes.
Ensuite, le point de vue change et c'est Mary qui nous est présentée. Elle vient de voler de l'argent à son patron et trouve refuge dans le motel tenu par Norman. Mauvaise idée.
La dernière partie prend une tournure plus classique avec l'enquête menée par Arbogast jusqu'au final absolument terrifiant pour les néophytes.
Ce livre est une descente dans l'esprit d'un grand malade. Il est tellement bien écrit qu'on a la désagréable sensation que c'est Norman lui-même qui écrit. Lorsque l'on sait que Robert Bloch s'est inspiré d'un vrai tueur en série (Ed Gein), le récit est encore plus effrayant.
Entre le livre et le film, mon coeur ne balance pas : je les adore tous les deux. Je conseille même la lecture du roman à ceux qui ont vu le film puisque la mise en scène est différente et que certains passages du livre ont été zappés par Hitchcock (rythme du film oblige).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          123
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MissSherlockMissSherlock   30 septembre 2013
It wasn't the most appetizing notion in the world, but when Norman half closed his eyes, he could almost see the scene: this throng of painted, naked warriors wriggling and swaying in unison under a sun-drenched, savage sky, and the old crone crouching before them, throbbing out a relentless rhythm on the swollen, distended belly of a cadaver. The contorted mouth of the corpse would be forced open, probably fixed in agaping grimace by clamps of bone, and from it the sound emerged. Beating from the belly, rising through the shrunken inner orifices, forced up through the withered windpipe to emerge amplified and in full force from the dead throat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MissSherlockMissSherlock   30 septembre 2013
For a moment, Norman could almost hear it, and then he remembered that rain has its rhythm too, and footsteps. Actually, he was aware of the footsteps without even hearing them; long familiarity aided his senses whenever Mother came into the room. He didn't even have to look up to know she was there. In fact, he didn't sleeping in her room, and he knew how crabby she could get when just awakened. So it was best to keep quiet and hope that she wasn't in one of her bad moods.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Robert Bloch (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Bloch
Chronique consacrée aux grands noms de la littérature policière, et animée, depuis octobre 2018, par Patrick Vast, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour la 25ème chronique, le 07 novembre 2018, Patrick présente Robert Bloch. Patrick Vast est aussi auteur, notamment de polars. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://patricksvast.hautetfort.com/ Il a également une activité d'éditeur. À voir ici : https://lechatmoireeditions.wordpress.com/ La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62/
autres livres classés : tueur en sérieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
536 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre