AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782020198301
192 pages
Éditeur : Seuil (09/06/2004)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 28 notes)
Résumé :
" Et libre soit cette infortune ". Rimbaud
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
chartel
  10 juillet 2010
Paradoxalement, c'est par Yves Bonnefoy que j'ai découvert Rimbaud, à travers l'essai qu'il lui consacra dans la collection "Ecrivains de toujours" au éditions du Seuil. Je parle d'un paradoxe, car Yves Bonnefoy y déclare, dès les premières lignes : « Pour comprendre Rimbaud lisons Rimbaud ». Faisant fi de son conseil, je me bornais à vouloir au préalable entendre la voix d'un poète qui ne chercherait pas à m'offrir des clés de lecture, mais, comme il le dit lui-même : « de retrouver une voix, de déchiffrer son vouloir, de ranimer son accent, surtout : ces emportements, cette pureté inimitable, ces triomphes, ces brisements. »
C'est donc a une véritable plongée au coeur du processus de création que nous invite Yves Bonnefoy, celui, mystérieux et foisonnant, du grand Rimbaud, avec la forme qui lui convient, car Yves Bonnefoy m'a régalé par le lyrisme constant qui accompagne le déroulement de ses successifs questionnements de la poésie rimbaldienne, mais aussi, d'une manière plus générale, sur tout acte de création littéraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
TheBabline
  10 mars 2012
Lu étant adolescente, je suis contente de retrouver les références car c'est un livre qui m'a "révélée" !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
AlzieAlzie   28 avril 2016
Vouloir changer la vie, c'est exercer l'universel, témoigner, se porter au devant de la conscience commune. Mais qui renonce à changer la vie s'enferme dans un destin et a droit que l'on en respecte le caractère privé. Je trouve indécent qu'on s'acharne à suivre les traces de qui a fait retour à l'existence anonyme. Ne lisons pas les lettres de Rimbaud africain à sa famille ; ne cherchons pas à savoir si celui qui voulut un jour voler le feu a vendu ceci plutôt que cela (p. 173).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
chartelchartel   10 juillet 2010
Il se peut que la poésie, nous engageant tout entiers dans la quête de l’unité, dans un rapport aussi absolu que possible avec la présence même de l’être, ne fasse ainsi que nous séparer des autres êtres, rétablissant la dualité que nous pouvions penser disparue. Il se peut que la poésie ne soit jamais qu’une impasse. Qu’elle ne trouve sa vérité que dans l’aveu de l’échec.
Commenter  J’apprécie          80
AlzieAlzie   28 avril 2016
« Pour comprendre Rimbaud lisons Rimbaud, désirons séparer sa voix de tant d'autres voix qui se sont mêlées à elle. Il n'est pas utile de chercher loin, de chercher ailleurs, ce que Rimbaud lui-même nous dit. Peu d'écrivains ont été autant que lui passionnés de se connaître, de se définir, de vouloir se transformer et devenir un autre homme par la connaissance de soi, prenons donc au sérieux cette quête qui est d'ailleurs le plus grand sérieux. Je propose de retrouver une voix, de déchiffrer son vouloir, de ranimer son accent, surtout : ces emportements, cette pureté inimitable, ces triomphes, ces brisements. (p. 5)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AlzieAlzie   28 avril 2016
L'espoir Chrétien n'est pas pour Arthur Rimbaud une donnée réfutable de la recherche métaphysique. C'est un poison qui, dès l'enfance (« Parents, vous avez fait mon malheur... ») a subtilement décorporé le réel, remplacé par l'hallucination et la fantasmagorie le rapport de l'homme avec ce qui est, ruiné toute expérience authentique ontologique, au lieu de quoi il n'y a plus aujourd'hui que velléités, lassitudes, « toutes les grimaces imaginables » et rien enfin que l'art et la gratuité de l'acteur… Rimbaud dans toute son œuvre s'est montré obsédé de l'acteur qui s'affaire en lui : de celui qui joue sans pouvoir vraiment la vivre la comédie de la vérité. (p. 125)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
chartelchartel   10 juillet 2010
L’aliénation la plus grande est aussi ce qui peut conduire, si quelque barrière cède, à la plus extrême poésie.
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Yves Bonnefoy (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Bonnefoy
[RARE] Yves BONNEFOY – À la télévision (ORTF, 1974) Une rare émission de télévision sur Yves Bonnefoy. Portant le titre « Les Poètes », présentée et réalisée par Jean-Pierre Prévost, elle fut diffusée le 21 juin 1974 sur l’ORTF.
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
835 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre