AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253092576
Éditeur : Le Livre de Poche (29/05/2019)

Note moyenne : 3.51/5 (sur 39 notes)
Résumé :
L'homme est traqué.
L'homme joue du blues chaque soir dans un obscur bar de la rue des Martyrs à Limoges....
Mais l'homme est traqué.
Pas par un tueur.
Ni par un flic.
Quelque chose comme des ombres.

"Vagabond" est le sixième roman de Franck Bouysse.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
diablotin0
  15 juillet 2017
Le vagabond est un joueur de blues qui erre et n'a que sa guitare, sa voix ses souvenirs, ses rêves et ses fantômes.
Tout comme un air de blues, ce roman a un air nostalgique et finit même de façon sombre.
On imagine combien Franck Bouysse a dû prendre plaisir à parler de ce Vagabond, les mots sont choisis avec soin et 'on ressent à travers eux l'atmosphère des lieux et si l'on tend l'oreille on entendrait presque un air de BB King.
Mais voilà, même si j'apprécie la qualité de ce roman j'ai pris moins de plaisir qu'avec "grossir le ciel". Je n'ai sans doute pas l'état d'esprit aujourd'hui à lire ce livre.
Commenter  J’apprécie          300
pyrouette
  06 juin 2016
L'histoire de cet homme est le blues qu'il chante dans un troquet tous les soirs. il chante l'errance et la mélancolie, les seuls repères dans sa vie. Il dort dans une chambre d'hôtel quand il peut rentrer mais la plupart du temps s'endort par terre ivre d'alcool et de malheur, se réveille le soir et repart jouer de sa guitare, le seul objet important pour lui. Un soir il voit une femme au fond de ce troquet, il aime son regard et va chanter pour elle. Ils prendront un verre et l'histoire s'arrête là comme cet air de blues qui traîne dans un coin de ma tête. Puis un nom de femme apparaît sur les affiches. Son grand amour, son ancien amour vient chanter dans la ville. Histoire de femme, de pouvoir, de rupture et la chute inexorable dans l'errance. La vengeance est liée à son enfance et le voila parti dans sa maison natale habitée par d'autres, chercher un pistolet bien caché. Personne ne l'a vu, il est transparent, n'a d'importance pour personne. les blessures d'enfance sont sans limites, obsédantes. La fin de cet air de blues est sombre. Il fait nuit, il fait froid, je ne vois pas le bout du tunnel. Les descriptions de la ville et des quartiers par l'auteur sont magnifiques et permettent de nous plonger dans le décor. Univers poétique pour un sale destin.
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Jazzynewyork
  06 octobre 2015
VAGABOND de Franck Bouysse
" un bon morceau de blues, c'est d'abord de la musique qui vous transporte, vous donne le frisson, attire les larmes d'émotions, c'est aussi une voix grave , écorchée qui vous transperce de part sa puissance mais tout en douceur, elle vous frôle, vous touche,vous électrise,et vous emmène vers vos souvenirs nostalgiques et vous remue jusqu'à l'extase suprême.....
Lire " vagabond " c'est retrouver ces émotions, le Blues de ce vagabond solitaire vous transporte, vous l'accompagnez dans sa solitude, ses souvenirs, son errance , sa fuite ......"il songea à la vie que mène les hommes sur des routes incertaines, parfois lisses, parfois caillouteuses, ou finissant parfois en impasse"
Piègé de son amour pour ces deux femmes qu'il tente d'oublier avec une plume d'un véritable Bluesman " tout ce qu'il joua ce soir là ressembla à des incantations pour faire apparaître une femme et en faire disparaître une autre "
Une plume tantôt écorchée ,tantôt noire,chargée d'émotions nous transportant dans les souvenirs profond de cet homme devenu Vagabond avec pour seule compagne sa guitare et quelque dose d'alcool........
Un sacré morceau de blues couché sur papier laissant notre imagination tendre l'oreille et écouter les notes qui s'échappent pages après pages 🎶🎶🎶🎶
Un très bon moment de lecture en très bonne compagnie que je vous invite à découvrir..... Vous tous qui avez tant aimé" Grossir le ciel"
Gros coup de coeur pour cette plume et ce magnifique roman 💖💕💖💕
" Et l'homme se dit que c'était sûrement ça la vie , voir surgir et disparaître les personnages aimés, debout sur un trottoir sans jamais leur parler, car il y avait la rue en frontière infranchissable qui charriait les désirs " .......
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
fuji
  17 décembre 2016
Quand Franck Bouysse nous émerveille en nous contant une histoire dense, âpre et rugueuse en quatre-vingt-cinq pages, la lectrice que je suis se sent bien petite pour chroniquer cette pépite que j'avais conservée pour un moment de lecture que je voulais exceptionnel.
Le blues est une complainte vocale et instrumentale,dérivée des chants du travail des esclaves, caractérisée par la lenteur, la mélancolie traduisant la tristesse et le désespoir.
Le vagabond est tout entier dans ces quelques lignes "Quelqu'un dit des mots, juste à côté, qui exprimaient des choses qu'on ne devrait plus voir de nos jours, et l'homme ne voulut ni ne put répondre, ni appeler une aide qu'il savait, de toute façon, ne pouvoir venir que de lui. Et ça depuis longtemps. Il avait désormais dépassé le stade de la douleur, sa joue frappée comme une pièce de monnaie antique, profil désordonné dans son désert à lui."
Cette homme joue du blues chaque soir dans un bar obscur rue des Martyrs à Limoges.
La plupart du temps il est trop épuisé par ce qui le ronge et l'alcool qu'il absorbe pour rejoindre un lit alors ce sont les pavés d'une ruelle qui lui servent de berceau.
Lorsqu'il joue sur sa guitare il semble possédé et ne jouer que pour une femme, une seule, l'unique mais existe-t-elle?
La journée, il est une ombre, transparent pour ceux qu'ils croisent comme pour lui-même, la nuit sa musique fait revivre ses fantômes quelques heures. La nuit sombre est sa seule lueur, et sur son malaise permanent il met des mots et des notes qu'il délivre à une femme : celle du présent ou celle du passé.
Ce vagabond c'est un secret, sombre, triste, invisible, inaudible,qui se débat dans ses ténèbres, il ne peut s'habiller que de la nuit et du blues.
Toute sa vie il est resté "l'enfant qui attendait seul au fond de son lit que la femme revienne et lui dépose un baiser sur le front."
Franck Bouysse donne ses lettres de noblesse au roman noir, par une musique, par un décor, par un personnage fort.
Mais surtout par une écriture qui sait épouser chaque commotion pour provoquer chez le lecteur les émotions de base : joie,tristesse, peur, colère, dégoût et surprise.
Chaque mot, chaque métaphore, chaque comparaison sont autant de stimulis qui aiguillonnent le lecteur dans son coeur et dans sa chair.
Un très beau roman noir.
©Chantal Lafon de Litteratum Amor 17 décembre 2016
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
blandine5674
  22 novembre 2018
Première fois que je suis déçue par cet auteur. Livre de 85 pages sombre, limite ennuyeux. Un homme se loue dans les bars avec sa guitare avant de rentrer seul dans une minable chambre d'hôtel. Sur les affiches, la femme qu'il a aimé et dont il n'a toujours pas digéré qu'elle l'a largué.
Commenter  J’apprécie          140
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
pyrouettepyrouette   31 mai 2016
Les cris muets de son enfance à lui, qui l'avaient amené à fuir bien des fois, parce que la fuite est la seule chose qui reste aux hommes civilisés.
Commenter  J’apprécie          220
pyrouettepyrouette   02 juin 2016
Il se demande si c'était ça, la vie, être en quête de souffrances au travers des autres, pour souffrir moins soi-même, ce qui produit des noeuds dans la corde qu'est l'existence.
Commenter  J’apprécie          140
julienleclerc45julienleclerc45   23 septembre 2016
A l'heure où la ville et les étangs disparaissaient dans la même obscurité, l'homme se leva en prenant appui sur les hanches de sa guitare. Il s'étira longuement. Des rivières arides cerclaient ses yeux et des croûtes de suie aux encoignures témoignaient qu'il avait dormi un temps. Il posa son instrument contre l'arbre dont il connaissait le nom au matin, et ses doigts engourdis et rigides depuis une quinzaine d'heures se détendirent lentement. L'homme tenta de faire quelques pas, comme un danseur qui apprendrait un pas de tango, ou comme un vieil homme étonné que le vide puisse encore le soutenir. L'infini et l'inconnu droit devant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pyrouettepyrouette   06 juin 2016
Parce qu’au fond de lui, il pouvait être dupe de sa mémoire, alors que ses yeux reflétaient partout en lui l’exacte vérité.
Commenter  J’apprécie          110
pyrouettepyrouette   01 juin 2016
Et il sut que le hasard n'existait pas, que tout était une question d'adéquation, ou de décalage.
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Franck Bouysse (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Franck Bouysse
Retrouvez des extraits de nos coups de c?ur de l'année dans l'émission de ce soir : Joseph Ponthus « À la ligne », (Éditions La Table Ronde), Franck Bouysse « Né d?aucune femme », (La manufacture de livres), Jesmyn Ward « le Chant des revenants », (Belfond), Lydie Salvayre « Marcher jusqu?au soir », (Editions Stock) et Chloé Delaume « Mes bien chères s?urs », (Editions du Seuil).
autres livres classés : roman noirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1649 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..