AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782070582457
496 pages
Gallimard Jeunesse (15/09/2016)
3.74/5   62 notes
Résumé :
Moi, Ellie Sparks, j'ai survécu au pire lundi de tous les temps. Une journée HO-RRI-BLE, qui n'a été qu'une succession d'évènements catastrophiques du type:
1) recevoir au réveil un texto de son petit copain qui dit: "il faut qu'on parle" (formule qui est, soyons honnête, le signal universel d'un désastre imminent)
2) oublier son parapluie et se retrouver avec tête de rat mouillé sur la photo de classe
3) avoir les lèvres qui gonflent en plein d... >Voir plus
Que lire après Une semaine, sept lundisVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 62 notes
5
9 avis
4
8 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
1 avis
Quand Jessica Brody s'attaque à la littérature pour ados (filles) , je la suis les yeux fermés ... J'avais adoré ses deux romans classés chick-lit , (Confidentialité assurée, et la suite : En toute discrétion ) .
je n' ai pas été déçue, dés les 3 premières pages , j'étais "accrochée" et j'ai passé un excellent moment .
Ellie Spark vient de passer la pire journée de sa vie . Autre qu' un lundi au soleil ♫, ce lundi a été le pire enchaînement de catastrophes , classé N°1 dans la liste des journées qui foutent le "seum ".
Aussi quand le lendemain , elle se réveille à nouveau CE lundi , elle se dit qu'elle pourrait bien améliorer deux ou trois trucs comme éventuellement ,éviter que son petit-copain la largue, ou être victime d'une affreuse allergie alimentaire en plein discours , ou ...ou...
Elle a le choix !
Et quand le lendemain, Ellie se réveille à nouveau CE fameux lundi , elle continue, change encore de solution , améliore, se plante à nouveau mais ce n'est pas grave car ...
Le lendemain, elle se réveille à nouveau CE fameux lundi ...
ETC ... sept fois ..
Sept fois, pas vraiment copiées /collées, mais toutes plus ou moins pareilles sans toute fois l'être vraiment .
C'est subtil, ça tient la route, on y croit sans problème et on compatit pour Ellie et ses lundis pas vraiment ensoleillés ...
Une comédie très rythmée , sympa comme tout , super bien fichue qui m'a rappelé un autre roman pour ado (pour le même thème de la boucle temporelle ) qui compte dans mon top 10 ( plus dramatique ...) : le dernier jour de ma vie de Lauren Oliver .

Commenter  J’apprécie          520
J'avais déjà bien accroché avec les deux romans précédents de cette auteure, à savoir ""Inaccessible" et "Inoubliable" et en attendant désespérément le sortie du troisième volet de cette série (qui, je l'espère, sortira un jour, je m'étais fiée à mon instinct en me plongeant dans son dernier ouvrage "young adults". Merci à mon instinct de ne pas m'avoir induit en erreur !

Vous vous êtes déjà imaginé revivre la même journée où tout n'a pas fonctionné comme vous l'espériez (loin de là même) et avoir une seconde chance pour pouvoir vous rattraper ? C'est le voeu que formule Ellie Spark, notre héroïne, lorsqu'en ce premier jour de la semaine (le lundi donc, d'où le titre de cet ouvrage) où non seulement elle se fait larguer par son copain, le mec le plus canon du lycée, ledit Tristan, qu'elle rate les essais de base-ball pour intégrer une équipe semi-professionnelle et que ses parents ont un très grosse dispute. Là et tant de bien d'autres choses encore qu'elle voudrait pouvoir arranger. Il va sans dire que pour elle, sa priorité absolue est que son petit copain, le mec le plus populaire et chanteur du groupe de musique qui cartonne ne la quitte pas? Aussi, décide-elle de passer une sorte de pacte avec l'univers afin qu'il lui accorde une seconde chance...Cependant, est-on réellement sûr de ce qui est une priorité absolue ? Et si Ellie s'était complètement trompée sur la chose qu'elle devrait changer au cours de cette journée ? Et si il s'agissait d'une toute autre chose ? Lorsque l'on a un meilleur copain depuis que l'on est en CM2, on a parfois un peu de mal à voir ce qui compte le plus pour soi ? Est-ce son flirt (qui dure depuis cinq mois, ce qui est un record en matière de fille pour le beau Tristan), son amitié avec Owen, son meilleur ami, le mariage de ses parents ou encore les problèmes de sa jeune soeur qu'elle doit résoudre ? Au bout du troisième lundi (puisque l'univers lui a exaucé son voeu) e alors qu'Ellie a réussi à sauver son couple et que les lundi continuent de recommencer encore et encore, Ellie est complètement paumée. de plus, elle est fatiguée de devoir recommencer sans cesse la même journée alors qu'elle sait pertinemment ce qui va se produire même si les autres, eux, n'en ont aucun souvenir. Certains commencent même à se poser des questions sur sa santé mentale. Ellie va donc revivre sept fois la même journée jusqu'à ce qu'elle trouve enfin ce qu'il fallait à tout prix qu'elle change dans cette journée catastrophique mais ce qu'elle va comprendre avant tout (et ce que nous avons trop tendance à oublier), c'est que pour cela, elle doit avant tout rester elle-même. Tout comme chacun d'entre nous, là est bien le problème car, est-elle sûre de se connaître vraiment ? A quoi bon faire semblant d'être une autre pour plaire, à quoi bon faire des choses qui ne nous plaisent pas uniquement parce que ce sont nos parents qui voudraient que l'on le fasse ? Si tout cela n'est pas vraiment nous, avons-nous réellement une chance d'être ce que nous sommes réellement ?

Un roman pour adolescent(e)s, certes mais que l'on peut très bien transposer dans le monde adulte ? Sommes-nous réellement nous-mêmes lorsque nous allons travailler ou lorsque l'on se force à faire des choses contraignantes mais que nous sommes obligés de les faire parce que c'est ce que la bonne société exige de nous ? Vous êtes-vous déjà demandé si ce que vous faisiez chaque jour, vous le faisiez parce que vous l'avez décidé et que cela vous plaît ou parce que c'est ce que l'on attend de vous ?

Un roman très léger qui se lit rapidement avec des chapitres courts et une écriture fluide mais qui fait cependant remonter des questions existentielles à savoir quel est vraiment le but de notre vie et bien d'autres encore. A découvrir et à faire découvrir !
Commenter  J’apprécie          230
Avant de commencer cette critique, je tiens à remercier les éditions Gallimard Jeunesse - on lit plus fort pour l'envoi de ce roman que j'ai tardé a lire. Il y a comme ça des livres qui restent longtemps dans notre PAL et une fois lu, on se demande pourquoi on a attendu autant de temps. Avec une semaine, 7 lundis, j'avais peur de m'ennuyer. le fait que l'histoire se répète 7 fois, je me demandais si l'auteure allait réussir a maintenir l'intérêt de ses lecteurs et surtout le mien. Et bien, je peux vous dire que oui puisque j'ai dévoré ce roman en deux jours et que c'est un coup de coeur.

On fait la connaissance d'Ellie, une adolescente attachante. Elle sort avec un garçon populaire de son lycée et chanteur dans un groupe de rock et vit une jolie amitié avec Owen. La veille, elle a eu une dispute avec son petit copain.
"Gloup-tip-tip-gloup-gloup-tching !
Quand mon téléphone sonne pour m'annoncer l'arrivée d'un texto en ce lundi matin, je suis encore dans cet état entre la veille et le sommeil, ou tu peux te convaincre d'à peu près n'importe quoi. Par exemple qu'une version adolescente de Mick Jagger t'attend devant ta porte pour te conduire au lycée. Ou que le dernier tome de ta série préférée se conclut par une vraie bonne fin, plutôt que ce que l'auteur a essayé de faire passer comme telle. Ou qu'hier soir, ton copain et toi n'avez pas eu la pire dispute de votre histoire - je rectifie : la seule dispute de histoire."
Sa journée du lundi est une catastrophe. le soir, en se couchant, elle ne souhaite qu'une chose pouvoir effacer cette journée et tout recommencer.
"Vous avez déjà remarqué combien il existe de mondes, autour de nous ? Un nombre infini de mondes. Et ils fonctionnent tous indépendamment les uns des autres. Comme des grains de poussière séparés qui flottent dans l'air. Parfois, deux grains se cognent et s'affectent momentanément l'un l'autre, mais la plupart du temps, ils ne font que continuer à flotter sans imaginer un seul instant qu'il existe d'autres grains de poussière.
Vous ne prenez pas vraiment le temps de réfléchir à cet état de choses jusqu'à ce que votre monde - votre minuscule grain de poussière qui vous parait plus proche d'une planète que d'une particule - soit complètement anéanti et que personne ne semble s'en apercevoir. Les autres n'ont pas l'air de sen soucier. Parce que leur monde à eux continue de tourner. Continue à foncer dans l'espace sans se soucier de rien, pendant que vous, vous êtes aspiré dans un trou noir."
Son souhait est exaucé et même d'avantage puisqu'elle vivrait sept fois de suite cette journée. Elle va a chaque fois, faire les choses différemment et essayer d'arranger les choses....

C'est un roman léger, sans prise de tête et vraiment prenant. Les personnages d'Ellie et d'Owen sont attachants et ont été très bien travaillé par l'auteur. de plus, je les ai trouvé encore plus touchants car on est loin des ados insupportables et en pleine crise. Ils sont matures et savent ce qu'ils veulent.

C'est une belle découverte et comme je le disais plus haut, je regrette vraiment d'avoir mis si longtemps a le lire. Comme quoi, les apparences sont parfois trompeuses.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
Commenter  J’apprécie          210
: Au regard de l'épaisseur du volume, " Une semaine 7 lundis" semblerait se destiner à de bons lecteurs
ou à des lecteurs motivés
même si le niveau reste très accessible.
Quels sont les arguments qui vont permettre de ferrer rapidement les lecteurs?

L'héroïne,
son âge,
son caractère
et la raison surréaliste de sa mésaventure, bien sûr.
Le retour dans le temps.

Ellie est une jeune ado' amoureuse.
Elle est au lycée, elle est drôle, sportive,
tout de même jolie et considère sa chance de sortir avec le play boy de l'établissement, Tristan Wheeler.
L'auteure nous montre comment les choses peuvent facilement déraper et échapper à l'héroïne en souhaitant changer une journée catastrophique.

C'est lundi,
elle reçoit un texto suspect à l'identique du controversé "il faut qu'on parle" par Tristan,
prestement, elle abandonne au petit déjeuner ses parents en pleine dispute ( on n'en connaîtra la raison plus tard) après avoir discuté de ses essais de baseball avec son père pour une future entrée en école sportive.
Les chapitres sont rythmées presque heure par heure pour intégrer cet agenda qui se répétera.
Elle prépare ensuite son discours de déléguée suppléante mais ne trouve pas encore l'assurance,
se ridiculise devant les élèves avec une allergie aux amandes qui lui gonfle les lèvres à l'identique du poisson mérou,
Ellie finit à la fête foraine en amoureux avec Tristan, qui enrage de ne pas avoir obtenu la scène vide pour son groupe "les Couac amole"
et "boum!" ...
se retrouve larguée par le bellâtre soudainement à la fin de la soirée.

Désespérée, Ellie prie tous les saints ou marabouts dans son sommeil pour une autre chance.
Et, contre toute attente et loi de la physique, c'est ce qui arrive.
La jeune fille se met à revivre la même journée.

Ellie y voit la chance d'arranger les choses, de se remettre avec Tristan.

Les adultes s'en étonneront peut-être, au vu des arguments du jeune homme
qui semblait être dans une vraie torture au sein de la relation au final et ne trouvait plus
ses marques dans leur relation.
Pourquoi retenter?

D'autant, qu'en y regardant bien, un peu démolie, la jeune héroïne semble surtout se soucier à plusieurs reprises du réconfort que peut lui apporter son meilleur ami Owen,
dont le prénom revient plusieurs fois,
contre une pour Tristan.

Les ado' lecteurs, probablement, souhaiteront tout de même qu'elle y parviennent et pourquoi pas.
Alors, allons-y.

Il reste pas mal de chapitres et l'auteure nous promet une journée catastrophe à répétition.
Voici qui sera alors prometteur d'humour car les choses dans les romans évidement ne se passent jamais comme elles sont prévues (sauf par l'auteure), histoire de corser l'affaire.

A plusieurs reprises donc,
Ellie va revivre la même journée (le comment importe peu) et le confiera au moins à Owen, qui d'ailleurs oubliera la confidence chaque fois.

Ellie aura le temps d'analyser ses points forts et faiblesses stratégiques (sans trop creuser le coeur du problème pour autant), jouant sur les artifices de séduction divers, attitude enjôleuses, puis code vestimentaires sexy exagéré...
A force de répétitions,
Ellie réussit ses examens,
prends de l'assurance dans son discours voire trop (à découvrir absolument!) et retiendra enfin le coeur de Tristan sur la distance de plusieurs essais infructueux à la fin de la journée.
En revanche, les choses autour d'Ellie ne vont pas bien fort et elle finira par le voir , ne plus être autocentrée.
Les parents bien sûr, la soeur morose devant une rediffusion de son film "Breakfast Club" et Owen avec qui les relations vont devenir extrêmement troubles.
Ellie va avoir la mauvaise idée de tester ses stratégies sur son meilleur ami.
Des flashback continus vont nous illustrer cette relation Ellie/Tristan idéalisée, ce qui va nous permettre de la comparer sans nous en rendre compte vraiment avec la qualité de complicité qu'elle nourrit avec Owen.
Le doute et une oenième journée remise à zéro vont faire perdre les pédales à Ellie malgré le but amplement atteint.
Alors, peut-être que le véritable objectif n'est-il pas atteint comme Ellie pouvait le penser?
Peut-être Ellie va t-elle devoir poser les choses à plat et vraiment, vraiment écouter son coeur...
Malgré quelques longueurs, cela se lit au final très facilement, agréablement et les lecteurs s'attacheront certainement à cette grande amoureuse parfois maladroite.
Le thème de l'amour est décliné à plusieurs titres grâce à plusieurs personnages et Ellie va finir par en découvrir la vraie définition.
Drôle, étonnant, romantique.
A découvrir.
Commenter  J’apprécie          70
Connaissez-vous le célèbre film réalisé par Harold Ramis et sorti en 1993, qui s'intitule Un jour sans fin ? Ce film raconte l'histoire d'un présentateur météo qui, chaque jour, va revivre la même journée que la veille... jusqu'à vivre la journée parfaite qui le fera passer au jour suivant. Eh bien, Une semaine, 7 lundis se construit sur la même base que ce film.

Ellie Sparks se réveille un lundi matin, dans une première journée qui va s'avérer catastrophique. Elle découvre un texto de son petit copain, qui veut lui parler concernant la dispute qu'ils ont eu la veille. Discussion qui se terminera pas une rupture violente provoquée par Tristan, le copain. Entre temps, Ellie va donner un discours devant toute l'assemblée des élèves pour devenir déléguée suppléante des premières... discours qui provoquera la honte à vie à Ellie et une amère défaite. En parlant de défaite, Ellie échouera également à ses tests de sélections pour l'équipe professionnelle de base-ball... Une journée dramatique, en somme. Alors quand Ellie se réveille le lendemain et qu'elle découvre qu'elle a la chance de revivre cette journée, la jeune fille saute sur l'occasion : ce lundi doit être parfait !

Cette répétition de lundis va permettre à la jeune fille d'apprendre à se connaître davantage. Elle va passer par plusieurs phases pour tenter d'arranger les terribles péripéties de ce lundi. Elle va se transformer en fille modèle, en fille vulgaire, en rebelle... jusqu'à s'apercevoir qu'aucune de ces Ellie ne peut rendre sa journée parfaite. Seule la vraie Ellie, naturelle, calme et simple peut permettre d'arranger les choses.

Outre sa propre personne, elle va aussi découvrir des facettes de la personnalité de personnes de sa connaissances qu'elles n'imaginaient pas. Owen, son meilleur ami, va s'avérer bien plus jaloux de Tristan, le copain de la protagoniste, qu'elle n'aurait pu se l'imaginer. Ellie va découvrir que Tristan, son petit-ami, a aimé l'image d'Ellie et non pas la vraie Ellie, la fille qu'elle est vraiment.

En somme, ce recommencement permanent du lundi est un bon moyen pour la jeune fille de faire un point sur son quotidien. Elle va se rendre compte de beaucoup de choses qu'elles ne prenaient pas le temps de voir dans sa vie de tous les jours.

J'ai beaucoup aimé découvrir Une semaine, 7 lundis. Je pensais que l'histoire allait être barbante, parce que racontée dans ses grandes lignes sept fois d'affilés, mais non. Chaque lundi apporte sa dose de nouveautés et d'aventures rocambolesques, au point que le lecteur ne s'ennuie jamais. Petit point négatif pour le dénouement, qui se repère dès le début du récit. Mais qu'importe, je me suis quand même laissé emporter par la frénésie et l'euphorie de la protagoniste.

Un bon livre pour se détendre et passer un bon moment. Et vous, à la place d'Ellie, comment réagiriez-vous si vous pouviez revivre une seule et même journée afin de la rendre meilleure ? En tout cas, moi, je sauterais sur l'occasion sans hésitations !
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
Commenter  J’apprécie          110


critiques presse (1)
Ricochet
16 novembre 2016
Avec un style d'écriture très "branché jeune", Jessica Brody s'adresse directement aux adolescents qui n'auront aucun mal à s'identifier aux personnages.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
"En vérité, on n'est jamais une seule chose. On a tous de nombreux titres et de nombreuses étiquettes mais, trop souvent, on se fait piéger dans une définition. [...] Que ce soit nous qui ayons trouvé cette définition ou qu'elle nous ait été attribuée, elle devient, bizarrement, notre seule identité. On s'y perd tellement qu'on oublie tous les autres éléments qui font de nous ce que nous sommes."
Commenter  J’apprécie          310
Gloup-tip-tip-gloup-gloup-tching !
Quand mon téléphone sonne pour m'annoncer l'arrivée d'un texto en ce lundi matin, je suis encore dans cet état entre la veille et le sommeil, ou tu peux te convaincre d’à peu près n'importe quoi. Par exemple qu'une version adolescente de Mick Jagger t'attend devant ta porte pour te conduire au lycée. Ou que le dernier tome de ta série préférée se conclut par une vraie bonne fin, plutôt que ce que l'auteur a essayé de faire passer comme telle. Ou qu'hier soir, ton copain et toi n'avez pas eu la pire dispute de votre histoire - je rectifie : la seule dispute de histoire.
Commenter  J’apprécie          120
- Tu me plais ...(...)
- Ellie, a-t-il répété - et mon coeur, mon foie, mes reins, ma rate et mon lobe frontal se sont mis en grève . Tu me plais , Ellie.
Je me suis mordu la lèvre pour empêcher mon sourire de sauter de mon visage .
Commenter  J’apprécie          160
"Il y a deux mois, je n'aurais accepté pour rien au monde de mettre un truc comme ça, même pour Halloween. Mais il faut croire que c'est ça qui se passe, dans la vie. On change, on s'adapte. On avance."
Commenter  J’apprécie          200
Hier j'étais intelligent , alors je voulais changer le monde .
Aujourd'hui , je suis sage, alors c'est moi que je change .
Rumi
Commenter  J’apprécie          270

Videos de Jessica Brody (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jessica Brody
How Author Jessica Brody Became a Breakout Udemy Instructor | OCM 27
autres livres classés : amitiéVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (135) Voir plus



Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
20181 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..