AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020943212
Éditeur : Seuil (17/01/2008)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 14 notes)
Résumé :

Les aventures d'Astérix et les souvenirs des leçons d'histoire ont forgé dans nos esprits une image des Gaulois stéréotypée et contradictoire.

Entre les guerriers indisciplinés et querelleurs, trop désunis pour résister à la conquête romaine de César, et les druides, prêtres et magiciens adeptes du sacrifice humain, il importait de rétablir la vérité.

Jean-Louis Brunaux examine les principales idées reçues sur " nos ancêtr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
encoredunoir
  29 juillet 2012
« Nos ancêtres les Gaulois… ». Que voilà une phrase que tous les Français, jeunes et moins jeunes ont entendu. La plupart, d'ailleurs l'ont entendu en dehors de l'école même si, de fait, c'est bel et bien à un cours d'histoire que l'on serait tenté de la rattacher. Mais les leçons d'histoire de la Troisième République ont laissé des traces. Tout comme Astérix, d'ailleurs. Faisant des Gaulois un élément de notre imaginaire collectif, un lieu de mémoire tel que pensé par Pierre Nora, plus qu'un véritable objet d'Histoire pour le Français moyen. de là un certain nombre de stéréotypes entrés avec forces dans notre mémoire collective : des grands blonds vêtus de braies, combattants rugueux, vivant dans des huttes au milieu des forêts où ils chassent le sanglier entre l'érection de deux menhirs et ne craignant qu'une chose : que le ciel leur tombe sur la tête.
Ce sont ces idées reçues que Jean-Louis Brunaux propose de revisiter à la lumière des textes antiques et des sources archéologiques les plus récentes, nous permettant de découvrir une Gaule parfois proche, parfois éloignée, de ces stéréotypes.
Ainsi revisite-t-on avec un regard critique l'historiographie pour lever le voile sur ces Gaulois, leurs croyances, leur façon de vivre, leurs échanges avec les autres peuples et en particulier avec les Grecs et les Romains. On découvre un peuple de guerriers, certes, mais aussi d'agriculteurs et d'artisans particulièrement évolués dont les apports aux civilisations voisines sont loin d'être négligeables, des organisations politiques qui n'ont rien à envier aux peuples voisins et des croyances et un art bien plus complexes que ce qu'aurait pu nous laisser deviner la bande-dessinée la plus célèbre de France.
Ordonné en une quinzaine de chapitres qui sont autant de questions que nous nous sommes posées ou aurions pu nous poser (La Gaule est-elle la France ? Les Gaulois ont-ils tout appris des Romains ? Des sacrifices humains ? etc) ce livre de vulgarisation particulièrement rigoureux peut se picorer au gré des envies ou des besoins du lecteur et représente sur le plan de la science historique offerte au grand public une oeuvre salutaire. Pour ce qu'il nous dit des Gaulois, mais aussi pour ce qu'il nous dit de la manière dont, De César à la Troisième République et bien entendu à aujourd'hui, ont peut instrumentaliser l'histoire dès lors que les historiens n'ont pas saisi le sujet à bras le corps. Un ouvrage édifiant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Z3D
  21 mai 2012
Il y a quelques temps, j'ai pris conscience de la vacuité de mon savoir sur le peuple gaulois (excepté la vision erroné que nous avons tous à travers les aventures d'Astérix). Je me suis mis en quête d'un livre sur le sujet. Cette dernière n'a pas été aussi facile que cela. La plupart des oeuvres traitant de cette période de l'histoire concerne les 3 plus grandes civilisations à savoir, les Égyptiens, les Grecs et les Romains. Je suis parvenu à dénicher ce livre à la bibliothèque qui permet une bonne introduction dans le monde des Gaulois.
Chercheur au CNRS, Jean-Louis Brunaux balaye le sujet à travers le prisme des idées reçues que nous nous faisons tous des Gaulois. Il explique pourquoi nous en connaissons si peu sur ce peuple que nous revendiquons (à tord) comme nos ancêtres et d'où proviennent ces idées fausses.
Grâce à ce livre, on perçoit parfaitement comment les faits peuvent être perçus différemment et comment il est important d'identifier le témoin qui les rapporte.
Le plus gros des connaissances sur les Gaulois sont issues des écrits de Césars pendant la guerre des Gaules. Il est bien connu que L Histoire est écrite par les gagnants et est souvent modifiée pour paraitre plus grandiose et atténuer les défaites. C'est par ces biais que les fausses idées se créées et circulent.
Au travers de ces différents chapitres, nous découvrons la vie des Gaulois et son évolution car lorsqu'on parle des Gaulois, il faut préciser où et quand car contrairement à l'idée reçu, il n'y avait pas de vrai cohésion nationale entre les peuples seulement des interdépendances. L'influence des romains se fait sentir bien avant leur invasion.
Dans ce livre nous y découvrons pourquoi les gaulois, comparé aux 3 grandes civilisations, n'ont laissé aucun édifice, ni écrits. Nous y découvrons la place et le rôle des druides (non, pas la préparation de la potion magique) et des bardes (eh oui certains savaient chanter) ainsi que leur conception de la mort (très proche des japonais avec le mythe de Gaïa et de la métempsychose).
Qui sait que Vercingétorix était un partisan de Rome avant de se retourner contre César?
En fin de livre, on apprend tout ce qui nous reste des Gaulois avec l'aménagement du territoire, le nom de ville comme Beauvais ou Amiens et une centaine de mot de vocabulaire courant de français.
C'est un livre que je recommande chaudement pour tout ceux voulant en connaître davantage sur ce peuple loin de la vision commune de barbares et rustres!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Tempuslegendae
  19 novembre 2012
Entre l'imagerie scolaire qui désire que Vercingétorix ait déposé les armes aux pieds de Jules César et la légende de l'irréductible Astérix, la vérité sur nos ancêtres les Gaulois s'enlise parfois. Néanmoins, le vocabulaire, lui, subsiste; nous n'en sommes plus aux vestiges des mots: les Gaulois, forts de leur imagination, ont su associer à leurs créations induites de leurs besoins des désignations aujourd'hui largement usitées (l'ardoise, la hache, le savon, la galette,…) Géographes accomplis, ils ont baptisé nos fleuves et nos montagnes tels les vrais pionniers d'une civilisation qui s'émancipe…
Jean-Louis BRUNEAUX, archéologue et historien, restitue l'originalité de ces peuples de Gaule, grands agriculteurs, bâtisseurs, orfèvres et conquérants mais aussi indisciplinés et querelleurs; nos ancêtres bien moins pour le pire que pour le meilleur…
Commenter  J’apprécie          70
CVolland
  23 octobre 2018
Cet ouvrage aurait pu s'appeler : Les Gaulois : la vérité !
La vérité ? pas tout à fait car d'après Jean Louis Brunaux l'identité Gauloise à fluctué au grès des services qu'ils pouvaient rendre aux historiens, romanciers et chroniqueur qui se sont emparés du sujet pour faire passer des idées.
Rétablir la vérité sur cette identité n'est pas une mince affaire et c'est ce que tente de faire l'auteur au travers de chapitres qui sont autant d'idées reçu qui seront décortiquées point par point. Mais n'attendez pas de réponse tranché l'auteur n'en donne pas, chaque clichés possède une part de vérité et de mythe se que nous fait comprendre Jean Louis Brunaux.
Un livre très bien documenté, très érudit, mais ne se lit pas comme un roman loin s'en faut, il faut faut parfois s'accrocher à moins d'êtres vraiment passionné pas le sujet.
Commenter  J’apprécie          00
Florel
  09 août 2017
Vraiment sympa. Donne une vue d'ensemble sur les gaulois et leurs sociétés, et casse tous les clichés que l'on peut avoir sur eux et qu'Astérix a bien ancré dans l'imaginaire.
Depuis ce livre et d'autre, je suis tombée sous le charme des gaulois, qui sont loin d'être des barbares !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Z3DZ3D   13 mai 2012
A cette époque mythique, les sages commandaient aux humains: "leur bienfaisance améliorait, embellissait l'existence de leurs peuples. Gouverner ce n'était pas régner, c'était servir", écrit Sénèque pour résumer la pensée de Poseidonios.
Commenter  J’apprécie          70
CVollandCVolland   23 octobre 2018
Il mentionne aussi une institution qui a certainement trait à la la guerre selon laquelle, en Gaule, on s'exerce à ne pas s'engraisser notamment du ventre et on punit le jeune homme dont le tour de ceinture excède une mesure fixée.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Jean-Louis Brunaux (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Louis Brunaux
Storia Voce - 28 février 2019 La conquête romaine: l'exemple gaulois avec J. L. Brunaux
Dans le cadre de son partenariat avec l'Académie du Professorat, Storiavoce met exceptionnellement en ligne l'intervention du professeur Jean-Louis Brunaux. L'Académie du professorat a pour vocation de créer un lien entre l'université et le monde du secondaire. Chaque intervention recoupe donc les programmes du Collège et du Lycée. Rejoignez la prochaine session de l'Académie qui aura lieu à Saint-Jean-de-Passy le 23 mars prochain et qui aura pour thème l'Histoire médiévale.
autres livres classés : idées reçuesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1850 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre