AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782374481296
Éditeur : Xo Editions (23/05/2019)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 77 notes)
Résumé :
Mai 1494, en Égypte. Une roue de pierre tourne, gardée par un ordre secret. Lorsqu'elle s'arrête, le nom de celui qui doit mourir apparaît sur la tranche. Celui dont le diable s'est emparé et qui sera exécuté par l'Ordre. La volonté de Dieu...
Juin 1494, à Utelle, sur les hauteurs de Nice. Hersande règne sur le sanctuaire de Notre-Dame. Elle reçoit enfin le billet délivré par la roue. Mais lorsqu'elle lit le message, elle vacille. Jamais ce nom n'aurait dû a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (53) Voir plus Ajouter une critique
cocomilady
  29 mai 2019
Un roman historique envoûtant, une plongée en plein moyen-âge sur fond de sorcellerie.
C'est avec un immense plaisir que j'ai fait défiler les pages de ce roman. Plus j'avançais dans l'histoire et plus j'étais passionnée par cette intrigue qui mêle la sorcellerie à l'ambiance moyenâgeuse d'un village du XVè siècle.
Une société secrète, l'Ordre, situé en Egypte, transmet la volonté de Dieu en donnant le nom d'une personne à tuer qu'il faut alors éliminer.
Dans un petit village près de Nice, la religieuse responsable d'un sanctuaire sur ses hauteurs reçoit le message. Elle y découvre le nom de celui ou celle qui devra mourir, puisqu'envoûté(e) par le Diable... un nom qu'elle n'aurait jamais imaginé voir inscrit...
J'ai eu un peu la sensation d'évoluer dans le même style d'ambiance que dans "Le Nom de la Rose", dans une sorte de thriller historique et en même temps fantastique, et j'ai vraiment adoré.
La religion se mêle ici au satanisme, à la sorcellerie, en un tourbillon qui entremêle la réalité, le quotidien de pauvres villageois, et un fantastique savamment dosé.
Quant à l'intrigue, on adore se perdre dans ses méandres, l'auteure ayant le don de nous balader pour qu'on s'interroge tout au long du récit sur les différents personnages.
Qui est du côté du Mal et qui du côté du Bien dans cette histoire ? Est-ce vraiment ceux qu'on croit, ou les apparences sont décidément bien trompeuses ?
Ce n'est qu'à la toute fin que tout se dévoile, qu'on découvre les secrets bien enfouis et la chute de ce drame où l'amour tient une place de choix, ajoutant encore plus d'intensité à l'intrigue.
L'émotion est transcendée par la bascule entre les opposés les plus extrêmes : la bonté et la noirceur, la pureté et l'immondice, les monstres et les sauveurs, la haine et l'amour etc.
C'est un roman que je n'ai pu que dévorer d'une seule traite, et qui m'a donné envie de découvrir d'autres oeuvres de l'auteure.


Lien : http://cocomilady2.revolublo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
mariech
  29 mai 2019
Égypte 1494 , un ordre mystérieux, une roue qui délivre un message depuis la nuit des temps mais cette fois ça ne se passera pas comme prévu .
Nice , 1494 , une voyageuse étrangère , sans doute une égyptienne apporte un message dans le couvent de soeur Hersande , ce pli d'une haute importance trouble la mère supérieure , pour la première fois , elle connaît le doute , elle lutte depuis bien longtemps contre les forces du mal , elle sait que sa cause est juste mais ici elle s'interroge , se peut il que le message ait été falsifié ?
La prisonnière du diable c'est un thriller médiéval que je l'ai avidement , impossible de lâcher le livre avant la fin .
On y rencontre des personnages attachants comme Myriam et ses enfants , on se méfie de certains , pour le lecteur aussi le doute s'installe , les pistes se brouillent .
Belle lecture addictive pour moi qui connais très peu Mireille Calmel , je n'ai lu auparavant qu'un seul roman de l'auteur et j'ai apprécié découvrir un genre différent de mes lectures habituelles .
Je remercie NetGalley ainsi que les Éditions XO .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
MAMRO
  22 septembre 2019
Ce thriller médiéval est original. Il se lit facilement.
L'auteur nous entraine dans un huis clos déployant ses tentacules dans la communauté d'Untel, avec son auberge, son château et son baron, son sanctuaire et ses nonnes.
Une roue de pierre, quelque part dans le monde, tourne et désigne un être possédé par le Diable. Saurez-vous découvrir la personne à abattre et son exécuteur avant la fin du roman ?
Un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          270
Labibliothequedemarjorie
  02 février 2020
Il n'y a pas de surprise avec Mireille Calmel : je reste toujours enchantée par ses histoires. Ce livre ne fait pas exception. J'ai pratiquement tout lu de cette auteure que j'ai découverte il y a vingt ans avec "Le bal des Louves". L'autrice écrit principalement des romans historiques avec des intrigues toujours aussi prenantes et surtout mettant en scène des femmes d'abord victimes puis fonceuses et courageuses. Avec son nouveau roman, sa ligne directrice est la même pour mon plus grand plaisir.
Mai 1494, en Egypte. A l'aide d'une roue de pierre, un ordre secret désigne celui qui doit mourir selon la volonté de Dieu.
Juin 1494, en France, à Utelle (Nice). Hersande, femme d'église, règne sur le sanctuaire de Notre-Dame. Elle reçoit une messagère venue d'Egypte lui apportant un pli sur lequel figure le nom choisit par la roue. Elle ouvre l'enveloppe. Lit. Elle manque alors de s'évanouir.
Plus bas, dans le village, Myriam, toute jeune veuve, et ses enfants sont en deuil. Elle vient de perdre son tendre époux. Elle tente de survivre malgré le manque d'argent et de nourriture. Les jours prochains s'annoncent difficiles. La jeune femme connaît des problèmes financiers depuis les funérailles. Elle a notamment une grosse dette envers le baron Raphaël qu'elle ne peut honorer. le baron la menace alors de lui prendre sa maison, celle qu'a construite son mari.
Nous sommes ainsi embarqués au Moyen-Age avec des personnages féminins aux personnalités fortes, combatives et déterminées.
Le point de départ est l'existence de la roue. S'ensuivent alors des morts de femmes inexpliquées, mais toujours aussi violentes les unes que les autres. Il y a cet ordre secret que personne ne connaît mais on sait qu'il existe. Et pourquoi une roue doit-elle désigner une future mort, un futur meurtre ? Comment les victimes sont-elles élues ?
Il y aussi des messagers mystérieux, reconnaissables à leurs tatouages.
On parle du mal, de l'idée du diable qui veille.
Hersande a la lourde tâche de délivrer le message. On découvre une femme qui n'est pas si recluse que cela dans Notre-Dame. C'est une femme secrète mais fiable, honnête et entière.
On trouve d'autres personnages attachants et bienveillants comme Myriam, si jeune et forte puis les villageois, si protecteurs envers leurs voisins dans le besoin, et le baron, si énigmatique dans son château.
J'ai adoré la période et l'environnement. le Moyen-Age reste une période assez sombre et pleine de mystères. Sorcellerie et magie font parties de cette époque. J'ai encore une fois passé un excellent moment de lecture. le récit est fluide. Des éléments historiques sont glissés au milieu d'une intrigue qui ne laisse aucun temps mort. On se laisse emporter des siècles en arrière. On lit sans s'arrêter, les pages filent et on ne s'ennuie jamais. La fin est excellente.
Lien : http://labibliothequedemarjo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Pat0212
  21 avril 2020
J'ai vu que ce livre a de très bonnes critiques et c'est tant mieux, car je ne vais pas me joindre à ce choeur de louangeurs, ce roman me laisse une impression très mitigée.
Un ordre mystérieux qui a son siège en Egypte désigne des personnes à exécuter via une roue de pierre. le message est censé venir de Dieu qui choisit une personne prisonnière du diable qu'il faut tuer pour sauver son âme. La roue vient de désigner une personne habitant l'arrière-pays niçois. Nous sommes en juin 1494 et une Egyptienne apporte le message désignant la victime à Hersande, la responsable d'un monastère dédié à la Vierge. Elle est bouleversée et ne peut croire que la personne nommée puisse être un suppôt de Satan, ce qui la met dans une grande crise personnelle.
Au village Myriam est sur le point d'avoir un troisième enfant, elle est veuve depuis trois mois et peine à payer son loyer au baron. Ce dernier lui donne une semaine pour régler sa dette avant de saisir sa maison. Benoît, le tailleur de pierres qui a remplacé son mari sur le chantier de l'église est amoureux d'elle, comme de nombreux autres villageois. Pascal était l'exécuteur de l'ordre et Myriam pense qu'il a été assassiné par la cible, elle décide de le venger avec l'aide de Benoît car elle croit savoir qui est l'agent de Satan au village. Un roman qui nous balade entre sorcellerie, meurtre, superstitions et secrets de famille.
Il y a deux aspects dans ce roman. le côté historique et humain est intéressant. Il y a de très beaux portraits de maîtresses femmes, je ne connais pas assez la situation historique de cette région pour juger du réalisme de l'histoire. Ces femmes sont respectées et jouent un rôle important au village, j'ignore si on leur laissait autant de place à la fin du Moyen âge. Myriam et ses amies sont très attachantes, comme d'autres personnages. le livre est par ailleurs très bien écrit, avec un style fluide, un vocabulaire très riche. Les chapitres ne sont pas très longs, ils nous permettent de suivre les différents protagonistes en direct. Il y a du suspense, plusieurs fausses pistes sur l'identité de la cible et beaucoup d'action. Ces aspects m'ont beaucoup plu.
Par contre je n'ai pas aimé du tout l'aspect fantastique du récit, mêlant sorcellerie et superstition, je ne dirais pas christianisme. on est dans une version purement païenne du christianisme, avec le diable et surtout la Madone omniprésente et adorée comme une divinité antique. Sans oublier un dieu barbare qui désignerait des personnes à faire exécuter par une société secrète, laquelle a été malencontreusement infiltrée par Satan. J'avoue que tout ce fatras mythologique m'a fortement déplu.
Donc un livre que j'ai en partie apprécié, en partie seulement. Comme je suis curieuse et que j'ai vue que Mireille Calmel a écrit plus de vingt romans, je ne manquerai pas d'en essayer un autre qui pourrait me plaire davantage s'il est plus historique et moins fantastique.
Un grand merci à Netgalley et aux Editions XO pour cette découverte.
#LaPrisonnièreDuDiable #NetGalleyFrance
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   06 janvier 2020
Écrivaine de talent, branchée sur on ne sait quel canal invisible pour faire revivre des histoires anciennes, la Française Mireille Calmel propose cet automne un thriller médiéval qui plonge droit dans les flammes de l’enfer, La prisonnière du diable.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Lilou08Lilou08   04 juillet 2019
Jacquot plaça un bras autour de ses épaules et l’éloigna du passage.
— Regarde-moi, insista-t-il.
Elle obéit, vaincue, même si elle cherchait encore à contenir son désarroi, autant que cette douleur sous son crâne.
— Je sais que tu es attachée à cette maison, qu’elle fait partie de ton histoire avec Pascal. Seulement, il est des choses contre lesquelles on ne peut lutter. Sache qu’il y a ici une chambre pour toi et tes enfants et qu’elle ne te coûtera rien aussi longtemps que tu voudras y rester.
Touchée, Myriam refoula plus encore ce sanglot qui lui remontait la gorge. Jacquot l’attira contre lui, au mépris des taches qui maculaient son jabot. Il se pencha à son oreille.
— Tu te souviens quand tu venais, toute petiote, plonger ton doigt dans mes crèmes ? J’aime quand Antoine fait de même. J’aime le rire de Margaux qui me rappelle le tien. Leur présence me sera fête. Nous sera fête. Alors apaise-toi, fais ce que tu dois en ton âme et conscience. Mais apaise-toi. Compris ?
Il la repoussa à bout de bras. Elle hocha la tête, bouleversée par sa tendresse, cette tendresse qui la berçait depuis l’enfance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   03 juin 2019
Elle était restée mariée huit ans à l’être le plus doux et prévenant qu’elle ait pu connaître. Il n’était pas un millimètre de sa peau dont la sienne ne se souvenait, un geste, un rire, une étincelle dans son regard d’encre qu’elle n’aurait pu reproduire en pensée.Droit, fier et noble dans ses actes, amoureux de son métier, talentueux, voici comment le prieur Grimaldi l’avait dépeint à son enterrement. Le vide qu’il laissait en elle était immense. Benoît ne lui apprendrait rien qu’elle ne savait déjà.Parler de lui me fera du bien, reconnut-elle. À moins que ce ne soit qu’une excuse pour m’aborder… Dans ce cas, il en sera pour ses frais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lilou08Lilou08   04 juillet 2019
Son cœur se serra.
Si je venais à les perdre, elle, Antoine, ou mon bébé…
Instinctivement, elle porta une main à son ventre, frôla le dos du garçonnet. Il se contorsionna aussitôt.
— Tiens-toi tranquille, tu vas lui faire mal, le tança sa sœur en dépotant les bols de terre cuite rangés l’un dans l’autre.
— Mais ça chatouille ! continua-t-il de rire.
— Tout va bien, Margaux, intervint Myriam.
Elle devait coûte que coûte ramener de la joie, de la légèreté dans cette maison. Et sur les traits de sa fille trop tôt durcis par le poids des responsabilités, du chagrin et de l’anxiété. D’autant qu’Antoine cherchait aussi bien le jeu que la confrontation avec sa sœur. Du haut de ses cinq ans, il ne mesurait pas encore ce qu’elle pouvait éprouver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brinvilliersbrinvilliers   22 août 2019
Camilla haussa un sourcil, faisant remonter la verrue de sa pommette.
- Mettriez- vous en doute l'omniscience de Dieu ?
- Oui, lâcha Hersande dans un souffle, craignant presque un châtiment immédiat.
Camilla se figea. Autour d'elles, tout n'était plus que silence. Mêm les abeilles avaient cessé de bourdonner.
- Oui, reprit l'herboriste, plus bas encore. Car je suis sûre que c'est un être innocent qu'il a condamné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   03 juin 2019
Elle sentit ses lèvres fines se gonfler, son nez aquilin frémir sous la brusque poussée de ce désir interdit qu’il éveillait en elle.Elle essaya de repousser l’image obsédante de son corps nu contre le sien, de son souffle rauque sur ses seins, son bas-ventre.Va au diable ! Si tu ne l’as déjà fait… Mais sans moi cette fois…
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Mireille Calmel (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mireille Calmel
L'émission intégrale : https://www.web-tv-culture.com/emission/mireille-calmel-la-prisonniere-du-diable-51528.html
Depuis 2002, et « Le lit d?Aliénor », Mireille Calmel est une habituée des succès de librairie. Au fil des ans, dans la veine du roman historique empreint de légende et de fantastique, elle comble ses lecteurs par la diversité de ses intrigues, l?amplitude de son écriture et l?univers qu?elle sait créer en s?appuyant au plus près de la réalité historique. Malmenée par la vie, Mireille Calmel avoue volontiers que l?écriture l?a sauvée. de même, elle n?hésite pas à reconnaître que ce n?est pas elle qui cherche les sujets de ses romans mais ce sont bien des personnages authentiques du passé qui viennent à elle pour qu?elle raconte leur histoire. Ainsi sont nés « Le bal des louves », « Lady Pirate », « La fille des templiers » ou « Les lionnes de Venise ». Autant de titres qui font partie de sa bibliographie traduite en une quinzaine de langues avec plus de trois millions d?ouvrages vendus en France. Pour son 22ème roman, Mireille Calmel nous emmène à Utelle, en Provence. Nous sommes au c?ur du XVème siècle, en juin 1494, et une mystérieuse femme arrivée d?Egypte délivre un message secret à la mère supérieure Hersande, qui veille sur le sanctuaire marial qui domine la vallée. Sur ce message d?un ordre religieux secret, le nom d?un homme ou d?une femme, qui doit être exécuté, car ensorcelé par le diable. Sur qui va s?abattre la volonté divine, si tant est que Dieu soit bien derrière tout cela. Et pourquoi Hersande qui doit accomplir le rituel semble-t-elle si troublée ? Car ici, dans ces montagnes, les rivalités, les mystères et les non-dits sont nombreux depuis que le baron Raphaël règne en despote, anéanti par la disparition de sa femme. Quel jeu joue le séduisant maçon Benoît ? La douce Myriam cachet-elle aussi des secrets ? T le chanoine Grimaldi est-il aussi débonnaire que l?image qu?il donner. Emporté dans un tourbillon de rebondissements, le lecteur se laisse séduire par ce thriller médiéval, cherchant à démêler le vrai du faux et à écarter les fausses pistes. Avec un souci du détail qui nous mène dans ce Moyen-âge qu?elle affectionne, Mireille Calmel nous offre un roman d?aventures efficace, « La prisonnière du diable » de Mireille Calmel est publié chez XO.
+ Lire la suite
autres livres classés : moyen-âgeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2020 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..