AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Robyn Stella Bligh (Traducteur)
EAN : 978B08NNJTPTC
322 pages
Éditeur : Hugo et Compagnie (07/01/2021)
3.98/5   63 notes
Résumé :
La nouvelle série de quatre tomes d'Audrey Carlan, Wish Serie, est conçue pour connecter et parler à toutes les femmes - étudiantes, professionnelles, mères, soeurs, grand-mères. Audrey veut que ses lecteurs sachent qu'il est normal d'être vulnérable, de prendre des risques et d'avoir des regrets, mais qu'il faut toujours garder confiance en soi.

Toutes les petites filles font des voeux en regardant les étoiles.
Quand j'étais petite, j'ai fait ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
3,98

sur 63 notes
5
9 avis
4
21 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
0 avis

LabiblideVal
  17 janvier 2021
Je ressors un peu déçue de cette lecture. J'avais été attirée par le postulat de départ de cette nouvelle saga d'Audrey Carlan qui dit être « conçue pour connecter et parler à toutes les femmes », et clairement, je ne l'ai pas ressentie comme ça !
Suda Kaye Ross est l'héroïne de ce premier tome. Descendante d'une tribu comanche, elle a perdu sa père dix ans auparavant ; dix années durant lesquelles elle a voyagé aux quatre coins du globe, libre comme l'air. « Cette nuit- là, j'ai demandé à être comme ma mère. A parcourir le monde, à voir tout ce qu'il y avait à voir pour remplir ma tête d'aventures. Mon voeu s'est exaucé, mais cela m'a coûté l'amour de ma vie. » Mais voilà, en partant, elle a laissé derrière elle celui qui était son petit- ami depuis quatre ans déjà, Camden Bryant, alors que tous deux se projetaient déjà dans le futur de leur couple…
« Je sais désormais que l'herbe est plus verte ailleurs, mais seulement le temps de la découverte. Or, tout ce qui est nouveau nous émerveille, ne serait- ce qu'un instant. Toutefois, j'ai désormais appris que rien, ni la Grande Muraille de Chine ni le Machu Picchu, le Taj Mahal ou les îles d'Hawaï, ni aucun des lieux extraordinaires que j'ai visités ne pourront jamais rivaliser avec le sentiment d'être chez soi. » Au bout de ces dix années, Suda Kaye a ressenti le besoin de retrouver sa soeur, Evie, son grand- père et sa terre. Une envie de tourner la page, d'arrêter de voler d'un pays à l'autre, et de se construire enfin un nid douillet la titille. Bien évidemment, Camden se trouvera sur son chemin. Mais sauront-ils se retrouver après dix années d'absence ?
J'ai trouvé dans ce roman une jolie histoire de soeurs, et c'est ce qui a fait que j'ai lu ce livre jusqu'au bout et l'ai trouvé, dans le fond, plutôt agréable. Par contre, j'ai détesté le personnage de Suda Kaye dans les premières pages ; cette nympho légère et irresponsable m'a horripilée. Heureusement, l'auteure a su remonter la barre dans la suite du récit, mais en même temps, j'ai trouvé étrange que l'on puisse changer de personnalité aussi rapidement, même dans une fiction… de même, il y a de sacrées invraisemblances et facilités qui m'ont fait lever les yeux au ciel plus d'une fois.
Enfin bref, cette rencontre avec Suda Kaye ne m'a pas convaincue et je ne pense pas lire les trois autres tomes de la série…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Beli_LivreSaVie
  12 janvier 2021
J'ai lu les trois séries précédentes de Audrey Carlan, sorties chez Hugo New Romance. Trois séries qui se présentaient sur des formats courts de texte, qui pour deux d'entre elles se proposaient en une déclinaison de douze tomes. Wish propose de découvrir l'histoire de différents personnages, tous autour d'un noyau principal que nous allons découvrir dans ce tome.
Cette série que nous propose de lire Audrey Carlan, tourne autour de lettres écrites par une mère à ses filles, c'est ainsi que cela est amené dans le premier tome. Suda-Kaye et Evie sont deux soeurs, de deux ans de différences, qui aujourd'hui sont adultes et elles ont reçu à la mort de le mère, un tas de lettres à ouvrir à des dates très précises, correspondant à leur journée d'anniversaire, qu'elles ont en commun. J'ai trouvé cette idée plutôt sympathique, leur mère n'a pas été très présente, éternelle aventurière à la quête d'ailleurs, les filles ont souvent été confiées au grand-père qui vivait dans une réserve amérindienne. Pour Suda-Kaye, ces lettres vont être le moteur de bien des décisions dans sa vie, c'est ainsi qu'elle quittera tout à dix-huit ans pour partir à l'aventure, comme l'a fait sa mère !
Ce premier tome offre une belle histoire, plein de symboles et qui pose aussi les bases nous présentant les personnages que nous allons retrouver dans les autres tomes. Je dirai que cela constitue ce qu'il y a de plus intéressant, la découverte des personnages et de leurs familles, des liens qui les unissent, de ce peuple amérindien et encore des ambitions de chacun. C'est une histoire assez courante, qu'est celle de Suda-Kaye et Camden, ce retour chez soi, cette seconde chance pour que l'amour triomphe, et Audrey Carlan évoque avec ardeur leur première relation, celle dictée par les prémices et de la découverte de l'amour alors que l'on est adolescents et jeunes adultes. Ces parties-là m'ont bien plu, on comprend aisément l'amour qui les unissait alors. On les retrouve après, dix ans plus tard, dix ans durant lesquels Suda-Kaye n'est jamais revenue, dix ans durant lesquels elle a profité de la vie telle qu'elle se présentait, mais sans penser à ceux qui étaient restés sans réelles autres explications que cette lubie de devoir partir.
Son retour ne se fera pas sans heurts, si retrouver sa famille est essentielle pour elle, et qu'elle se rend compte à quel point cela lui a manqué, elle a laissé derrière elle, des âmes meurtries et les choses doivent être mises au clair ! Elle va devoir s'expliquer auprès de Camden, qu'elle ne s'attendait pas à revoir si vite, mais qui va se retrouver mêler à son projet d'avenir. Un Camden, partagé entre cet amour qui n'a jamais disparu et cette rancoeur causée par la peine ressentie quand elle lui a broyé le coeur. Un Camden plus adulte, plus fort, plus sur de lui, et plus attirant encore mais qui a fait sa vie sans elle, avec des projets ambitieux, tant professionnels que personnels. Suda-Kaye sera déroutée de le revoir, et confrontée elle-même à bien des émotions. Elle devra aussi faire face à sa soeur, qui l'accueille bras ouverts, mais qui semble aussi très fragilisée par son départ et son absence, faisant ainsi un parallèle avec l'attitude de leur mère. Bien des émotions à gérer, pour un retour qui se veut définitif mais elle devra prouver qu'il le sera bien.
A la lecture de ce premier tome, je n'ai pas ressenti de difficultés à lire ce roman, je l'ai lu avec facilité, tout en étant curieuse de savoir ce qu'il allait s'y passer, mais je suis restée sur ma faim sur bien des aspects ! D'abord, d'un point de vue émotionnel, je n'ai pas été touchée par le personnage de Suda-Kaye, et pourtant on peut dire qu'elle a eu une vie assez intéressante, mais son choix de départ bien que très bien expliqué, est déjà quelque chose en soit d'étrange, mais c'est ce qu'elle est quand elle revient, qui ne m'a pas forcément plu. Sa légèreté de vie s'explique, mais elle a laissé son grand amour, pour vivre libre et sa soif des hommes n'est pas un point que j'ai apprécié, et j'ai trouvé que cela ne collait pas réellement avec le personnage, ou tout du moins avec l'image que j'aurai aimé avoir d'elle. Elle a vécu toutes ces années, avec une certaine part d'égoïsme et c'est une part de sa personnalité à laquelle je n'ai pas adhéré. Je crois d'ailleurs avoir déjà ressenti cette émotion avec d'autres héroïnes d'Audrey Carlan, qui sont très fortes, très individuelles, autonomes et indépendantes mais qui ne correspondent pas forcément au type d'héroïnes que j'apprécie. A contrario, sa soeur qui est restée, m'a beaucoup plus touchée, et ses réactions sont légitimes et tout à fait compréhensibles, et j'ai hâte de la lire dans le tome 2. Camden, ce petit ami parfait que Suda-Kaye a laissé il y a dix ans, m'a lui aussi procuré plus d'émotions qu'elle-même bien qu'il n'a pas été à la hauteur non plus, pour dire à quel point, elle a laissé un fossé entre son personnage et mon appréciation d'elle.
Je regrette aussi certaines choses dans ce texte proposé par Audrey Carlan, quelques approfondissements manquants. J'aurai adoré que les origines de Suda-Kaye soient plus développés encore, déjà ses origines amérindiennes qui représentent beaucoup dans sa vie auraient été très intéressantes à découvrir. Mais il y a aussi la part secrète autour de l'identité de son père, qui ne reste qu'évoquée et pas approfondie. Je suis restée un peu sur ma faim sur toute cette partie d'elle, que j'aurai adoré découvrir. Peut-être cela sera-t-il abordé dans les autres tomes, on ne sait jamais quand c'est une série, mais là en l'occurence comme je ne le sais pas, je ne me contente de vous faire part de mon ressenti après la lecture de ce tome 1. Après au niveau du traitement de la romance, j'ai trouvé que cela allait un peu vite sur le pardon de cette fuite, de cet abandon pendant dix longues années, si Evie lui en veut beaucoup et que l'on le ressent bien, Camden a vite cédé, beaucoup trop vite. C'est compréhensible, il l'a toujours aimé mais bon j'aurai tout de même aimé que cela soit un peu moins évident et facile, cela enlève un peu de ce que l'on pourrait attendre de ce type d'histoire je trouve. Ensuite, il y a eu quelques petites choses de proposées, comme la menace qui va peser sur les soeurs, qui a été à mon sens beaucoup trop vite résolue, et sans conséquence aucune, donc elle ne revêt pas forcément de pertinence et n'apporte pas grand chose à l'histoire.
Au delà de ces quelques remarques, c'est un texte simple et agréable, qui se lit vite et sans prise de tête. Audrey Carlan dans chacune de ses séries, inscrit ses personnages dans des univers particuliers, mais ils ont tous tendance à être issus de familles aisées, pas tous les personnages mais au moins certains. Cela lui permet ainsi de proposer quelques facilités dans le fait de pouvoir résoudre quelques problèmes que les bonnes finances peuvent aider à traiter. Cette omniprésence de gens fortunés fait partie de sa marque de fabrique, avec ces milliardaires qui font aussi fantasmer bon nombre de lectrices. Un autre point caractéristique de ses romans, c'est la façon dont elle a de décrire les moments intimes de ses personnages avec ardeur et passion. Audrey Carlan donne la part belle à l'érotisme dans ses textes, en étant très explicites dans ses descriptions. Si la première fois de ce couple que nous découvrons était déjà empreinte de belles sensations, leurs retrouvailles n'en seront que plus intenses et torrides. Ils avaient quelques années à rattraper et s'en sont donnés à coeur joie ! Audrey Carlan donne encore une fois, la part belle à l'érotisme dans la relation de ses personnages.
Alors mi-figue, mi-raison, j'ai apprécié lire ce roman et il se lit vite et avec aisance : l'univers est intéressant, l'idée des lettres d'autant plus, mais je n'ai pas adhéré à tous les personnages et j'aurai aimé plus encore sur bien des points. Après cela ne va pas m'empêcher de lire les suites, car comme je le disais ci-dessus, j'ai très envie de lire Evie, quand aux autres tomes, je suis aussi curieuse de les lire. Peut être que j'aurai aussi ce que j'attendais ici, quelques réponses et des références à des domaines qui n'ont pas été approfondis ici.
Petit mot sur la couverture de ce roman, elle me plait beaucoup. le traitement donné à l'ambiance avec la photo de cette jeune femme, correspond déjà assez bien à l'image que l'on peut se faire du personnage de Suda-Kay, mais c'est aussi le traitement de la couleur qui fonctionne très bien. Et la symbolique des lettres qui se retrouvent en impression fine sur toute la surface de la couverture finie l'ensemble à merveille.
Lien : http://www.livresavie.com/wi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Julie_jelis
  04 janvier 2021
𝙻𝚎𝚌𝚝𝚞𝚛𝚎 #𝟷 ∙𝚆𝚒𝚜𝚑
« 𝐷𝑒𝑚𝑎𝑛𝑑𝑒𝑟 𝑎̀ 𝑢𝑛 𝑔𝑙𝑜𝑏𝑒-𝑡𝑟𝑜𝑡𝑡𝑒𝑢𝑟 𝑞𝑢𝑒𝑙 𝑒𝑠𝑡 𝑠𝑜𝑛 𝑝𝑎𝑦𝑠 𝑜𝑢 𝑠𝑜𝑛 𝑒𝑛𝑑𝑟𝑜𝑖𝑡 𝑝𝑟𝑒́𝑓𝑒́𝑟𝑒́ 𝑒𝑠𝑡 𝑐𝑜𝑚𝑚𝑒 𝑑𝑒𝑚𝑎𝑛𝑑𝑒𝑟 𝑎̀ 𝑢𝑛 𝑟𝑎𝑡 𝑑𝑒 𝑏𝑖𝑏𝑙𝑖𝑜𝑡ℎ𝑒̀𝑞𝑢𝑒 𝑞𝑢𝑒𝑙 𝑒𝑠𝑡 𝑠𝑜𝑛 𝑙𝑖𝑣𝑟𝑒 𝑝𝑟𝑒́𝑓𝑒́𝑟𝑒́. »

Wish, c'est l'histoire de Suda Kaye et Evie, deux soeurs qui perdent leur maman d'un cancer alors qu'elles sont encore jeunes. Cette maman était une grande aventurière et parcourait le monde pendant qu'elle confiait ses filles à son papa, un amérindien vivant dans une réserve.
De leurs 18 et 20 ans respectifs et, pendant 10 ans, elle leur laisse une lettre par an, à ouvrir le jour de leurs anniversaires. Dans ces lettres, elle leur donne des conseils de vie.
Pour Suda Kaye, sa mère lui conseille de voyager, de faire le tour du monde et de profiter de sa beauté. Seulement pour ses 28 ans, changement de programme : sa mère lui dit de rentrer à la maison auprès de sa soeur et son grand-père et, de se poser. Elle va alors retrouvé sa vie après 10 ans à avoir vagabonder partout et surtout, elle va retrouver l'homme qu'elle considérait comme l'amour de sa vie mais qu'elle a quitté sans explications le soir où elle lu la première lettre.

Ce que j'ai le plus aimé, c'est la relation fusionnel le entre les deux soeurs. Leur lien est si fort, on comprend qu'après l'épreuve qu'elles ont vécue, elles se sont énormément rapprochées. J'ai également apprécié la nature intrépide et aventurière de Suda Kaye à laquelle je me suis identifiée (seulement pour cette partie là, vous comprendrez en lisant 👀) et les origines amérindiennes des filles, ce qui apporte un plus au roman.
J'ai été émue plusieurs fois, notamment à la fin lorsque les deux filles se remémorent leur maman et font des voeux en admirant les étoiles, comme elle leur avait appris à faire.
La plume est simple et belle par moment, plusieurs passages narratifs m'ont marquée.

Ce que j'ai regretté, c'est la teneur des dialogues, un peu répétitifs à mon goût. J'ai aussi trouvé la relation entre Suda Kaye et Camden, son ex, un peu facile et rapide. J'aurais également aimé que l'aspect des voyages soit plus présent et plus décrit.

Du reste, cela a été une bonne lecture, rapide et agréable en ce début d'année. Si vous aimez les romances sur fond d'amour fraternelle et de voyage, ce roman est fait pour vous ! Je vais commencer le tome 2 parlant de la deuxième soeur avec plaisir. Ils sortent tous les deux le 7 janvier 🤍.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Carole94p
  11 janvier 2021
Ce premier tome de Wish m'a totalement tapé dans l'oeil. Je l'avoue, cette couverture m'a conquise avant même de savoir de quoi il s'agissait. le résumé, lui, m'a convaincu un peu plus. Pourtant, j'étais hésitante. Ayant déjà lu les séries Calendar Girl et International Guy de l'autrice, Audrey Carlan, je m'interrogeais sur cette toute nouvelle série dont les retours sur Goodreads étaient vraiment bons. Il faut dire que l'autrice a une plume agréable et chaque tome se lisait assez rapidement mais, j'avais quelques réserves et notamment sur la profondeur des récits et le côté trop érotique de ses histoires. Mais j'ai décidé de tenter à nouveau l'aventure et découvrir cette nouvelle série (dont les tomes sont bien plus épais que les deux autres séries que j'avais lus).

Ce premier tome de Wish nous plonge dans l'histoire de Suda Kaye. Elle et sa soeur Evie, n'ont pas eu une enfance comme tout le monde. Leur mère passait son temps sur les routes, souvent loin de ses filles. Alors quand celle-ci les a quitté avec pour seul souvenirs des lettres, Suda Kaye prend son destin en main et part sillonner les routes et découvrir le monde. Dix ans plus tard, elle semble décider à poser ses valises.

Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'étais vraiment enthousiaste à l'idée de faire la connaissance de Suda Kaye. Cette héroïne qui a la bougeotte et qui a parcouru le monde pendant des années. La voilà de retour chez les siens avec le sentiment qu'elle est prête à s'arrêter de courir et prendre le temps de faire quelque chose de concret dans sa vie. Heureusement, elle pourra compter sur le soutien sans faille d'Evie, sa soeur. D'ailleurs, j'avoue avoir préféré Evie à Suda Kaye, sans doute parce que je m'identifiais un peu plus à cette dernière. du coup, j'ai encore plus hâte de découvrir le tome suivant, qui lui ai destiné.

La première partie de l'histoire nous relate un peu l'avant. On y fait la connaissance des personnages, de leur passé et surtout, on comprend que ce sont les fameuses lettres de la mère des filles qui a changé la donne. Suda Kaye prend conscience qu'elle veut voyager, comme sa mère avant elle et part dans la minute qui suit. J'avoue ne pas comprendre ce genre de décision hâtive (mais ce n'est que mon avis) d'autant qu'elle laisse derrière elle un petit ami de longue date, une famille... Mais là n'est pas le sujet. J'ai trouvé intéressant et judicieux de la part d'Audrey Carlan de nous relater cet avant. Il permet de mieux cerner le personnage.

La seconde partie nous plonge littéralement dans l'histoire. Suda Kaye est de retour, pour le plus grand bonheur de sa soeur, avec des projets pleins la tête. Et qu'elle ne va pas être sa surprise que de tomber sur Camden, le petit ami de l'époque et amour de sa vie. J'aime beaucoup l'idée du premier amour, en romantique et fleur bleue que je suis, cela ne pouvait que me plaire.

D'ailleurs, j'aime aussi l'idée qu'aucun d'eux n'a oublié l'autre et avait quelques éléments pour le "prouver". En revanche, pour ce qui est de la personnalité de Camden, je reste un peu plus perplexe. On sent que c'est le même type de personnage que l'autrice a l'habitude de nous présenter. le milliardaire, possessif à l'extrême, qui résous tout par l'argent et un peu de pression. Je l'avoue, ce n'est pas spécialement mon genre. Déjà le rapport à l'argent n'est pas quelque chose que j'apprécie (d'autant que dans ce premier tome de Wish, il est omniprésent) mais en plus le côté possessif de Camden m'a clairement refroidi. La jalousie excessive, son besoin de marquer son territoire, l'homme des cavernes quoi, ce n'est pas ma came.

La relation entre Suda Kaye et Camden reprend très rapidement le chemin tout tracé. Même si je trouve mignon que nos deux amoureux se retrouvent et reprennent là où ils en étaient, j'aurais voulu un peu plus de profondeur, de sentiments, de doutes. Car après tout, Suda Kaye est partie juste après leur première fois sans explications. Mais elle revient comme une fleur et tout est rapidement balayé du revers de la main. Je l'avoue, c'était un peu trop "gros" pour être crédible... C'est sympathique et bien sur, on est ravie pour eux mais j'en attendais un peu plus. Ici, on reste dans la relation physique (un peu la marque de fabrique d'Audrey Carlan).

Côté intrigue, je ne rentrerais pas dans les détails car ça gâcherait le cheminement de l'histoire mais on retrouve les éléments habituels des romances de l'autrice. Un petit rebondissement de dernière minute pour secouer tout ça et faire une petite frayeur à nos personnages. Rien de très élaboré (j'avoue avoir deviner assez facilement) mais disons que ca a le mérite d'avoir chambouler les personnages.

Ce que j'ai le plus apprécier dans ce premier tome de Wish c'est la relation entre les soeurs. Même si j'ai quelques reproches à lui faire, notamment le fait que Suda Kaye n'en fasse qu'à sa tête et ne pense pas vraiment aux conséquences de ses actes, j'ai trouvé que le lien entre les deux soeurs étaient plutôt bien exploité. On sent l'amour qu'elles se portent, cette volonté de renouer et partager plus et également leur attachement à la culture amérindienne. Les deux soeurs se complètent parfaitement, entre l'aventureuse et la réservée.

En conclusion, on retrouve ce qui fait la plume d'Audrey Carlan. Il y a du bon, et du moins bon. Globalement, je trouve toujours que ces romances manquent de profondeur et sont principalement axées sur le sexe (ce que je regrette vraiment, car au delà de 3 pages ça me gonfle...), le cliché du milliardaire possessif ne me plait pas spécialement, tout comme le rapport à l'argent (non, l'argent ne fait pas le bonheur). Pour autant, cette nouvelle série arrive tout de même à gagner en intérêt. La relation entre les deux soeurs est le point fort, tout comme la culture amérindienne et ce décor de petite ville où tout le monde se connait me séduit totalement. Je suis plus que curieuse de découvrir l'histoire d'Evie qui m'a vraiment beaucoup plu dans ce premier tome de Wish. Affaire à suivre donc !
Lien : https://www.my-bo0ks.com/202..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lectrice-Lambda
  22 janvier 2021
Qui ne connaît pas Audrey CARLAN ? Cette autrice fait un carton chez Hugo New Romance depuis des années avec notamment ses séries « Calendar Girl » et « International Guy ».
Alors que vaut cette nouvelle série intitulée « Wish » ?
Dans ce premier tome, « Suda Kaye », nous allons suivre le quotidien de cette jeune femme.
Peu avant ses dix-huit ans, sa mère décède. Sa soeur Evie et elle se retrouvent seules, orphelines d'une mère qui n'a pourtant jamais été là pour elles, trop occupée à sillonner les quatre coins de la planète pour vivre sa vie au jour le jour.
A sa mort, elle leur a laissé a chacune plusieurs lettres qu'elles doivent ouvrir à chacun de leurs anniversaires.
Suda Kaye ouvre la première à ses dix-huit ans et trouve en celle-ci la force de tout quitter pour suivre les traces de sa mère. Elle aussi rêve de voir le monde.
Dix années plus tard, elle retourne dans sa ville d'origine, peut-être pour toujours. Cependant, elle n'imaginait pas combien revenir chez elle pouvait être dur, surtout quand on se rend compte de tout ce que l'on a abandonné.
Je n'ai lu que sa série « International Guy », même si je sais de quoi traitent ses autres livres.
Autant dire qu'avec « Wish », Audrey CARLAN change de décors et nous emmène dans un univers plus naturel et plus dans l'émotion.
Au revoir les décors très citadins et cosmopolites, bonjour les petites villes et la nature.
Ce qui est très surprenant d'abord, surtout parce que l'héroïne a des origines comanches. Son héritage est plutôt présent dans le livre, tant par les mots que par des scènes se passant dans la réserve de sa tribu. J'ai été assez étonnée par cela, notamment parce que l'autrice est assez bien renseignée pour nous donner beaucoup d'éléments à ce sujet.
Parlons un peu de l'héroïne de cette histoire, Suda Kaye.
C'est une rêveuse, une femme qui vie la vie comme elle l'entend, qui laisse place à ses désirs et se laisse porter par le vent. Elle est fougueuse, aventureuse, débordante de vie. C'est un personnage qui attise de suite notre sympathie car elle représente un peu le côté optimiste de chacun de nous. Elle a aussi un côté sensible, mais ce que j'ai surtout retenu d'elle est son incroyable vitalité.
Evie, sa soeur que nous apprendrons à mieux connaître dans le second tome, est un peu la face opposée de Suda Kaye. Elle est sérieuse, mène une vie rangée bien que célibataire, est chef d'entreprise. On sent que derrière cette image de perfection se cachent beaucoup d'incertitudes et de blessures. J'ai hâte d'en apprendre plus à son sujet dans le second tome.
Camden est plutôt charmant, je dois dire. C'est le parfait binôme de Suda Kaye, ils se complètent à la perfection. Elle qui pensait qu'ils étaient plutôt différents, j'ai trouvé au fur et à mesure des chapitres qu'ils étaient plus semblables que ce qu'elle pouvait penser.
Il y a beaucoup d'autres personnages secondaires, comme si chaque personne de cette petite ville était essentielle à la construction de l'histoire. Certains sont sympathiques, d'autres nous donnent envie d'en savoir plus, certains nous agacent… Vous ne resterez pas insensibles face à tout ce petit monde.
Concernant la romance, on peut dire qu'elle est douce et tendre, un peu à l'image de ce nouvel univers qu'a créé Audrey CARLAN.
On parle de seconde chance et d'amour de jeunesse, de premier amour, des thématiques qui me touchent beaucoup et qui peuvent donner de beaux moments si elles sont bien traitées.
Globalement, c'est une romance qui est plaisante à lire, même si elle ne laisse peu de place au doute et ce même au début.
J'ai été assez perturbée par la facilité avec laquelle les personnages se retrouvent, malgré les dix années de séparation et leurs situations personnelles quand ils se revoient. Ca a été difficile pour moi de vraiment croire à leur attachement.
Concernant l'autrice, on peut dire qu'il y a du changement avec ce premier tome. On sent que son style a mûri et qu'elle maîtrise mieux son texte.
Cependant, je dois bien avouer qu'on retrouve encore le côté trop romancé de son style d'écriture. Les dialogues sont un peu trop surfaits, ils ne sont pas souvent convaincants et manquent d'oralité et de spontanéité.
De plus, on retrouve également cette tendance de l'autrice pour les surnoms un peu mièvres, qui n'aident pas à donner une image un peu plus adulte et mature au récit.

En conclusion, « Wish, tome 1 : Suda Kaye » est un premier opus qui a réussi à me faire passer un bon moment de lectures malgré quelques défauts. Audrey CARLAN nous surprend en nous plongeant dans un univers bien différent de ce que l'on a pu découvrir jusqu'à présent dans ses précédentes histoires.
Exit les grandes métropoles, bonjour la nature. Comme un retour aux sources, nous suivons l'héroïne de retour chez elle, dans sa petite ville, dix ans après l'avoir quittée. On peut dire que l'autrice nous surprend avec cet univers très calme, empli de sentiments.
On y découvre une tribu comanche, ce qui peut surprendre, et j'ai trouvé qu'Audrey CARLAN s'était plutôt bien documentée à ce sujet.
Les personnages sont intéressants, on s'attache assez facilement à certains d'entre eux.
Concernant la romance, elle est un peu trop facile à mon goût et manque de tension.
L'autrice nous a habitué à des histoires bien plus mouvementées que celle-ci, ce qui pourra déstabiliser certains lecteurs.
Le second tome nous plongera dans les aventures de Evie, la soeur de Suda Kaye. Ce personnage est plutôt intriguant et j'ai hâte de la découvrir.
Lien : http://lectrice-lambda.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
AmelineCAmelineC   07 janvier 2021
Toutefois, j'ai désormais appris que rien, ni la Grande Muraille de Chine ni le Machu Picchu, le Taj Mahal ou les îles d'Hawaï, ni aucun des lieux extraordinaires que j'ai visités ne pourront jamais rivaliser avec le sentiment d'être chez soi.
Commenter  J’apprécie          30
ve_1313ve_1313   02 août 2021
Comme ma mère, j’ai toujours ressenti ce vide en moi qui me poussait à aller de l’avant, à partir, fuir, à m’envoler. Le Wanderlust vit toujours en moi. Et s’il est parfois temporairement satisfait, il n’est jamais véritablement comblé et il cherche toujours autre chose.
Commenter  J’apprécie          10
LabiblideValLabiblideVal   17 janvier 2021
Cela fait des années que je me laisse porter par le vent, comme l'a fait ma mère, et je ne le regrette pas. Je sais désormais que l'herbe est plus verte ailleurs, mais seulement le temps de la découverte. Or, tout ce qui est nouveau nous émerveille, ne serait- ce qu'un instant. Toutefois, j'ai désormais appris que rien, ni la Grande Muraille de Chine ni le Machu Picchu, le Taj Mahal ou les îles d'Hawaï, ni aucun des lieux extraordinaires que j'ai visités ne pourront jamais rivaliser avec le sentiment d'être chez soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KimysmileKimysmile   09 janvier 2021
L'herbe n'est peut-être pas plus verte ailleurs, mais si on regarde d'assez près, on trouve toujours de la beauté.
Commenter  J’apprécie          30
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   11 janvier 2021
Mon seul et unique souhait a toujours été que mes filles soient heureuses.
Les vœux deviennent réalité.
Continuez de rêver, mes chéries.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Audrey Carlan (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Audrey Carlan
Le quatrième et dernier tome de la saga Wish, d'Audrey Carlan ! Après avoir suivi les aventures des trois soeurs Suda Kaye, Evie et Isabeau, venez faire la connaissance de... leur mère ! https://www.hugonewromance.fr/wish4/
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Calendar girl Janvier

Combien à eu de copain Mia ?

4
6
7

9 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Calendar Girl, tome 1 : Janvier de Audrey CarlanCréer un quiz sur ce livre

.. ..