AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749150205
Éditeur : Le Cherche midi (12/05/2016)

Note moyenne : 3.66/5 (sur 70 notes)
Résumé :
Gaby, la soixantaine déprimée, est femme de ménage dans les beaux quartiers new-yorkais. Un matin, elle trouve par hasard la combinaison du coffre-fort d’un de ses employeurs, un vieux marchand d’art fortuné. Décidée à mettre la main sur son contenu – et notamment sur un collier ayant autrefois appartenu à Jackie Onassis –, elle imagine un plan particulièrement audacieux. Seulement, cambrioler un appartement huppé de l’Upper East Side, c’est un peu comme plier un dr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
iris29
30 mai 2016
Si vous avez envie d'une comédie policière menée tambour battant, ce roman est fait pour vous.
On est à New-York et Gaby, la soixantaine déprimée en a marre!
Marre de faire la femme de ménage alors que dans son pays, la Colombie , elle était comptable. Marre de son appart ,(que dis-je , son trou à rat !) miteux , marre de découper des bons de réduction pour remplir son frigo .
Marre de chez marre ! Basta ! Stop !
Et lorsqu'elle tombe sur un papier froissé dans la poubelle d'un appart de Manhattan (Upper East Side , si vous voulez tout savoir !), un papier sur lequel est écrit la combinaison du coffre de Mr Irving Zuckerman, son cerveau se met en mode" magouilles et compagnie" .
Qui peut résister à un collier de perles noires ayant appartenu à Jackie O , à des lingots et à une belle somme d'argent en liquide ?
Un plan se met en place . Mais comment faire quand on a été honnête toute sa vie ? Faire appel à son neveu, au collègue du dit-neveu , appeler un vieux copain perdu de vue depuis des décennies . Et qu'importe si le copain en question est en maison de retraite et plus préoccupé par son futur repas . Et qu'importe si le neveu devra jouer au gigolo gay alors qu'il est hétéro, et qu'importe si le collègue est une épave . Gaby n'a pas le choix, si elle veut changer sa vie et celle de son petit fils , il faudra faire avec !
Et de complices improbables, en couacs annoncés , Stéphane Carlier nous invite dans une comédie trépidante , une espèce de boule de neige qui va devenir une grosse avalanche...
On ne peut pas s'empêcher de penser à une future adaptation cinématographique tant ce roman a un coté rythmé et des répliques savoureuses .
Il y a un petit coté "Fréres Coen (période" Fargo" en moins gore ), pour le coté "poisse/effet boule de neige" . J'y vois aussi du " Meurtre mystérieux à Manhattan" de Woody Allen (pour l' intrigue dans un immeuble huppé et le coté amateur des protagonistes ) , J'y vois aussi du Almodovar pour le coté énergique et gay . Et un hommage à Eva Longoria ( Gaby dans "Desperate Housewives" et productrice de la série TV , "Devious Maids" mettant en scène des domestiques émigrées d'Amérique du sud ) ; mais peut-être que je vois trop loin...Je vois même les acteurs!
Avec un BON metteur en scène , ce roman pourrait devenir un film culte ...
En attendant pour ce qui est du livre : à savourer sans modération avec un esquimau glacé...
Je remercie les éditions du Cherche Midi , Solène pour son gentil mot, et Babelio pour ce bon moment .


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
Kittiwake
10 août 2016
Quand l'humour dilue les limites entre le bien et le mal.
Gaby a clairement une vie de m…. Elle a été professeur en Colombie : à New York son diplôme et ses compétences n'ont aucune valeur et comme il faut bien manger et se loger, elle subsiste depuis des années en faisant du ménage. Mais pas chez n'importe qui : Mr Zuckerman est un vieil excentrique attiré par la beauté masculine, et surtout très riche. Quand Gaby découvre un brouillon manuscrit dans une poubelle, indiquant le nouveau code du coffre-fort et précisant son contenu, les dés sont jetés, la monotonie désespérante du quotidien ne sera plus qu'un souvenir.
La convoitise n'exclue pas la prudence : l'affaire n'est pas dans le sac, il s'agit d'être riche, mais pas de se faire prendre. Alors il faut faire preuve de mémoire et d'imagination pour concocter un scénario sans danger et faire appel à de vieilles connaissances qui ont déjà eu l'occasion de montrer leurs compétences pour organiser un changement de propriétaire des biens convoités.
Et c'est parti pour des pages d'aventures dignes des pieds nickelés, avec suffisamment d'adresse dans la construction de l'intrigue pour que le lecteur, lui aussi, se pose bien des questions sur le mystère d'un chèque accepté post-mortem, ou la disparition d'un collier…
Il y a un côté Robin des bois dans cette histoire, qui fait que, comme souvent quand les contrevenants sont des petits vieux ou des malchanceux chroniques, on espère réellement qu'ils arriveront à leurs fins. Et compte tenu des concours de circonstances et des maladresses accumulés, il est permis d'en douter jusqu'à la fin, que je ne dévoilerai pas.
Les personnages sont croqués avec finesse et humour, sans sarcasme, mais sans complaisance (L'ex caïd qui organise le casse de telle sorte qu'il puisse tout de même profiter des boulettes de veau de la cantine en est un exemple).
C'est réjouissant, léger, idéal pour une lecture d'été, avec ou sans soleil.
A consommer sans modération.

Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
Kimysmile
24 mai 2016
Je vous conseille vraiment ce livre pour son originalité et son humour pas commun !
Nous rencontrons ici une pléiade de personnages intéressants mais mon favori reste Gaby, notre héroïne. Ayant trimé toute sa vie, on comprend son désarroi et son hésitation quand elle se retrouve, par hasard, face au code secret du coffre-fort de chez Mr Irving, la personne qui l'emploie. A partir de ce moment, qui survient très rapidement, le roman se lit quasi d'une traite…tant les rebondissements sont nombreux. le plan, qui au départ semble simple, s'emberlificote d'une façon plutôt inattendue…pour notre plus grand plaisir!
Stéphane Carlier livre ici son 4ème roman et il est clair que je ne m'arrêterai pas là dans la découverte de l'auteur. J'aime beaucoup la phrase d'accroche du livre qui le résume plus que bien : « Une comédie irrésistible : l'élégance de Billy Wilder, la drôlerie des frères Coen. ». La comparaison à ces cinéastes est assez intéressante car j'ai trouvé le style de l'auteur très cinématographique et j'imagine bien le livre mis en film…Sait-on jamais.
Bref, ce roman vaut le coup d'oeil. Je vous le conseille !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Kloliane
24 juin 2016
Tout débute avec Gaby, femme d'une soixantaine d'années, allongée sur son lit et se motivant, comme elle peut, pour se lever de son lit (un peu comme moi en faîte). Il n'a suffit que de quelques lignes pour que j'apprécie ce personnage. Mais continuons… Lors du ménage quotidien chez son employeur, Irving Zuckerman, Gaby trouve une note froissée où est indiqué le code du coffre-fort de l'appartement ainsi ce qu'il contient . Ce simple petit bout de papier symbolisera le premier choix que devra faire notre héroïne: oublier et continuer à faire le ménage ou… Saisir la chance d'avoir une nouvelle vie. Après un instant d'hésitation, Gaby opte pour la seconde. Mais elle ne pourra pas le faire sans l'aide de quelqu'un. Et c'est à partir de la mise en place du plan et de son déroulement que vous allez plongez, avec beaucoup d'amusement, pour un vol des plus rocambolesques !
Ce livre a été mon baume de « bonne humeur » pour les jours pluvieux et m'a tenu compagnie lorsque j'attendais mon train durant les dernières grèves. Très vite, on se laisse embarquer par cette histoire complètement surprenante:
– Tout d'abord, chaque chapitre commence par une date et une heure. L'auteur laisse des points de repères temporelles au lecteur pour bien suivre le déroulement du plan (Un peu à la « 24h Chrono ».)
– Puis, entre imprévus, quiproquos, mauvais timing et autres malchances, les personnages devront sans cesse revoir leurs « options » pour atteindre leur but.
– Mais pour y arriver, il faut une bonne équipe, non ? Hé bien là… Mon dieu ! Entre le neveu de Gaby, jeune éphèbe qui fait craquer autant les femmes que les hommes; le collègue de celui-ci, sympathique mais toujours en train de « planer »; et deux hommes âgées d'une maison de retraite (un ami de la famille, ancien roi de la magouille et le second un peu… Perdu ?), on est loin de l'équipe du film Ocean's Eleven !
Et voilà l'une des grandes forces de ce livre: autant que pour Gaby, on se prend d'affection pour ses seconds personnages. Et j'apprécie grandement que l'auteur ne se sert pas d'eux comme de simples points d'appui pour faire avancer l'intrigue. On apprend à connaître cette sacrée « équipe de bras cassés »! On rit devant les comportements complètement « décalés » de certains et le découragement des meneurs devant leurs choix de partenaires. Et cerise sur la gâteau, l'auteur nous donne un épilogue pour chacun. A ce moment, j'ai ri de bon coeur et je fus même touchée.
CONCLUSION:
« Les perles noires de Jackie O. » fut une de mes plus belles surprises de ces dernières semaines. J'ai aimé suivre ce groupe de cambrioleurs assez inhabituel qui doit sans cesse renouveler le plan à chaque imprévu . La plume de l'auteur est fort agréable et il sait manier avec finesse cette touche d'humour « à la frère Cohen » qui vous fera sourire jusqu'à la dernière page.
Après, il est clair qu'un groupe improbable qui essaye tant bien que mal de mener à bien un vol n'est pas une nouveauté. Mais en nous offrant une galerie de personnages inoubliables, l'auteur arrive à nous tenir en haleine et on trépigne d'impatience à savoir comment tout cela va se terminer. Et lorsque je repense à la fin de ce roman, je ne peux pas m'empêcher de sourire. Et ça fait du bien !
Merci beaucoup à Babelio, Cherche Midi ainsi que Solène, pour cette jolie découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
silencieuse1
29 mai 2016
Quel savoureux roman ! J'avais déjà beaucoup aimé "les gens sont les gens" et j'ai retrouvé avec bonheur ce tendre humour qui caractérise Stéphane Carlier. de la tendresse certes, mais également une belle capacité à vous entraîner dans un monde de fiction extraordinaire, dans des situations cocasses, un univers fantasque à souhait. Bref, une lecture sympathique qui fait sourire, rire mais aussi réfléchir. Un bon moment avec cet auteur généreux.
Commenter  J’apprécie          150
Citations & extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris2930 mai 2016
- Est-ce que je t'ai autorisé à parler ? Non, parce que j'ai pas fini . Ce que je viens de te raconter, c'est qu'une mise en bouche . Parce qu'une fois que ta femme t'a quitté , quand tu ne sais plus quoi inventer pour la récupérer, pour qu'au moins elle décroche quand tu appelles, j'entre en scène . Et là, je deviens ton pire cauchemar ? Je t' attends, je t'épie , je te guette, et je te tombe dessus au moment où tu t'y attends le moins . Je le ferai , tu sais pourquoi? Parce que je n'ai rien à perdre et que je suis déjà mort plusieurs fois ...Tu vois quelque chose à ajouter?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
BookishPleasureBookishPleasure17 mai 2016
Là-dessus, Biscotte tapa dans ses mains et, hilare, se mit à danser avec les bras. Pendant pratiquement une minute, la voiture fut secouée au rythme de ses mouvements. Il était clairement défoncé.
Nando observa Gaby qui, sur le siège passager, avait l’air aussi affligé que lui. Il avait constitué la pire équipe qui soit. Aucun de ces deux hommes n’avait pris la mesure de ce qui l’attendait. L’un était trop vieux, l’autre trop embrumé. Et, le pire, c’est qu’il était impossible de revenir en arrière. (…)
« Tu ne devrais pas te laisser abattre, murmura-t-elle, en posant la main sur son dos.
– T’as vu les tocards qu’on a récupérés ! Et cons comme leurs pieds, en plus de ça. Ça va foirer, c’est évident. »
Gaby jeta un œil à l’intérieur de la Camry dans laquelle, au même instant, Pickwick et Biscotte recommençaient à se chamailler.
« C’est souvent quand les choses semblent désespérées qu’elles réussissent. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
iris29iris2930 mai 2016
... à l'attention de Nando , qui lui empruntait la Camry occasionnellement .
[...]
- Ne jamais passer la marche arrière car, en général , le levier de vitesse se bloque et on ne peut plus revenir en arrière (sans jeux de mots!). Si vous devez absolument reculer, trouver une autre solution.
Commenter  J’apprécie          160
iris29iris2930 mai 2016
Il n'avait jamais vu une aussi belle cuisine ni, surtout , un aussi beau frigo . C'était un truc immense, pas très haut, plutôt trapu . deux portes en métal brossé, chacune flanquée d'une barre verticale en acier avec, encastré dans celle de gauche, un distributeur de glaçons à capteur digital . Un frigo de star , comme il devait y en avoir chez Kim et Kanye.
Commenter  J’apprécie          120
iris29iris2930 mai 2016
Son trou à rat, son boulot de merde , attendre le métro sur un quai qui sent l'urine, découper des bons de déduction dans le journal du dimanche, les fissures, les fuites, les cafards , tout ce froid, toute cette crasse, l'Amérique peut les garder...
Commenter  J’apprécie          170
Videos de Stéphane Carlier (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Carlier
Deuxième partie de notre rencontre avec Stéphane Carlier pour la sortie de "Les perles noires de Jackie O."
autres livres classés : cambriolageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
12634 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre