AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782749150208
416 pages
Le Cherche midi (12/05/2016)
3.72/5   142 notes
Résumé :
Gaby, la soixantaine déprimée, est femme de ménage dans les beaux quartiers new-yorkais. Un matin, elle trouve par hasard la combinaison du coffre-fort d’un de ses employeurs, un vieux marchand d’art fortuné. Décidée à mettre la main sur son contenu – et notamment sur un collier ayant autrefois appartenu à Jackie Onassis –, elle imagine un plan particulièrement audacieux. Seulement, cambrioler un appartement huppé de l’Upper East Side, c’est un peu comme plier un dr... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (52) Voir plus Ajouter une critique
3,72

sur 142 notes
Christophe_bj
  03 février 2022
Gaby, femme de ménage d'une soixantaine d'années, a pour employeur un riche et vieil esthète gay de l'Upper East Side à New York pour lequel elle a de l'affection. Un jour, elle tombe par hasard sur la combinaison de son coffre-fort contenant des liasses de billets, des lingots d'or et un formidable collier de perles noires ayant appartenu à Jackie Onassis. Elle imagine un moyen pour s'emparer du trésor, mais les choses ne vont pas se passer comme elles le devraient… ● C'est une lecture sympathique et plaisante, qui ne vole pas très haut mais fait passer un bon moment. ● La construction avec des flash-backs est assez habile, les personnages attachants. Tout cela est gentiment bon enfant. ● du même auteur, j'ai préféré L'Enterrement de Serge, nettement plus drôle.
Commenter  J’apprécie          560
Kittiwake
  10 août 2016
Quand l'humour dilue les limites entre le bien et le mal.
Gaby a clairement une vie de m…. Elle a été professeur en Colombie : à New York son diplôme et ses compétences n'ont aucune valeur et comme il faut bien manger et se loger, elle subsiste depuis des années en faisant du ménage. Mais pas chez n'importe qui : Mr Zuckerman est un vieil excentrique attiré par la beauté masculine, et surtout très riche. Quand Gaby découvre un brouillon manuscrit dans une poubelle, indiquant le nouveau code du coffre-fort et précisant son contenu, les dés sont jetés, la monotonie désespérante du quotidien ne sera plus qu'un souvenir.
La convoitise n'exclue pas la prudence : l'affaire n'est pas dans le sac, il s'agit d'être riche, mais pas de se faire prendre. Alors il faut faire preuve de mémoire et d'imagination pour concocter un scénario sans danger et faire appel à de vieilles connaissances qui ont déjà eu l'occasion de montrer leurs compétences pour organiser un changement de propriétaire des biens convoités.
Et c'est parti pour des pages d'aventures dignes des pieds nickelés, avec suffisamment d'adresse dans la construction de l'intrigue pour que le lecteur, lui aussi, se pose bien des questions sur le mystère d'un chèque accepté post-mortem, ou la disparition d'un collier…
Il y a un côté Robin des bois dans cette histoire, qui fait que, comme souvent quand les contrevenants sont des petits vieux ou des malchanceux chroniques, on espère réellement qu'ils arriveront à leurs fins. Et compte tenu des concours de circonstances et des maladresses accumulés, il est permis d'en douter jusqu'à la fin, que je ne dévoilerai pas.
Les personnages sont croqués avec finesse et humour, sans sarcasme, mais sans complaisance (L'ex caïd qui organise le casse de telle sorte qu'il puisse tout de même profiter des boulettes de veau de la cantine en est un exemple).
C'est réjouissant, léger, idéal pour une lecture d'été, avec ou sans soleil.
A consommer sans modération.

Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          540
iris29
  30 mai 2016
Si vous avez envie d'une comédie policière menée tambour battant, ce roman est fait pour vous.
On est à New-York et Gaby, la soixantaine déprimée en a marre!
Marre de faire la femme de ménage alors que dans son pays, la Colombie , elle était comptable. Marre de son appart ,(que dis-je , son trou à rat !) miteux , marre de découper des bons de réduction pour remplir son frigo .
Marre de chez marre ! Basta ! Stop !
Et lorsqu'elle tombe sur un papier froissé dans la poubelle d'un appart de Manhattan (Upper East Side , si vous voulez tout savoir !), un papier sur lequel est écrit la combinaison du coffre de Mr Irving Zuckerman, son cerveau se met en mode" magouilles et compagnie" .
Qui peut résister à un collier de perles noires ayant appartenu à Jackie O , à des lingots et à une belle somme d'argent en liquide ?
Un plan se met en place . Mais comment faire quand on a été honnête toute sa vie ? Faire appel à son neveu, au collègue du dit-neveu , appeler un vieux copain perdu de vue depuis des décennies . Et qu'importe si le copain en question est en maison de retraite et plus préoccupé par son futur repas . Et qu'importe si le neveu devra jouer au gigolo gay alors qu'il est hétéro, et qu'importe si le collègue est une épave . Gaby n'a pas le choix, si elle veut changer sa vie et celle de son petit fils , il faudra faire avec !
Et de complices improbables, en couacs annoncés , Stéphane Carlier nous invite dans une comédie trépidante , une espèce de boule de neige qui va devenir une grosse avalanche...
On ne peut pas s'empêcher de penser à une future adaptation cinématographique tant ce roman a un coté rythmé et des répliques savoureuses .
Il y a un petit coté "Fréres Coen (période" Fargo" en moins gore ), pour le coté "poisse/effet boule de neige" . J'y vois aussi du " Meurtre mystérieux à Manhattan" de Woody Allen (pour l' intrigue dans un immeuble huppé et le coté amateur des protagonistes ) , J'y vois aussi du Almodovar pour le coté énergique et gay . Et un hommage à Eva Longoria ( Gaby dans "Desperate Housewives" et productrice de la série TV , "Devious Maids" mettant en scène des domestiques émigrées d'Amérique du sud ) ; mais peut-être que je vois trop loin...Je vois même les acteurs!
Avec un BON metteur en scène , ce roman pourrait devenir un film culte ...
En attendant pour ce qui est du livre : à savourer sans modération avec un esquimau glacé...
Je remercie les éditions du Cherche Midi , Solène pour son gentil mot, et Babelio pour ce bon moment .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
Ladybirdy
  24 septembre 2018
🎶 Woooh Gabriella la vie n'est qu'un jeu pour toi... woooh Gaby... 🎶
Embarcation immédiate.
Action.
C'est parti.
Gaby est une dame sexagénaire qui récure la maison du très riche Monsieur Zuckerman. Pas d'autre choix pour Gaby à qui la vie n'a pas vraiment souri. Elle aurait bien aimé être prof mais ses rêves se sont noyés dans le seau de javel.
Elle tombe par hasard sur un brouillon de David, le filleul de monsieur Zuckerman. Une boulette de papier dans la poubelle notant le nouveau code du coffre-fort. Des billets, des lingots d'or, et les perles de Jackie Kennedy. Ça explose dans la tête de Gaby. Bang, bing. Faut s'activer et voler tout ça sans se faire prendre. Une sacrée aubaine pour une vie meilleure.
Commence alors pour Gaby à l'aube de ses rêves réinventés une série d'aventures autour de comparses aussi loufoques que maladroits. La vie ne répond pas toujours aux plans qu'on s'en fait, elle recèle de surprises et d'imprévus qui font de ce roman, un sympathique moment dépaysant.
J'attendais ici Stéphane Carlier avec le même ton humoristique que dans son roman « Les gens sont les gens », j'ai été moins séduite sur ce point là.
Au final, j'ai tout de même passé un bon moment à suivre toutes les péripéties à la recherche des perles noires de Jackie O.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
allyx76
  03 janvier 2022
Mais quelle histoire que ce cambriolage organisé par une bande de pieds-nickelés !
Les romans de Stéphane Carlier devraient être remboursés par la sécu, ils font clairement concurrence aux laboratoires Lilly (Prozac) !
Bref, si vous voulez commencer l'année sur les chapeaux de roue et avoir la banane pour la journée, précipitez-vous sur les romans de Stéphane Carlier : cet auteur a un talent fou.
Ici une femme de ménage proche de la retraite organise, par hasard, le cambriolage du coffre de son riche employeur, un petit pépé, avec l'aide de son neveu, plus habitué à grignoter des chips affalé sur sa banquette.
Quand le petit pépé passe l'arme à gauche à cause de viagra frelaté, l'équipe de choc va chercher du renfort auprès de Nando, ex-taulard qui coule des jours heureux en rançonnant les mamies de sa maison de retraite.
Pas de temps mort je vous dis !
Commenter  J’apprécie          240

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
iris29
iris29  
- Est-ce que je t'ai autorisé à parler ? Non, parce que j'ai pas fini . Ce que je viens de te raconter, c'est qu'une mise en bouche . Parce qu'une fois que ta femme t'a quitté , quand tu ne sais plus quoi inventer pour la récupérer, pour qu'au moins elle décroche quand tu appelles, j'entre en scène . Et là, je deviens ton pire cauchemar ? Je t' attends, je t'épie , je te guette, et je te tombe dessus au moment où tu t'y attends le moins . Je le ferai , tu sais pourquoi? Parce que je n'ai rien à perdre et que je suis déjà mort plusieurs fois ...Tu vois quelque chose à ajouter?"
Commenter  J’apprécie          150
BookishPleasure
BookishPleasure  
Là-dessus, Biscotte tapa dans ses mains et, hilare, se mit à danser avec les bras. Pendant pratiquement une minute, la voiture fut secouée au rythme de ses mouvements. Il était clairement défoncé.
Nando observa Gaby qui, sur le siège passager, avait l’air aussi affligé que lui. Il avait constitué la pire équipe qui soit. Aucun de ces deux hommes n’avait pris la mesure de ce qui l’attendait. L’un était trop vieux, l’autre trop embrumé. Et, le pire, c’est qu’il était impossible de revenir en arrière. (…)
« Tu ne devrais pas te laisser abattre, murmura-t-elle, en posant la main sur son dos.
– T’as vu les tocards qu’on a récupérés ! Et cons comme leurs pieds, en plus de ça. Ça va foirer, c’est évident. »
Gaby jeta un œil à l’intérieur de la Camry dans laquelle, au même instant, Pickwick et Biscotte recommençaient à se chamailler.
« C’est souvent quand les choses semblent désespérées qu’elles réussissent. »
Commenter  J’apprécie          70
iris29
iris29  
... à l'attention de Nando , qui lui empruntait la Camry occasionnellement .
[...]
- Ne jamais passer la marche arrière car, en général , le levier de vitesse se bloque et on ne peut plus revenir en arrière (sans jeux de mots!). Si vous devez absolument reculer, trouver une autre solution.
Commenter  J’apprécie          200
iris29
iris29  
Il n'avait jamais vu une aussi belle cuisine ni, surtout , un aussi beau frigo . C'était un truc immense, pas très haut, plutôt trapu . deux portes en métal brossé, chacune flanquée d'une barre verticale en acier avec, encastré dans celle de gauche, un distributeur de glaçons à capteur digital . Un frigo de star , comme il devait y en avoir chez Kim et Kanye.
Commenter  J’apprécie          150
iris29
iris29  
Son trou à rat, son boulot de merde , attendre le métro sur un quai qui sent l'urine, découper des bons de déduction dans le journal du dimanche, les fissures, les fuites, les cafards , tout ce froid, toute cette crasse, l'Amérique peut les garder...
Commenter  J’apprécie          220

Videos de Stéphane Carlier (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Carlier
Cette semaine, la librairie Point Virgule vous propose deux romans garantis sans haine ni violence, deux vrais plaisirs de lecture en somme.
- Les gens de Bilbao naissent où il veulent, Maria Larrea, Grasset, 20€ - Clara lit Proust, Stéphane Carlier, Gallimard, 14,99€
autres livres classés : cambriolageVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Clara lit Proust

Comment s’appelle le salon de coiffure où travaille Clara ?

Cindy Coiffure
Emmy Coiffure
Jenny Coiffure

23 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Clara lit Proust de Stéphane CarlierCréer un quiz sur ce livre