AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Véronique Boiry (Illustrateur)
ISBN : 2013219016
Éditeur : Hachette Jeunesse (05/09/2001)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 41 notes)
Résumé :

Comment Harp,10 ans, amateur de télé et de poulet mayonnaise pourrait-il neutraliser quatre cambrioleurs seul et sans se fatiguer ? Qu'y a-t-il de commun entre un gangster en fin de carrière et une vieille dame mal aimée ? Comment un ascenseur à la vitre cassée transformerait-il un comptable en vedette internationale ? Trois nouvelles pleines de suspense et d'humour.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
zagzaguel
  19 février 2018
Voici un recueil de trois nouvelles estampillées policier, mais à mon avis, seule la première - Drôle de samedi soir - s'approche du genre, les deux autres s'essayant sur deux registres différents: la comédie dramatique et la comédie.
Tout d'abord, Drôle de samedi soir surfe sur la même idée que Maman, j'ai raté l'avion! Où un enfant livré à lui-même ce fameux samedi soir doit faire face à quatre individus qui tentent de rentrer chez lui. Une courte nouvelle, bien ficelée qui marche bien.
La suivante est bien plus pesante. Rue de la chance relate de deux personnes dont la vie est à l'opposée et qui par hasard, chance ou autre viennent à se croiser et à réparer leur vie cabossée.
Enfin la dernière est de loin la plus désopilante et celle qui m'a le plus plu tellement je ne m'attendais pas à lire ce genre de nouvelle. le Mois de mai de M. Dobichon est vraiment très intéressant et je vous laisse le plaisir de le découvrir par vous même.
Claude Klotz nous offre donc ici trois bonnes nouvelles qui satisferont un large public du fait que chacun pourra préférer l'une ou l'autre des aventures. Les personnages sont attachants et bien travaillés, mais on retrouve des thèmes communs: familles désunies, abandon, et solitudes sont en filigrane.
A partir de 9 ans en lecture autonome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
bbpoussy
  25 février 2018
Livre contenant 3 nouvelles.
- Dans la première "Drôle de samedi soir !" c'est un enfant qui passe le samedi soir sans ses parents chez lui, en mangeant du poulet mayonnaise en fumant les clopes piquées à son père ! qui va mettre à mal une bande cambrioleur. A moins que...
- Dans la seconde "Rue de la chance", il y a d'un côté un truand multi-milliardaire qui est allé marcher sur les plates bandes d'un autre truand et une mamie qui vit chez son fils et sa belle-fille ne la supporte plus.
- Dans la dernière "Le mois de Mai de Monsieur Dobichon", c'est un vieux garçon aide-comptable qui vit avec sa mère et qui ne supporte plus son rythme de vie.
Je ne suis pas très sûr que pour donner envie de lire à un enfant, ces histoires soient bien adaptées. de plus pas de bons exemples à leur donner non plus. Sur la quatrième de couverture il est noté "à partir de 9 ans", je ne suis pas de cet avis pour mes enfants en tout cas.
Commenter  J’apprécie          40
kinder123
  30 mars 2017
Le livre Drôle de samedi soir ,est un livre long sa parle d'une aventure policières.C'est l'histoire d'une famille de trois personnes une femmes,un hommes ,et un enfants de 10 ans nommé HARP... qui adore l'émission de télé... poulet à la mayonnaise ,le soir même les parents de Harp partit à une fête donc ils laissa Harp seul a la maison.Il se fût tard mais bon Harp regarda son émission (poulet à la mayonnaise).Quand tout a coup Harp entendu ...
P.S=il faut lire le livre si vous voulez savoir ce que Harp a entendus.
Commenter  J’apprécie          41
ninoule69
  13 septembre 2015
La frayeur du samedi soir
Harper Delano Cinway vit à Long Island, état de New-York. Son plaisir favori est le samedi soir vers 19 heures 30 quand ses parents, Dave et Cynthia, lui annoncent qu'il sortent sans lui et lui confient la garde de la maison. Il les quitte alors sur un « Allez ne faites pas les fous », les laisse partir et s'organise une sorte de pique-nique télé dans le salon devant son émission préférée. le BON-HEUR, quoi ! Mais voilà, un samedi soir pas comme les autres, on sonne. Harp ne s'y attend pas, la sonnerie s'avère insistante, il finit par ouvrir et… Non, ne comptez pas sur moi pour vous raconter la suite. Ce serait vraiment dommage de ne pas vous laisser ce plaisir-là. Et puis, il y a tellement de suspense et de surprises qui vous attendent, autant ne rien gâcher ! Cette histoire qui donne sont titre au livre est suivie de deux autres pas mal du tout, vraiment pas mal !
Lien : http://lewebpedagogique.com/..
Commenter  J’apprécie          40
Descamps_Louis
  05 mars 2015
J'ai particulièrement aimé ce livre car l' histoire a bien été racontée : c'est l'histoire d'un enfant qui doit faire face à 4 bandits.
Je conseille ce livre aux enfants de mon age, car c'est distrayant et intriguant.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   16 février 2017
C'était l'émission qu'il préférait : il y avait des extraits de films marrants. Harp se demandait parfois s'il n'aimait pas mieux les extraits de films que les films tout entiers… Un film entier, c'était parfois un peu long alors que les extraits, on n'avait pas le temps de s'ennuyer, et puis, évidemment, ils présentaient les meilleurs passages pour que les gens aient envie de voir le reste : même un enfant de dix ans aurait compris ça.
Il alluma sa cigarette ; c'était l'idéal, juste au moment où ils allaient passer un sketch de Jerry Lewis. Il plaça le bout filtre au milieu de sa bouche, avança les lèvres comme s'il embrassait Cynthia et s'apprêta à téter la première bouffée.
C'est alors que l'on sonna à la porte.
Harp fronça les sourcils.
Cela n'était jamais arrivé. Jamais.
Qui pouvait venir à cette heure-ci ? Dave aurait-il oublié quelque chose ? Non, et dans ce cas-là, il aurait entendu le moteur de la voiture.
Lewis apparut sur l'écran, fit une grimace et ouvrit la bouche. Harp n'entendit pas ce qu'il disait parce que, au même instant, la sonnerie retentit pour la deuxième fois.
On s'impatientait.
Les Conway ne fréquentaient pas les voisins et personne ne venait jamais. La maison était isolée, presque en pleine campagne, à l'ouest de Long Island (État de New York, U.S.A.).
Harp n'aurait pas su dire pourquoi, mais il eut peur soudain. Le visiteur avait une façon vraiment brutale de sonner, jamais Dave ni Cynthia ne s'y prenaient ainsi lorsqu'ils avaient oublié leurs clefs.
Harp savait que l'on voyait la lumière de la rue, inutile donc d'essayer de faire croire que la maison était vide : celui qui sonnait avait compris qu'il y avait quelqu'un.
Harp se leva et se tint quelques secondes immobile au milieu des journaux, sa cigarette toujours à la main.
Il s'écouta ; dans le poste, les rires fusaient devant les grimaces de Lewis.
Un instant, Harp espéra que le visiteur était parti, mais la troisième sonnerie retentit, plus stridente que les deux autres.
Le chien bleu et vert semblait fixer le battant de la porte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bbpoussybbpoussy   31 janvier 2018
Spalanchi regarda le profil de son voisin qui se découpait sur la vitre.
"Je t'ai vu au zoo, cracha t-il, je suis sûr que je t'ai vu au zoo, du côté des gorilles."
Walcho se tourna, étonné.
"C'est drôle, dit-il, moi je ne t'ai pas vu ; pourquoi tu ne m'as pas fait signe ?"
Spalanchi pensa que s'il voulait pas devenir fou furieux, il valait mieux qu'il se retrouve seul.
Commenter  J’apprécie          30
zazimuthzazimuth   07 juillet 2015
Sous le sourire de sa belle-fille, Andréa se rendit compte qu'il y avait une haine immense qui l'épouvanté. (p.73)
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Patrick Cauvin (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Cauvin
Une minute, un livre. Hommage à Patrick Cauvin.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Claude K ou Patrick C ?

En fait c'est Claude qui a commencé à écrire le premier. L'un de ses premiers romans date de 1971, il est paru aux éditions Christian Bourgois avecdes illustrations de Gourmelin. Très tendance à l'époque. Un roman un peu limite SF, mais à l'époque préhistorique...

L'An 01
Les incunables
La famille Pierrafeu
Les innomables
Les comestibles
Les impondérables

10 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : Patrick CauvinCréer un quiz sur ce livre