AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pierre Alechinsky (Illustrateur)
ISBN : 285194617X
Éditeur : Fata Morgana (09/02/2004)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 7 notes)
Résumé :
J'ai eu le courage de parcourir le bateau, de visiter le émigrants, de descendre aux cales. Et tandis que partout ce n'est que pleurs et grincements de dents et récriminations, tandis que tous à genoux récitent, en commun, des prières et des psaumes - juifs, protestants, catholiques, orthodoxes, mahométans, persans - réjouissant baragouinage - je les méprise encore plus avec leur Dieu, même au bord de la mort et jusqu'en plein naufrage.
Ce cri d'une actrice :... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
araucaria
  21 mai 2015
J'aime partir à la découverte de textes et d'auteurs, à l'aventure... Ainsi je suis surprise par ce journal de Blaise Cendrars. Je m'attendais à autre chose. Malgré la poésie qui ressort de ce texte, je suis un peu décontenancée, un peu déçue... C'est ma première rencontre avec cet auteur, en dehors de quelques poèmes lus de ci de là... Il me reste dans ma pile de livres à lire "L'or" et "Moravagine"... J'espère "apprivoiser" cet écrivain voyageur.
Commenter  J’apprécie          293
Myriam3
  09 mars 2016
Encore jeune et inconnu mais déjà aventurier, Frédéric Sauser alias Blaise Cendrars quitte Saint-Pétersbourg, où il a vécu, pour New York à bord d'un bateau. C'est l'occasion pour lui de sortir cahiers et crayons et de se laisser aller à l'inspiration que lui apporte l'immensité de l'océan et la longueur des jours.
Dans ce texte, on y découvre un jeune auteur sombre, solitaire et intransigeant, que la foule humaine dégoûte, que la cohabitation débecte. Dans cette traversée de l'Atlantique, ses vrais compagnons s'appellent Goethe, Nerval et Rémy de Gourmont. Ses principales préoccupations? Résister au mal de mer, écrire, s'efforcer d'être fort et courageux auprès de Féla qui l'attend à New York...
Ce texte préfigure la naissance de Blaise Cendrars - la braise et la cendre, le phénix - et de son premier grand poème, Les Pâques.
Le poème qui clôt le livre, le Volturno, du nom du bateau qui le ramène à "l'Europe pourrie" de 1911, était inédit jusqu'alors.
Mon Voyage en Amérique est un beau livre illustré par Pierre Alechinsky, peintre et graveur qui a illustré d'autres recueils des éditions Fata Morgana.
J'ai aimé le livre en tant qu'objet, ainsi que de découvrir Blaise Cendrars jeune, ambitieux et beaucoup plus fermé qu'il ne l'a été par la suite, mais déjà grand écrivain et observateur né.
Lien : http://pourunmot.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
jolimoisdemai
  13 février 2015
Loin d'être un roman, cet ouvrage sonne plus comme un journal de bord.
Le poète nous entraine dans un voyage qui commence à Saint-Pétersbourg en 1911, traversant les mornes plaines russes en train d'abord et poursuit ses démons à bord d'un vieux navire rouillé pour rejoindre New-York.
Blaise Cendrars jette ici un regard tantôt arrogant, tantôt cruel ou poétique sur son monde, ses contemporains, ses pensées, ses visions au gré des tempêtes, on sent l'ouragan qu'il couve et qu'il subit...
L'écriture est forte, picturale et les références sont nombreuses.
Je note aussi l'épilogue "A l'horizon, l'Amérique..." rédigée par Christine le Quellec Cottier qui nous éclaire sur la vie de l'auteur au moment de la rédaction de "Mon voyage en Amérique".
Commenter  J’apprécie          31
ardechois
  08 juin 2016
Un Cendrars difficile de prime abord. Des idées noires, des rêves, des souvenirs, des observations etc... Toujours ce style érudit.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Actualitte   08 avril 2015
Avec une précision remarquable, toute empreinte de lyrisme, Blaise Cendrars étudie le bateau vacillant, nous fait entendre le bruit des cordages sous le vent.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Myriam3Myriam3   09 mars 2016
L'aspect si sévère de l'océan, que je compare toujours à des vagues pétrifiées, à une monstrueuse étendue de granit, où traînent des brumes et de la pluie d'écume; ce rythme éternel, simple, jusque dans sa plus effroyable horreur, jamais démonté, sauf si un obstacle inattendu (bateau, roc) l'énerve; cette ligne précise de l'horizon qui vous encercle; ce ciel immense de lueurs, de blancheurs de d'éclats; ces nuages qui, comme des continents en voyage, rôdent; tout ceci et tout cela, plus encore l'absolu tout, l'unité, la confondation insensible de ce ciel et de cette mer, élève l'esprit à une telle potence exceptionnelle de contemplation, que l'âme doit être aussi ardente que le soleil pour parcourir seule, sans frissons, la sphéroïdité de son quotidien cours pour ne pas défaillir au méridien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
araucariaaraucaria   23 avril 2015
J'entreprends ce voyage pour être loin de l'hideuse face humaine...!
Enfin, pouvoir durant 15 jours se recueillir sur la face grave de l'océan! Son visage attristé est le mien. Ce flot horrible qui déferle, mon amertume. Moi aussi j'ai mes abîmes.
Commenter  J’apprécie          160
araucariaaraucaria   21 mai 2015
Je reste étendu sur mon grabat. Je lis les Confessions de Rousseau. Je regarde durant des heures tomber la pluie dans l'eau. Je n'ai aucune pensée, aucun désir. J'ai mangé quelques oranges, je n'ai plus faim. Rien, rien. Je suis comme un bloc de bois. (Le retour)
Commenter  J’apprécie          20
jolimoisdemaijolimoisdemai   13 février 2015
Ce n'est pas assez de toute la beauté de la terre, pour vous distraire un peu de la hideur contemporaine.
Commenter  J’apprécie          40
jolimoisdemaijolimoisdemai   13 février 2015
Après un assaut impétueux de vagues, voici un bruit de friture, l'écume qui crève. Nous sommes un lardon qui frissote dans les casseroles du néant.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Blaise Cendrars (51) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Blaise Cendrars
Mississipi, Blaise Cendrars dit par l'auteur
autres livres classés : Saint-Pétersbourg (Russie)Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Cendrars

Quel est le vrai nom de Cendrars ?

Frédéric Louis Sauser
Freddy Sausey
Jack Lee
Diogène

16 questions
48 lecteurs ont répondu
Thème : Blaise CendrarsCréer un quiz sur ce livre