AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2210962404
Éditeur : Magnard (05/02/2016)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Quoi de plus délicieux, à douze ans, que le goût sucré de la peur ?

Louise n’est pas du genre à passer ses journées à se vernir les ongles en rose ou à regarder les mouches voler. Alors quand elle comprend que son frère et sa bande préparent une expédition super-hyper-méga dangereuse, elle les harcèle jusqu’à ce qu’ils acceptent de la prendre avec eux.
La voilà ainsi embarquée avec « le clan » vers le jardin de celle que tout le monde appelle «... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
TheWind
  27 novembre 2016
Une sorcière, un domaine inquiétant, des jeunes maraudeurs ?
Non, pas vraiment...
Une gentille fée, un potager enchanteur, des gnomes facétieux ?
Ouh la ! On s'éloigne du sujet !
Une vieille dame, un jardin, une enfant de douze ans ?
Oui, tout simplement.

Mais surtout une histoire au goût sucré qui fait énormément de bien.
La plume d'Alexandre Chardin est délicieuse, légère, drôle, poétique, subtile, émouvante... Oui, oui, tout cela à la fois ! Et si je cherche bien, je suis certaine de trouver encore plein d'autres adjectifs dans ma besace à mots pour qualifier ce roman de littérature jeunesse.
Pour faire court, ce roman se dévore !
Tel un panier de fraises à la saveur de notre enfance...
Ps : J'adore la première page de couverture !
Commenter  J’apprécie          370
Rebus
  06 avril 2016
Louise a 11 ans, un peu boulotte, téméraire et entêtée. Elle réussit à convaincre son grand frère Joseph de l'emmener avec sa bande pour une opération secrète : aller chaparder dans le jardin de celle qu'on surnomme L' Ortie, de bonnes fraises juteuses et des radis croquants.
Ce sera le début d'une belle amitié entre Louise et Jeanne, la vieille dame au si appétissant jardin.
A travers cette rencontre, Louise grandit et mûrit, comme ces beaux légumes et ces belles fleurs du jardin. Elle sera confrontée avec Jeanne aux souvenirs douloureux et au temps qui passe trop vite, mais se délectera aussi des petits bonheurs simples de la vie.
C'est un joli roman que nous livre Alexandre Chardin. Un roman sur l'amitié, sur la fraternité et la complicité, sur ce si compliqué passage de l'enfance à l'adolescence, sur les belles valeurs de la vie en général. C'est aussi un hymne à la nature, un retour aux sources des plaisirs simples.
L'écriture est simple et rythmée, les dialogues sont drôles et piquants. Les personnages sont très attachants, sans tomber dans la mièvrerie.
Une très jolie découverte. Je remercie vivement la masse critique de Babelio et les éditions Magnard jeunesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
murielan
  20 mars 2016
Louise, 11 ans, n'a peur de rien. Lorsqu'elle apprend que son frère et sa bande de copains préparent une expédition dans le jardin de l'Ortie, vieille dame effrayante, elle décide de tout faire pour se joindre à eux. Mais tout ne se passe pas comme prévu. Et si finalement l'Ortie n'était pas une sorcière....
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman, ode à la nature et aux relations humaines.
Louise est une jeune fille intrépide et la relation qu'elle noue avec Jeanne est vraiment touchante. Elle a ses défauts, comme tout le monde, mais elle a surtout un très grand coeur.
Alexandre Chardin a un style très agréable à lire. le récit alterne entre suspense, mystère, poésie, amitié et histoire d'amour : des ingrédients qui plaisent aux lecteurs à partir de 10/11 ans.
Le goût sucré de la peur : une douceur à partager !
Commenter  J’apprécie          220
orbe
  19 avril 2016
Louise n'aime pas que l'on se moque de ses rondeurs. Intrépide, elle demande à son grand frère de participer à l'excursion de sa bande pour aller chaparder chez l'Ortie, une veille dame qui terrorise les enfants depuis des générations.

Contre toute attente, laissée à faire le guet, elle fait la rencontre de Louise, cela qui va changer sa vie…
Un très beau livre qui sent la campagne et les fraises du jardin. La nature y est bienveillante et les animaux sont des amis respectés. La figure du renard tend comme un fil conducteur à l'intérieur de l'histoire.
L'auteur nous entraîne dans un récit initiatique où le potager va servir de lien entre une jeune fille un peu boulotte et une veille dame remuée par son passé. L'aventure sera donc en partie intérieure…
Le récit nous abreuve de sons de la nature et le lecteur sent lui aussi le goût sucré de la peur. Alors si la fin manque peut-être de réalisme, elle nous chuchote que l'homme ne doit pas s'éloigner de la Terre s'il veut approcher le bonheur...
A lire !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Laurany
  31 mars 2016
Un court roman jeunesse où il n'y a pas seulement le goût sucré de la peur mais aussi celui de découvrir de beaux personnages.
Le personnage principal est Louise, une jeune fille un peu ronde qui est pleine d'humour et de courage. Elle a un grand frère avec lequel elle s'entend plutôt bien. Elle arrive même à le convaincre pour l'accompagner, lui et ses copains, à leur prochaine mission dans le jardin d'une vieille dame surnommée "L'Ortie". Lors de cette mission, Louise découvre le plaisir d'avoir peur mais développe aussi une grande curiosité à l'égard de cette femme qui a cultivé une certaine légende autour de sa personne. Louise ne pourra en rester là et ira à la rencontre de cette "Ortie" qui se prénomme en réalité Jeanne et qui a plein de belles activités à partager.
Entre le début de la lecture et la fin il a été difficile de quitter Louise et l'univers très "nature" qu'a su créer Alexandre Chardin de ce premier ouvrage. Effectivement, les personnages sont attachants et le lecteur a envie de les suivre dans leurs aventures. L'auteur a également su peindre une très belle complicité entre Jeanne et Louise mais aussi une entente et une solidarité entre Louise et son frère qui se fait de plus en plus forte au fil des pages.
L'écriture est fluide et légère tout en étant parsemée de traits d'esprit et de petits passages philosophiques sur l'existence. L'humour mis dans la bouche des personnages fait régulièrement sourire voire rire. Au niveau du contenu, il est agréable de découvrir des références aux classiques mais aussi à la culture horticole.
Je reste marquée par l'amitié intergénérationnelle entre Jeanne et Louise qui est de plus en plus forte et d'une grande simplicité. Ce court roman me rappelle d'ailleurs l' ouvrage de Yael Hassan intitulé '' Momo petit prince des bleuets'' dans lequel un jeune garçon se lie d'amitié avec un vieil homme.
En tout cas, l'intrigue est bien ficelée et permet de transmettre au lecteur le goût de la nature, le respect des autres tout en apprenant à dépasser les apparences.
Bref, cet ouvrage m'a réellement séduit car il transmet de multiples émotions et valeurs. Une vraie petite gourmandise à mettre dans les mains des petits et grands !
Je recommande cet ouvrage dès le Cm2 pour de bons lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
Ricochet   03 octobre 2016
Ecrit à la première personne (Louise) et au présent sur un ton du quotidien pas naïf, le roman séduit tranquillement, simplement.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
TheWindTheWind   27 novembre 2016
En ce moment, on étudie la poésie et elle nous a demandé d'écrire un poème sur un animal. J'ai vraiment du mal avec la poésie ! Pour commencer, quel animal choisir ? Jeanne aura bien une idée. Elle me suggérera peut-être le papillon, mais les mots me semblent trop lourds pour eux. Frôler leurs ailes des doigts suffit à les condamner, j'ai l'impression que mes mots les écraseraient.
Commenter  J’apprécie          200
orbeorbe   11 avril 2016
"Pas voler, chiper, marauder. ça n'est pas pareil. Une fraise prise dans un jardin qui n'est pas le tien n'a pas le même goût que celle qui vient d'un grand magasin, tu ne trouves pas ?
- Si ! Mais pourquoi ?
- Parce qu'à celle du magasin, il manque le goût sucré de la peur."
Commenter  J’apprécie          170
LauranyLaurany   31 mars 2016
C'est drôle comme il faut les pousser, les garçons, pour qu'ils deviennent courageux alors qu'ils disent tout le temps que les filles sont des froussardes. Par exemple, sans Ariane, pas de Thésée ! Sans Pénélope, sans Circé, sans Athéna, pas d'Ulysse ! Et oui ! Si ces hommes n'avaient pas été un peu chatouillés par des femmes, ils ne seraient jamais devenus des héros ! Forgerons, vendeurs de poisson ou de marcassins peut être mais on ne rentre pas dans un manuel d'histoire-géo en vendant des marcassins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
letilleulletilleul   27 février 2017
Couché sur son lit, les yeux cachés sous sa tignasse de mouton noir jamais tondu,
Mon frère ne me regarde pas. Mais moi je ne le lâche pas du regard. Je me tais, c'est ma meilleure arme. Il attend que je sorte de sa chambre, mais je ne bouge pas.
Commenter  J’apprécie          110
LauranyLaurany   31 mars 2016
A force de ne pas entendre sa propre voix, de ne pas lire ses propres mots, on finit par se dire qu'on n'existe plus. Alors je me parle parfois toute seule, ou je m'adresse à mes plantes, à mon cèdre surtout, et j'écris pour combler ma solitude. Je lui parle, à elle aussi, bien entendu. Les mots me sont nécessaires, ils me disent que j'existe encore.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Alexandre Chardin (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Chardin
Alexandre Chardin - Des vacances d'Apache & Le goût sucré de la peur
autres livres classés : amitiéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

le goût sucré de la peur

Qui est la narratrice(comment s'appelle-t-elle)?

Lucie
Louise
Kochka
Julie

9 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Le goût sucré de la peur de Alexandre ChardinCréer un quiz sur ce livre
. .