AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226319476
Éditeur : Albin Michel (02/11/2017)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.03/5 (sur 58 notes)
Résumé :
Tueur en série...
Traque infernale.
Médecine légale.
Services secrets.
... Terrorisme.
La victoire du Mal est-elle inéluctable ?

Ce thriller va détruire vos nuits et hanter vos jours.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  12 novembre 2017
Le dernier tome de la dernière trilogie de Maxime Chattam.
Une lecture qui s'est faite sur plusieurs vitesses, un peu fonction des parties que l'auteur aurait pu faire de son roman.
Tout d'abord la première partie ou il est réellement question d'un tueur en série et de son enquête. Un morceau très addictif que j'ai quasi lu d'une traite. Prenant, stressant à souhait. Lors de ma lecture , j'ai été ravie de retrouver un Maxime Chattam a son plus haut niveau.
La seconde partie traite plus du terrorisme. Et la malheureusement la sauce a eu beaucoup plus de mal a monter. Tout d'abord parce que c'est un sujet récurrent pour certains auteurs et aussi très lié a notre actualité. En parlant d'actualité. j'ai un très gros reproche a faire à l'auteur. J'ai trouvé qu'il avait trop , beaucoup trop collé a notre passé récent sur le terrorisme. Je ne veux pas spoilier donc je ne m'étendrais pas. Les futurs lecteurs comprendront très bien en lisant le roman.
Entre ces deux sujets très différents il y a bien évidemment une transition. Et là, le grand auteur qu'est Maxime Chattam a un peu voulu jouer au magicien. Il a réussi a nous tirer de son chapeau un lien entre les deux "enquêtes" , mais malheureusement il est assez mauvais magicien et on voit les ficelles et rouages comme le nez au milieu de la figure. Bref une excuse un peu grosse pour faire un lien qu'il aurait fallu un chouia plus subtil.
Même si ce roman se découpe en deux grands axes. J'en rajouterais une troisième avec l'épilogue. Voilà exactement ce qui m'est passé par la tête : "et bien il m'a eue !!". Malgré une partie sur le terrorisme très prévisible la chute n'en ai pas moins restée bluffante.
Je finirais mon billet (ou presque) par le petit mot de l'auteur sur son roman. Je pense qu'il est essentiel pour le lecteur et pour la compréhension de la trame . J'avoue avoir été un peu déçue lors de ma lecture car Maxime Chattam est resté dans le politiquement correct. je l'ai connu plus incisif et plus percutant. mais ce petit mot donne une petite explication a cela.
Je finirais (réellement cette fois) par un petit mot pour Albin Michel au sujet de la couverture du roman. Qui est pour moi très belle , très parlante. J'aime beaucoup quand il y a du relief. Par contre la quatrième de couverture ou on voit le visage de Maxime Chattam est pour moi bien dérangeante. Certes le vert est la couleur de l'Islam, je le comprends aisément mais quand a faire ressembler l'auteur a un extraterrestre venu de mars, ou un Hulk en devenir là j'ai quand même plus de mal. La photo aurait été en noir et blanc le packaging de ce roman aurait été parfait.
Bref, une lecture en demi teinte, mais ou j'ai retrouvé la plume très agréable et addictive d'un auteur que j'affectionne particulièrement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5610
JRB
  12 novembre 2017
Mon sentiment après la lecture de l'appel du néant est mitigé, c'est un bon thriller qui colle (un peu trop ) à l'actualité, avec du rythme, du suspense et des rebondissements et en même temps tellement prévisible dans son concept que l'on est déçu à la fin.
Le livre est bien écrit, c'est fluide, addictif, avec une belle histoire d'amour en filigrane, bref c'est un bon thriller, pas de problème...
Et bien si, le problème est que c'est un thriller de Maxime Chattam, le maître incontesté du genre et là je pense qu'il nous avait habitué à ( beaucoup ) mieux !
J'ai l'impression que Chattam se " GérarddeVillierrise " à tel point que son livre aurait pu avoir pour titre :
S.A.S à Paris.
En effet, il y a comme dans la série S.A.S, les bons [ gendarmerie, services secrets français ] et les mauvais [ les extrémistes de l'islam ], un dénouement prévisible [ malgré toutes les difficultés, les bons gagnent à la fin ] et un héros quasiment indestructible. Ici Ludivine, comme Malco Linge, passe à travers tout et en ressort à peine décoiffée.
Ce que j'accepte de Gérard de Villiers, son manichéisme forcené, ses personnages qui sont une caricature d'eux mêmes, passe beaucoup moins bien avec Maxime Chattam parce que je pense qu'il peut écrire ( beaucoup ) mieux que ça.
Pour résumer mon sentiment, l'enseignant que je suis va mettre sur le bulletin de M.Chattam : peut ( beaucoup ) mieux faire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
gruz
  04 décembre 2017
Maxime Chattam a pris le risque de coller au plus près de l'actualité avec ce dernier tome du triptyque consacré aux enquêtes de Ludivine Vancker. Non pas que les deux précédents, La conjuration primitive et La patience du diable, ne parlaient pas de notre société, mais L'appel du néant nous plonge dans les méandres du terrorisme.
Le sujet risque de diviser ses lecteurs habituels, une partie ne voudra peut-être pas se frotter à une thématique aussi sensible, surtout d'aussi près. Ce n'est pas mon cas. le sujet est difficile, mais oh combien important, même dans le cadre d'une fiction. J'y suis allé avec une vraie curiosité.
Je ressors pourtant de cette lecture avec une drôle d'impression. Un malaise, bien sûr, pour avoir approché avec tant de réalisme ce qui fait le coeur du mal : les terroristes eux-même. Mais ce n'est pas la raison.
J'ai été aussi impressionné qu'intéressé par la somme faramineuse de recherches qui permet au lecteur de suivre une enquête terroriste au plus près. J'ai appris une foule de choses passionnantes sur le travail d'investigation dans ce genre d'affaire. Une telle proximité avec le boulot des gendarmes et des services de l'État fait qu'on se rapproche davantage du polar que du thriller.
Et puis, il y a ce que j'appellerais l'analyse du phénomène. Maxime Chattam cherche à comprendre le cheminement qui pousse à de telles extrémités. Certains passages tiennent de l'étude psychologique et sociétale, avec des réflexions qui ont fait écho en moi.
Si je rajoute que j'ai trouvé l'écriture des premiers chapitres plutôt soutenue, pourquoi ce sentiment de fin de lecture mitigé ?
Les choix d'un auteur lui sont personnels. A partir du moment où il offre son livre aux lecteurs, il perd la main. Chaque ressenti de lecture est ensuite individuel, surtout avec un sujet aussi difficile à traiter.
Tout au long de l'histoire, Maxime Chattam fait des choix forts. La plupart n'ont pas convenu à ceux que j'ai pu imaginer. Impossible d'en dire davantage sans dévoiler des pans entiers de l'intrigue, mais ces options m'ont donné l'impression de tomber dans une certaine routine, au point que j'ai rapidement trouvé l'histoire assez convenue. L'auteur explique ses motivations dans les remerciements de fin de roman, mais j'aurais aimé davantage d'audace. le lecteur de ce genre de roman cherche aussi a être bousculé. Et puis, je n'ai pas été convaincu par le mélange des thématiques du tueur en série et du terrorisme.
A cela, se rajoute certains passages très fleur bleue, que je n'ai pas trouvés à leur place, et une écriture qui s'est banalisée après un début pourtant travaillé.
L'appel du néant est un roman efficace, même si sa caractéristique n'est pas le rythme soutenu qu'on pouvait attendre. Maxime Chattam a fait des choix respectables, mais qui n'ont pas tous recueilli mon adhésion. C'est personnel, comme chaque ressenti de lecture.
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
MllePeregrine
  04 décembre 2017
Le compte à rebours de Babelio pour la publication de ma critique me rappelle à l'ordre: il me reste ...0 jour! Oups, mais je n'ai pas fini le livre!
Cependant, on peut très bien parler d'un livre même si nous n'en avons pas fini la lecture.
Commencé il y a 3 jours, j'en suis au premier tiers.
Chattamiste convaincue, pour l'instant tout va bien. On y retrouve l'enquêtrice Ludivine Vancker, qui, dans les premiers chapitres, est retenue captive.
Puis l'histoire repart en arrière: Ludivine et ses collègues enquêtent sur un crime barbare, un corps retrouvé déchiqueté sur les rails d'un train.
Très vite, le lecteur est orienté vers la piste du terrorisme.
Je n'en sais pas plus pour l'instant et me suis bien gardée de lire les autres critiques.
Quel rapport entre l'enquête de Ludivine et sa situation au début du livre? C'est ce que j'ai hâte de découvrir.
J'émets une crainte cependant: je n'aime généralement pas lire d'histoires liées au terrorisme... Je ne saurais pas vraiment le justifier. C'est trop proche de nous, peut-être. Et puis ça me fait peur, j'avoue. Néanmoins, pour l'instant, tout va bien, j'accroche bien à l'histoire.
A suivre, donc, en espérant être prise au piège de ce livre! J'attends toujours beaucoup de Chattam...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
tchii17
  09 novembre 2017
je savais que j'aurais du taper mon avis a chaud hier, j'ai passé au moins un quart d'heure dans mon lit a ressasser tout ce que j'avais aimé ou non sur ce livre et ce matin tout est embrouillé... enfin bref je vais essayer de tout me rappeler ^^
alors comment dire ... comme trop souvent ces derniers temps quand j'attends ( trop ) un livre je suis sortie décue de ce tome. Pas qu'il soi mauvais non, mais enfin pour moi on me dit chattam, la suite de la conjuration et de la patience du diable - deux thriller qui dépotent quand meme faut reconnaitre bien glauque bien ficelé bien bien thriller - alors forcément vu qu'ils sagit des meme personnages je m'attends a quelque chose du meme accabit..... PERDU ! et ca se ressent des les premieres pages du livre malheureusement ( hein Mel ) . le probleme une nouvelle fois, c'est qu'on a la un techno thriller et ce n'est pas du tout la même chose ! alors moi perso sur le principe je suis fan, mais quand tu t'attends pas a ça, ben forcément ça déçoit. ça me rappelle assez La mémoire dans la peau entre autre. Grosse fan des Ludlum depuis que je suis ado, j'avais adoré cette série. Et quand le film est sorti, j'ai mais genre hurlé au scandale tellement l'histoire s'était horriblement éloignée de l'originelle alors que c'était le gros point fort du truc. Tu aurais changé le titre et le nom du héro et ça passait les films en soi sont bons.. mais c'est pas l'histoire donc a chier. Et ben le Chattam c'est pareil ! Tu enlevait l'héroïne, le nom de l'auteur, et ça pouvait donner un bon techno thriller bien ficelé. Que la.. gros nouveau pétard mouillé. Ça partait pourtant bien, mais très vite on sent qu'on va rester sur une enquête un peu trop simpliste ( pour du chattam j'entends) n'ayant pas grand chose a voir avec les tomes précédant. Pourtant on avait eu le fil conducteur de cette fameuse conjuration primitive comme l'appelle Mikelis, et j'avais aimé ça justement mais la honnêtement... on dirais juste que Chattam a voulu rester dans le contexte geo religio politique actuel et c'est pas vraiment ce qu'on attend de lui. Alors certes pour le coup le sujet en lui même est bien traité, un peu trop peut être légèrement noyé sous toutes les informations mais qui restent intéressante, le pourquoi du comment du problème de la radicalisation et du Djihad, la grosse leçon de morale entre islamiste et islamique ( ce qui n'est pas si mal que ça vu le nombre d'amalgames ce moment la piqûre de rappel peut faire du bien a certains ) la création et le fonctionnement des cellules en France, la manière dont les services du renseignement fonctionne bref oui le sujet est bien traité. Mais encore une fois c'est pas ce qu'on attendait. Apres y'a un autre point qui m'a dérangé, c'est Ludivine. Déjà je l'ai trouvé... plus en retrait que d'habitude. Ok elle gère le truc elle enquête et tout, mais elle a changé ( certes c'est compréhensible vu ce quelle a déjà vécu ) mais je trouve que Chattam a poussé trop la différence et j'ai un peu de mal a la reconnaître même en pleine reconstruction. Et puis alors pardon mais c'est limite de l'acharnement la pauvre ! vla ce qu'elle morfle ! enfin ça c'est pas fait pour me déplaire au contraire ( :D sadique ) mais pour le coup entre ce qu'elle vit, ce qu'elle essaye de devenir, et la manière dont elle réagit... pas super super crédible. on passe de la warrior limite tête brûlée, a la fille qui a -presque- réussi a se calmer a se canaliser a devenir un peu plus humaine a qui il arrive genre PLEINS de couille en peu de temps mais qui finalement s'en remet très très vite, un peu trop ... enfin j'ai trouvé ça étrange.
enfin voila quoi je suis sure qu'hier soir sous ma couette j'avais pleins d'autres trucs a dire mais la de suite j'ai plus rien qui me viens au pire je rajouterai. Pour résumer, une déception certes, mais pas contre le livre en lui même, plutôt comme une promesse non tenue et je suis frustrée.
3/5 pour le Chattam
4.75/ pour le techno thriller
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (125) Voir plus Ajouter une citation
ColetteColette   12 décembre 2017
Le grand djihad c’est la lutte intérieure de l’individu contre les vices, un combat spirituel pour se purifier, pour être sur le bon chemin en quelque sorte, prêt à faire le petit djihad, celui que nous connaissons tous à travers les médias : la guerre sacrée contre les infidèles. La plupart des djihadistes doivent passer par là, affronter leurs démons pour être aptes à servir correctement leur cause.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
dido600dido600   11 décembre 2017
Vous pouvez le faire également, en lui donnant des moyens supplémentaires à travers un don, même petit.
Il en a besoin.
Les enfants en ont besoin.
Notre monde et le futur en ont besoin.
Juste un petit quelque chose aujourd’hui de votre part et personne ne sait quelle forêt pourrait naître de cette graine.
Commenter  J’apprécie          40
dido600dido600   11 décembre 2017
Les armes les plus efficaces contre le terrorisme, sur le long terme, sont bien entendu l’éducation et la culture. Bien des enfants du monde souffrent de ne pas y avoir accès. Il est de notre devoir moral d’agir pour que tous les enfants de notre planète puissent au moins recevoir le minimum d’enseignement pour être équipés afin de mieux comprendre la vie, le monde qui les entoure, devenir capables de faire les meilleurs choix. Leurs choix. Si nous ne pouvons agir sur le terrain directement, nous pouvons au moins contribuer à aider ceux qui le font.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ange77ange77   09 décembre 2017
Lorsque Djinn quitta le sol africain pour embarquer sur le pont du petit chalutier pavillon maltais, il eu pour la première fois depuis longtemps un mouvement d'hésitation. Il s'apprêtait à quitter ce qu'il avait de plus proche de la poussière de ses origines pour partir à la conquête d'une terre sur laquelle il n'était rien.
Mais les choses allaient changer. Djinn pris une longue inspiration pour s'emplir d'air pur et cette hésitation s'étiola.
Ce fut la dernière de son existence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
murielanmurielan   09 décembre 2017
Ludivine gisait au fond d'un canapé confortable, le roman "Pilgrim" de Timothy Findley au bout des doigts, des mots plein les yeux, et l'esprit curieusement ailleurs. Aussi passionnant que soit le livre, elle ne parvenait pas à s'y abandonner. Un lecteur est un esquif qui se livre au courant des phrases et aux tourbillons des pages. Ludivine, elle, se sentait arrimée à son corps, comme vissée à la réalité, étanche à toute immersion dans l'imaginaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Maxime Chattam (66) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maxime Chattam
Bande-annonce : L'Appel du néant - Maxime Chattam
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La faune de l'alliance des trois

Matt croise le premier animal "étrange et redoutable" dans son immeuble. Il s'agit...

D'un singe
D'un aigle royal
D'un python
D'un chat siamois
D'un caniche blanc

10 questions
235 lecteurs ont répondu
Thème : Autre-Monde, Tome 1 : L'Alliance des Trois de Maxime ChattamCréer un quiz sur ce livre
. .