AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782742719556
144 pages
Actes Sud (04/06/1999)
3.47/5   43 notes
Résumé :
A Shanghai, deux jeunes gens, Yuan et Sassa, sont amoureux.
Mais parce qu'il se sent étranger dans son propre pays, Yuan choisit un jour de venir s'établir à Montréal. Sassa, qui se refuse à voir dans l'exil un remède au mal de vivre, décide de ne pas le suivre. Leur amour supportera-t-il cet éloignement ? S'inscrivant dans la plus belle tradition du roman épistolaire, Les Lettres chinoises raconte le déracinement, les départs, le choc des cultures et les amo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Annette55
  18 août 2014
C'est une relecture des Lettres Chinoises, ouvrage lu ,il y a longtemps, retrouvé par hasard à la Médiathéque
Il s'agit d'un roman épistolaire qui raconte le déracinement,la douleur de la séparation,le choc des cultures, les périodes charnières de la vie, les amours impossibles,au travers de missives bouleversantes.
Yuan, âgé de vingt ans, quitte la Chine, car il se sent étranger dans son propre pays,pour s'installer à Montréal.
Sa fiancée, Sassa, restée à Schangai, est censée attendre son passeport pour le rejoindre...
Da Li, un amie du couple, arrive , elle aussi à Montréal.
Elle tombe amoureuse d'un chinois mais celui- ci a une fiancée en Chine....
À travers cette relation, on perçoit les traditions du pays d'origine.
Elle fait part de cette liaison à Sassa qui, malgré son respect de la tradition chinoise, la conseille et la comprend.
Au fur et à mesure de l'échange de lettres: on ressent le décalage important avec la tradition chinoise, le culte des ancêtres, les fêtes rituelles, notamment, celle du "printemps", qui permettent à la famille réunie de préparer des repas plantureux et gras ,pour une fois,le carcan du régime chinois,l'absence évidente de liberté, la "surveillance constante",même dans la rue," les autocritiques" convenues suite à des dénonciations de "camarades",les exercices de méditation, les mises en garde du père de Yuan dans ses lettres:"N'oublie pas tes valeurs et tes principes". .
De son côté Yuan oublie d'écrire à Sassa, sa fiancée pour la fête du printemps et écrit:"je commence à avoir peur de cette liberté qui m'attire comme un trou inconnu".
Au Canada, on n'a pas peur des étrangers ni de leurs particularités, les mots "sacrifice" et " idéal" n'ont pas de place dans le vocabulaire nord américain, dans le nouveau monde, c'est la consommation immédiate, " les valeurs auxquelles vous tenez, écrit Yuan , à son père,excluent presque toujours les plaisirs...."
Le thème principal,outre l'opposition entre la tradition chinoise et la" modernité" nord américaine est celui de l'exil, la notion d'appartenance à un pays, les états d'âme et les inquiétudes des immigrés déracinés.
La romancière montre ce qu'est la Chine, l'immigration et la notion d'étranger à des personnes censées ignorer cette culture.
Sassa se refuse à voir dans l'exil un remède au mal de vivre, et décide
de ne pas suivre son amoureux: Yuan.
Leur amour supportera t- il cet éloignement?
C'est une belle réflexion, un ouvrage sensible sur les différences de culture et la situation d'exil qui parle à tous!la forme épistolaire apporte une dimension supplémentaire aux sentiments qui nous animent lors de la lecture!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
Labullederealita
  14 août 2022
Premier roman de Ying Chen que je lis. Je devais lire un roman épistolaire pour un challenge et je me suis dit que ce serait enfin l'occasion de lire sa plume.
.
Trois personnes s'échangent des lettres dans ce roman : Yuan, jeune chinois qui est parti tenter sa chance au Canada,Sassa, sa fiancée restée à Shanghai et Da Li, l'amie de Sassa qui a elle aussi émigré au Canada. Yuan veut à tout prix que sa compagne le rejoigne sur place mais Sassa tarde à venir.
.
Ce roman évoque en quelques pages : l'exil, la séparation des êtres chers, le sentiment de se sentir étranger en son propre pays, la peur de quitter ce que l'on connaît et l'amour. La plume de l'auteur est très agréable, certains passages sont très poétiques. Cela m'a donné envie de lire un autre roman d'elle, peut-être avec plus de matière. Toutefois je suis restée à la surface car les personnages ne m'ont pas vraiment émue, ils m'ont même parfois agacé. Un petit flop côté histoire mais une envie de découvrir autre chose de l'autrice grâce à sa plume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Fuyating
  13 mars 2022
Ce court roman est composé de cinquante-huit lettres que s'envoient Sassa, Yuan et Da Li, la première étant à Shanghai et les deux autres à Montréal.
Ces jeunes gens parlent d'amour mais aussi d'émigration et de la notion d'étranger. Nous y découvrons le mal-être de Sassa, sa difficulté à se sentir à sa place dans son propre pays, la joie de Yuan d'avoir pu quitter la Chine, le tiraillement de Da Li entre l'amour qu'elle ressent et sa fidélité à son amie.
Les thèmes abordés sont très intéressants et certains passages sont poétiques.
Cette courte lecture est agréable mais ne me laissera peut-être pas un souvenir imperissable.
Commenter  J’apprécie          110
BMR
  06 août 2007
Comme son titre l'indique, Les lettres chinoises forment un roman épistolaire, comme on dit.
Des échanges de très courtes lettres (1 ou 2 pages) entre une chinoise de Shanghaï et son amoureux parti conquérir le Canada.
L'auteure est d'ailleurs une chinoise émigrée à Vancouver (et elle écrit en français).
Ces petites lettres sont moins innocentes qu'elles ne paraissent au premier abord mais il nous est difficile d'en dire plus sans dévoiler l'essentiel qui doit rester à découvrir au fil de ces échanges à travers les océans.
Il faut se laisser porter jusqu'au bout de ce petit roman par les états d'âmes et les inquiétudes de ces émigrés, qui trouveront un écho auprès de chaque lecteur qui aura été déraciné au moins quelque temps, et à un moment ou à un autre : "loin des yeux, loin du coeur" comme on dit ...
Commenter  J’apprécie          80
malecturotheque
  25 mai 2016
Comme vous l'aurez deviné en lisant le résumé, le livre Les Lettres chinoises est un roman épistolaire. En commençant cette lecture, je pensais qu'il n'y aurait d'échanges qu'entre Yuan et Sassa, mais il y a également une amie de la jeune femme, nommée Da Li, qui s'envole elle aussi pour l'autre bout du monde.
Ce roman de Ying Chen aborde de nombreux sujets, à commencer par l'émigration, l'intégration dans un nouveau pays totalement inconnu. Ainsi nous faisons la rencontre de Yuan qui, après un long voyage, découvre de nouveaux paysages, une nouvelle façon de vivre, de nouvelles personnes… Il est plus tard rejoint par Da Li qui offre un point de vue à la fois similaire et différent de celui du jeune homme.
Mais il est aussi question d'amour. La fiancée de Yuan, Sassa, est restée en Chine : vivre dans un autre pays ne représente pas pour elle ce que cela représente pour Yuan. S'ils échangent régulièrement des lettres, une sorte de mal-être s'installe au fil des lignes. Et pour nous qui les lisons, c'est encore plus troublant, notamment lorsque nous voyons les lettres que Da Li envoie à Sassa, et les réponses de celle-ci. Une gêne s'installe, toute en non-dits, et nous découvrons les affres d'un amour à distance.
Au travers de ces lettres, nous sommes témoins de l'éloignement qui se met en place entre les personnages.
Un récit touchant sur l'exil, l'intégration, la recherche de la liberté, la culpabilité, mais aussi sur l'amour, le tout écrit par la belle plume de Ying Chen.
Ce livre se lit très vite, et vous n'avez donc aucune raison de ne pas le lire ; ces lettres sont touchantes et ne laisseront personne indifférent.
Lien : https://malecturotheque.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
BMRBMR   06 août 2007
[...] - Te souviens-tu, m'a-t-elle dit, de l'histoire de cette femme qui, à force d'attendre son mari séparé d'elle par une large rivière, est devenue une pierre et plus tard une curiosité pour les touristes ?
N'est-ce pas agréable de devenir une pierre en mourant ? Mais l'idée de devoir m'exposer aux regards des touristes me terrifie.
Tu sais, plusieurs soupçonnent que la rivière ne soit pas le véritable obstacle pour ce couple, mais bien le coeur de l'amoureux en question. On complète même cette histoire en décrivant le retour du jeune homme dans son pays : il est passé près de la pierre en disant à sa nouvelle épouse qu'il trouvait la statue jolie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MClo85MClo85   21 juin 2012
Fais attention, ma belle lune, tu risques de te brûler en embrassant ton soleil. Mais il a tellement besoin de toi. Tu es sa seule source d'énergie. S'il se lève tous les jours, c'est dans l'espoir de te revoir. Pourquoi doit-on attendre cette lueur de crépuscule pour pouvoir se rencontrer, pourquoi pas plus tôt ? J'ai besoin de toi. Tu sais combien les nouveaux-nés sont solitaires.
Commenter  J’apprécie          60
Annette55Annette55   18 août 2014
"Depuis ton départ, on dirait que le mot" Liberté" n'est plus aussi péjoratif qu'auparavant.
Il n'est plus synonyme d'irresponsabilité, d'immoralité ou même de criminalité ".
Commenter  J’apprécie          110
abo2008abo2008   25 mai 2011
"Les frontières ne peuvent pas nous séparer. elles nous demandent un passeport, c'est tout. Nous sommes comme toutes les autres choses circulant sur cette terre pour lesquelles on exige une étiquette. Grace au milliers d'année d'évolution, nous sommes devenue aujourd'hui des espèces civilisées, raffinées et surtout extrêmement différentes les unes des autres. Nous possédons donc des étiquettes de plus en plus précises, diversifiées et nombreuses pour attester des frontières tracées dans notre tête."

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SuperPommeSuperPomme   11 septembre 2017
Mais je pense qu'en quittant une ville où l'on a vécu quelque temps, on sent une partie de sa vie se perdre d'un seul coup dans le nuage que l'avion traverse. Le vide en soi devient sans borne.
Commenter  J’apprécie          60

Video de Ying Chen (3) Voir plusAjouter une vidéo
autres livres classés : roman épistolaireVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
97 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre