AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266239448
320 pages
Éditeur : Pocket (05/09/2013)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 774 notes)
Résumé :
L'année n'aurait pu s'annoncer plus mal pour Mickey Bolitar. Des événements tragiques l'obligent à vivre temporairement chez son oncle Myron, qu'il croit au moins en partie responsable de sa situation. En plus, Ashley, sa nouvelle petite amie, n'est pas venue en cours depuis des jours et ne donne plus signe de vie. Pire, à l'adresse où elle habitait personne ne semble la connaître. Mickey, qui a déjà vécu trop de séparations douloureuses, refuse de se laisser faire ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (142) Voir plus Ajouter une critique
domisylzen
  10 novembre 2017
J'étais un peu fâché avec Harlan Coben, trouvant les livres un peu calqués les uns sur les autres. Mais voilà fifille en est fan, alors que lire quand votre réserve est épuisée ? La liste des courses ? Trop court …
A l'entame de celui-ci, ça a recommencé, j'avais l'impression de connaitre l'histoire … vraiment bien. En fait après avoir consultée mon fichier Excel, je l'avais déjà lu il y a trois ans.
Et malgré ma connaissance de l'histoire je me suis laissé embarquer de la même manière. le rythme est intense et grâce à mon cerveau de poule je ne me rappelais plus le dénouement. Trois ados enquêtent sur la disparition d'un quatrième, chacun dans des styles différents, le costaud héros, la belle, la rebelle et le p'tit frêle intelligent.
C'est simple, efficace, il y a à peu près tous les ingrédients du genre policier et très facilement on se laisse prendre à tourner les pages à la vitesse de la lumière. Oh cela ne va pas bouleverser ma vision du monde, mais ce bouquin n'a sûrement d'autre prétention que de vous divertir. Et il y réussit très bien.
Alors si vous n'êtes pas fan du genre, celui-ci pourrait vous y connecter.
C'est le premier des trois me dit fifille. Tu me diras ce que t'en penses ?
Trilogie ? Allez j'embraye …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          394
marina53
  27 décembre 2012
Suite à la mort de son père, Mickey Bolitar est contraint de s'installer chez son oncle, Myron, en attendant que sa mère sorte de sa cure de désintoxication.
Une nouvelle vie s'offre alors à lui, il est dans un nouveau lycée et se fait de nouveaux amis. Parmi eux, il y a Ashley, jeune fille timide dont Mickey s'éprend rapidement. Mais, voilà que cette dernière disparait du jour au lendemain. N'écoutant que son courage, il décide de se lancer à sa recherche et fera de bien inquiétantes découvertes...
Dans la famille Bolitar, je demande le neveu!
Après avoir suivi les aventures de Myron, ce sont les yeux fermés que je me suis jetée sur le dernier d'Harlan Coben, certaine de retrouver tout le style qui m'avait tant plu chez lui. Paru en littérature jeunesse, ce livre fait la part belle aux jeunes et l'écriture s'en ressent. Coben focalise l'intrigue sur Mickey, faisant jusqu'à faire passer Myron pour le méchant de service, qui pourtant m'avait bien tenu en haleine. Même si le fond de l'histoire est rondement mené, il n'en demeure pas moins que le plaisir n'était pas au rendez-vous.
A découvert, trop frileux pour moi...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          342
Pat0212
  23 août 2020

Mickey Bolitar, le neveu du célèbre Myron est contraint d'aller vivre chez lui : son père est mort dans un accident de voiture quelques mois auparavant, sa mère a plongé dans la drogue et se trouve en cure de désintoxication. Mickey n'apprécie pas son son oncle, qui était d'ailleurs brouillé avec son père depuis des années, il a accepté pour autant que Myron ne se mêle pas de sa vie, surtout parce qu'il craignait qu'il ne devienne son tuteur légal, ainsi l'oncle sera très en retrait durant toute l'intrigue et Mickey se trouve livré à lui-même et libre d'agir selon ses désirs. Lors de la pré-rentrée de son nouveau lycée, il fait la connaissance d'Ashley, une très jolie jeune fille au look BCBG années 1960, il en tombe rapidement amoureux et ils s'échangent des SMS. Il croit aussi aider Ema, une jeune fille gothique et rondelette en lui permettant d'éviter un exercice jugé grotesque lors de cette journée, mais elle en est plus vexée que soulagée. Quelques jours après la rentrée, Ashley disparaît, Mickey se lie d'amitié avec les deux « loosers » du lycée, Ema et Spoon, le fils du concierge fort en thème et doué pour fouiller partout. Avec ses deux amis, il se lance à la recherche d'Ashley. de plus, une étrange vieille femme dont tous les enfants ont peur lui dit que son père est toujours vivant, raison de plus pour enquêter également sur la femme-chouette comme on la surnomme. Un homme en noir suit de près ses investigations et Mickey le craint, est-il un ami ou un ennemi ?
C'est un thriller avec une pointe de fantastique (l'infirmier) destiné à un public d'adolescents de l'âge de Mickey (quatorze quinze ans), ce qui modifie un peu l'écriture de Harlan Coben. L'action est omniprésente, le suspense aussi et l'intrigue très bien ficelée, avec une fin ouverte qui donne envie de se plonger immédiatement dans le deuxième épisode de la série. Les réminiscences de Mickey sur ses parents, notamment l'accident permettent de poser le cadre sans être gênantes. Les jeunes lecteurs seront touchés et se reconnaîtront dans le héros et ses amis, en plus des deux « loosers », il se lie avec la fille la plus populaire du lycée Rachel et même si la relation entre les deux filles est d'abord difficile après dix ans de méfiance et de non contact, elles apprendront à se faire confiance.
Pour des lecteurs adultes on découvre une autre face de Myron, habitué à tenir le devant de la scène. Là il est effacé, mais veille de loin sur son neveu, prêt à intervenir si nécessaire avec discrétion. Il fait de son mieux pour aider Mixkey sans empiéter sur sa liberté. C'est aussi un homme très sensible et attentif aux autres. On se demande s'il n'a pas aussi un mauvais rôle puisque plusieurs protagonistes veulent l'exclure et demande à Mickey de ne surtout pas lui parler de son enquête, tout comme l'engagement humanitaire de son jeune frère semble être la cause de la brouille entre eux. de nombreuses scènes ne sont pas réalistes du tout pour un adulte, trois adolescents de quatorze ans ne peuvent pas sortir vainqueur d'une confrontation avec des truands et des proxénètes violents, mais ça n'enlève rien au plaisir de la lecture.
Les thèmes principaux sont l'amitié, le respect de l'autre et la protection des enfants, des thèmes qui sauront séduire les lecteurs de tous âges. L'intrigue est très bien ficelée et cette lecture un grand moment de plaisir. Il reste plusieurs mystères que Mickey élucidera dans ses prochaines aventures sans doute.


Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Kassuatheth
  07 avril 2018
Après "Esprit d'hiver", j'ai adoré ce polar pour jeune. On y retrouve toutes les qualités d'un bon Harlan Coben mais adapté à une clientèle plus jeune.
Avec la disparition d'Ashley l'auteur nous met la table des le début : on sait que Mickey va la chercher et ce, dans des endroits dangereux.
L'originalité de ce polar, c'est que deux des trois héros sont des marginaux rejetés par les autres élèves. Par contre ils sont pleins de ressources très utiles pour l'enquête.
Spoon, le petit génie est capable d'ouvrir n'importe quelle serrure et il s'y connaît très bien en informatique. Ema la grosse, tout de noir habillée, décorée de piercings et de tatouages, se révèle être une personne très attachantes qui n'a pas froid aux yeux et qui a des relations utiles. Finalement, il s'avère que le héros, dans ses nombreux déplacements avec ses parents a appris les arts martiaux, sport assez utile dans ce genre de roman.
Oui, il y a aussi des méchants et puis... un justicier mystérieux.
Oui, je vous vois réagir : pleins de clichés. Non, seulement les éléments de base de n'importe quelle série américaine. Comment voulez-vous que ces jeunes vous épatent s'ils n'ont aucun talents capables de justifier leurs prouesses. C'est comme dans un conte de fée, on fait semblant d'y croire.
Avec de tels ingrédients, de nombreux dangers et rebondissements, vous allez passer un bon moment et, avant même de le réaliser, vous serez rendu à la fin du livre.
Comme d'habitude, j'ai réalisé que la qualité des citations était inversement proportionnelle à la qualité de l'action.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Vermicelia
  25 août 2012
Alors, comme à son habitude, Harlan Coben fait démarrer son roman sur les chapeaux de roue, plongeant immédiatement le lecteur dans l'ambiance et une fois passée la page 64, le lecteur est harponné et ne peut plus lâcher ce petit roman.
L'écriture est simple, sans fioritures, il n'y a pas de longues descriptions mais c'est un style ultra dynamique qui colle bien au roman et très plaisant à lire.
Malgré le manque évident de crédibilité du personnage principal - quel adolescent pourrait se battre comme Jackie Chan et risquer autant sa vie - ce roman se dévore d'un bout à l'autre. On n'y trouve aucun temps mort mais, bien au contraire, un ryhtme effréné, des rebondissements incessants, bref tous les ingrédients d'un roman haletant.
Il y est également question de tolérance et d'amitié, des notions importantes à rappeler aux jeunes lecteurs - le public visé par ce roman.
Avec mes yeux d'adulte, j'ai trouvé les personnages assez caricaturaux : Rachel, la bombe du lycée après qui tous les garçons courent, Ema, la gothique au physique pas très avantageux, Cuillère, le looser, fana d'informatique, à l'humour débordant, Mickey, le héro, jeune adolescent nouveau dans son lycée qui devient ami avec Ema et Cuillère, qui se voit courtisé par Rachel et qui, du coup, s'attire les foudres de Troy Taylor le capitaine de l'équipe de basket...le schéma classique de toute bonne histoire américaine.
Mais ces personnages n'en restent pas moins attachants et sauront s'attirer la sympathie des jeunes lecteurs qui se retrouveront certainement dans l'un d'entre eux. de plus c'est avec plaisir que l'on suit leurs aventures car tous participent à l'histoire et leur manque de réalisme est sans incidence sur l'intrigue qui se tient.
L'auteur termine son roman sur une fin ouverte qui nous laisse penser que l'on ne restera pas longtemps sans nouvelles du neveu de Myron Molitar. D'ailleurs à cet égard, ce que j'ai beaucoup aimé dans ce roman c'est qu'il permet aussi de découvrir un autre aspect de Myron, que l'on connaît d'habitude comme le personnage principal mais qui là est bien resté en retrait, c'est -à-dire son coté humain, sa sensibilité.
Bref, c'est un très bon roman qui se lit très vite et qui procure un très bon moment de lecture.
Lien : http://www.tigrou4145chroniq..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170


critiques presse (3)
Actualitte   11 décembre 2012
Le roman est plutôt bon, dans la psychologie adolescente par exemple, et la narration correcte.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Lexpress   22 octobre 2012
Le génie de l'intrigue Coben use de sa redoutable efficacité pour mettre le jeune public sous haute tension.
Lire la critique sur le site : Lexpress
LeFigaro   24 septembre 2012
En surfant sur la vague des histoires destinées plus particulièrement aux adolescents, comme l'a fait avant lui, et avec succès, son compatriote John Grisham, l'auteur de Ne le dis à personne réussit à se renouveler. Un sacré tour de force pour un écrivain qui a commencé sa carrière il y a plus de vingt ans.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
la_fleur_des_motsla_fleur_des_mots   08 janvier 2013
J'allais au lycée en ruminant mon triste sort - mon père était mort, ma mère en cure de désintox, ma copine avait disparu - quand j'ai vu la femme chauve-souris pour la première fois.
J'avais entendu les rumeurs la concernant, bien sûr. On disait qu'elle vivait seule dans la maison délabrée au croisement des rues Hobart Gap et Pine. Vous voyez laquelle. Je me trouvais juste devant. La peinture jaune de la façade tombait par plaques comme le pelage d'un vieux chien. Le béton de l'allée se craquelait. Dans le jardin à l'abandon, les pissenlits mesuraient bien 1 m 20, la taille requise pour monter dans le grand huit.
On racontait que la femme chauve-souris avait 100 ans et ne sortait que la nuit. Gare au gamin qui n'était pas revenu de chez un copain ou de son entraînement de base-ball avant la tombée du jour. Si vous preniez le risque de rentrer à pied dans le noir ou si vous étiez assez dingue pour couper par son jardin... la femme chauve-souris vous attrapait !
L'histoire ne disait pas ce qu'elle faisait de vous. Aucun enfant n'avait disparu dans cette ville depuis des années. Des adolescents, comme Ashley, ma copine, oui : un jour ils étaient là, vous tenant la main, plongeant leur regard dans le vôtre à vous faire chavirer le coeur, et le lendemain... volatilisés ! Mais des enfants ? Non. Ils n'avaient rien à craindre, même de la femme chauve-souris.
Je m'apprêtais malgré tout à changer de trottoir - même moi, un adolescent qui rentrait en seconde, je préférais éviter cette maison flippante - quand la porte s'est entrebâillée.
Je me suis figé.
Pendant un moment, il ne s'est rien passé. La porte était maintenant grande ouverte, mais il n'y avait personne. J'ai attendu.
La seconde suivante, la femme chauve-souris était là.
C'est vrai qu'elle aurait pu avoir 100 ans. Voire 200 ans. Je ne savais pas d'où lui venait son surnom. Elle ne ressemblait pas à une chauve-souris. Ses cheveux gris lui descendaient jusqu'à la taille, à la mode hippie, et lui dissimulaient le visage. Sa tunique blanche en lambeaux évoquait une robe de mariée dans un vieux film d'horreur ou un clip de heavy métal. Elle avait la colonne vertébrale tordue en forme de point d'interrogation.
Lentement, la femme chauve-souris a levé une main si pâle qu'elle semblait presque bleutée et pointé un doigt osseux et tremblant dans ma direction. Je n'ai rien dit. Quand elle a été sûre que je la regardais, son visage ridé s'est fendu d'un sourire qui m'a fait froid dans le dos.
- Mickey ?
J'ignorais totalement comment elle connaissait mon nom.
- Ton père n'est pas mort, a-t-elle déclaré.
Ses mots m'ont causé un tel choc que j'ai fait un pas en arrière.
- Il est bien vivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
genougenou   13 juin 2015

"J'allais au lycée en ruminant mon triste sort - mon père était mort, ma mère en cure de désintox, ma copine avait disparu - quand j'ai vu la femme chauve-souris pour la première fois.

J'avais entendu les rumeurs la concernant, bien sûr. On disait qu'elle vivait seule dans la maison délabrée au croisement des rues Hobart Gap et Pine. Vous voyez laquelle. Je me trouvais juste devant."

Le décor est dressé dès le début. Et qui est cette femme chauve-souris !!

Mais, la force du livre vient de ce que l'auteur reprend le dernier tiers de "sous haute tension" pour l'aborder sous l'angle de l'adolescent de 15 ans.

Suite au décès de son père, Mickey arrive ainsi dans la ville de son oncle au New Jersey. Il ne se rend pas compte au début, mais il ressemble fort à son oncle. Il est sportif comme lui, doué pour le basketball

Le suspens du roman va être entier, comme sait le faire Harlan Coben, laissant des points sans réponses qui laissent augurer d'une suite passionnante. Ainsi, Mickey fréquente le lycée en classe de seconde et se fait une amie Ashley Kent. Elle va disparaitre sans donner de nouvelles et Mickey va mener l'enquête pour savoir ce qu'elle est devenue. Et comme le dit la 4e de couverture Mickey "découvre qu'elle n'était pas vraiment la jeune fille timide dont il était tombé amoureux et qu'elle fréquentait un milieu dangereux".

Pour l'aider dans son enquête, il associe deux camarades de classe étranges : Spoon, le fils du concierge et Ema, au look gothique.

Un livre qui se lit facilement et qui trouve son public adulte et adolescent. Toutefois, les inconditionnels de Myron pourront être déçus car Mickey n'aime pas trop son oncle.

(p9)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
KassuathethKassuatheth   07 avril 2018
Grand-mère s'est précipitée vers nous, les bras grands ouverts, et nous a étreints comme si nous étions deux innocents venant de purger à tort une peine de prison - c'est-à-dire comme le doit une grand-mère.
Commenter  J’apprécie          180
khanel3khanel3   18 août 2015
- Raconte-moi, pour ta mère.
Et c'est ce que j'ai fait - ne me demandez pas pourquoi. Peut être parce que je n'avais jamais eu d'amie comme elle. Ce serait l'explication la plus simple. Elle savais que j'avais des soucis, et là, à 1 heure du matin, elle avait estimé important d'être avec moi. Mais je pense que c'était plus profond que ça. Ema avait une sensibilité particulière. Elle comprenant les choses. C'était comme si elle connaissait les choses. C'était comme si elle connaissait déjà les réponses, mais voulait seulement m'aider à me sentir mieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
sylvichasylvicha   21 novembre 2012
Je l'ai appoché timidement. Arrivé à proximité, j'ai fait un petit geste de la main.
- Salut.
J'ai un vrai talent pour les entrées en matière.
Elle a levé la tête, protégeant du soleil ses yeux vert émeraude.
- Salut.
Oui, décidement très jolie.
Mal à l'aise, je me suis senti rougir. J'avais l'impression que mes mains étaient trop grandes pour mon corps.
- Je m'appelle Mickey.
Encore une phrase percutante. J'étais coincé ou quoi ?
- Et moi, Ashley Kent.
- Cool.
Quelque part dans le monde - en Chine, en Inde ou dans une contrée reculée d'Afrique -, il existait probablement pire crétin que moi. Mais je n'en aurai pas mis ma main à couper.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Harlan Coben (74) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Harlan Coben
Ne t'enfuis plus de Harlan Coben est enfin disponible en poche chez Pocket !
Suivez les pas d'un père à la recherche de sa fille, une junkie impliquée dans une affaire de meurtre... Est-elle coupable ou en danger ?
Toutes les informations sont disponibles ici : https://bit.ly/NeTenfuisPlus-Pocket
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

A découvert - Harlan Coben

Quel est le prénom de la petite amie de Mickey ?

Ema
Lizzi
Ashley
Rachel

8 questions
71 lecteurs ont répondu
Thème : À découvert de Harlan CobenCréer un quiz sur ce livre

.. ..