AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226437444
Éditeur : Albin Michel (29/08/2018)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Nous sommes en train de comprendre ce qui s'est passé depuis cinquante ans.
L'hystérie du monde du travail, la grande protestation des peuples, l'enfermement des nouvelles générations dans une espèce de présent perpétuel, sont les conséquences de l'effondrement d'une civilisation: celle de la société industrielle.
L'une après l'autre, les utopies de gauche et de droite se sont fracassées sur une réalité qu'il est désormais possible de désigner par so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox

critiques presse (3)
LaViedesIdees   30 octobre 2018
Daniel Cohen aborde avec une inquiétude rarement perceptible chez les économistes les mutations de notre monde globalisé. L’avènement de l’homo digitalis, les réseaux sociaux, la robotisation des économies appellent à chercher les voies d’une maîtrise collective des bouleversements à l’œuvre.
Lire la critique sur le site : LaViedesIdees
NonFiction   12 octobre 2018
Le nouveau livre de Daniel Cohen embrasse énormément de sujets au risque de perdre parfois son lecteur. Le rappel de faits ou d’épisodes bien connus de l’histoire des cinquante dernières années, qui occupe de nombreux chapitres et permet certes de s’immerger dans le contexte d’époque, semble quelquefois se substituer à une argumentation plus poussée. De sorte qu’il peut être difficile, à première vue, de saisir ce que l’auteur veut dire précisément.
Lire la critique sur le site : NonFiction
LesEchos   17 septembre 2018
Dans son dernier ouvrage, Daniel Cohen revisite l'histoire des pays occidentaux depuis les années 1960 pour comprendre le monde qui vient. Un ouvrage éclectique et érudit qui raconte l'effondrement de la civilisation industrielle et décortique le mal-être des sociétés occidentales.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
BRAEMBRAEM   09 octobre 2018
Après de nombreux tâtonnements, il semble que la société postindustrielle ait trouvé une voie, et un nom pour se définir en propre : la société digitale. Pour trouver du " rendement", elle exige de chacun qu'il entre, comme un suppositoire, dans le grand corps cybernétique, pour devenir une information qui puisse être traitée par une autre information. Les logiciels, l'intelligence artificielle, vont pouvoir s'occuper d'un nombre illimité de clients, les soigner, les conseiller, les divertir, à condition qu'ils aient été préalablement numérisés. Le film "Her", prophétique, met ainsi en scène un logiciel "affectif", dont la voix envoûtante est celle de l'actrice Scarlett Johansson, qui est amoureux de plusieurs millions de personnes à la fois ! Telle est la promesse annoncée par l'homo digitalis, celle d'un monde affranchi des limites du corps humain.
Toute la question est évidemment de savoir si le remède ne sera pas pire que le mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BRAEMBRAEM   09 octobre 2018
Pour le sociologue Jean Baudrillard, inspiré par Bathes, la société de consommation est traversée par une tension fondamentale : elle veut du confort et de l'héroïsme. Elle est déchirée entre " la passivité qu'elle implique et une morale sociale qui, pour l'essentiel, reste celle de l'action et du sacrifice ". La manière de résoudre cette contradiction, selon Baudrillard, est de dramatiser le vie montrée par les médias. La quiétude du consommateur devant son poste doit apparaître comme un exploit, " arraché " aux turpitudes du monde extérieur. Il faut en montrer aussi crûment que possible la violence pour permettre à celui qui l'observe de savourer la tranquillité qui lui est offerte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DLNDLN   16 novembre 2018
Tout comme la Terreur sous Robespierre avait fait dérailler la Révolution française, la violence criminelle des années soixante-dix a fini par abîmer la contre-culture des sixties.
Commenter  J’apprécie          10
DLNDLN   16 novembre 2018
La restauration promise par la révolution conservatrice pouvait s'entendre comme un retour aux valeurs fondatrices, puritaines, du capitalisme. Elle a fait advenir le contraire : le triomphe de la cupidité.
Commenter  J’apprécie          00
DLNDLN   16 novembre 2018
Pour les jeunes qui ont vingt ans aujourd'hui, Mai 68 est aussi éloigné dans l'espace-temps que pouvvait l'être l'armistice de 1918 pour leurs prédécesseurs, cinquante ans plus tôt.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Daniel Cohen (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Cohen
Daniel Cohen publie « Il faut dire que les temps ont changé »
autres livres classés : économieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
27 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre