AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253010630
422 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/08/1975)
4.12/5   117 notes
Résumé :
Choisies parmi les enquêtes les plus remarquables de Sherlock Holmes par le fidèle Watson qui a été personnellement mêlé à la plupart d'entre elles, voici treize «affaires» captivantes qui mettent en lumière les facultés étonnantes du célèbre détective :

Au sommaire :
- La Maison vide
- L’Entrepreneur de Norwood
- Les Hommes dansants
- La Cycliste solitaire
- L'École du prieuré
- Peter le noir
- Charles... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,12

sur 117 notes
5
3 avis
4
8 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

PiertyM
  01 août 2014
Trois ans d'absence de Sherlock Holmes signifient trois ans d'absence d'enquêtes criminelles ayant abouti. Il a suffit qu'il y ait assassinat de Ronald Adair pour que Sherock, considéré comme mort, ressuscite aux yeux de son ami Watson sous le grand étonnement suivi d'un évanouissement de celui-ci, car Sherlock ne l'avait pas mis aux faits de son retrait momentané pour le préserver de toute suspicion.
De retour, Sherlock doit élucider la mort du jeune Ronald Adair, cela ressemble bien à un jeu d'autant plus que le criminel n'est autre celui qui le traque depuis trois ans, le colonel Moran, l'ami de Moriarty, mort au même moment que Sherlock, disant la supposée mort de notre cher détective. Il suffit alors de le piéger avec un deuxième Sherlock qui n'est autre qu'un simple mannequin...
Alors là, c'est bien la résurrection de Sherlock Holmes, un grand retour qui fera aboutir aussi délicatement les affaires criminelles...
Commenter  J’apprécie          280
belette2911
  28 juin 2013
Sherlock Holmes est de retour !! Yes ! Les chutes de Reichenbach n'ont pas causées sa chute. Heureusement que Conan Doyle l'avait fait disparaître de cette manière... S'il avait choisi l'option "un coup de fusil dans le coeur et six pieds sous terre", restait plus que Jésus pour le faire ressortir de terre, tel Lazare.
La littérature permet beaucoup de chose. Ses lecteurs de l'époque furent les premiers contents et je l'ai été aussi lorsque je sus qu'il revenait ensuite. Je ne dus pas être la seule, non ?
Bon, nous n'avons aucun mérite, à notre époque (que ce soit au XXè et XXIè siècle), nous n'avons pas dû attendre 10 ans, nous, tandis que ceux de l'époque, ben ils se sont bouffés les doigts entre décembre 1893 et septembre 1903 !
Tout de même, dix ans sans ma drogue, je n'aurais pas survécu... Oui, je sais, Conan Doyle a cédé aux sirènes de l'argent et publié "The hound of Baskerville" en 1901... Mais c'était pas la résurrection de Sherlock.
Bref, lire ce recueil est toujours vivifiant. Mon chouchou est revenu. "La Maison vide" ne l'est plus ! Terrible cette affaire. Sa tête est mise à prix et faudrait pas que l'ignoble Colonel Moran nous le dégomme direct.
Dans "L'Entrepreneur de Norwood", les empreintes digitales sont utilisées comme élément de preuve. J'apprécie beaucoup cette affaire en raison de son caractère "rusé". Fallait y penser ! Mais Sherlock fut le plus fort et encore plus rusé que l'autre rusé.
Avec "Les Hommes dansants", Holmes est pris de vitesse et ne parvient pas à sauver son client à temps. Bel exercice de déchiffrage d'un code composé de petits bonshommes qui dansent.
Non, "Le Cycliste solitaire" ne parle pas d'un cycliste du tour de France dopé à l'EPO et qui ferait la course seul en tête ! Une cliente viens chez Holmes : Miss Violet Smith... L'aventure est retorse et je l'adore.
Petit plus pour vous : le titre anglais "The Solitary Cyclist" est impersonnel et de longues polémiques ont lieu pour savoir s'il s'agit de Violet Smith ou de Mr Carruthers, tous deux cyclistes... solitaires. D'ailleurs, dans de nombreuses éditions, il est noté "La"... Mais un manuscrit de Conan Doyle a résolu l'affaire puisque qu'on y voit le titre "The Solitary Man" avec le mot "Man" rayé et remplacé par "Cyclist".
"L'École du prieuré" traite d'une double disparition du jeune lord Saltire et de son professeur d'allemand. Holmes arrive à déterminer la marque des pneus du vélo en observant les traces dans la boue, ainsi que sa direction. Pour la direction, il fut prouvé ensuite qu'il est impossible de le déduire à partir des traces dans la boue...
"Peter le noir" a été retrouvé transpercé par un harpon, littéralement cloué sur l'un des murs de la remise de son jardin. Holmes est toujours aussi fort...
"Charles-Auguste Milverton" est un maître-chanteur et l'aventure a failli me donner une crise cardiaque lorsque je lus que Holmes s'était... fiancé ??? Rhâââ, oui ? Et bien non. le rustre a séduit une jeune servante de la maison juste pour en apprendre plus sur le maître chanteur, ensuite, Holmes se livre à un cambriolage d'utilité publique et refuse d'aider la police. Il y a de l'humour dans cette aventure.
"Les Six Napoléons"... A croire que quelqu'un n'aime votre Empereur, en Angleterre, car on retrouve des statuettes de son buste brisées... Wellington a-t-il un alibi ? Et Nelson, il était où ? Vous l'avez compris, cette histoire, je l'apprécie beaucoup. Holmes un peu z'ému, que demander de plus ?
Avec "Les Trois Étudiants", pas de partouzes, mais juste le vol de la copie des questions d'examen... de grec. Et puisque Holmes était dans les parages. A chaque fois j'oublie qui est le coupable et je le redécouvre.
"Le Pince-nez en or" n'est pas bon pour la santé parce que Holmes fume comme un dragon à côté du lit d'un client, pour la bonne marche de son enquête. de toute façon, le client, immobilisé dans le lit, fume encore plus. Holmes est un génie ! Sans son intervention, on restait avec un crime impuni.
"Le trois-quarts manquant" démontrera toute la ruse de Holmes pour arriver à suivre la voiture du docteur Armstrong (pas Lance). Une seringue et un peu de produit, non pas dopant, mais de l'anis, un chien qui a du flair et le tour est joué.
"Le Manoir de l'abbaye" ou "on ne la fait pas à Holmes". Nan, faut pas lui raconter des carabistouilles. Holmes peut aussi se placer au-dessus de la loi et considérer que le coupable l'est moins que la victime.
"La Deuxième Tache" ou "on est jamais aussi bien trahi que par une femme"... Holmes est mandaté pour retrouver un document hyper-important, un document couvert par le secret d'État, dont la divulgation pourrait entraîner l'Europe dans la guerre. Une enquête superbe, un document retrouvé, mais ce n'est pas ça qui empêchera un jour la guerre de se déclarer.
Une fois de plus un recueil que j'aime relire, que ce soit dans mes vieilles éditions (parce qu'elles ont une histoire) ou des les éditions Omnibus, traductions parfaites et V.O sur la page gauche.
Sherlock Holmes a beau avoir un caractère spécial, il n'en reste pas moins un personnage avec du caractère et pas de la guimauve dans les veines.
Du caractère, mais sans être pour autant un alcoolo notoire comme certains flics de polars (j'ai rien contre eux, mais à la fin, ils le sont tous), s'administrant une fois de temps en temps une injection de cocaïne, une solution à 7%, pas pour planer, mais parce que son cerveau se rebelle à la stagnation et qu'être sans affaire est pour lui un supplice.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Davalian
  20 mai 2014
Les adeptes peuvent se rassurer, voici Sherlock Holmes enfin ressuscité et cela dès la Maison vide, première des treize nouvelles de cet évangile bien connu du genre policier. La nouvelle en question est agréable à lire, la grande révélation un peu convenue mais bien préparée par l'auteur qui revient sur des points laissées en suspens.
Les douze nouvelles qui suivent partagent d'être bien trop courtes, Arthur Conan Doyle allant à l'essentiel. Sherlock Holmes est incontestablement le héros et écrase toutes les personnages par sa présence. Ainsi Watson semble renoncer à tout y compris… sa personnalité, sa vie maritale même un temps évoquée. Tout cela peut facilement agacer, tout comme l'admiration béate et constante… Certaines chutes sont trop prévisibles ou trop brusques. le héros se verra toutefois malmené (La cycliste solitaire), face à une solide concurrence (Un trois-quarts a été perdu !), contraint de prendre quelques aménagements avec la loi (Le manoir de l'abbaye). Certaines aventures peuvent paraitre plus secondaires (L'école de prieuré) avant de monter progressivement en intensité. Les trois étudiants étonne car voilà Sherlock en train de résoudre une tricherie aux examens !
Plusieurs nouvelles auraient méritées d'être plus étoffées, tant le mystère et l'ambiance les rend addictives (Les six napoléons, Les hommes dansants). Certaines autres naviguent dans une ambiance bien sombre (Peter le Noir, Charles Auguste Milverton). L'entrepreneur de Norwood déçoit un peu et rappelle bien trop La ligue des rouquins. le recueil se termine par La deuxième tâche. Elle laisse entendre d'importants rebondissements, sa conclusion se révèle surprenante, amusante et démontre un Sherlock en grande forme.
Bien que le tout soit cousu de fil blanc et qu'il n'y ait ici guère de réelles nouveautés, les récits se laissent agréables à lire et réservent de bons moments. Autant de prétextes pour mettre la main sur un classique, facile d'accès.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
carnet-de-voyage
  20 septembre 2016
C'est sur une note de tristesse que s'ouvre ce recueil relatant les aventures de nos deux plus grand Héros de la littérature policière....
Une profonde tristesse enveloppe le Dr Watson depuis la disparition de Sherlock Holmes au cours de cette lutte avec Moriarty... Holmes a laissé sa vie dans cette ultime enquête et une lettre d'adieu à son meilleur ami, le Dr John Watson...
Plusieurs semaines se sont passées et Watson pleure encore son ami...
Watson a repris son activité de médecin, et un soir dans son cabinet quelle ne fut pas sa surprise de reconnaitre sous un camouflage son ami de toujours : le grand, l'unique et l'irremplaçable Sherlock...
Une fois n'est pas coutume, Watson défaille devant cette apparition.... Est-il sain d'esprit, Watson ou bien déraille t-il de la façon la plus élémentaire qui soit ?
13 aventures peuplent ce recueil....
Une fois de plus, la plume de Watson nous enchante, nous entraînant, avec délice, dans des aventures dont les issues nous paraissent obscures, tout comme pour lui....nous invitant à nous confier à la sagesse et à la sagacité de son phénoménal ami....
Pour preuve de la qualité d'écriture de Watson, je tiens à vous citer juste quelques phrases de cet illustre lettré, par lesquelles il ouvre l'aventure :
CHAPITRE I - La maison vide : ..."Mon étroite amitié avec Sherlock Holmes avait suscité et développé un goût profond pour l'enquête criminelle. Ce goût survécut à la disparition de mon camarade. Je ne manquai jamais par la suite d'étudier les diverses énigmes que l'actualité proposait au public"... Chap I p.8
CHAPITRE II - L'entrepreneur de Norwood : "Du point de vue de l'expert criminel, me déclara M. Sherlock Holmes, Londres est devenue une ville sans intérêt depuis la mort de regretté professeur Moriarty !"...
CHAPITRE III - Les hommes dansants : "Depuis quelques heures Holmes était assis en silence, son long dos maigre courbé au-dessus d'un récipient chimique dans lequel il faisait infuser un produit particulièrement malodorant. Sa tête avait sombré sur sa poitrine. Il ressemblait à un étrange oiseau efflanqué pourvu d'un terne plumage gris et d'une huppe noire. "Ainsi, Watson, me dit-il tout à coup, vous n'avez pas l'intention d'acheter des valeurs sud-africaines ?"
La stupéfaction me fit sursauter....."
CHAPITRE IV - La cycliste solitaire : "Entre 1894 et 1901 inclusivement, M. Sherlock Holmes fut très occupé....."....

CHAPITRE V - L'école du prieuré :" A Baker Street nous avons assisté à plusieurs entrées et sorties dramatiques. Mais je ne me rappelle rien de plus extraordinaire que la première apparition chez nous du docteur Thorneycroft Huxtable, licencié ès lettres et docteur en philosophie (entre autres titres). ..." ....
CHAPITRE VI - Peter le noir : " Je ne me rappelle pas avoir connu mon ami dans une meilleure forme, physique et intellectuelle, qu'au cours de l'année 1895. ..." ....
CHAPITRE VII - Charles Auguste Milverton : " de nombreuses années se sont écoulées depuis les événements que je vais raconter, et c'est pourtant avec réticence que j'en aborde le récit. Pendant longtemps il m'aurait été
impossible de les publier, même discrètement." ....
CHAPITRE VIII - Les six napoléons : ....Ce soir-là Lestrade avait parlé du temps et des journaux. Puis il s'était tu. Mais il tirait pensivement sur son cigare. Holmes lui décocha un coup d'oeil aigu .
"Rien d'intéressant en cours ? demanda-t-il
- Oh ! non, monsieur Holmes ! Rien de très particulier.
- Alors racontez-le moi." ...
CHAPITRE IX - Les trois étudiants : "Au cours de l'année 1895 une combinaison de circonstances dont le détail serait sans intérêt pour le lecteur nous incita M. Sherlock Holmes et moi, à séjourner pendant plusieurs semaines dans l'une de nos grandes villes universitaires où il nous arriva l'aventure, modeste mais instructive, que je vais maintenant vous conter." ...
CHAPITRE X - le pince-nez en or : "Quand je compulse les trois énormes volumes manuscrits qui contiennent tout notre travail pour 1894, j'avoue qu'il m'est difficile, devant une telle richesse de matériaux, de sélectionner les cas qui à la fois sont par eux-m^mes les plus intéressants et mettent en lumière les facultés particulières qui ont rendu mon ami célèbre." ...
CHAPITRE XI - Un trois-quart a été perdu : "Nous avions l'habitude de recevoir d'étranges télégrammes à Baker Street ! Mais je me souviens particulièrement bien d'une dépêche qui nous fut délivrée par un triste matin de février il y a quelque sept ou huit ans et qui procura à M. Sherlock Holmes, un quart d'heure de perplexité." ...
CHAPITRE XII - le manoir de l'abbaye : "Il faisait très froid, ce matin-là de l'hiver 1897 où je fus réveillé par une main qui me secouait l'épaule. C'était Holmes. "....
CHAPITRE XIII - La deuxième tâche : "J'avais d'abord pensé que "L'aventure du Manoir de l'Abbaye" serait le dernier récit consacré aux exploits de mon ami M. Sherlock Holmes." ...
Un régal.....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
candlemas
  03 février 2018
Suite du jeu de piste (2) en commentaire des Mémoires de Sherlock :
Je constate aujourd'hui que je n'ai conservé que deux ouvrages contant les aventures de Sherlock : la résurrection, et les exploits.
La résurrection constitue l'acte désespéré d'un écrivain en guerre avec son personnage qui, sous la pression du public, se trouve contraint de jeter les armes, de le ressusciter, renforçant encore sa légende... tandis que le "père" reste vaguement incarné aux yeux du public par le Dr Watson, faire-valoir falot digne de Sancho Panza, malgré toutes ses qualités humaines et son bon sens terrien.
Finalement, c'est bien le fils qui l'emportera, érigé en icône mondiale et immortalisé, alors qu'à la mort du père le reste de son oeuvre a sombré dans l'oubli.
Suite et fin du jeu de piste (3) en commentaire (identique) du Chien des Baskerville et des Exploits de Sherlock Holmes.
Commenter  J’apprécie          120


critiques presse (1)
BDZoom   10 octobre 2016
Le septième album de cette série devenue incontournable ne décevra pas tous ceux qui en apprécient le ton enjoué, les intrigues malignes et les clins d’œil savoureux à l’œuvre de Conan Doyle.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
belette2911belette2911   28 juin 2013
– Dites, Watson, le beau sexe est votre département ? sourit Holmes quand le frou-frou de la robe se fut évanoui. Quel jeu joue cette dame blonde ? Que voulait-elle exactement ?
– Mais ce qu’elle vous a dit est certainement vrai ! Son anxiété me semble tout à fait normale !
– Hum ! Pensez à ses manières. Watson, à son attitude nerveuse, à son excitation, à son obstination pour me poser des questions. Rappelez-vous : elle est d’une caste qui n’exhibe pas facilement ses émotions.
– Il y avait de quoi être émue
– Rappelez-vous aussi le soin curieux qu’elle a mis pour nous affirmer que son mari s’en trouverait mieux s’il lui confiait : tout. Que voulait-elle dire ? Et vous avez certainement remarqué, Watson, comment elle a manœuvré pour tourner le dos à la lumière. Elle ne tenait pas à ce que nous vissions trop nettement ses expressions.
– Oui. Elle a choisi dans cette pièce la seule chaise qui tournait le dos à la lumière.
– Et cependant les mobiles qui font agir les femmes sont impénétrables ! Vous souvenez-vous de cette femme de Margate que j’avais soupçonnée pour la même raison ? Elle n’avait pas de poudre sur le nez, voilà pourquoi elle s’était assise à contre-jour. Comment bâtir quelque chose sur ce sable mouvant ? Leurs actions les plus banales peuvent se rapporter à quelque chose de très grave, mais leur comportement extraordinaire dépend parfois d’une épingle à cheveux ou d’un fer à friser.

The Adventure of the Second Stain (SECO)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
belette2911belette2911   28 juin 2013
Une fois en bas, je suivis Holmes dans la cour de l’écurie et là, il ouvrit la porte d’une caisse à claire-voie et en fit sortir un chien blanc et beige, court sur pattes et
aux oreilles pendantes, quelque chose entre le briquet et le fox-hound.
– Permettez-moi de vous présenter Pompée, dit-il. Pompée est la perle des chiens courants de la région ; pas un foudre de vitesse, comme en témoigne sa structure, mais un limier puissant en fait de flair. [...]

Le chien tourna un instant en rond en reniflant, puis, avec un petit jappement, se mit en route le long de la rue en tirant sur sa laisse tant il s’efforçait d’aller vite.
– Qu’avez-vous fait, Holmes ? demandai-je.
– Un procédé usé jusqu’à la corde et vénérable, mais utile en l’occurrence. Je suis entré dans la cour du docteur ce matin et j’ai arrosé d’une seringue pleine d’anis la roue de derrière de sa voiture. Un chien comme Pompée suivra l’anis à la trace jusqu’à l’autre bout de l’Angleterre et il faudrait que notre ami Armstrong passe une rivière à gué pour se débarrasser de lui. Ah ! le rusé coquin ! Voilà donc comment il m’a faussé compagnie l’autre soir !

The Adventure of the Missing Three-Quarter (MISS)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
belette2911belette2911   28 juin 2013
Il [le colonel Sebastian Moran] ne faisait nulle attention à nous ; son regard était fixé sur Holmes ; la haine et l’admiration s’y mêlaient.
– Démon ! marmonna-t-il. Démon de l’enfer ! Vous êtes d’une habileté infernale.
– Ah ! colonel ! fit Holmes en remettant de l’ordre dans son col froissé. Les voyages finissent toujours par réunir les amoureux, comme on dit ! Je ne crois pas que j’ai eu le plaisir de vous voir depuis que vous m’avez comblé d’attentions quand j’étais sur ma plate-forme au-dessus des chutes de Reichenbach.

Le colonel continuait à contempler mon ami comme s’il était hypnotisé.
– Rusé démon ! Démon de l’enfer !
C’était tout ce qu’il pouvait dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
belette2911belette2911   08 juillet 2013
Je tournai la tête pour regarder le rayon en question, puis je la tournai à nouveau vers mon bibliophile… Sherlock Holmes était debout de l’autre côté de la table, souriant. Je bondis sur mes pieds, je le contemplai stupéfait pendant quelques instants, et puis, pour la première et dernière fois de ma vie, je dus m’évanouir.

En tout cas un brouillard gris tourbillonna devant mes yeux,
et, quand il se dissipa, je m’aperçus que mon col était déboutonné ; j’avais encore sur les lèvres un vague arrière-goût de cognac. Holmes était penché au-dessus de mon fauteuil, un flacon dans la main.

– Mon cher Watson ! me dit la voix dont je me souvenais si bien, je vous dois mille excuses. Je ne pensais pas que vous étiez aussi sensible.

La maison vide - The empty house
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
PiertyMPiertyM   01 août 2014
Ma théorie est que l’individu représente dans son développement la lignée de ses ancêtres, et que les brusques orientations vers le bien ou le mal sont dues à une influence maîtresse qui puise sa source dans l’hérédité : l’individu ne serait, somme toute, que l’abrégé de l’histoire de sa famille.
Commenter  J’apprécie          160

Videos de Sir Arthur Conan Doyle (61) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sir Arthur Conan Doyle
Les auteurs Cyril Lieron et Benoît Dahan ont imaginé le scénario original d'une enquête du plus célèbre détective privé d'Angleterre, Sherlock Holmes de sire Arthur Conan Doyle, en emmenant les lecteurs se balader dans les méandres de ses réflexions. Ainsi, après un premier tome à succès, le second et dernier tome emmène Sherlock et Watson sur les traces d'un mystérieux mage chinois. Lors de leur venue au festival de la bande dessinée de Quai des Bulles, nous les avons rencontré pour une courte mais intense interview dans laquelle ils nous parlent de leur succès avec Sherlock Holmes, de la suite à venir de la série et de leurs futurs projets en dehors de la série.
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le chien des Baskerville

Au cours de quel siècle ce roman a-t-il été publié ?

17ème
19ème
20ème

10 questions
521 lecteurs ont répondu
Thème : Le Chien des Baskerville de Sir Arthur Conan DoyleCréer un quiz sur ce livre

.. ..