AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : SIE296189_841
Éditeur : Robert Laffont (30/11/-1)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 124 notes)
Résumé :
Les deux premières enquêtes du détective Sherlock Holmes :
Dans Une étude en rouge (1887), Holmes et Watson, dont c'est la première rencontre, et la première enquête commune, sont appelés dans une maison dans le sud de Londres, où un homme a été retrouvé mort, le visage déformé par l'effroi. Aucune trace de violence, mais un étrange message écrit avec du sang sur l'un des murs. Si la police demeure impuissante, Sherlock Holmes et son implacable logique sauron... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
nadiouchka
  15 août 2018

Comme j'ai trouvé que cela faisait quelque temps que j'avais un peu délaissé Sherlock Holmes, aujourd'hui je voudrais un peu évoquer « Étude en rouge » et « Le Signe des 4 » de Sir Arthur Conan Doyle. Ces deux histoires faisant partie d'un seul livre.
C'est ici que l'on rencontre pour la première fois notre détective bien-aimé Sherlock qui fait connaissance avec le Dr Watson.
Ce qui est « élémentaire », c'est que c'est par l'intermédiaire du Dr Watson que cela se passe, tandis que Sherlock se trouve dans son laboratoire de chimiste. Watson étant à la recherche d'un appartement à Londres, se retrouve au 221 b Baker Street,où habite Sherlock Holmes dans un appartement un peu trop grand pour lui (il n'a pas pas besoin d'autant de place). Accord conclu et ils vont donc habiter ensemble. Ainsi débute leur coopération et leur amitié.
Et dire que lorsque l'on va à Londres, on vous propose la visite de cette maison où l'on vous raconte que Sherlock Holmes a bien existé : la preuve, il y a un musée !! C'est dire sa notoriété.
Le livre commence par « Étude en rouge » ( « A Study in Scarlet » - une couleur à remarquer)💕. L'intrigue n'est pas bien compliquée : un américain, Enoch J. Drebber a été retrouvé mort et le seul indice que possède la police, c'est un mot écrit sur un mur avec du sang : » RACHE !  » = « Vengeance ! ». Heureusement que Sherlock et Watson vont, avec une implacable logique, trouver le fin mot de l'énigme.
Quant au deuxième récit « Le Signe des 4 », on apprend que la jeune Mary Morstan, fille d'un officier de l'armée des Indes, disparu depuis longtemps, reçoit chaque année par la poste, une perle très précieuse. Mais un jour c'est un rendez-vous qui lui est proposé et, inquiète, elle demande à Sherlock de venir avec elle. le Dr Watson lui, est tombé sous le charme de Mary…
Dans cette enquête, on retrouve l'Inde des Maharajahs, le bagne des îles Andaman... et on voit que Sherlock est super addict à la cocaïne car il dit qu'elle stimule son cerveau….
En résumé, deux bonnes enquêtes écrites par le renommé Sir Arthur Doyle, un livre ressorti de ma bibliothèque où je retrouve de temps en temps, mes très anciennes éditions, toujours avec plaisir.
C'est le genre de lecture qui a bien passé le cap des années et que je garde bien précieusement.😍
❤❤❤❤❤
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          263
HORUSFONCK
  02 novembre 2016
Le Docteur Watson nous présente, dans Etude en rouge, l' extraordinaire Sherlock Holmes dont les enquêtes criminelles passionneront le monde entier.
C'est la fin du XIXe siècle, et l'avènement d'une science triomphante, dont bénéficiera largement la criminologie et donc le Roman Policier.
Watson, fasciné par les capacités hors du commun de son colocataire, devient son compagnon d'aventures et chroniqueur.
Le bon docteur connaît et apprécie de plus en plus son ami détective, au cours d'épisodes souvent dramatiques ou périlleux...
Et le succès phénoménal et intemporel du génial détective, tient aussi à son caractère parfois heurté et a ses failles... L' homme se langui parfois dans l' ennui et cela ne va pas sans conséquences.
Les anglais ont eu le bon goût de rendre hommage à Sherlock Holmes, en lui érigeant une statue... à proximité immédiate de la station de métro Baker Street, of course et lui consacrent un joli musée au...221b Baker Street où Watson reçoit les visiteurs!
Commenter  J’apprécie          141
soleil
  05 août 2020
Je suis partie à la découverte des aventures de Sherlock Holmes et du Dr Watson, ne connaissant que le type d'histoires écrites par Sir Arthur Conan Doyle. J'avais donc quelque idée de ce que j'allais lire mais je ne connaissais rien des personnages.
Je sors de cette lecture très enthousiasmée par la première histoire grâce à la rupture temporelle et spatiale opérée par l'auteur qui m'a déstabilisée. Toute la justification des meurtres se trouvent dans la seconde partie du récit et Arthur Conan Doyle réussit à nous extraire du Londres de l'époque pour nous embarquer bien loin. J'ai beaucoup aimé "Une étude en rouge" mais bien moins "Le Signe des quatre" que je n'ai pas trouvé très claire. Etais-je moins réceptive ?
Outre les deux histoires, ce premier tome permet de faire connaissance avec les personnages principaux. J'ai été très étonnée de découvrir un Sherlock Holmes cocaïnomane, suffisant lorsqu'il parle de lui ou s'adresse à son comparse. Pourtant, il sait faire preuve d'humilité lorsqu'il collabore avec d'autres pour résoudre ces meurtres. J'ai de loin préféré le caractère davantage placide d'Holmes.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
frandj
  27 mars 2016
Souvenir d'une lecture ancienne: ces deux textes sont mes premiers Sherlock Holmes. "Etude en rouge" est un bref roman qui me semble historiquement important, puisqu'il met en scène pour la première fois le fameux détective et sa rencontre avec le Dr Watson. L'auteur commence ici à camper ses deux personnages clé. L'intrigue et l'enquête sont en réalité très simples, et le dénouement arrive après un minimum de péripéties. Par contre, Conan Doyle choisit de développer la tragique histoire qui a conduit au meurtre; il met sur la sellette les Mormons, sans indulgence pour eux. Le meurtrier est ainsi justifié a postériori.
Dans "Le signe des quatre", l'enquête est peut-être un peu plus complexe, mais le ressort est similaire. Les meurtriers ont une très bonne raison pour commettre l'assassinat dont s'occupe le détective. L'auteur raconte toute l'histoire des "quatre", qui a ses racines dans l'Asie profonde.
Depuis l'époque qui a vu la naissance de Sherlock Holmes, le roman policier a fait d'immenses progrès: les enquêtes sont devenues beaucoup plus compliquées, les histoires plus subtiles. Il n'en reste pas moins que Conan Doyle a créé le prototype du détective privé, celui qui déchiffre les énigmes plus vite que la police ordinaire. Il a fait beaucoup d'émules, par la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Davalian
  06 avril 2012
Voici les débuts de Sherlock Holmes, une sorte de jeunesse alors que sa réputation est encore à faire.
Quel plaisir de retrouver deux illustres marginaux qui ne se connaissent pas encore... Sherlock Holmes est contraint de devoir convaincre ses différents interlocuteurs de l'utilité de la science de l'observation et de l'analyse. le plus étonnant restant les hésitations, les ratés... qui ne sont pas sans faire penser au jeune James Bond de Casino Royale de Flemming.
La complicité naissante entre les deux personnages fait lentement son chemin, sans atteindre sa pleine mesure. Les échanges sont savoureux quoique encore un peu timides.
Et en plus, l'auteur fait voyager son lecteur à la fois dans le temps et dans l'espace : autant de raisons d'y succomber !
(Pour la version complète c'est par ici-bas...)
Lien : http://kriticon.over-blog.co..
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Sylvie76Sylvie76   17 octobre 2014
L'inscription sur le mur a été tracée par un index trempé dans du sang. J'ai pu observer à l'aide de ma loupe que le plâtre avait été légèrement égratigné autour des lettres, ce que n'aurait pas fait un ongle court. J'ai ramassé un peu de cendre éparpillée sur le plancher. Elle était sombre et feuilletée, comme ne peut en faire qu'un Trichinopoli. Je me suis livré à une étude spéciale sur la cendre des cigares ; j'ai même écrit une monographie sur le sujet ! Je me flatte de pouvoir reconnaitre, d'un coup d'oeil, la cendre de n'importe quelle marque connue de cigare ou de tabac. C'est justement dans ces détails qu'un détective compétent se distingue d'un Gregson ou d'un Lestrade.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
genougenou   14 septembre 2013
Mon esprit, dit-il, ne peut rester en repos. Fournissez-moi soit des problèmes à résoudre, soit un travail à faire, proposez-moi l'énigme la plus indéchiffrable ou l'analyse la plus subtile, je me sentirai aussitôt dans l'atmosphère qui me convient. C'est alors que les stimulants artificiels me deviennent inutiles. Mais j'abhorre la stupide monotonie de la vie courante. Je ne puis vivre sans excitation intellectuelle, voilà pourquoi j'ai choisi une carrière spéciale, ou plutôt pourquoi je l'ai créée ; car je suis le seul au monde de mon espèce.

— Le seul détective non officiel ? dis-je en soulevant mes paupières.

— Le seul détective consultant non officiel, rectifia-t-il. Je suis dans ma partie la cour d'appel la plus haute, celle qui juge en dernier ressort. Lorsque Gregson, ou Lestrade, ou Athelney Jones ne savent plus où donner de la tête ― ce qui entre parenthèse leur arrive très souvent ― ils viennent m'exposer leur cas. J'examine les données du problème et je me prononce ensuite avec l'autorité qui résulte des connaissances particulières que j'ai amassées. Je ne cherche pas à me prévaloir de mes succès. Jamais vous ne verrez mon nom figurer dans un journal, mais le seul plaisir de travailler, la jouissance de découvrir un champ où je puisse exercer mes facultés spéciales, voilà pour moi les récompenses les plus enviables. D'ailleurs vous avez pu juger vous-même de ma manière de procéder dans l'affaire Jefferson Hope.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
genougenou   17 février 2020
Personne ne se charge l'esprit de choses de peu d'importance s'il n'a une très bonne raison pour le faire.
Commenter  J’apprécie          460
MathildefloconMathildeflocon   02 mars 2020
-Le trésor s'est envolé, dit tranquillement miss Morstan.

En entendant ces mots, il me sembla qu'on m'enlevait un grand poids. Je ne m'étais pas rendu bien compte jusque-là de tout ce que m'avait fait souffrir ce trésor d'Agra. C'était très mal sans doute, j'agissais ainsi en égoïste, en ami peu fidèle, mais je ne voyais qu'une chose, c'est que la barrière d'or qui me séparait d'elle avait enfin disparu.

-Dieu soit loué ! m'écriai-je, et ce cri partait du fond du cœur.

Elle me regarda d'un air interrogateur en souriant finement.

-Pourquoi dites-vous cela ? me demanda-t-elle.

-Parce que vous voilà de nouveau à ma portée, dis-je en lui prenant la main, sans qu'elle songeât à la retirer. Parce que je vous aime, Mary, aussi sincèrement que jamais homme ait pu aimer une femme. Parce que ce trésor, ces richesses me fermaient la bouche et que maintenant qu'ils ont disparu je puis vous avouer mon amour. Voilà pourquoi j'ai dit: Dieu soit loué !

-Alors moi aussi je répéterai: Dieu soit loué ! murmura-t-elle, tandis que je l'attirais vers moi.

Si un trésor avait été perdu cette nuit-là, je sais que, pour ma part, j'en avais conquis un autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MathildefloconMathildeflocon   01 mars 2020
Elle m'a souvent dit depuis qu'elle m'avait trouvé bien froid et bien distrait pendant ce voyage. Elle ne se doutait pas du combat que je livrais en moi-même et des efforts que je faisais pour me contenir. Ma sympathie et ma tendresse allaient tout entières vers elle, comme, dans le jardin, ma main était spontanément allée chercher la sienne. Nous aurions pu vivre des années au milieu de toutes les conventions dont on entoure la vie et je n'aurais pas, je le sentais, appris à connaître cette nature douce et vaillante comme un seul jour avait suffit pour me la faire apprécier, grâce à cette succession d'évènements étranges.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Arthur Conan Doyle (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Conan Doyle
La traductrice Ana Maria Torres nous parle de "Folles mélancolies" de Teresa Veiga. En librairie depuis le 27 février 2020. En onze nouvelles, Teresa Veiga joue avec les codes littéraires pour mieux troubler et dépoussiérer les canons de genre. Enquête policière, faux-conte gothique, récits aux accents libertins, faits-divers, pastiches de Sir Conan Doyle ou de Dickens : ces onze textes sont autant d'hommages à la littérature que des prouesses stylistiques où la nouvelliste excelle à sonder l'âme humaine et à révéler des anti-héroïnes aussi complexes qu'irrévérencieuses. Des anti-héroïnes pour lesquelles ont ressent de l'empathie et que l'on a, très certainement, croisées au détour d'une vie…
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le chien des Baskerville

Au cours de quel siècle ce roman a-t-il été publié ?

17ème
19ème
20ème

10 questions
484 lecteurs ont répondu
Thème : Le chien des Baskerville de Arthur Conan DoyleCréer un quiz sur ce livre