AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 207042250X
Éditeur : Gallimard (23/04/2003)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 21 notes)
Résumé :

Lorsque Dieudonné, jardinier de son état, sort de prison après avoir été acquitté pour le meurtre de Loraine, sa riche maîtresse békée croqueuse de jeunes hommes, il se retrouve dans une ville au bord de l'insurrection.

Économie sinistrée, conflits sociaux, affrontements syndicaux et politiques, haines raciales: en 1999, Port-Mahault vit des heures difficiles.

Dans cette ambiance délétère, Dieudonné, renié par sa famille e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
jfponge
  01 novembre 2015
Non, "La Belle Créole" n'est pas un roman autobiographique de Maryse Condé. C'est le nom d'un bateau, disons plutôt un rafiot, plutôt décati, où Dieudonné, le héros de ce livre, a trouvé refuge. Lui et quelques autres, marginaux de cette île jamais nommée mais qui rappelle étrangement (?) la Guadeloupe, s'y retrouvent pour refaire le monde, en compagnie du crack pour larguer les voiles. Nous sommes en 1999, à l'heure où le destin de l'île se joue, toutes activités suspendues par des syndicats farouchement décidés à accélérer la marche vers l'indépendance. le propos de l'auteure n'est cependant pas politique, même si celle-ci est fortement présente. le destin de Dieudonné va basculer lorsqu'il va tomber amoureux de Loraine, une belle "békée" (blanche native de l'île). Un amour malheureux, qui va le mener en prison et le voir en sortir pour ne plus savoir quoi faire de sa vie, lui qui n'a cessé de voir disparaître les uns après les autres tous ceux qui étaient prêts à lui donner son quota d'amour. Avec son inégalable talent de conteuse, dans une langue savoureusement agrémentée de créole et de diverses locutions locales, Maryse Condé se livre à une fine analyse psychologique, où passé et présent se mêlent sans que jamais l'attention du lecteur ne se relâche. On est "dedans", du début à la fin. Seul regret : un glossaire des termes locaux aurait été le bienvenu en fin d'ouvrage. Même si on a vite fait, grâce au contexte, de comprendre que les "bòbòs" sont les prostituées locales et le "temps-longtemps" celui de l'esclavage, au bout de trois cent pages je n'ai toujours pas compris le sens de "pié-bwa". Dommage, mais c'est quand même un très beau livre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
LiliGalipette
  11 juillet 2011
Roman de Maryse Condé.
Dieudonné est acquitté du meurtre de Loraine, son employeuse et sa maîtresse. Il est noir et pauvre, elle était riche et blanche. L'avocat plaide la rebellion du domestique humilié. Mais Dieudonné est inconsolable de la perte de celle qui a illuminé sa vie. Au cours d'une nuit, il retrace sa misérable histoire. Son récit est entrecoupé des aventures qui surviennent pendant sa promenade citadine nocturne. Sans cesse, de nouveaux personnages s'invitent avec leur existence et enrichissent le discours de Dieudonné.
Epoustouflant! Ce texte est riche de la polyphonie de tradition orale créole. A aucun moment, je n'ai été perdue. Il est facile de se retrouver dans la narration. La description de la société créole moderne est belle et transcrit avec fidélité tout un passé qui ne recule pas devant le progrès. Je le recommande sans aucun doute, avec enthousiasme même!
Commenter  J’apprécie          60
olivberne
  01 janvier 2013
Un récit de vie, pour montrer la misère, la souffrance d'un jeune homme qui peut devenir délinquant et qui garde sa grandeur d'ame. La Belle créole, c'est le lieu où il se réfugie mais aussi le lieu de ses espoirs et de ses peines. Maryse Condé explore tous les recoins d'une société qui cache ses défaust et ses maux derrière la jovialité et le soleil. Elle ose meme traiter du thème de l'homosexulaité et des homos antillais qui se retrouvent cachés, ce qui ici n'est pas un sujet simple à aborder.
Bref un roman qui vous fera mieux découvrir la Guadeloupe, à travers l'histoire d'un personnage somme toute caractéristique de la jeunesse locale.
Commenter  J’apprécie          40
mimipinson
  15 octobre 2012
Sur fond d'un climat de révolte en Guadeloupe, nous suivons, sur un court moment, la triste destinée de Dieudonné. Cet homme, vient d'être acquitté grâce à son avocat après le meurtre de sa maitresse.
Dieudonné se retrouve bien seul. Dans son errance nocturne, il fit la connaissance de tout un tas de personnages, dont certains sont imprégnés d'idéalisme politique, et indépendantistes. C'est sur la Belle Créole qu'il trouve son dernier refuge…..
L'intérêt de ce roman réside dans sa construction d'une grande finesse. Maryse Condé mêle présent et passé dans un fondu enchainé permanent qui ne donne aucune lourdeur, et n'amène aucune confusion. C'est ainsi que l'histoire et le quotidien immédiat de Dieudonné se révèlent au lecteur. Ainsi, nous savons ce que représente la belle créole pour Dieudonné, nous apprenons à le cerner, pour mieux appréhender ce qui l'amènera à son geste.
Maryse Condé manie une langue riche, pleine de saveur, et de couleurs, en y ajoutant mots et locutions créole qui donnent rythme et une touche de joie pour compenser une réalité insulaire loin des images de cartes postales que peut parfois susciter les Antilles. La réalité n'est jamais loin, mais suffisamment pour ne pas plomber le lecteur .Le réalisme, mais pas l'étouffement.
Lien : http://leblogdemimipinson.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
blue_menthol
  10 septembre 2018
Les Antilles comme on ne les imagine pas, comme on voudrait ne pas les connaitre : à l'image de ce voilier, un jour splendide, qui maintenant tombe en décrépitude dans l'indifférence totale... Des personnages attachants, des destins mordants, et une ambiance créole que l'on ressent à travers les mots de l'auteure, à défaut de pouvoir la sentir ou la toucher. Ce livre m'a émue, m'a marquée, c'est un livre qui compte.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
olivberneolivberne   06 octobre 2013
Une marina, c'est un peu comme la bouche d'une belle. Si la gencive est désertée, si des incisives, des canines ou des molaires manquent, déchaussées, avariées, arrachées, cette absence ne passe pas inaperçue et l'onde qui bouche le trou fait office de pierre tombale. Dans cette caverne édentée qu'était devenue la marina de la Messagerie, Boris ne s'aperçut pas aussitôt de l'absence de La Belle Créole.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TorticolisTorticolis   22 septembre 2014
À un angle de rues, un bar ouvert, rempli d'audacieux plus soucieux du bon goût de leur rhum agricole que de leur sécurité. (p. 159)
Commenter  J’apprécie          50
LiliGalipetteLiliGalipette   16 mai 2012
Le pays agonisait, perdait de tous les cotes sa sève et sa vigueur. Mais l'exotisme tenait bon. (p. 17)
Commenter  J’apprécie          30
LiliGalipetteLiliGalipette   16 mai 2012
Ils avaient acheté un grand voilier (10.50m) qu'ils avaient baptisé La Belle Créole et ils naviguaient ... ils dérivaient sur leur coquille de noix. (p. 27)
Commenter  J’apprécie          10
everrandorianoeverrandoriano   27 septembre 2019
L'intellectuel de ce pays est pareil à un animal de zoo,né,grandi en captivité.Habitué à manger dans la main des autres,il ne peut rien par lui-même.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Maryse Condé (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maryse Condé
Ce grand entretien a eu lieu le 2 juin 2019 au Mucem dans le cadre de la 3e édition du festival Oh les beaux jours !. http://ohlesbeauxjours.fr
?? Maryse Condé avec ses invités, Richard Philcox et Françoise Semiramoth. Entretien animé par Valérie Marin La Meslée (Le Point). Lecture par Eva Doumbia.
Originaire de Guadeloupe, Maryse Condé est l?auteure d?une ?uvre considérable, traduite en plusieurs langues, étudiée dans le monde entier. On ne compte plus les récompenses qu?elle s?est vu décerner internationalement, jusqu?à celle, récente, qui couronne presque 50 ans d?écriture : le prix de la Nouvelle Académie de littérature (qui a remplacé en 2018 le Nobel de littérature). le jury de ce Prix a salué dans son ?uvre « les ravages du colonialisme et le chaos post-colonial dans une langue à la fois précise et bouleversante. » Journaliste, dramaturge, auteure pour la jeunesse, essayiste et romancière, elle a également été professeure émérite à l?université de Columbia, aux États-Unis, où elle a fondé le Centre d?études françaises et francophones. L??uvre de Maryse Condé embrasse trois continents, l?Amérique, l?Afrique et l?Europe, liés à son parcours et à ses engagements. Née en 1937 à Pointe-à-Pitre, d?un père banquier et d?une mère institutrice, la future romancière confesse avoir grandi dans un milieu protégé, loin des questions qui parcourent sa littérature, et n?avoir pris conscience de la couleur de sa peau qu?en arrivant en France, à l?âge de 16 ans. Sa lecture d?Aimé Césaire la conduit à remonter le fil de l?histoire de l?esclavage et cette quête identitaire la mène en Afrique de l?Ouest. de cette expérience, elle tirera Ségou, roman historique en deux volumes qui la fait entrer dans le paysage littéraire. Vont suivre de nombreux romans où elle met souvent en scène des femmes maltraitées par l?histoire, qui tentent de conquérir leur liberté (Moi, Tituba sorcière noire de Salem ; Victoire, les saveurs et les mots, où elle rend hommage à sa grand-mère ; Desirada?). Elle aborde aussi la question des classes sociales à travers la saga d?une grande famille caribéenne (La Vie scélérate, Prix de l?Académie française en 1988), se raconte elle-même dans une très belle autobiographie (La Vie sans fards), met fin à ce qu?elle nomme « le mythe de la négritude » dans le Fabuleux et Triste Destin d?Ivan et Ivana, son dernier roman inspiré de l?attentat terroriste d?Amedy Coulibaly en 2015.
Au Mucem, nous retracerons avec elle son parcours. Elle partagera la scène avec des complices artistiques qui feront entendre ses textes ; évoquera ses engagements et un projet avec de jeunes Marseillaises de la Busserine autour de son roman pour la jeunesse Chiens fous dans la brousse ; reviendra sur la question de la représentation des noirs, notamment dans les musées? Mais on ne vous dit pas tout, seulement que la présence de la grande Maryse Condé est exceptionnelle !
?? À lire : La Vie sans fards, JC Lattès, 2012 Le Fabuleux et Triste Destin d?Ivan et Ivana, JC Lattès, 2017.
?? En coréalisation avec le Mucem.
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature antillaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1769 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre