AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782211026611
216 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (01/01/1985)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 45 notes)
Résumé :

Le vrai directeur de l’école de Monument, c’est Archie Costello, grâce à son organisation secrète, les Vigiles. Il contrôle tout, même la vente annuelle de chocolats. Personne n’a jamais osé s’opposer à lui, jusqu’à l’arrivée du nouveau, Jerry Renault, un garçon plutôt réservé...

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
GabySensei
  03 novembre 2012
Ce livre décortique les phénomènes de violence au sein d'une école américaine.
Jerry est un élève de première année dans un lycée banal. Il va devenir à son insu l'enjeu d'une lutte de pouvoir entre le directeur de l'école et le chef d'une société secrète ("les Vigiles") qui règne sur les élèves. Chacun tente de le dominer et de le manipuler pour l'obliger à vendre, ou pas, des chocolats. Quoi qu'il fasse il est toujours perdant et se retrouve au ban de la communauté du lycée.
L'auteur nous montre avec brio les ressorts psychologiques à l'oeuvre chez chacun de ses personnages. Ce livre est d'une grande violence et extrêmement noir pour un livre de jeunesse, mais j'exprime sans doute ici un préjugé. Je conçois à posteriori très bien l'intérêt qu'il y a à faire lire ce livre aux jeunes. A l'heure du harcèlement dont ils sont parfois victimes sur internet et qui les conduit parfois au suicide, la lecture de ce livre paraît salutaire. La compréhension des mécanismes du harcèlement permet alors de mieux s'en protéger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
zazimuth
  10 décembre 2018
J'en avais entendu parler il y a longtemps et pour moi c'est donc un classique de littérature jeunesse qui aborde un type de harcèlement déjà.
Le héros, Jerry, est élève dans un établissement américain (privé et religieux) où le lecteur comprend vite qu'une mafia scolaire institutionnalisée depuis des décennies régente la vie des élèves et le fonctionnement du lieu selon une hiérarchie codifiée.
Archie est l'âme damnée de cette organisation à la fois secrète et légendaire. Il manipule ses troupes et ses victimes (élèves et enseignants) générant fascination mêlée d'admiration et de crainte pour sa puissance sadique et écoeurante.
Jerry va en faire les frais autour de la fameuse guerre des chocolats. Chaque année, les élèves sont fortement incités à aller vendre des chocolats au profit de l'école et Archie, pour embêter l'adulte en charge de cela, a donné comme mission (indiscutable) au nouvel élève, de refuser d'y participer...
Tout comme "Sa Majesté des mouches", c'est un livre qui marque en dénonçant la cruauté dont peuvent faire preuve des adolescents habilement stimulés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
CapitaineBapt
  08 janvier 2017
Certains livres, et certains auteurs, marquent à des moments de vie. Lu adolescent, cette lecture m'a profondément impacté par la dureté de son propos et la vision assez noire de l'âme humaine. Thème de prédilection pour Robert Cormier, le fait qu'un enfant ou un ado se retrouve confronté à une situation dérangeante et s'en trouve au final profondément transformé en bien ou en négatif. Toujours est-il que le personnage restera marqué à vie par cette expérience.
A préciser que ce genre d'ouvrage psychologique demande une certaine maturité pour saisir la portée du message.
Dans la guerre des chocolats, nous suivons Jerry Renault, nouvel arrivé dans un lycée. Il s'oppose à la traditionnelle vente des chocolats et ce banal refus sera l'élément déclencheur d'une véritable vendetta contre Jerry, symbole d'une possible rébellion contre l'ordre établi des "Vigiles". En effet, le cas de Jerry doit servir d'exemple pour contrôler la "masse" des autres élèves et éviter la prise de conscience d'un système injuste.
Terriblement efficace, habile, intense et bien écrit, ce roman laisse un terrible goût amer. Robert Cormier prend toujours le parti de nous dévoiler les noirceurs, les vicissitudes de l'Homme. Cet auteur ne revendique pas une position nette et franche sur ses personnages, effectivement tout n'est pas blanc ou noir. Chacun possède ses "raisons", ses positions, son tempérament qui font que l'on saisi (sans forcément adhérer) le caractère et les prises de positions des protagonistes.
Un auteur méconnu que j'affectionne particulièrement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Cricri08
  28 février 2020
Bienvenue à l'école Trinity, lycée privé catholique de bonne réputation, avec son équipe de football, ses cours dispensés par des frères, ses élèves bien propres sur eux en uniforme ... Et derrière le vernis, le harcèlement.
L'école est dirigée par un groupe d'élèves, les Vigiles, mélange de brutes épaisses et de vicieux manipulateurs.
Il faut obéir et effectuer les tâches qu'ils imposent (dévisser toutes les vis du mobilier d'une salle de classe par exemple).
En cas de refus, punitions et intimidations.
Juste qu'à ce qu'un élève, Jerry Renault, dise non.
Non à l'oppression et non à la vente annuelle de chocolats au bénéfice du lycée (ou de frère Léon d'ailleurs!)
Un roman très dur sur la pression mise sur cet élève, à la bêtise et à la lâcheté de ses camarades.
Un univers sans loi, sans repère.
Un roman dérangeant qui se termine un peu brutalement (j'ai découvert après ma lecture qu'il y avait une suite ...)
Commenter  J’apprécie          60
psambou
  11 juin 2017
Les élèves de Trinity Collège sont sous la férule de Frère Léon et des Vigiles, société secrète dirigée par Archie Costello. Ils font leur loi et personne ne s'y oppose. La vente annuelle des chocolats est une obligation à laquelle doivent se soumettre les élèves. Les finances dégagées permettent à Trinity College d'exister, cette vente est donc présentée comme une action d'intérêt général. Les premières années découvrent ces lois imposées par les Vigiles, ils sont soumis à des tâches, sorte de bizutage orchestré par Archie.
.
Robert Cormier, fin connaisseur de la psychologie des relations de pouvoir et de domination, n'enjolive rien. Les rapports de force sont violents, et il n'est fait de cadeau à personne. Ce roman est prenant, il vous saisit et vous prend aux tripes comme lorsqu'on se trouve face à quelque chose qui semble inéluctable, impossible à stopper. Une machinerie qui vous broie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
benlebbenleb   25 août 2017
"T'es un vrai salaud", dit enfin Obie, sa rage faisant éruption comme du Coca-cola qui sort de la bouteille après qu'on l'a secouée. "Tu le sais ?"
Archie se retourna en lui souriant avec bienveillance comme un roi de mes deux accordant ses bonnes grâces.
"Jésus", dit Obie, exaspèré.
"Ne jure pas, Obie", gronda Archie. "Il faudra que tu le confesses."
"Tu peux bien parler. Je ne sais pas comment tu as eu le culot de communier à la chapelle ce matin."
"Ça ne m'oblige en rien, Odie. Quand tu te diriges solennellement vers l'autel, tu vas recevoir le Corps du Christ, vieux. Moi, je mâche juste une hostie qu'ils achètent au kilo, à Worchester."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zazimuthzazimuth   10 décembre 2018
Si tu veux énerver un type, accuse-le d'être ce qu'il n'est pas. Sinon, tu ne fais que lui dire ce qu'il sait déjà. (p.181)
Commenter  J’apprécie          50
FanfoaFanfoa   03 juin 2014
Emile chose seats near the front where he’d be in better position to harass the teacher. Whistling, grunting, belching, tapping his foot, stirring restlessly, sniffling.
Commenter  J’apprécie          10
zazimuthzazimuth   10 décembre 2018
"Diable non", répondit Obie sachant ce qu'attendait Archie et obtempérant, tout en lui en voulant de se sentir son larbin, comme si Archie était le ventriloque et lui le ventre. (p.140)
Commenter  J’apprécie          00
zazimuthzazimuth   10 décembre 2018
Quand tu te diriges solennellement vers l'autel, tu vas recevoir le Corps du Christ, vieux. Moi, je mâche juste une hostie qu'ils achètent au kilo, à Worcester. (p.11)
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : harcèlementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1137 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre