AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081264803
Éditeur : Flammarion (11/04/2012)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 27 notes)
Résumé :
De : georgieharris@hotmail.com
A : info@dylancurtland.com
Sujet : L'amour
Date : lundi 1er mai 16:05

Cher Dylan
Sérieux, ça fait un drôle d'effet de t'écrire comme si je te connaissais. C'est parce que - bon, voilà, c'est dit : c'est parce que je t'aime. Oui, je sais, on ne s'est jamais rencontrés ni rien, mais souvent, quand je te regarde dans Jessop Close, j'ai l'impression que c'est à moi seule que tu parles. Non, je n'o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
pititecali
  14 mai 2012
Mon avis : 3,8 Une lecture rapide avec un vrai plaisir

Alors je vais y aller de ma franchitude habituelle, sincèrement, quand j'ai reçu ce livre ( que je n'avais pas demandé) je n'étais pas emballée emballée... La couverture, le résumé, ne m'ont vraiment pas beaucoup attirée. Je m'étais persuadée que ce livre risquait vraiment d'être définitivement trop jeunesse pour moi.
Et c'est dans des moments comme ça qu'on remercie Flammarion pour leurs surprises, parce que finalement, j'ai passé un très bon moment.
Bon la couverture ne me plait toujours pas, mais bon, on ne peut pas tout avoir ;)
La quatrième de couverture en dit tellement peu que je suis pétrifiée à l'idée de spoiler l'histoire. Il y a une chose très importante, mais comme ça a été la réélle bonne surprise pour moi après seulement quelques pages, je ne voudrais pas vous ôter le plaisir de la découvrir, et en même temps, si je ne vous le dis pas, vous risquez de passer à côté... Dilemme...
Allez je vais vous le dire, ce serait vraiment trop bête que je ne tente pas de vous convaincre avec les éléments en ma possession. (Donc petit ami lecteur, si tu veux TOUTES les surprises pour toi, ne lis pas ce qui suit) (au moins, j'aurais prévenu.)

Georgie est une ado adorable, un peu mal dans sa peau, qui a du mal à trouver sa place à la maison, ou à l'école. Et évidemment, nous ne parlons pas des garçons pour cette jeune fille timide et reservée. Un jour, elle envoie un mail à son idole, l'acteur adolescent d'une série télé à succès: Dylan, via son site fanclub. Elle se met à recevoir des mails d'information générale, et y répond, comme s'ils lui avaient été spécialement dédiés. Après quelques mails, les réponses se font plus personnalisées. Discrètement d'abord, puis cela se transforme franchement en un échange ouvert et amical. Georgie est aux anges. Mais se rendra finalement assez vite compte que ce n'est pas Dylan, à l'autre bout de l'ordinateur...
Bon Stop je n'en dis pas plus, j'en ai déjà beaucoup trop annoncé par rapport au résumé officiel.
Pour ne rien vous cacher, après la couverture, et le résumé, quand j'ai lu les premières lignes, j'ai vraiment cru que je ne le lirais pas en entier. J'étais persuadée que ma première impression de ce livre était la bonne, que ça allait être hyper ado ( ado fille en plus!!) la tite gosse qui écrit amoureusement à son idole, et qu'est trop mal dans ses baskets, qu'a une vie pourrie, et des soucis bien de son âge ( mais plus du tout du mien!!). Et finalement, dés que la surprise arrive ( très tôt je vous rassure), les choses prennent une tournure bien plus intéressante.
Ce livre est le premier roman épistolaire que je lis ( pour les non initiés un roman épistolaire est composé exclusivement d'un échange de correspondance)
Ici, il s'agit d'un échange de mails, le monde évolue, tout comme la technologie de communication, et je suis ravie de voir le livre et spécificités parfois un peu figées suivre le mouvement. Bon évidemment, je n'aimerais qu'on en arrive à des échanges de SMS retranscrits en roman dans l'avenir lol ( ça nous promettrait de grands moments de littérature ça! ("salu,sava?" "ué" "tufé koi?" "je bul avc ma gonz" ouahhhhh j'en rêve la nuit! mdr)
Pour une première ça ne s'est pas trop mal passé. Pourtant on est loin des échanges poéticos romantiques des grands poètes d'antan, puisqu'il s'agit là quand même de sujets très adolescents (les garçons, gérer sa mère, cours de théâtre à l'école...) mais la surprise dont je vous parlais plus haut, et que je refuse de vous dévoiler totalement fait que, finalement, il y a tout de même une réflexion assez mûre sur les sujets abordés, et ça, c'est plutôt pas mal.
La couverture, j'ai déjà dit qu'elle ne me plaisait pas, alors on ne va pas passer la semaine là dessus.
Pour ce qui est des personnages: Ils sont attachants, au degré minimum j'ai envie de dire. Dans la mesure où il s'agit d'un échange de courriels, nous n'avons pas de "narration" pour en apprendre plus sur eux, hormis ceux qu'ils veulent bien dévoiler dans leurs lettres. Mais il y en a assez pour ne pas nous laisser totalement indifférents. Georgie est mimi, elle est courageuse et volontaire, et en même temps fragile, et si jeune! Elle vit des choses vraiment difficiles par moment, et on s'imagine facilement à la place de sa maman, et comment on réagirait ( moi j'aurais voulu pouvoir la protéger cette gosse).
Son correspondant (mystère, je refuse toujours de vous en dire plus, n'insistez pas!) amène une dose de maturité. Il est charmant, et foncièrement bon et altruiste. On est heureux que Georgie soit tombée sur une telle personne pour l'aider et la soutenir.
En ce qui concerne le style de Siobhan Curham, c'est un peu délicat d'en juger sur ce type de romans. Forcément, elle a du adapter sa conversation au langage d'une ado de 14 ans. Heureusement l'autre personnage principal parle fort bien, et on commence à sentir de quoi est capable l'auteure. Néanmoins, j'attendrai de lire autre chose de Madame Curham pour poser un avis définitif sur la question.
En revanche, je me suis parfois dit que le style épistolaire partait parfois en cacahuète un peu. En effet, lorsqu'il s'agit des lettres de Georgie, qui, comme toute ado qui se respecte, raconte sa vie comme elle la sent, un peu dans tous les sens et dans le détail ( ses lettres à elle sont bien plus longues en général), on sent que ça part un peu trop en narration, Georgie détaille tous les dialogues qu'elle a eus avec les gens, raconte au passé simple. Enfin, pour une ado de 14 ans, je ne pense pas qu'elle raconterait les choses ainsi quoi, même si c'était souvent nécessaire pour qu'on comprenne bien tout, j'ai trouvé que ça n'était pas toujours super cohérent avec le personnage ou avec le style du livre.
En bref donc! Un roman qui se lit hyper vite (des mails qui font entre quelques lignes et quelques pages, beaucoup d'espace entre chaque échange, en font des chapitres courts et un roman qu'on lit à vitesse grand V et sans stress, puisque possible pause quand on le souhaite, et finalement, on en fait pas, happé par l'intrigue et en se disant, allez, encore un chapitre, y en a pour 1 minute... lol), un roman attachant, avec un fond émouvant et des personnages agréables à suivre, bref, une histoire pour ado mais pas que.
J'ai pris bien du plaisir dans cette lecture finalement, alors que ça partait super mal pour moi. Je peux donc vous la conseiller, notamment si vous avez envie de vous frotter au genre épistolaire, sans forcément vous farcir les grandes tirades parfois imbuvables De Balzac...
A très vite pour une nouvelle chronique, j'entame aujourd'hui La Dernière Larme, de Fatou Ndong, qui cloturera mon challenge 1000 pages au mois de Mai. :)
Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
orbe
  08 mai 2012
Georgie a du mal à trouver sa place dans sa famille, avec un beau-père violent et destructeur, une mère absente et dépressive et dans sa vie sociale, avec une amie égocentrique et une petite soeur dont elle a la garde. Son rêve? Être acceptée dans la pièce de théâtre qui doit bientôt débuter. Afin de se libérer de ses angoisses, elle écrit à un acteur de série qu'elle apprécie tout particulièrement. Mais sait-on vraiment à qui on parle sur la toile? Peut-on suivre les conseils des autres ou faut-il trouver sa propre "voix"?
Le livre, facile à lire, alterne les messages mail de Georgie et de son interlocuteur du net. le récit ne devient intéressant qu'à la moitié du livre, une fois que l'héroïne se décide à aborder les vrais problèmes de sa vie. le tout donne un livre moyen en raison de l'écriture et de la fin un peu trop fleur bleue.
Commenter  J’apprécie          100
maevedefrance
  18 juillet 2014
Georgie, 14 ans, est fan de Dylan Curtland, qui joue dans une série TV. Elle décide de lui envoyer un email. Et lorsqu'il lui répond, c'est le début d'un échange qui ne prendra pas du tout le chemin qu'on s'imaginait. Parce que Georgie, loin d'être stupide, s'aperçoit assez rapidement que Dylan a des réponses un peu trop standards et impersonnelles. Jusqu'au jour où... elle aura une surprise de taille, et le lecteur aussi !
Georgie a une histoire familiale douloureuse : son père s'est tué en moto, elle vit avec sa mère, un zeste alcoolique et surtout complètement soumise à son nouveau compagnon, un homme brutal et grossier. Georgie le surnomme "Sourdingue". "Quand il se met en rage, il devient violet et les veines lui sortent du front. Il a l'air d'un crapaud." Georgie a la lourde responsabilité de s'occuper de sa demi-soeur de 4 ans qu'elle adore. Et quand elle ne s'occupe pas de la petite, elle s'occupe de sa copine égocentrique qui lui pourrit aussi la vie, avec son obsession "fashion victime", genre "look saut du lit à Paris" . Heureusement, elle a une passion, le théâtre et l'échange avec la personne au bout d'Internet sera pour elle un exutoire à son existence compliquée mais aussi une belle histoire d'amitié. Et l'aboutissement de son rêve.
A priori, au regard de la couverture rose et du titre, je n'aurais sans doute jamais ouvert ce roman, qui au premier abord, fait un peu trop "Chick Litt" pour moi, genre qui ne m'attire pas. Mais heureusement, parfois, il y a aussi des indices qui vous poussent à aller au-delà des apparences.
J'avoue : j'ai passé un excellent moment ! Ce roman est incroyable. Malgré l'histoire dramatique de cette gamine dont la famille part en vrille, on rit beaucoup ! Parce que Georgie est une ado à la fois naïve et intelligente, à l'imagination sans bornes pour inventer des mots qui décrivent ses pensées et son quotidien. Quand elle aime vraiment, vraiment quelque chose, c'est "sorbet fraise". C'est la couleur du livre de l'édition française et celle de sa rencontre avec la mystérieuse personne de son échange email. C'est un récit qui vous mène aussi pas loin des larmes mais qui reste toujours optimiste : "la vie ressemble à un livre : les mauvais chapitres ne durent pas éternellement". le leitmotiv de Siobhan Curham est d'ailleurs de toujours croire en ses rêves, de ne jamais les lâcher même si la vie vous malmène.
Un livre 2.0 qui plaira aux ados mais aussi aux adultes ! Un roman frais malgré une thématique grave, qui renouvelle le genre de la Chick Litt de manière intelligente. Merveilleusement écrit et traduit (par Marie Hermet)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Colibrille
  31 octobre 2015
Pour être honnête, j'ai failli laisser tomber ce roman au bout d'une quarantaine de pages. Mais en matière de lecture, je suis plutôt du genre persévérante, alors j'ai continué ! Finalement, je ne regrette pas d'avoir poursuivi ma lecture car le roman s'est avéré bien plus dense que ce que les premiers chapitres laissaient présager.
Au début, j'avoue ne pas avoir aimé du tout le style d’écriture. L'auteure adopte un langage à la fois très proche de l'oralité, mais en même temps similaire à celui souvent utilisé dans les textos (LOL, smileys, multiples points d'exclamation). J'ai trouvé que cette écriture à la "djeuns" manquait de spontanéité, de fantaisie. Pas assez d'émotions, pas assez d'humour. Pas assez de caractère, en fait !
Mais d'un autre côté, j'ai trouvé cette écriture en adéquation avec l’héroïne, une adolescente prénommée Georgie. En y réfléchissant, je me dis que finalement, ce n'est pas l'écriture qui me déplaisait, mais le personnage lui-même. Je n'ai pas accroché à Georgie, cette ado qui décide d'écrire à son idole pour lui dire qu'elle l'aime et est sa plus grande fan... Pas trop mon style d'héroïne !
Là où l'auteure est forte, c'est qu'elle parvient à modifier radicalement notre perception du personnage. Au fil des pages, on découvre qui se cache vraiment derrière cette adolescente en apparence "banale". A mesure que j’avançais dans le roman, j'ai fini par éprouver de l'empathie pour Georgie et même de la sympathie. A travers certains de ses questionnements, ses doutes et ses joies, je me suis souvenue de l'ado que j'étais et des émotions qui se bousculaient parfois en moi. Qui plus est, l'intrigue gagne en densité. Au fil des pages, le ton de l'histoire devient plus grave. L'auteure aborde avec beaucoup de justesse des thèmes plus sensibles comme l'alcoolisme ou encore la maltraitance.
À travers le personnage de Georgie, l'auteure dresse avec sensibilité et humour le portrait d'une adolescente. Premier flirt, relation conflictuelle avec les parents, rivalités entre filles… Tout y est ! La voix de Georgie est authentique et émeut par sa sincérité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
RebelleReader
  08 décembre 2015
C'est un sujet profond que celui d'une famille aussi profondément blessée, et j'ai adoré que l'auteur choisisse de nous faire passer les sentiments et l'histoire par e-mails.
Georgie, le personnage principal, a beaucoup de problèmes du haut de ses 14 ans... Elle choisit d'envoyer un message à son acteur préféré, et elle a des réponses qu'elle croit de la main de Dylan...
Le lecteur est sans doute attendri par le dénouement, mais tous les messages ne sont pas aussi touchants que ceux de la fin, et c'est nécessaire de faire abstraction de certaines bêtises de Georgie, car elle est tout de même naïve... On lui pardonne facilement quand on voit l'émotion qu'elle sait provoquer.
Les personnages sont divertissants, ils nous font toujours découvrir de nouveaux traits importants à Georgie et Nancy. Malgré qu'un e-mail reste virtuel, on s'attache à toutes ces petits "lettres" numériques.
Pour ma part, c'est la mère de Georgie qui m'a le plus fait attendre. Cette femme a de sérieux soucis à se faire et le soin qu'elle porte à sa fille ne m'a pas paru suffisant, ça a réussit à me choquer... J'attendais qu'elle change. On sait qu'elle ne peut pas rester passive face à ce qui arrive à sa fille, pas dans un livre jeunesse... Elle m'a touché, son histoire et ses paroles sont particulièrement attractives...
C'est un roman émouvant, pas jusqu'aux larmes pour ma part, mais qui a un certain succès auprès des jeunes comme des grands. On est ému par l'aperçu de la vie de chacun des personnages malgré le moyen de communication que l'auteure a choisi qui a dû se révéler fastidieux comme travail pour avoir réussi à transmettre une touche de bonheur: continuer à croire que tout est possible, car c'est ce que Georgie nous raconte avec tous ses problèmes et les solutions qu'elle y trouve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Ricochet   09 juillet 2012
Voici un roman qu’on lit avec grand plaisir, tout à la fois tendre, drôle et grave. Constitué uniquement d’échanges de mails entre Georgie et Nancy, ce récit épistolaire est ancré dans un contexte social fort, en abordant, entre autres, le problème des violences conjugales.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
ColibrilleColibrille   31 octobre 2015
Certaines personnes sont un peu comme des colorants alimentaires, en version humaine : dès qu'ils se montrent quelque part, tout paraît plus appétissant. Jamie est comme ça. Je ne parle pas seulement de Jessica ou des filles en général, l'effet est visible aussi sur les garçons.
Commenter  J’apprécie          90
maevedefrancemaevedefrance   30 mai 2014

Jusqu'à ce moment-là, je n'avais pas compris que les profs avaient une vie en dehors de l'école. Je suppose que je les imaginais rangés dans le placard à la fin des cours, avec les livres, les cahiers et les crayons.
Commenter  J’apprécie          60
orbeorbe   08 mai 2012
Je te propose un marché : chaque jour, toi et moi devrons faire au moins une chose rien que pour nous. Cela pourra être une petite chose, comme relire nos poésies préférées (pas l'une de mes compositions, hein!) ou aller faire une promenade. C'est d'accord?
Commenter  J’apprécie          30
orbeorbe   07 mai 2012
J'espère que tu ne m'en veux pas de t'écrire encore, mais si je ne parle pas à quelqu'un, je vais devenir dingue. Tout part en vrille en ce moment à la maison, mais là, sérieusement.
Commenter  J’apprécie          30
maevedefrancemaevedefrance   27 mai 2014


Mon deuxième prénom, c'est Olivia, alors ça ferait Georgie O. Harris : à mon avis, ça fait plus maçon irlandais que fille stylée, mais bon.
Commenter  J’apprécie          30
Video de Siobhan Curham (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Siobhan Curham
Dans ce nouvel Update Lecture, je vous parle de 8 romans : des suites de sagas de fantasy, de nouvelles sagas pour les adolescents, un titre historique et même un récit autobiographique ! Retrouvez toutes les autres vidéos ici : http://urlz.fr/2DGt
Merci aux visiteurs fidèles et aux nouveaux abonnés. Merci à ceux qui prennent le temps de commenter et à ceux qui laissent un petit pouce positif. Merci pour votre bienveillance, votre positivité, votre soutien, vos conseils... Merci, merci, merci !
♣ Les Livres cités : - NéaChronical, T. 2 de J. VIGNE (Editions du Chat Noir) : http://bazardelalitterature.com/2017/... - Occultes racines, T. 1 de SARIGAN (Editions mille cent quinze) : http://bazardelalitterature.com/2017/... - Les Filles de Brick Lane, T. 1 de S. CURHAM (Flammarion Jeunesse) : http://bazardelalitterature.com/2017/... - Le Suivant sur la liste, T. 1 de M. FARGETTON (Rageot Thriller) : http://bazardelalitterature.com/2017/... - La Vie rêvée d'Henrietta de R. MACKENZIE (Denoël) : http://bazardelalitterature.com/2017/... - Le Puits des Mémoires, T. 2 de G. KATZ (Scrineo) - Le Chagrin du roi mort de J.-C. MOURLEVAT (Gallimard Jeunesse) - M Train de P. SMITH (Gallimard)
Pour me suivre dans mes aventures, c'est un peu partout : ♣ Le blog : http://bazardelalitterature.com ♣ La page Facebook : http://tinyurl.com/7dya3ko ♣ Twitter : https://twitter.com/DameMeli ♣ Instagram : https://instagram.com/bazardelalitter... ♣ Mon mail : melisende(at)hotmail.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : roman épistolaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre