AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070428229
851 pages
Éditeur : Gallimard (22/05/2003)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 44 notes)
Résumé :
En trois romans; La Sirène rouge, Les Racines du mal, Babylon Babies, Maurice G. Dantec, apôtre du neuropolar, nouveau Messie psycho-décadent, est devenu un mythe vivant. En un essai, son journal polémique : Le Théâtre des opérations, il a été conspué, agoni d'injures, mis au ban de la noble société des gens de lettres. Pas perturbé pour autant, Dantec, dont on attend avidement la sortie du q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lecassin
  28 janvier 2012
Après quelques polars reconnus en général dérangeants mais bien ficelés, Maurice Dantec passe à l'essai et théorise via une trilogie pour le moins controversée : « le théâtre des opérations », « Laboratoire de catastrophe générale » et « American black box ».
« le théâtre des opérations » et « Laboratoire de catastrophe générale » sont des journaux d'une lecture malaisée. le texte d'abord, parfois plus qu'abscons ; les idées, ensuite, parfois fumeuses en matière de géopolitique et de géostratégie : l'auteur casse du Serbe à la pelle… dénonce "la bonne conscience de gauche" , "l'hypocrisie jésuitique antiraciste" (rien de moins) et « la démocratie totalitaire de l'ONU ».
Une vision noire et baroque de notre société, une métaphysique hallucinée ou triomphent les extrémismes de tout poil, le politiquement correct et les marchands du temple, voilà la chose. Malgré tout, si on parvient à nettoyer le propos de ses boursouflures digressives, la matière sèche mérite d'y regarder d'un peu plus près…
Pour ma part, je me suis payé les deux premiers tomes à une époque où de nombreux déplacements professionnels en train, m'obligeaient à une lecture fractionnable et pourquoi pas introductive à la douce somnolance. Soporifique… ? Non, tout de même ;.. (quoique ?) Quant au troisième tome… On verra.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
fredlem2
  16 avril 2010
le cas dantec se gate
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PrigentPrigent   26 mai 2010
Voici donc pourquoi nous devons impérativement toujours écrire comme si chaque livre allait être le dernier.
D'abord parce que cela peut se révéler douloureusement exact, grâce au monde moderne et à ses catastrophes quotidiennes ; aucun écrivain n'est à l'abri d'un autobus, d'un microbe, d'une bombe, ou d'un simple abruti.
Ensuite parce que nous, les derniers hommes, nous sommes de ceux qui connaîtront cette tragique époque des derniers livres, et que si nos livres sont en effet les derniers à être produits, encore faut-il qu'ils soient produits comme tels.
Enfin parce que toute littérature est dernière...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
lecassinlecassin   22 janvier 2012
Ce n'est pas parce qu'une proposition repose sur trois termes qu'elle échappe aux lois de la dialectique, même si celles-ci s'avèrent bien souvent infondées.
Commenter  J’apprécie          50
FortunaFortuna   05 janvier 2014
Condamner un innocent se double par définition du fait qu'un coupable est laissé en liberté.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Maurice G. Dantec (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice G. Dantec
Débat Malek Chebel et Maurice G. Dantec "L'Islam et la raison" chez Ardisson.
autres livres classés : journalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
487 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre