AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bernard Delvaille (Éditeur scientifique)
ISBN : 2221059824
Éditeur : Robert Laffont (10/10/1991)

Note moyenne : 4.64/5 (sur 18 notes)
Résumé :
De la "Séquence de sainte Eulalie" (fin du IXe siècle) à Jean Genet (mort en 1986), voici onze siècles de poésie lyrique française. Plus d'un millénaire d'amour et de révolte, de rêve et de mort. Mille et cent ans de liberté suprême du langage.
Aucune solution de continuité : des origines à nos jours, tout s'enchaïne. Les trois cents poètes présents dans ce livre, à travers tous les courants et toutes les formes d'expression, ont tramé, au fil des siècles, la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Derfuchs
  14 juin 2019
J'avance dans cet immense livre, tant par le contenu que par le nombre de pages, tranquillement, comme l'envie me pousse, au fil des pages, dans l'ordre chronologique et je n'en suis qu'au milieu du XVIIéme depuis Noël.
Un moment de rêverie et hop, un zeste de poésie. Un rayon de soleil, quelques pages sur le balcon. Un coup de blues, une mauvaise nouvelle, j'opte pour le réconfort d'une ballade, d'un sonnet, quelques lignes parfois et ça repart.
Merci au gentil papa Noël qui a pensé d'aussi belle façon à mon petit soulier.
Il faut lire de la poésie sans modération.
Point n'est obligatoire de déclamer!
Lien : https://www.babelio.com/livr..
Commenter  J’apprécie          294
Kirsikka
  06 juin 2015
Une merveille à chaque page, des découvertes à grapiller, se promener dans les imaginaires, dans le temps, y revenir.
Commenter  J’apprécie          120
charlottelit
  16 décembre 2018
se picore avec joie ; un puits de textes qui
à notre bonheur pourvoit !!
Commenter  J’apprécie          111
MariaIvaldiLozano
  01 avril 2015
Un imposant ouvrage, qui laisse découvrir des poètes méconnus et célèbres de notre Histoire. On voyage dans le temps, et les impressions de ces 300 poètes réunis dans ce livre.
Très intéressant pour les amoureux de la poésie d'aller se rafraîchir à la source de ses origines.
Commenter  J’apprécie          71
campougnac
  11 mars 2017
visites régulières dans ce livre-louvre.
Commenter  J’apprécie          31
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
DerfuchsDerfuchs   12 septembre 2019
Ce sont les gares, les lointaines gares,
Où l’on arrive toujours trop tard.

— Belle-maman, embrassez-moi,
Embrassez-moi encore une fois,
Et empilons-nous comme des anchois
Dans le vieil omnibus bourgeois !

Ouf, brouf,
Waterproofs,
Cannes et parapluies,
Je ne sais plus du tout où j’en suis...

Voici venir les hommes d’équipe,
Qui regardent béatement, en fumant leurs pipes.

Le train, le train que j’entends,
Nous n’arriverons jamais à temps,
(Certainement !) —

Monsieur, on ne peut plus enregistrer vos bagages,
C’est vraiment dommage ! —

La cloche du départ, oui, j’entends la cloche ;
Le mécanicien et le chauffeur ont un cœur de roche,
Alors, inutile d’agiter notre mouchoir de poche...

Ainsi les trains s’en vont, rapides et discrets,
Et l’on est très embêté, après. —

"Cantilène des trains qu'on manque"
Franc-Nohain, XXème siécle
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
KirsikkaKirsikka   06 juin 2015
Le cri du Prince des Sots

Sots lunatiques, sots étourdis, sots sages,
Sots de villes, de châteaux, de villages,
Sots rassotés, sots niais, sots subtils,
Sots amoureux, sots privés, sots sauvages,
Sots vieux, nouveaux et sots de tous âges,
Sots barbares, étrangers et gentils
Sots raisonnables, sots pervers, sots rétifs ;
Votre Prince, sans nulles intervalles,
Le Mardi gras jouera ses jeux aux Halles.

Sottes dames et sottes demoiselles,
Sottes vieilles, sottes jeunes, nouvelles,
Toutes sottes aimant le masculin,
Sottes hardies, couardes, laides, belles,
Sottes frisques, sottes douces, rebelles,
Sottes qui veulent avoir leur picotin,
Sottes trottantes sur pavé, sur chemin,
Sottes rouges, maigres, grasses et pâles,
Le Mardi gras jouera le Prince aux Halles.

Sots ivrognes aimant les bons lapins,
Sots qui crachent au matin jacopins,
Sots qui aiment jeux, tavernes, ébats,
Touts sots jaloux, sots gardant les patins,
Sots qui chassent nuit et jour aux congnins,
Sots qui aiment à fréquenter le bas.
Sots qui faites aux dames les choux gras,
Advenez-y, sots lavés et sots sales,
Le Mardi gras jouera le Prince aux Halles.

Mère sotte semond toutes ses sottes,
Ne faillez pas à y venir, bigottes,
Car en secret faites de bonnes chères.
Sottes gaies, délicates, mignottes,
Sottes douces qui rebrassez vos cottes,
Sottes qui êtes aux hommes familières,
Sottes nourrices et sottes chambrières,
Montrer vous faut douces et cordiales,
Le Mardi gras jouera votre Prince aux Halles.

Fait et donné, buvant vin à pleins pots,
En recordant la naturelle gamme,
Par le Prince des sots et ses suppôts ;
Ainsi signé d’un pet de prude femme.

Pierre Gringoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
DerfuchsDerfuchs   21 juillet 2019
Quand mon cœur sera mort d’aimer : sur le penchant
du coteau où les renards font leurs terriers,
à l’endroit où l’on trouve des tulipes sauvages,
que deux jeunes gens aillent par quelque jour d’Été.
Qu’ils se reposent au pied du chêne, là où les vents,
toute l’année, font se pencher les herbes fines.
Quand mon cœur sera mort d’aimer : ô jeune fille
qui suivras ce jeune homme, essoufflée et charmante,
pense à mon âme qui, en proie aux noires luttes,

cherchait sur ce coteau raclé par les grands vents
une âme d’eau d’azur qui ne la blessât plus.
Dis-toi, ô jeune fille, dis-toi : Il était fou,
pareil aux amoureux bergers de Cervantès
paissant leurs chevreaux blancs sur la paix des pelouses…
Ils délaissaient les vieilles bourgades enfumées
où Quittéria, peut-être, avait meurtri leurs cœurs.
Dis-toi : Il fut pareil à ces malheureux pâtres
qui essayaient, en vain, couchés aux belles fleurs,
de chanter leurs chagrins en soufflant dans des outres.

Elégie dixième, Francis Jammes
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
chrislavchrislav   06 juin 2015
Du même auteur "Les livres et les fleurs"
Deux goûts puissants, et je dirais des passions si j'en avais souffert, int dominé et consolé ma vie : celui des livres, celui des fleurs.On trouve en eux, on trouve en elles un même remède contre les maux de l'âme.Les fleurs sont des pages changeantes et embaumees du poème des saisons, un livre écrit dans toutes les langues, qui prêtent à nos rêves des ailes de parfum pour parcourir la terre et s'élever au-dessus d'elle.Les livres sont des jardins où l'esprit de tous les siècles a semé des des fleurs de tous les temps et de tous les climats ; des fleurs immobiles qui nous transportent où nous ne sommes pas, où nous voudrions être ; des fleurs qui sont presque magiciennes, qui évoquent pour l'âme des pays qu'elles enchantent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
DerfuchsDerfuchs   27 juin 2019
Amphigouris

Alaric
A Dantzic
Vit Pégase
Qui jouoit avec Brébeuf
Au volant dans un oeuf
Au pied du mont Caucase.
Sur du fait,
Dom Japhet
Court chez Pline,
Et puis s'en va de Goa
Boire à Guipuscoa
Chopine;
Mais la reine Cléopâtre
Faisoit cuire dans son âtre
Un marron
Que Baron
Jette aux poules
Dans le temps que Jézabel
Mangeoit en Israël
Des moules.
Alors Job
Chez Jacob
Prit un masque,
Et s'en fut à Loyola
Chanter Alleluia
Sur un tambour de basque.
Phaëton
Au toton,
Fut la dupe,
En jouant contre Psyché
Qui perdit au marché
Sa jupe.

Jean-Joseph Vadé
XVIIIème siècle
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Video de Bernard Delvaille (1) Voir plusAjouter une vidéo

[Bernard Delvaille : Oeuvre poétique]
Dans une salle de la Cité Internationale Universitaire de Paris, Olivier BARROT reçoit Jacques DELVAILLE pour son ouvrage de poésie "Oeuvre poétique" aux éditions de la table ronde.
Dans la catégorie : Recueils, anthologiesVoir plus
>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Poésie française>Recueils, anthologies (61)
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
754 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre