AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782020628778
288 pages
Éditeur : Seuil (02/01/2004)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 51 notes)
Résumé :

Ni roman au sens habituel, ni chronique, ni journal de voyage (et tout cela un peu à la fois), ce livre atypique tourne (d’assez loin, de façon assez excentrique) autour de la vie et de la mort d’un aventurier américain du XIXe siècle, William Walker, forban byronien qui brûla sa courte vie à essayer de se tailler un empire centre-américain, fut un éphémère président du Nicaragua, et finit fus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
michdesol
  23 juillet 2020
Voilà un roman sans fiction. Patrick Deville est un voyageur dans l'espace et dans le temps : l'un et l'autre dans ses livres sont intimement liés. le fil rouge du livre est la vie de William Walker, un aventurier dont l'ambition fut au XIXe siècle de conquérir – pour lui-même – plusieurs pays d'Amérique centrale. Ce fil rouge est prétexte ici à des digressions, des dérivations de tous ordres, des flâneries, des réflexions méditatives, des rencontres de toutes sortes. On visitera avec l'auteur le Nicaragua, le Honduras, le Salvador, d'autres pays encore, le tout à des périodes différentes. C'est touffu, très érudit, et souvent profondément sensible. Un plaisir de lecture et d'intelligence.
Commenter  J’apprécie          130
vincentk
  13 août 2014
Pura Vida est le roman d'un écrivain qui déambule dans l'Histoire de l'Amérique latine et des révolutions ; des présidences courtes, des dictatures longues, des verres d'alcool et des femmes "aux longs cheveux noirs".
Pas de numéro aux chapitres, que des titres. Pas de sens de lecture. Attrapez un chapitre au hasard, tirez en un autre au sort et vous ne serez pas paumé.
Pura Vida se lit comme on suit un écrivain-journaliste, un écrivain-historien, un écrivain retranscrivant les légendes sombres ou colorées des grands personnages latinos américains.
Où se déroule l'action ? Managua, La Havane, Grenade... Je ne sais plus. À quelle époque ? Une seule. Une seule époque étalée sur deux siècles.
Commenter  J’apprécie          60
Clytemnestre
  28 avril 2020
Direction l'Amérique centrale sur les traces de William Walker, obscur aventurier et président éphémère du Nicaragua. C'est l'occasion pour Deville de nous entraîner dans les méandres de l'Histoire bousculée de cette Amérique. Les pays occidentaux ne sont jamais bien loin de ses côtes, arguant d'une antériorité historique (anglais, français) ou encore d'une vision politique du territoire (Russie, Etats-Unis) pour se l'approprier à tour de rôle. Tout semble se jouer à coup de trahisons, dans la violence et le sang. Deville écrit ce livre en 1997 dans une Amérique centrale encore instable et fragilisée par une corruption galopante.
Commenter  J’apprécie          30
feanora
  22 juillet 2018
Déception!
Ce livre ne m'a guère passionnée et pourtant j'aime les livres de cet écrivain.
Trop de lieux, trop de personnages.
Le passé se mêle au présent et je dois dire que je connais mal l'histoire de ces pays d'Amérique, histoire qui doit être passionnante au vu du nombre de coups d'état et de révolutions. La vie de Walker, aventurier américain du Dix-neuvième siècle est noyée dans ces informations périphériques.
Trop touffu pour me séduire.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
michdesolmichdesol   23 juillet 2020
L'italianisant distingué découvre la guerre et les pillages, les esclaves marqués au fer rouge et les caciques indiens qu'on fait dévorer par les chiens. Mais, à la différence de Bartolomé de Las casas, c'est au nom des valeurs de la chevalerie qu'Oviedo dénonce ces pratiques barbares. En 1516, il est de retour en Europe et demande audience au très jeune Charles Quint, se rend à Bruxelles, où il plaide pour une conquête respectueuse du code de l'honneur. C'est une erreur politique. Les rois d'Europe préfèrent confier leurs Indes respectives à des brutes sans foi ni loi mais capables d'arracher l'or au plus vite, plutôt qu'à des esprits éclairés qui bientôt s'émanciperaient de la tutelle du Vieux Monde. Pour le reste, et vos états d'âme, voyez la sainte mère l’Église. Elle saura absoudre vous péchés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
michdesolmichdesol   23 juillet 2020
En 1513, un an avant le premier voyage d'Oviedo, Vasco Núñez de Balboa avait découvert la mer du Sud, après avoir traversé l'isthme panaméen, et avait été le premier Européen à imposer l'empreinte de ses bottes sur une plage du Pacifique encore innommé. Cet exploit lui rapportera moins de gloire que le premier pas de Neil Armstrong sur la Lune.
Commenter  J’apprécie          60
michdesolmichdesol   23 juillet 2020
Pendant tous ces mois passés en compagnie de William Walker, à parcourir l'Amérique centrale sur les traces de son armée fantôme, j'avais peu à peu découvert que certaines de ces vies, emplies d'actes de bravoure admirables, de traîtrises immenses et de félonies assassines, ne le cédaient en rien à celles des hommes illustres qu'avait rassemblées Plutarque. Et il m'était apparu que cette région du monde, pendant les deux derniers siècles, n'avait pas été plus avare de héros, de traîtres et de lâches que ne l'avaient été les provinces grecques et latines de l'Antiquité : là aussi, des hommes avaient rêvé d'être plus grands qu'eux-mêmes et avaient échoué. Et l'idée m'est venue de rassembler certaines de ces vies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
vincentkvincentk   30 juillet 2014
"A vingt ans, le jeune homme cultivé mais de trop modeste naissance part tenter sa chance en Italie. Il apprend le toscan et lit Dante dans le texte. Ça n'est pas ainsi qu'on fait fortune."
Commenter  J’apprécie          41
MMK135MMK135   20 avril 2018
Celui-là se serait-il battu auprès de William Walker ou bien de l'autre côté ? Le choix est souvent hasardeux, pour qui a le goût des armes à feu. On a parfois tendance à opter d'abord pour le M-16 ou la kalachnikov, et puis on prend l'idéologie fournie avec, comme les munitions. Je le regarde s'éloigner, la cigarette au bec et souriant. C'est lui l'éternel bourreau de l'histoire, ce pauvre bougre qui obtient de son sergent-chef le droit d'abattre Che Guevara parce que aujourd'hui c'est son anniversaire. p274
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Patrick Deville (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Deville
Bienvenue dans le troisième épisode de #Confitdeculture, le meilleur de la création culturelle malgré le confinement. Au menu cette semaine, des films garantis sans plateforme de streaming, de la lecture fraîche, gratuite et intégrale, des podcasts sur les soignants, de bons conseils pour bien travailler de chez soi et de quoi faire du bruit en soutien aux personnels soignants.
NOS LIENS :
Kusturica, Vadim, Kurosawa : la Cinémathèque de Nice offre 10 chefs-d'oeuvre chaque semaine https://www.telerama.fr/cinema/kusturica,-vadim,-kurosawa-la-cinematheque-de-nice-offre-10-chefs-doeuvre-chaque-semaine,n6623184.php
Henri, la plateforme vidéo éphémère de la Cinémathèque française : https://www.vodkaster.com/actu-cine/le-festival-du-confinement-la-foire-aux-films-et-series-gratuits/1276329
La Cinémathèque de Bretagne : https://www.cinematheque-bretagne.bzh/ La Cinémathèque de Milan : https://cinetecamilano.it/biblioteca/catalogo/1
Livres gratuits en ligne : c'est le moment de lire Annie Ernaux, Mona Chollet, Patrick Deville… https://www.telerama.fr/livre/annie-ernaux,-mona-chollet,-patrick-deville...-les-editeurs-offrent-des-livres-en-acces-libre,n6623045.php
Sur YouTube, les conseils de Cyrus North pour bien travailler depuis chez soi https://www.telerama.fr/television/sur-youtube,-les-conseils-de-cyrus-north-pour-bien-travailler-depuis-chez-soi,n6620324.php
Sept podcasts poignants pour prendre le pouls des soignants https://www.telerama.fr/radio/sept-podcasts-poignants-pour-prendre-le-pouls-des-soignants,n6621120.php
"Merci à toi, ô soignant !" https://www.youtube.com/watch?v=hEVSwHkfDkE&feature=emb_title
+ Lire la suite
autres livres classés : nicaraguaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
453 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre