AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pierre Leyris (Éditeur scientifique)
ISBN : 2070101673
Éditeur : Gallimard (20/10/1954)

Note moyenne : 4.84/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Traduction de l'anglais par Madeleine Rossel, André Parreaux, Lucien Guitard et Pierre Leyris. Édition de Pierre Leyris.

Traduction de Souvenirs intimes de David Copperfield sous la direction de Léon Lemonnier, revue et complétée par Francis Ledoux et Pierre Leyris.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Titine75
  18 janvier 2013
Le jeune Pip est orphelin, il vit avec sa soeur et le mari de celle-ci, Joe Gargery. Ce dernier est forgeron et Pip deviendra un jour son apprenti. Ces deux-là sont très proches, très complices face à la brutalité de la soeur de Pip. La petite famille évolue dans un village plongé dans l'humidité et la brume des marais. Un endroit idéal pour les forçats qui s'évadent parfois des pontons où ils sont enfermés. Ce qui vaut une rencontre effrayante et désagréable à Pip, contraint à nourrir un prisonnier en fuite. Passé cet évènement terrifiant, le cours de la vie de notre héros reprend avec le plaisir de bientôt travailler aux côtés de Joe dans la forge.
Une rencontre modifie pourtant les espérances de Pip. Son oncle Pumblechook est locataire de Miss Havisham, une riche femme recluse et mystérieuse. Lors d'un paiement de loyer, celle-ci fait part à Pumblechook de son envie d'avoir la compagnie d'un jeune garçon. Celui-ci pense immédiatement à Pip et espère bien pouvoir tirer des subsides suite aux visites. Pip se rend donc chez Miss Havisham où il découvre un univers totalement figé dans le temps. Il y fait surtout la connaissance d'Estella, la fille adoptive de Miss Havisham. Son amour pour elle change complètement sa destinée.
Charles Dickens écrivit à partir de décembre 1860 « de grandes espérances » pour sa revue « All the year around ». le roman fut publié en feuilleton jusqu'en 1861 et rencontra un vif succès. Dix ans après « David Copperfield », Dickens choisit de nouveau la narration à la première personne du singulier. Il est vrai que « de grandes espérances » est très imprégné de l'enfance de l'auteur. La région où se situe l'action est celle du Kent, de Gadshill où Dickens a grandi et où il acheta une maison devenu adulte. Lui-même croisait des forçats et leur misère le frappa durablement. La prison de Newgate a un rôle important dans l'intrigue et Dickens enfant avait contemplé cette prison avec des « sentiments mêlés de crainte et de respect » et il soulignait, dans « Les esquisses de Boz », le côté effrayant de la construction qui semblait construite pour enfermer les gens sans aucune chance de les voir ressortir un jour. Ces références expliquent peut-être l'ambiance mélancolique du livre. « de grandes espérances » est un roman initiatique douloureux. Pip va connaître la fortune, la réussite mais aussi la chute. Ce jeune prolétaire devient un monsieur en sacrifiant son coeur et sa générosité. La vie se chargera de lui faire la leçon. La fin devait être dans la même tonalité mais un ami de Dickens lui conseilla d'achever son roman sur une note plus joyeuse. Il n'en reste pas moins que c'est un sentiment de tristesse qui domine.
La grande force des « Grandes espérances » réside dans sa galerie de personnages tous plus fantasques les uns que les autres. M. Wemmick, travaillant pour le tuteur de Pip, s'est construit un petit château-fort avec pont-levis en plein Londres. Il tire des coups de canon pour amuser son père. Mrs Pocket, totalement perdue dans son monde et insensible à ceux qui l'entourent, demande des nouvelles de sa mère à Pip… Et puis il y a l'incroyable Miss Havisham. Quel formidable témoignage de l'inventivité de Dickens ! Cette femme, délaissée le jour de son mariage, a décidé que le temps devait s'arrêter. Tout est resté intact depuis ce jour fatidique : « Je vis que tout ce qui aurait dû être blanc dans le champ de mon regard l'avait été jadis, mais était aujourd'hui sans lustre, jauni et fané. Je vis que la mariée dans sa robe nuptiale, était flétrie comme la robe et comme les fleurs et qu'elle n'avait plus d'éclat, sinon l'éclat de ses yeux au fond de leurs orbites. Je vis que la robe avait été posée jadis sur le corps arrondi d'une jeune femme, et qu'elle béait à présent sur un corps qui n'était plus qu'os et peau. » le gâteau de mariage trône toujours sur la table, les horloges sont arrêtées sur l'heure où Miss Havisham apprit que son fiancé ne viendrait pas. Je suis fascinée par ce personnage, l'idée de Dickens est brillante et est l'illustration parfaite de l'idée centrale du roman : les espérances déçues.
Je vous l'ai déjà dit, Charles Dickens est un génie et ce ne sont pas « de grandes espérances » qui me feront changer d'avis ! L'auteur y fait preuve d'une grande sobriété qui convient parfaitement à la tonalité mélancolique du récit. La truculence est moins présente mais l'émotion est bel et bien là. Pip est un beau personnage, profond et infiniment humain.
Lien : http://plaisirsacultiver.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   11 décembre 2014
Ma sœur avait adopté un moyen tranchant de nous préparer nos tartines de beurre, qui ne variait jamais. Elle appuyait d'abord vigoureusement et longuement de sa main gauche le pain contre sa bavette, où il ne manquait pas de ramasser tantôt une épingle, tantôt une aiguille, qui se retrouvait bientôt dans la bouche de l'un de nous. Elle prenait ensuite un peu (très peu) de beurre à la pointe d'un couteau, et l'étalait sur le pain de la même manière qu'un apothicaire prépare un emplâtre, se servant des deux côtés du couteau avec dextérité, et prenant soin de ramasser le beurre qui dépassait du bord de la croûte. Puis elle donnait prestement un dernier coup de couteau sur le bord de l'emplâtre, et elle tranchait une épaisse tartine de pain que, finalement, elle séparait en deux moitiés, l'une pour Joe, l'autre pour moi.

DE GRANDES ESPÉRANCES.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Charles Dickens (53) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charles Dickens
Bande annonce du film The Mystery of Edwin Drood (BBC 2012), adaptation du roman de Charles Dickens
autres livres classés : roman initiatiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Oliver Twist

Que signifie le Nom d'Oliver : Twist ?

Le danseur
Le fluet
Le tordu
L'Orphelin

20 questions
325 lecteurs ont répondu
Thème : Oliver Twist de Charles DickensCréer un quiz sur ce livre