AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2913904718
Éditeur : Chambre Echos (09/05/2019)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Professeure de français dans un collège de banlieue nord, la narratrice clôt un cycle d'enseignement de 10 années avant d'être mutée à Paris à la rentrée prochaine.
On entre dans cette salle de classe de REP comme par une porte dérobée, on assiste à l'empoignade quotidienne enseignant-élèves, jeu de rôle dans lequel les uns et les autres se découvrent et se constituent. Qu'est-ce qui se joue là d'essentiel ? Comment cette génération de banlieue REP vat- elle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
AdvienneQueLira
  21 juillet 2019
Je ne suis ni prof, ni mère, ni rien qui soit en rapport avec le milieu scolaire véritablement, pourtant le titre de cette non-fiction m'a convaincue lors de la dernière Masse critique Babelio.
Je ne peux pas dire y avoir appris beaucoup, mais c'était plaisant à lire. de par l'écriture de l'autrice (qui est prof de français, mais sans aucune prétention), mais aussi pour les anecdotes. On a bien souvent un sourire sur les lèvres, tout en sachant qu'on aurait jamais voulu être à la place de cette professeure !
Le lire m'a tout de même apporté quelque chose, outre un certain divertissement : j'ignorais totalement le manque d'estime que subit la profession. Je trouve ça ahurissant, car je fais partie de ceux (j'ose espérer, encore majoritaire) qui ont foi en l'école. Or, pas d'écoles sans profs dévoués, cela va de soi. le récit que nous offre Géraldine Doutriaux n'est pas là pour vous dire : le monde est merveilleux, tous ces enfants dont l'avenir n'est pas des plus lumineux vont s'en sortir grâce à l'école et à leur prof de français si passionnée ... Non, on est pas dans un film, mais dans la vie réelle. Il n'empêche, la réalité a ses charmes, et tant qu'il y aura des personnes pour croire en les bienfaits du savoir, j'aime à croire qu'il y aura alors toujours de l'espoir.
(Une petite coquille 96, avec une répétition de paragraphe. Trois fois rien donc !)
Lien : https://adviennequelira.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
AdvienneQueLiraAdvienneQueLira   21 juillet 2019
Prendre cette responsabilité – la personne qui a inventé cette formule est à clouer au pilori. Cette formule passe-partout vous empêche de faire quoi que ce soit qui représente un micro-risque.
Commenter  J’apprécie          10
AdvienneQueLiraAdvienneQueLira   21 juillet 2019
Pitié ! Je recommande à tous les mâles en âge de procréer de venir faire un tour dans mes salles de classe. Ils verraient les dégâts engendrés par leur absence, défaillance, violence, fuite, silence… et ça en ferait peut-être réfléchir plus d’un avant d’aller se précipiter dans le toboggan de la parentalité.
Commenter  J’apprécie          00
AdvienneQueLiraAdvienneQueLira   21 juillet 2019
Moi, si peureuse et craintive, c’était fini, ils m’avaient vaccinée : je n’avais plus peur d’eux. Du coup j’ai pu commencer à les aimer.
Commenter  J’apprécie          00
AdvienneQueLiraAdvienneQueLira   21 juillet 2019
Pour qu’Ilies accepte les règles du système, il faudrait qu’il y ait une place, or s’il en a une, c’est la dernière.
Commenter  J’apprécie          00
isabelledesageisabelledesage   10 juillet 2019
Le ridicule est une arme extraordinaire pour un prof de collège parce que s'il est manié avec modération (si on en surdose le venin, c'est contre-productif, cela peut réveiller le tigre qui est en l'élève alors que le but est d'en faire un petit chat tout gentil) et sans méchanceté, elle permet d'éviter les cris, la menace, l'affrontement, les paroles irréparables, l'exclusion de l'élève et la défait du prof (le combat qui tourne en eau de boudin d'où le prof sort épuisé et perdant). […] Je l'appelle aussi le jeu du miroir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
788 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre