AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2803671700
Éditeur : Le Lombard (02/11/2018)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Texas Jack est un as du revolver. Mais contrairement à sa légende, il n'a jamais exercé ses talents ailleurs que dans un cirque. Il reçoit un jour un défi : partir à l'Ouest, affronter le sanguinaire Gunsmoke et sa horde de tueurs. La mission est suicidaire, mais impossible de refuser sans perdre sa réputation.

Heureusement pour Texas Jack, Gunsmoke est aussi la cible du marshal Sykes...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Oliv
  08 décembre 2018
Un simple coup d'oeil au contenu de ma bibliothèque permet de se rendre compte que je lis pas mal de BD et, depuis quelque temps, beaucoup de westerns... Pourtant, la BD western est un genre qui m'est presque totalement inconnu ; il faut dire que ce sont souvent des séries, parfois interminables, alors que je suis plutôt porté sur les one-shot... Et d'un autre côté, les traditionnelles 48 pages me paraissent souvent insuffisantes pour développer une bonne histoire et de bons personnages. Face à ce dilemme, j'ai trouvé mon compte avec "Texas Jack", une excellente BD western de 120 pages signée Armand et Dubois. Quelle surprise en découvrant que ce monsieur Dubois n'est autre que Pierre, dont on connaît l'érudition en matière de folklore, de mythes et de légendes, et qu'on imaginerait donc plutôt dans un registre fantasy... Mais le fameux elficologue a plusieurs cordes à son arc !
Contrairement à ce que pourrait laisser croire le titre, l'album ne se focalise pas seulement sur Texas Jack. Certes, celui-ci est au coeur de l'intrigue, laquelle est très bien résumée en quatrième de couverture : un as de la gâchette opérant dans un cirque inspiré du Wild West Show de Buffalo Bill va devoir parcourir les étendues désertiques du Wyoming pour se mesurer à un bandit bien réel... Mais si Texas Jack est le héros de l'histoire (quasiment l'anti-héros, en fait), ses compagnons de route, qu'il s'agisse de ses collègues du spectacle ou des hommes du marshal Sykes rencontrés en chemin, n'ont rien de simples faire-valoir. Chacun d'entre eux a sa propre personnalité et bénéficie de scènes le mettant en valeur. C'est un avantage indéniable d'un format long, on prend le temps de s'attarder sur des épisodes peut-être pas essentiels mais qui contribuent à donner de l'épaisseur à l'ensemble. L'intrigue est conçue comme une progression assez lente (il ne faut pas s'attendre à une suite ininterrompue de scènes d'action, même s'il y en a) vers la confrontation avec l'abominable Gunsmoke... laquelle n'aura rien d'un pétard mouillé, comme en témoigne la spectaculaire double page constituant le point d'orgue de l'album et qui m'a tiré un soupir d'admiration. Chapeau l'artiste !
En feuilletant l'album la première fois que je l'ai vu en librairie, je n'ai pas accroché au style graphique de Dimitri Armand ; mais finalement, tout au long de ma lecture, je n'ai cessé de lui trouver beaucoup de qualités, notamment dans la représentation des personnages : de vraies "gueules", des visages marqués et marquants comme on en voit au cinéma. Bref, sur le fond comme sur la forme, cet album est pour moi une franche réussite. S'il fallait lui trouver un défaut, ce serait peut-être un côté verbeux qui apparaît çà et là : Pierre Dubois est un conteur-né et cela se ressent dans quelques tirades qui auraient gagné à être élaguées... Nous sommes habitués aux cow-boys taciturnes, si bien qu'il est un peu choquant de les voir s'épancher. Les auteurs nous gratifient par ailleurs de certaines scènes muettes très efficaces.
J'ignore si "Texas Jack" pourra toucher un public peu friand de western. En revanche, il est à recommander à tous les amateurs du genre. On notera que je n'ai pas lu "Sykes", la précédente BD du duo Armand-Dubois dont "Texas Jack" fait office de préquelle, et cela ne m'a pas empêché de me régaler avec celle-ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          154
tchouk-tchouk-nougat
  09 décembre 2018
Dans les grandes plaines de l'Amérique du nord, quelques riches personnages décident de s'approprier plus de terres pou cela ils font appel à une bande de mercenaire dirigé par le terrible Gunsmoke. Derrière lui il ne reste plus que cadavres et fermes abandonnées.
Le début pourrait paraitre terriblement bateau pour un western mais ce récit de 124 pages une vrai âme même si l'on conserve les codes du western. Les personnages sont vraiment bien mis en valeur.
Tout d'abord il y a le héros, Texas Jack, le plus grand tireur de l'ouest mais seulement il a passé toute sa vie dans un cirque et il n'est pas préparé à la dure et cruelle réalité du terrain. Avec lui quelques artistes le suivent fidèlement. Les personnages secondaires ne sont pas oubliés et même si certains ont moins d'importance que d'autres, tous ont leur rôle à jouer.
Nous revoyons ici le marshall Sykes qui était le héros de la bd éponyme. Ici ce n'est pas lui qui est au premier plan, mais il conserve une sacré aura.
Les dessins sont très beaux, les personnages ont des bonnes gueules de western et les paysages rendent vraiment bien. le tout avec une chouette colorisation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Catilina38
  07 décembre 2018
Texas Jack est un album prequel au Sykes du même duo sorti en 2015. Beaucoup plus gros que son prédécesseur, il jouit d'une illustration de couverture tout aussi réussie. Pas de bonus pour l'édition classique, seulement une courte bio des auteurs en fin d'ouvrage, comme dans tout album Signé. L'édition n&b comporte un cahier graphique.
L'Ouest s'est construit sur l'aventure, mais aussi sur l'alliance de bandits et de capitalistes désireux de s'accaparer pouvoir et territoires à moindres frais. Ainsi a été lâchée la bande de Gunsmoke, terrifiants assassins, horde sauvage incontrôlable ravageant les terres des pionniers. Pour arrêter son chien, le gouvernement a besoin d'un héros, Texas Jack, plus connu pour ses aventures de feuilletons que pour le combat de sang. L'acteur de cirque va pourtant se retrouver au coeur de l'action, où il rencontrera un Marshall lui aussi lancé aux trousses de Gunsmoke...
Je n'aime pas Blueberry... je suis plus Sergio Leone et Peckinpah qu'Hawks, plus western crépusculaire ou spaghetti que classique. du coup j'ai toujours eu un peu de mal avec le western en BD. Sans doute un effet générationnel et la technique des couleurs de l'époque qui ne permettaient pas de profiter des encrage comme il aurait fallu. Je me souviens du très beau one-shot de Guerineau, Après la nuit paru discrètement il y a quelques années, ou plus loin le diptyque mythique 500 fusils/Adios Palomita mais globalement les séries western ne m'ont jamais vraiment inspiré. En 2015 pourtant deux albums fort remarqués paraissent. Sykes à pâti de la concurrence avec l'Undertaker de Meyer et Dorison. Pourtant Dimitri Armand est de la même école que Meyer, avec peut être moins de proximités avec le maître Giraud mais des encrages tout aussi puissants.
Je me dois de rectifier tout de suite une erreur probable: non, Texas Jack n'est pas l'album des débuts du Marshal Sykes. Il s'agit bien d'un projet distinct et c'est ce qui fait toute sa force (et vaguement inspiré d'un personnage historique). Ce n'est ni le succès de leur précédente collaboration ni l'appât du gain qui les ont poussé vers ce qui aurait pu être une démarche commerciale. En fait cet album vient d'une envie de refaire un western, grand format, en prenant le temps de montrer les grands espaces, les chevauchées interminables, la nature et les relations humaines de cet alliage improbable d'artistes et de gunmen. L'existence de Sykes leur permet d'introduire quelques personnages connus mais ils ne sont aucunement au coeur de l'intrigue et restent même plutôt périphériques. Une sorte de coloration permettant de bâtir un univers étendu.
Cela permet en outre d'alléger une intrigue longue de 120 pages, un travail de forçat pour Dimitri Armand dont le trait s'affine depuis la première aventure du Marshal et dont les détails d'arrière-plans et la mise en couleur me font préférer sans hésitation la version classique au collector N&B. du statut de jeune auteur prometteur il intègre aujourd'hui le groupe de tête des héritiers de Vatine et Lauffray, de ces dessinateurs visuels et encrés. Je le dis avec d'autant plus de plaisir que son incursion chez Bob Morane m'avait déçu, y compris graphiquement. Sa partition est absolument parfaite, et l'on passe un moment magnifique que l'on ne voudrait pas voir terminer dans ces décores du grand Ouest, dans ces nuits d'orage où la maîtrise d'Armand donne toute sa force, dans ses visages bien sur qu'il semble pouvoir manipuler à sa guise. Son trait a une élégance folle, ses teintes sont extrêmement agréables et le dessinateur se laisse parfois (sagement) aller à quelques outrances visuelles que l'on adore mais qui doivent rester discrètes et au service de l'action.
De l'action il y en a finalement peu dans Texas Jack qui reste plus une buddy story très intelligemment scénarisée et moins sombre et violent que Sykes. Démarrant dans le bruit et la fureur d'un méchant terriblement charismatique et abominable, l'on se surprend à attendre tout l'album la ou les confrontation(s)... de la même manière que Sykes est discret, Gunsmoke est absent pour que l'attention se concentre sur ce bellâtre de Texas Jack et ses amis pas si branquignoles qu'il n'y paraît. le groupe apporte tantôt sensualité, tantôt humour et complicité en vivant sur les planches de l'album. le lecteur est tenu en haleine de promesses qui tardent à venir, surpris tout le long d'avoir ce qu'il n'attend pas. du coup la conclusion est un poil rapide et décevante mais se prolonge heureusement sur une sorte d'épilogue qui, encore une fois confirme où se situe le coeur de ce récit, celui du héros éponyme au coeur brisé.
Texas Jack c'est finalement plus du Howard Hawks que du Spaghetti. Et j'ai adoré cette itinérance en cinémascope, aux personnages aussi réussis graphiquement que dans leur écriture, où tout semble limpide et cohérent. La barre graphique était très haute et Pierre Dubois parvient à hisser son texte aussi loin. Vraiment merci pour ce moment de western et revenez quand vous voulez!
Lien : https://etagereimaginaire.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ophelien
  07 novembre 2018
Texas Jack et son équipe font partie d'un cirque et font le show. Jusqu'au jour où Gunsmoke, un homme sanguinaire et violent, sème la terreur et tue sans relâche de pauvres gens afin de nettoyer des terres pour de puissants politiques. Texas Jack est reconnu comme étant un as de la gâchette mais n'a pourtant jamais combattu pour de vrai. Tirer sur des assiettes est différent de tuer un homme... Pourtant sa réputation fait qu'il va vite être recruté pour anéantir Gunsmoke. Lui et son équipe vont aller traquer le tueur et sa bande. Sur leur chemin ils vont rencontrer le marshal Sykes et vont devoir affronter les nombreuses péripéties qui arrivent...
J'ai beaucoup aimé cette BD qui est un préquel de "Sykes"; même si ici l'histoire se comprend très bien seule. On retrouve juste le marshal Sykes qui vient en aide aux héros principaux.
C'est vivant, les personnages sont vraiment intéressants, enfin bref un bon western avec quelques notes d'humour que j'ai vraiment apprécié.

Commenter  J’apprécie          20
JLDragon
  19 novembre 2018
Je me suis totalement régalé avec cette BD.
Un album éblouissant que j'ai lu en écoutant du Ennio Morricone.
Ambiance garantie…
Les dessins sont superbes, la patte de Dimitri Armand est vive et captive l'oeil.
Il ne faut pas hésiter à observer les détails, le travail est remarquable.
Attention, c'est parfois cru et sanglant. À ne pas laisser entre de petites mains.
Le scénario de Pierre Dubois, formidable conteur, est bien en place, intriguant et recèle quelques surprises.
Des dialogues tranchants, bien cuisinées et vulgaires juste comme il faut.
Des rebondissements étonnants.
J'ai vraiment adoré. Même la fin je la trouve plutôt réussie.
Certains trouveront les personnages caricaturaux, c'est vrai qu'on a affaire à des saltimbanques, mais c'est exactement ce qu'il fallait ici, non ?
On appréciera aussi le fait que l'album dépasse la centaine de page.
Ce n'est pas le genre de BD qu'on torche en vingt minutes.
Voilà donc, j'en ai pris plein les yeux et je pense que je vais me faire l'album de Sykes bientôt.
Régalez-vous ! N'hésitez pas !
Lien : http://jldragon.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (3)
Sceneario   06 décembre 2018
Tout est là pour en avoir plein les yeux. La mise en scène, les cadrages et surtout, les somptueuses couleurs. Le nouveau chef d'oeuvre du duo Dubois & Armand, après Sykes, toujours dans la superbe collection Signé du Lombard. Une oeuvre à ne surtout pas rater !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   30 novembre 2018
Personne ne se sentira lésé par la marchandise : saloons enfumés, duels crépusculaires, regards crispés et cavalcade à l’horizon, la liste est complète. Dommage que l’aventure n’offre guère d’accroche en dehors des poncifs déjà mille fois vus.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   26 novembre 2018
Reprendre dans le même univers, après un one-shot tel que Sykes, n’était pas gagné d’avance. Mais grâce à l’ingéniosité de Pierre Dubois, qui renouvelle l’intérêt du récit, le défi est relevé. Texas Jack est un divertissement tout aussi agréable que son grand frère.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   09 décembre 2018
Toutes ces étoiles, ce grand silence, ce calme... C'est la première fois que je contemple de telles immensités... J'en ai le vertiges! ici c'est comme si tout était plus vrai. Sans artifices, sans trucages, sans fioritures... On se sent tout petit et grand à la fois.
C'est là qu'on se demande pourquoi il y en a qui sont prêts à tuer, bruler, détruire rien que pour posséder une poignée de poussière!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
OlivOliv   08 décembre 2018
Les bandits se rapprochent, tiens bon... Tiens bon les rênes, Tom... !
Malheur ! Malheur, l'or est maintenant aux mains des bandits...
Mais... Mais peut-être pas pour longtemps...
Car j'entends venir au galop...
Oui... C'est bien Texas Jack ! Le grand Texas Jack et son inséparable second Wild Ryan Greed...
Et l'éblouissante Amy O'Hara : la "Panthère au Fouet" !
Ainsi que le fidèle Kwakengoo, le Peau-Rouge Noir !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Pierre Dubois (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Dubois
Retrouvez votre coffret de Noël BD adulte dans notre librairie en ligne ! :
RIP Tome 1 : Derrick : Je ne survivrai pas à la mort de Julien Monier et Gaët's aux éditions Petit à Petit Texas Jack de Dubois et Armand aux éditions Le Lombard Cinq branches de coton noir de Sente Yves et Cuzor Steve aux éditions Dupuis
autres livres classés : westernVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
149 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre