AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782757818138
416 pages
Éditeur : Points (22/04/2010)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 175 notes)
Résumé :
De cape et d'épée ? Non. Messire Robin est le plus grand archer du comté de Nottingham. Un proscrit toutefois. Un coureur de bois que sa fougue entraîne parfois vers un destin contraire. Délivrer Christabel retenue prisonnière par son père, lord Fitz-Alwin... L'aider à fuir avec le chevalier Allan Clare... Robin des Bois peut-il servir plus noble cause ? Entre les soldats du château et l'intrépide hors-la-loi, le combat est sans merci... De guet-apens en traquenards... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  09 août 2017
Je suis très déçu par ce Robin des Bois à la sauce Dumas car les promesses entrevues dans les premières pages n'ont pour moi jamais été tenues, pire j'ai senti qu'on était dans une pièce de théâtre romancée avec toutes les lacunes qui vont avec cet exercice de style...
Alexandre Dumas place la geste du Prince des Voleurs à l'époque de la brouille entre Henri II et Thomas Becket, et le principal antagoniste du récit est Fitz-Alwine le vieux baron de Nottingham (un ancien croisé normand qui souffre de la goutte ^^)... Mais l'opposition entre Saxons et Normands centrale chez Sir Walter Scott passe ici au second plan, et de la même manière la lutte des classes qui s'exprimait à travers l'application d'un droit forestier draconien n'est qu'un élément de background non exploité parmi tant d'autres... Non, tout est centré sur une histoire de spoliation d'héritage sans doute passionnante pour un public de bourgeois rentiers du XIXe siècle, qui s'avère quand même assez OSEF pour un public populaire de l'âge de la démocratie (d'autant plus que le fil directeur de l'histoire finit irrésolu comme toutes les intrigues et sous-intrigues du récit).
Nous sommes dans un roman-feuilleton très classique, donc le côté un peu désuet peut agréablement rappeler les films de cape et d'épée de l'Âge d'Or hollywoodien. Ce qui tire l'ensemble vers le haut ce sont les dialogues très réussis qui distillent bien la verve de l'auteur, même si par moment j'avais plus l'impression d'être dans une pièce Molière qu'autre chose... Mais quantité de choses ont pour moi tiré l'ensemble vers le bas :

C'est la 3e adaptation de suite du mythe qui me fait bailler d'ennui : c'est décidé, la prochaine fois je lirai les adaptations de Simon R. Green au moins je serais sûr que la supracoolitude et la lutte des classes seront au rendez-vous !
Lien : http://www.portesdumultivers..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          585
Gwen21
  02 février 2019
S'il est une figure légendaire qui a fait couler beaucoup d'encre et dérouler bien des kilomètres de bobine, c'est Robin Hood.
Il n'est donc pas étonnant qu'Alexandre Dumas s'en soit emparée en son temps, lui qui s'était déjà chargé (ou plus exactement qui en avait chargé dans l'ombre sa maîtresse et collaboratrice Marie de Fernand) de la traduction de l'"Ivanohé" de Walter Scott, roman dans lequel Robin des Bois joue un rôle essentiel.
Rien d'étonnant, dis-je, dans ce contexte, que Dumas, romancier prolixe en épopées historiques, ait offert à Robin des Bois, Petit-Jean, Frère Tuck, Will l'Écarlate et Lady Marianne un roman dont "Le prince des voleurs" est le premier volet.
Roman d'aventures où ça bataille fort et dur qui s'inscrit parfaitement dans la lignée de Scott, "Robin des bois, prince des voleurs" retrace l'adolescence de notre héros et ses premières péripéties belliqueuses face à son terrible ennemi, le baron Fitz-Alwine, qui sévit sur le comté de Nottingham.
Le lecteur découvre successivement le mystère qui entoure la naissance de Robin, héritier du titre de comte de Huntingdon (ce n'est que plus tard que les littérateurs changeront ce titre en Loxley), confié dès son plus jeune âge à un honnête couple de forestiers, puis ses premières démonstrations d'adresse au tir à l'arc, puis sa rencontre avec Allan Clare et sa jolie soeur Marianne, puis sa complicité dans les tentatives d'Allan d'enlever l'élue de son coeur, la belle Christabel, propre fille du baron Fitz-Alwine, etc. jusqu'à sa mise au ban de la société. Proscrit et déclaré hors-la-loi, Robin et ses amis se réfugient dans la célèbre forêt de Sherwood où ils commencent tranquillement à dépouiller les riches pour nourrir les pauvres.
Mais ceci est une autre histoire à découvrir dans le second tome...

Challenge XIXème siècle 2019
Challenge MULTI-DÉFIS 2019
Challenge SOLIDAIRE 2019
Challenge Séries 2019
Challenge PAVES 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          403
Myriam3
  24 octobre 2020
Hasard total, au moment même où je commence à écrire, passe à la radio la célèbre chanson du film Robin des Bois avec Kevin Costner, Everything I do de Brian Adams. Mais en lisant ce roman, c'est moins à Kevin que je pensais qu'à l'ingénieux et gentil renard de Disney, à Marianne et à Petit-Jean.
Je pensais trouver ici un récit historique à la Dumas, mais rien du tout, à part une évocation lointaine ou deux à Henri II, roi d'Angleterre, époux d'Aliénor d'Aquitaine et père de Richard Coeur de Lion et de Jean Sans Terre (ceux du dessin animé).
J'ai été déçue par le livre, comme beaucoup d'autres je pense, car ce n'est qu'une suite de va-et-vient entre différents personnages auxquels on a du mal à s'attacher. Après les cent premières pages où on découvre les origines de Robin des Bois et où on rencontre Marianne, j'ai commencé à m'ennuyer, jusqu'à ne plus que lire certaines pages en diagonale. Où est la patte d'Alexandre Dumas?
Et bien c'est tout là le secret: signé Alexandre Dumas, ce roman est en fait une simple traduction de l'original écrit par Pierce Egan, effectué en fait par sa collaboratrice et maîtresse Marie de Ferrand (ces informations proviennent du site http://www.dumaspere.com/). Connaissant un peu le personnage, je me doutais qu'il n'en était certainement pas le vrai auteur. Bref, à moins d'être un vrai passionné de Robin des Bois, je ne vous conseille pas particulièrement ce roman, d'ailleurs méconnu dans les oeuvres de Dumas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Marcellina
  01 mars 2020
Hilarant !
Bon, le début est un peu 'fleur bleue', il faut bien présenter l'époque, les lieux et les personnages et cela, ça prend un peu de temps et il faut se rappeler aussi qu'il s'agit de la jeunesse de Robin qui demande un certain développement car on en parle très peu par ailleurs ;-)
Robin, Marianne, Frère Tuck, Petit-Jean, Will l'écarlate, le Shérif de Nottinghall et bien sûr, la forêt de Sherwood, magnifiquement présentés par Dumas, ils sont d'une présence… Et bien sûr, pour l'ambiance et surtout pour animer la toile de fond, il faut aussi se souvenir qu'à l'époque le peuple constitué de braves Saxons est gouverné par de sanguinaires Normands et donc, entre les romances chevaleresques on se perd dans quelques batailles homériques :-p
C'est bien la plume d'un conteur que l'on trouve ici, un conteur pour donner voix à des personnages de théâtre dont certains sont conteurs eux-même ou troubadours ou poètes et ça donne, ma foi, un bien belle histoire où l'on se retrouve entouré des héros qui ont bercé un peu notre enfance et surtout l'enfance de nos enfants :-p
J'ai vraiment passé un tout bon moment à lire ce roman que je ne connaissais pas et du coup à me replonger dans la verve colorée de Mr Dumas que j'aime beaucoup :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
MissMarty
  13 mai 2012
Robin Hood, le proscrit et le plus habile archer. Il fut recueilli par Gilbert Head et son épouse Marguerite, confié par un certain Roland Ritson qui deviendra proscrit et c'est mourant que ce dernier avouera que Robin est l'héritier de feu le comte de Huntingdon.
Mais qui croira Gilbert lorsqu'il affirmera que Robin est l'héritier ? Pendant ce temps, le jeune Robin fera tout pour libérer lady Christabel, la fiancée de son nouvel ami Allan Clare, tenir tête au père de Christabel, le terrible et tyrannique voire ridicule baron Fitz-Alvine, subir une proscription et conquérir la ravissante et douce Marianne, soeur d'Allan Clare.
Si vous aimez les grandes aventures au Moyen-Âge, en rencontrant des personnages hauts en couleur (Petit-Jean, le beau et colossal forestier de Gamwell, frère Tuck le charnel et brave moine, le joyeux et excentrique Will l'Écarlate etc.), ce livre est pour vous.
La fin est frustrante car Robin reste toujours proscrit mais il y a une suite mais il paraît qu'elle sera assez dramatique. Dommage...
Bonne humeur, aventure, combats et romances plaisantes sans mièverie sont au rendez-vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (50) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   11 août 2017
A cette époque où les grands possesseurs de fiefs agissaient en souverains sur leurs vassaux, guerroyaient avec leurs voisins et se livraient au pillage, au brigandage, au meurtre, sous prétexte d’exercer les droits de haute et basse justice, souvent des luttes terribles s'engageaient de château à château, de village à village, et, la bataille finie, vainqueurs et vaincus se retiraient, chacun de son côté, prêts à recommencer à la première occasion favorable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
AlfaricAlfaric   13 août 2017
- La vie de forestier n'est donc pas sans inconvénients et sans dangers ?
- Moi je n'y trouve que plaisir et bonheur. Je passe souvent des journées entières dans les villages voisins, et je rentre dans ma belle forêt avec une joie inexprimable, me disant à moi-même que je préférerais la mort au supplice d'être enfermé dans les murs d'une ville.
Commenter  J’apprécie          194
Gwen21Gwen21   01 février 2019
- Je n’ai point prononcé de vœux monastiques, Robin, répondit le moine en manière d’excuse, et j’aurais pu donner mon nom à miss Lindsay. Si la capricieuse fille a repoussé mon amour, j’en dois accuser votre joli visage, ou bien l’inconstance de cœur naturelle aux femmes.
- Fi donc ! moine Tuck, s’écria Robin, calomnier les femmes est une infamie ; pas un mot de plus !
Commenter  J’apprécie          140
AlfaricAlfaric   20 août 2017
Hubert de Poissy était un de ses hommes qui, sans posséder de grandes qualités physiques ou morales, ont le talent de plaire aux femmes et de s'en faire aimer. La souplesse de son caractère ayant toujours laissé croire à la bonté de son cœur, il avait eu dans le monde de véritables succès. Cet inexplicable engouement donna au jeune homme beaucoup de fatuité et une dose d'impudence qui ne lui permettait pas de supposer un refus sérieux de la part d'une femme honorée de son attention.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
AlfaricAlfaric   18 novembre 2014
Du reste, j’ai lieu d’espérer et même de croire que le mystère qui enveloppe la naissance de cet enfant ne sera jamais dévoilé. Si le contraire arrivait, ce ne pourrait être que de ton ouvrage, Ritson, et je te jure que tous les instants de ma vie seront employés à une rigoureuse surveillance de tes faits et gestes. Élevé comme un paysan, cet enfant ne souffrira pas la médiocrité de sa condition ; il s’y créera un bonheur en rapport avec ses goûts et ses habitudes, et ne regrettera jamais le nom et la fortune qu’il perd aujourd’hui sans les connaître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Alexandre Dumas (60) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Dumas
Voir l'émission complète : https://www.web-tv-culture.com/emission/henri-loevenbruck-le-mystere-de-la-main-rouge-52528.html
Cet homme est incontestablement un amoureux de mots et de l'écriture, qu'elle soit romanesque ou musicale. Après avoir étudié la littérature anglaise et américaine à la Sorbonne, voilà Henri Loevenbruck en Angleterre pour enseigner le français en collège. de retour en France, il apprend l'anglais à de jeunes ingénieurs tout en poursuivant ses collaborations avec plusieurs groupes musicaux et en collaborant à plusieurs media en tant que chroniqueur littéraire. Puis c'est le choix de l'écriture qui s'impose. Un premier roman sous pseudo et deux trilogies Fantasy, « La Moïra » et « Gallica » qui obtiennent un beau succès de librairie en France et à l'étranger et lui donne une vraie notoriété auprès des amateurs du genre. Mais Hervé Loevenbruck n'est pas du genre à se reposer sur ses lauriers et à s'enfermer dans un genre littéraire. Au fil des publications, avec « L'apothicaire », « Le rasoir d'Ochkam » ou « Le testament des siècles », on le retrouve dans la science fiction, le polar, le thriller, le récit d'espionnage ou le roman initiatique sous forme de road trip avec le très beau et surprenant « Nous rêvions juste de liberté ». Mais Henri Loevenbrck se fait aussi un nom dans le roman policier historique. En 2019, la critique est unanime pour saluer la sortie de son roman « Le loup des cordeliers » dans lequel le lecteur fait connaissance avec le jeune Gabriel Joly, jeune provincial venu à Paris en 1789 pour être journaliste et raconter les soubresauts de la France en pleine tourmente. Côtoyant les grands noms d'une révolution en marche, l'intrépide Gabriel avait mis à jour l'identité de ce mystérieux justicier hantant nuitamment les rues de Paris, ce fameux loup des Cordeliers. Mais l'aventure ne s'est pas arrêtée là ! Revoici Gabriel dans de nouvelles aventures qui le mèneront cette fois-ci de Paris au maquis corse, infiltrant une mystérieuse société secrète cherchant à influer sur le cours des évènements. Entre complots et trahisons, Gabriel Joly parviendra-t-il à déjouer les pièges qui jalonnent sa route ? Ne boudons pas notre plaisir. On retrouve avec jubilation ce héros bondissant, ce Gabriel Joly qui nous avait tant séduit dans le premier opus « Le loup des Cordeliers » et qui se retrouve embarqué dans une nouvelle aventure. Jouant habilement avec la véracité historique sans jamais la renier, tel un Alexandre Dumas du XXIème siècle, Henri Loevenbruck met sa plume virevoltante au service d'une intrigue bien troussée, aux rebondissements inattendus et aux personnages finement construits. « Le mystère de la main rouge » d'Henri Loevenbruck est publié aux éditions XO.
+ Lire la suite
autres livres classés : aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages des Trois Mousquetaires et Vingt ans après

Sous quel nom connaît-on monsieur du Vallon de Bracieux de Pierrefonds ?

Athos
Porthos
Aramis
D'Artagnan

9 questions
128 lecteurs ont répondu
Thème : Alexandre DumasCréer un quiz sur ce livre

.. ..