AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Philippe Durant (Autre)
EAN : 9782358877145
192 pages
La manufacture de livres (07/01/2021)
3.4/5   5 notes
Résumé :
Bernard Natan, émigré d'origine roumaine, a 34 ans quand il fonde sa première société de production cinématographique. Entrepreneur visionnaire, passionné par le 7ème art et certain de son essor malgré les crises économiques et politiques de l'entre-deux guerres, il investit sans relâche, modernise, transforme en précurseur. Production, diffusion, premiers films parlants, importation des dessins animés de Walt Disney en France, il est de toutes les avancées modernes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Pecosa
  19 février 2021
En 2018, le réalisateur Francis Gendron présentait l'excellent documentaire Bernard Natan, le fantôme de la rue Francoeur. Fantôme, le mot est bien choisi, car non seulement Bernard Natan est mort depuis longtemps, à Auschwitz en 1942, mais il est mort aussi dans les mémoires.
Ce film passionnant retraçait le parcours d'un réfugié roumain fuyant les pogroms, devenu le dirigeant de l'une des plus importantes sociétés de cinéma françaises, Pathé, pour finir lynché en place publique, incarcéré pour escroquerie, déchu de la nationalité française puis déporté.
Sa destinée était tellement incroyable que je me suis précipitée sur cet ouvrage de Philippe Durant, « Le Fantôme du cinéma français », dont la couverture symbolise parfaitement l'affaire. Natan est oublié, il n'a plus de visage.
Petit récapitulatif donc sur le destin de Natan Tannenzapf (1886-1942) originaire de Jassi (Roumanie) qui arrive en France en 1906, où il travaille comme chimiste chez Pathé. Quand la guerre éclate, il s'engage dans la Légion Etrangère et sera cité à l'ordre de la division. Sa naturalisation est effective en 1921, il devient Bernard Natan, fonde son laboratoire, « Rapid Film », achète la société Pathé en 1929, qu'il renomme « Pathé-Natan ». Quand l'effet de la crise de 1929 se fait sentir en France, Natan résiste, réinvestit, modernise les studios, mais se fait de plus en plus attaquer en interne, et dans la presse. Quand Pathé-Natan prend l'eau en 1935, il est accusé de malversations financières.
L'ouvrage de Philippe Durant démonte tous les mécanismes qui ont mené à la chute d'un homme qui contribua à faire du cinéma en France une industrie, prit le parti de la faire résister via une production nationale au puissant cinéma américain, fit construire des studios rue Francoeur à Paris où l'on tourna de grosses productions parmi lesquelles Les Croix de bois, Jeanne d'Arc et Les Misérables, investit dans toutes les innovations comme le cinéma parlant (il produit le premier film parlant français) la couleur, importa les dessins animés de Walt Disney, acheta des salles de cinéma, s'intéressa à la distribution, fit signer des contrats à des « vedettes » (dont Gaby Morlay) saisit le pouvoir de la publicité, de l'évènementiel, des magazines…Bref, il ressuscita une firme moribonde, révolutionna l'industrie cinématographique française, et aurait pu devenir un tycoon comme ses homologues américains Louis B. Meyer ou Selznick.
Mais c'était sans compter sur l'antisémitisme de la France des années 30. Lâché par les banques, lynché par la presse d'extrême-droite ( Daudet, Rebatet), il est jugé coupable de malversations et est incarcéré en 1939. En dehors de ces accusations, il est aussi calomnié. On dit de lui qu'il a produit et joué dans des films pornographiques : « Son museau de fouine puante pointe vers le public; ses yeux agiles de pornographe professionnel scrutent la salle, en quête de jolies filles à éblouir; son premier métier de protagoniste dans des films obscènes remonte à sa face verdâtre de métèque au sang vicié." ( in le Cri du peuple, 1941). Natan deviendra ainsi l'une des « vedettes » de l'exposition "Le juif et la France". Déchu de sa nationalité, livré aux nazis en 1942, il quitte Drancy avec le convoi 27 et meurt à Auschwitz.

Ecrit par un spécialiste des biographies d'acteurs et de réalisateurs (Audiard, Belmondo…), l'ouvrage est factuel, bien documenté, s'appuie sur la presse de l'époque et se lit comme un roman. Même si on ne saisit toujours pas les raisons pour lesquelles ce pionnier est tombé dans les oubliettes, on reste fasciné par l'aspect visionnaire de cet homme que rien ne prédestinait à oeuvrer pour le 7ème Art, et choqué par l'acharnement dont il fut la victime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5612
oran
  31 août 2021
Philippe Durant rend un hommage à Bernard Natan Tannenzap(1886-1942), ce producteur majeur du cinéma français d'avant-guerre. Né de parents juifs en Moldavie roumaine, immigré en France, engagé volontaire dans la Légion étrangère durant la première guerre mondiale, naturalisé français, visionnaire, il avait tout pour réussir une carrière prestigieuse , bâtir un empire glorieux dans l'industrie cinématographique. Mais après avoir pris les rênes de la société Pathé , la société capote, s'effondre, et Nathan est accusé d'escroquerie. La campagne antisémite lancée contre lui , des rumeurs malveillantes entraîneront la perte de la nationalité française . Désormais apatride, sans plus de protection, il sera livré aux Nazis et disparaîtra à Auschwitz . Un récit tout à la fois alerte et poignant , instructif . Certes, Bernard Natan ne fut pas toujours très clair, mais il fut une cible sur laquelle il fallait s'acharner, pour pouvoir aussi , en tirer profit.
Juste deux cent pages que j'aurais aimé se doubler pour en connaître un peu plus sur cet homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281
Bazart
  02 avril 2021
Producteur et figure du cinéma d'avant-guerre, formidable visionnaire et pilier français du cinéma des années 1920-1930 qui dirigea le groupe Pathé, Bernard Natan fut ce monstre sacré et oublié que nous raconte Philippe Durant dans " le fantôme du cinéma français, Gloire et chute de Bernard Natan "
Un homme qui contribua à faire du cinéma en France une industrie, prit le parti de la faire résister via une production nationale au puissant cinéma américain, fit construire des studios à Paris où l'on tourna de grosses productions parmi lesquelles Les Croix de bois, Jeanne d'Arc et Les Misérables, investit dans toutes les innovations comme dans le cinéma parlant.
Il ressuscita une firme moribonde, révolutionna l'industrie cinématographique française, et aurait pu devenir un tycoon comme ses homologues américains Louis B. Meyer ou Selznick.
Pourquoi est-il si peu connu voire oublié ? Pourquoi ne parle t-on pas de lui aujourd'hui ? A travers son histoire, c'est tout un portrait de la France qui apparaît, et c'est une France totalement antisémite celle des années 30.
Le parcours du plus américain des producteurs français, génial visionnaire qui dirigea le groupe Pathé.
Un document formidable sur les évolutions du cinéma de l'entre deux-guerres.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
LesLecturesDeRudy
  07 avril 2021
Philippe Durant nous enmènne sur les traces d'un homme au destin incroyable et depuis totalement oublié de l'histoire que ce soit de la grande ou de la petite.
Bernard Natan fut un précurseur dans l'industrie du cinéma français de l'entre-deux-guerres mais malheureusement en ces années où la haine dominait il cumulait les griefs contre lui . Il réussissait trop bien et surtout Français naturalisé et juif de surcroit .

Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
PecosaPecosa   18 février 2021
Pathé est une institution dans le paysage cinématographique français au même titre que sa rivale Gaumont. Elle vit le jour le 28 septembre 1896 à une époque où pratiquement personne n'osait miser un kopeck sur l'invention des frères Lumière. Aux yeux de la grande majorité, ce bazar à images animées était tout juste bon pour des spectacles de foire et sa durée de vie n'était pas censée dépasser ce que vivent les roses. Charles Pathé s'intéressa d'ailleurs au phonographe qui avait au moins le mérite de pouvoir entrer dans tous les foyers, donc de se révéler plus rentable. Néanmoins, il ne tarda pas à se pencher sur la question.
L'expansion de Pathé fut aussi rapide que mondiale. Des appareils furent vendus dans le monde entier bientôt suivi par des films destinés à alimenter ces machines. Pathé ouvrit des succursales un peu partout à commencer par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Le nom devint synonyme de qualité française.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
PecosaPecosa   19 février 2021
Le jeune producteur roumain, qui habite désormais au 6, rue Ordener, compte parmi les nombreuses victimes de la vindicte d'un sénateur, René Bérenger. Cet avocat à la barbe fournie à défaut d'être fleurie rêve d'une France propre exempte de toute trace de turpitude. Il s'intéresse de très près à la prostitution. Il aimerait l'interdire, mais c'est encore trop tôt. Alors, il s'efforce de la réglementer et devient président de la Ligue contre la licence des rues.
En parallèle, il se dresse contre le développement indécent de ce qu'il dénomme la pornographie. Un mot fourre-tout dans lequel il déverse les films, les photos, les magazines, les livres. Tout, y compris sa bile. Cet homme de 80 ans refuse la diffusion d'images "licencieuses" sous quelque forme que ce soit. Cela lui vaut le surnom de "Père la Pudeur" ainsi qu'une série de chansonnettes qui le ridiculisent. Les paroles de l'une d'elles sont explicites: "Monsieur Bérenger, tu nous emmerdes. Monsieur Bérenger, tu nous fais chier."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
PecosaPecosa   19 février 2021
Toujours avide d'actualités et se souvenant des succès obtenus par Ciné-Gazette, Natan relance Pathé-Journal, le seul journal parlant français qui fournit régulièrement des informations dans les salles. Le nom était déjà mythique, mais les activités étaient en berne depuis plus de deux ans. Bernard Natan va redorer tout cela. Pathé-Journal "contribuera à faire retentir dans le monde entier le chant triomphal du coq français", d'après la publicité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
oranoran   31 août 2021
Si le voyage de Bernard Natan l'avait conduit jusqu'en Californie, son destin aurait sans nul doute été tout autre, et peut être que les Natan Studios lui auraient survécu. Seulement, il s'est arrêté à Paris. Il a cru aux étoiles de la Ville Lumière. Hélas, derrière le feu des projecteurs une tout autre réalité va le rattraper , et le happer.
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Philippe Durant (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Durant
📻 L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • 📚 Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! ❤ 👉🏻 • • 📚 Un si joli crime de Christopher Bollen aux éditions Calmann-Lévy 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1039316... • 📚 Venise à Double Tour de Jean-Paul Kauffmann aux éditions Folio 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1042982... • 📚 Vous n'aurez pas les enfants de Valérie Portheret, Serge Klarsfeld aux éditions XO 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1032941... • 📚 Les dimanches d'un bourgeois de Paris de Guy de Maupassant aux éditions Folio 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1042862... • 📚 Michel Piccoli de Philippe Durant aux éditions Favres 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1042996... • 📚 Les deux premières enquêtes de Lizzie Martin de Ann Granger et Delphine Rvet aux éditions 10-18 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1019626... • 📚 Le Bûcher des vanités de Tom Wolfe aux éditions Livre de Poche 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/16093-p... • • 🐝 Chinez & découvrez nos livres coups d’coeur dans notre librairie en ligne ❤ 👉🏻 lagriffenoire.com • 📺 Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • 👀 Notre Newsletter 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, @Gérard Collard & @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
6362 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre