AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782370731425
161 pages
Allary Editions (31/08/2017)
3.4/5   117 notes
Résumé :
Éditeur parisien, Ludovic Escande est plus habitué aux salons littéraires qu’aux bivouacs en haute montagne. Un soir, il confie à son ami Sylvain Tesson qu’il traverse une période difficile, l’écrivain lui lance : « Mon cher Ludovic, on va t’emmener au sommet du mont Blanc ! ».

Il n’a jamais pratiqué l’alpinisme et souffre du vertige. Pourtant il accepte, sans réfléchir. S’il veut atteindre le toit de l’Europe, il devra affronter les glaciers à pic, l... >Voir plus
Que lire après L'ascension du Mont BlancVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
3,4

sur 117 notes
Un livre très court qui relate la montée au Mont-blanc d'un éditeur, Ludovic Escande, à qui Sylvain Tesson propose cette escapade pour le sortir de ses soucis liés à la séparation dans son couple.

Un vrai montagnard, guide, Daniel du Lac et Jean-Christophe Rufin vont l'accompagner. D'abord, des préparatifs à Paris très sommaires, puis une fois dans la vallée, une ascension technique de la Pointe Percée dans les Aravis que notre homme parvient à réaliser, quasiment tracté par Daniel et Sylvain. Un petit tour vers l'Aiguille du Midi pour vérifier s'il n'a pas le mal des montagnes et les voilà partis. Ils font l'ascension par la voie normale qui ne présente pas de difficulté technique mais reste une grande bavante.

J'ai surtout apprécié leur relation très amicale et c'est par cette amitié que Ludovic parviendra à réaliser ce qui, vu son niveau, est un exploit. Il le complétera par la flèche de Notre-Dame avec Tesson et aura oublié son vertige.

Quelques belles réflexions sur l'amitié, l'angoisse, la reconnaissance. de bonnes beuveries aussi, mais quand Tesson est présent on sait à quoi s'attendre.

Belle lecture.
Commenter  J’apprécie          680
Alors pour être honnête, je n'ai pas aimé cette aventure.
D'habitude j'aime les aventures humaines, la montagne, les témoignages...
Ici rien. Je reste très dubitative par rapport à l'aventure qu'à vécu l'auteur et ses comparses. Nuits courtes, tabac, alcool, anxiolytiques, peu d'entraînements...
Un citadin qui veut se la jouer aventurier !
Personnellement, cette aventure ne m'a pas fait rêver. Elle ne semble pas avoir été prise au sérieux, comme si tout un chacun pouvait partir à l'ascension du Mont Blanc ! Ou d'un bâtiment parisien !
La montagne reste un danger.
Un témoignage est aussi un exemple, et là, je n'adhère pas...
Commenter  J’apprécie          632
Cette expé ne casse pas quatre pattes à un canard. Pour remonter le moral d'un éditeur de Gallimard qui a des déboires sentimentaux, c'est à Paris que Sylvain Tesson lui propose de faire l'ascension du Mont-Blanc. Aucun risque même s'il a le vertige, boit, fume, avale des médocs, faut juste un peu d'entraînement de course à pieds. S'associent à leur projet : J. Christophe Ruffin, Daniel du Lac, champion d'escalade. Plusieurs choses m'échappent. Comment, en se payant un guide (env 800 euros/personne) + les remontées + les restos et soirées arrosées, et un salaire d'éditeur, ne peut-il pas s'acheter une paire de chaussures de montagne et qu'il emprunte celles d'un pote, 2 pointures trop grandes ? S'il n'y avait pas de têtes connues, ce récit aurait-il été publié ? Vite lu, vite oublié. Une bonne image de l'amitié, une mauvaise des montagnards, une réalité de parisiens friqués.
Commenter  J’apprécie          3711
Merci à Net Galley et à Allary Editions de m'avoir permis de découvrir L'ascension du Mont Blanc de Ludovic Escande.
Ce dernier travaille dans une maison d'édition, traverse une période difficile et quand il en parle avec l'écrivain Sylvain Tesson, celui ci le met au défi de partir avec lui escalader le Mont Blanc !
Ludovic se prépare un peu (mais pas trop quand même, il court, prend des médocs et n'arrête pas de fumer), et hop, direction le Mont Blanc avec Sylvain Tesson et Jean-Christophe Rufin, sans oublier Daniel, qui lui connait bien la montagne.
En soi l'aventure est sympathique mais j'ai pas trop apprécié ce livre.
On sait tous que la montagne est traître, dangereuse, et qu'il faut être bien préparé pour l'escalader.
Là du coup j'ai trouvé leur comportement à tous les quatre un peu léger. Certes, à un moment les dangers de la montagne sont rappelés mais ça ne les empêche pas de partir en ayant peu dormi, en ayant bu la veille et pris des médicaments !
J'ai trouvé ça gros, et surtout ça donne l'illusion que n'importe qui, par exemple moi qui ne fait pas du tout de sport et ni connait rien à la montagne, peut aussi escalader le Mont Blanc !
C'est une aventure certes réelle qui lui est arrivée mais pas très réaliste en fait, ce qui m'a dérangé.
Récit court, seulement 100 pages, qui se lit bien certes, mais dont il ne me restera pas un grand souvenir.
Je mets trois étoiles :)
Commenter  J’apprécie          200
Ce livre a conforté ma fille dans son envie de faire le Mont Blanc.... pas pour le tenter avec les mêmes entorses à la préparation que l'auteur et ses comparses, je vous rassure, mais pour vivre cette aventure exceptionnelle et ressentir ces sensations inouïes.

Pour ma part, je retiendrai plus l'inconséquence de ces trublions, guide compris.
Certes, cette épopée montre la force de l'amitié, de l'envie de se surpasser et nous laisse imaginer les efforts nécessaires et la beauté des paysages mais minimise aussi le caractère un peu mythique d'une telle entreprise en donnant une impression de facilité.


Commenter  J’apprécie          220


critiques presse (2)
LeFigaro
02 octobre 2017
Pour remonter le moral de leur éditeur, Jean-Christophe Rufin et Sylvain Tesson lui ont proposé d'escalader le mont Blanc. Problème : Ludovic Escande n'a jamais grimpé. Et il a le vertige. Voici les coulisses de leur aventure, racontée dans L'Ascension du mont Blanc.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Lexpress
25 septembre 2017
Sujet au vertige, l'éditeur Ludovic Escande, s'est lancé à la conquête du mont Blanc en compagnie de Sylvain Tesson et Jean-Christophe Rufin. Il fait le récit de cette expédition d'un ton plein de gaieté. Juste les faits, simples, sincères et drôles.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Je ne connais aucun écrivain de talent qui n'ait de compte à rendre à l'angoisse, qu'elle soit apparente ou très bien dissimulée. Rien à voir avec le cliché romantique du poète maudit enfermé dans sa mansarde, non, il s'agit ici de l'angoisse chimique, celle qui assèche la gorge et vous réveille sur les coups de quatre heures du matin. Celle qui survient sans raison mais obstinément quand la lumière décline et que se consument les heures incertaines entre le jour et la nuit. Ce sentiment désespérant de ne pouvoir se réfugier nulle part si ce n'est dans un paradis artificiel.
Commenter  J’apprécie          60
Je pense en effet que les artistes, les écrivains, ne sont pas comme nous, la norme a moins de prise sur eux. On peut dérailler tranquillement à leurs côtés, on ne risque pas le carton rouge.
Commenter  J’apprécie          180
Peut-être est-ce ainsi qu'il faut avancer dans la vie ? Sans connaître la valeur des enjeux ni les dangers que nous courons à tenter telle ou telle chose.
Commenter  J’apprécie          181
Pour les alpinistes chevronnés qui passent par là, Daniel (Du Lac) devient un point d'attraction. J'observe la surface lisse où il rampe comme un reptile, ses mouvements sont lents, constants, des anfractuosités invisibles lui servent à adhérer à la paroi. Tout se passe sur le bout des doigts et la pointe des pieds. Il glisse comme aimanté à la roche....cherche une prise qui n'existe que dans ses yeux. P.121
Commenter  J’apprécie          60
- Fais quand même attention avec les benzodiazépines, ce sont des molécules à effet long, contrairement au Stilnox qui disparaît assez vite dans le sang. Tu veux des bouchons d'oreilles ?
- Oui, je veux bien. Tu sais, je suis embêté par mon talon, ça me gêne pour marcher.
- T'inquiète pas, ça va passer et sinon, en plus du Xanax, on te filera de la gnôle. Allez, dors maintenant avant que l'autre zigoto ne revienne plumé par les Russes. Je suis plus inquiet pour lui, tiens !
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Ludovic Escande (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ludovic Escande
Payot - Marque Page - Ludovic Escande - L'ascension du mont Blanc
autres livres classés : Mont BlancVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus

Autres livres de Ludovic Escande (1) Voir plus

Lecteurs (210) Voir plus



Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1773 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..