AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702419062
Éditeur : Le Masque (18/01/1989)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 118 notes)
Résumé :
Depuis vingt ans, Imogène McCarthery sème la perturbation dans le bureau de l'Amirauté où elle travaille.
Depuis vingt ans, la fière descendante des Mac Gregor fait tourner en bourrique son chef de service. Mais cette fois, la coupe est pleine.
Trop, c'est trop. Voilà que cette grande bringue à la tignasse rouge se pavane en clamant qu'elle a été investie d'une mission secrète de la plus haute importance ! Et par le patron de l'Intelligence Department ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
LydiaB
  18 août 2010
Imogène Mc Carthery, pétulante écossaise de 48 ans, est secrétaire au bureau de l'Amirauté, en Angleterre. Fière de ses origines, de son clan, elle ne se gêne pas pour critiquer ses collègues et son chef de service. Aussi, lorsque David Woolish, le Grand Patron, la convoque, elle pense être licenciée. Peu lui importe, elle partira la tête haute. Or, celui-ci va lui confier une mission de la plus haute importance: emmener une enveloppe secrète contenant les plans d'un nouvel avion à réaction, le Campbell 777, à Sir Henry Wardlaw résidant à Callander... lieu de naissance d'Imogène. Folle de joie, celle-ci va narguer son chef de service, Archaft, qui accepte mal qu'on puisse lui confier une telle mission. Cependant, Woolish lui explique que c'est justement parce qu'elle est peu crédible qu'elle n'attirera pas les soupçons. Et qui mieux qu'elle connaît ce coin de l'Ecosse ? Bien évidemment, tout ne va pas se passer comme prévu et notre flamboyante rousse aura affaire à bon nombre de pièges.

L'ingéniosité d'Exbrayat, dans ce premier roman de la série, est de nous présenter un personnage plein de vie et d'entrain. Chauvine, Imogène tient par-dessus tout à ses racines écossaises et à son clan des Mc Gregor, quitte à tout sacrifier, y compris l'amour. C'est justement ce nationalisme exacerbé qui fera sa force. Cependant, elle n'hésitera pas à se sacrifier lorsqu'il s'agit d'être la digne descendante de son père, le Capitaine de la Compagnie des Indes, mais également lorsqu'il s'agit de représenter la couronne d'Angleterre.
Ce personnage est attachant. Bien qu'exubérante, elle a un coeur d'or. Évidemment, Imogène n'a rien d'un agent secret mais son entêtement à mener à bien sa mission, par fierté, fera qu'elle réussira bien malgré elle. Parallèlement à sa mission, elle va vivre quelques aventures amoureuses qui, sans qu'elle ne le sache, s'imbriquent étroitement dans sa mission.
Ce roman policier structuré, bien amené, est à lire pour passer un bon moment.
Lien : http://promenades-culture.fo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Woland
  18 septembre 2010
Si elle était un pays, elle serait l'Ecosse.
Si elle était un relief, elle serait les Highlands.
Si elle était une plante, elle serait un chardon.
Si elle était une bataille, elle serait celle de Bannockburn.
Si elle était une héroïne historique, elle serait Mary Stuart.
Si elle était un poème, Robert Burns l'aurait écrit.
Si elle était un roman, Walter Scott l'aurait signé.
Si elle était une couleur, elle serait en fait un mélange, celui qui donne l'écossais.
Si elle était un vêtement, elle serait un kilt aux couleurs des McLeod, ses ancêtres.
Si elle était un alcool, elle serait un bon whisky pur malt, évidemment écossais.
Si elle était un plat national, elle serait un copieux haggis (ou panse de brebis farcie).
Si elle était un sport, elle hésiterait entre le lancer d'arbre et le golf.
Si elle était une qualité, elle serait le courage.
Si elle était un défaut, elle serait la naïveté.
Vous l'avez reconnue sans peine : ce portrait est celui d'Imogène McCarthery, héroïne imaginée par le Stéphanois Charles Exbrayat dans les années cinquante et qui apparut pour la première fois dans "Ne Vous Fâchez Pas, Imogène !" Selon moi, il s'agit là du plus structuré et aussi du plus policier de la série car, pour être honnête, les volumes suivants cultivent surtout la farce et l'affrontement perpétuel entre Imogène et le chef-constable de son village natal, Archibald Mac Clostaugh, que la redoutable héroïne finira par considérer comme étant amoureux d'elle en secret.
L'intrigue de ce premier opus est simple : le supérieur hiérarchique de son propre chef de service confie à Imogène un document top secret regardant la défense nationale, à charge pour elle de le remettre à un correspondant qu'elle rencontrera en Ecosse, à Callander, son village natal. (Comment et pourquoi idée aussi baroque naît-elle dans l'esprit dudit supérieur hiérarchique, cela, je vous laisse le découvrir.) A peine Imogène grimpe-t-elle dans le train qui doit l'amener dans son pays que surviennent les premiers incidents étranges. Très vite, notre héroïne se sent poursuivie - que dis-je ? traquée - par un horrible personnage (aux yeux bleus et à la grosse moustache) qui surgit toujours là où elle l'y attend le moins.
Mais Imogène, bien que méprisant l'envahisseur anglais, est patriote : le document, elle le remettra à qui de droit et les espions qui cherchent à le lui dérober n'ont qu'à bien se tenir !
Le reste, vous le lirez dans ce petit livre sans prétention, dont le charme désuet ne se fait pas sentir tout de suite mais qui délasse bigrement nos imaginaires contemporains, tout encombrés de gangs, de gore et de tueurs en série plus ignobles les uns que les autres. Un agréable moment en perspective. ;o)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Ink-Heart
  09 mai 2014
La plume d'Exbrayat est délicieuse, les descriptions sont croustillantes et hilarantes et cette héroïne improbable à la chevelure aussi flamboyante que le caractère détonne dans tous les chapitres.
On ne doit pas commencer ce livre pour lire un bon roman d'espionnage ou de suspense.Ceci reste le fond du décors du livre. On lit Exbrayat pour sa capacité à nous faire rire de ces caricatures écossaises du fin fond des Hight Lands.
Je finirai pas dire que Catherine Frot campe une Imogène incroyable et rend hommage à ce personnage si attachant et excentrique.
Commenter  J’apprécie          50
Houbbabzh
  15 novembre 2017
Une Imogène, écossaise pur jus et travaillant pour les Anglais ça ne peut que faire des étincelles au bureau !!! Lancée dans une mission tellement secrète q ue tout son bureau est au courant , la voilà de retour sur ses terres , suivie de près par un espion, et heureusement réconfortée par trois Ecossais pêcheurs avec lesquels elle a la bonne idée de se lier, d'autant que l'un d'entre eux lui aurait fait des avances par lettre interposée ..Et voilà notre Imogène faisant pleuvoir les cadavres comme à Gravelotte au grand désespoir du constable qui ne rêve que d'une chose: que cette folle s'en aille ailleurs jouer les Attila ..
Je ne déflorerait pas la suite du roman, mais Imogène se conduit en inspecteur Clouzot, attire les catastrophes, je dirais même les morts, pour s'apercevoir, enfin, que les amis ne sont pas ceux qui paraissent ennemis ....Un roman trépidant, qui n'est pas sans rappeler l'attitude de mes compatriotes Bretons vis à vis des Français .....
Commenter  J’apprécie          20
soukee
  13 janvier 2011

C'est avec plaisir que je découvre le personnage d'Imogène ! Vieille fille traditionnelle et pince-sans-rire, c'est un personnage drôle autant dans ses attitudes que dans ses réparties. Exbrayat a certes forcé le trait quant à sa psychologie parfois caricaturale, mais le tout dans une optique satirique et comique très réussie. La naïveté de la pauvre Imogène, notamment dans ses relations avec les hommes, prête à sourire plus d'une fois malgré des répétitions de situation parfois lourdes.
L'intrigue en elle-même est assez simple et prévisible (l'entourage de la vieille écossaise étant réduit, les soupçons se portent très rapidement sur certains personnages ambivalents), avec quelques lenteurs, mais le caractère d'Imogène et ses mésaventures font que le roman se lit néanmoins très vite.
Le retournement de situation final permet de gommer les défauts d'une intrigue parfois simple et de donner une saveur nouvelle au roman, une fois la dernière page tournée.
Bref, je ne vais pas m'arrêter là dans ma lancée et poursuivrai mes lectures d'Exbrayat avec Imogène très prochainement !
Il va sans dire que la prochaine sortie sur les écrans français du film Imogène Mc Carthery, adaptation de ce roman, m'a permis de dépoussiérer mes vieux Exbrayat et de me pencher d'un peu plus près sur cette héroïne assez déroutante. le fait que Catherine Frot endosse le rôle de l'écossaise traditionnelle qui a fait rire une génération de lecteurs m'a évidemment empêchée d'imaginer ma propre Imogène, mais a apporté une touche de comique non négligeable à ma lecture !
Lien : http://bouquinbourg.canalblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
WolandWoland   18 septembre 2010
[...] ... Incrédule, Archie regarda Imogène :

- "Voulez-vous me dire ce qu'une femme de votre âge, prétendant jouir de tout son bon sens, fabrique au milieu de la matinée dans le loch Vennachar.

- Si votre intelligence ne se révélait pas aussi épaisse que celle d'un boeuf, vous comprendriez qu'on a essayé de me noyer !

- Qui ?

- Lui !"

Et, d'un index vengeur, Miss McCarthery désigna Herbert Flootypool, qui semblait fort malheureux. Le Chief-constable s'en prit aussitôt à ce dernier.

- "Qu'est-ce que vous avez à dire ?

- Que je ne suis pour rien dans l'accident survenu à Miss McCarthery.

- Alors, qu'est-ce que vous fichiez dans l'eau, vous aussi ?

- J'y suis tombé en voulant lui porter secours.

- Hypocrite ! Assassin !

- Taisez-vous, Miss ! Maintenez-vous que monsieur vous a attaquée ?

- Pas exactement.

- Vous a-t-il poussée dans le loch ?

- Non plus.

- Mais alors, pour l'amour du ciel, qu'est-ce que vous venez encore nous raconter ?

- Il me traquait.

- Expliquez-vous.

- J'étais assise au bord du loch et je l'ai aperçu qui me surveillait.

- Et c'est pour échapper à cette surveillance que vous vous êtes jetée à l'eau ?

- J'y suis tombée par suite de la rupture d'une branche à laquelle je me cramponnais !

- Et vous transformez un accident en tentative d'assassinat ?

- Mais, Seigneur ! êtes-vous complètement bouché ?

- Ca suffit, Miss McCarthery ! Ce que je suis ne vous regarde pas ! J'en ai assez, de vous et de vos excentricités, vous entendez ? Le Docteur Jonathan Elscott m'a adressé son rapport ! Je vous avertis : à la moindre incartade nouvelle, je vous fais enfermer chez les fous pendant quelques semaines, compris ? Sur ce, débarrassez mon bureau, et en vitesse ! ... [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
missmolko1missmolko1   24 décembre 2010
- En résumé, Mr McPuntish, vous ne pouvez rien nous apprendre sur cet individu?
- Si. Je dis que ce n'était pas un gentleman.
- Qu'en savez-vous?
- Un gentleman n'aurait pas eu le sans-gêne de se faire assassiner dans un hôtel où il n'avait même pas pris une consommation.
Commenter  J’apprécie          100
LydiaBLydiaB   18 août 2010
Imogène McCarthery - que son caractère et sa chevelure carotte faisaient surnommer 'The red bull" par ses compagnes de bureau - entrait d'un pas assuré dans la cinquantaine. Elle devait son énergie indomptable à la passion qu'elle nourrissait pour son pays natal, l'Ecosse - ce qui lui permettait de mépriser hautement ses collègues anglaises - et à la dévotion dont elle entourait la mémoire d'un père qui, jusqu'à sa mort, avait considéré sa fille comme une domestique dévouée et non rétribuée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
missmolko1missmolko1   24 décembre 2010
Ne connaissant de l'amour que ce que Shakespeare en dit à travers ses héros passionnés, elle se figurait qu'une scène où un homme et une femme se confiaient leur attirance réciproque ne pouvait se dérouler que sur un balcon, à la rigueur sur un banc d'un square, mais toujours avec la nuit et la lune pour témoins et complices. Mais, enfin, il ne fallait pas trop demander.
Commenter  J’apprécie          20
missmolko1missmolko1   24 décembre 2010
Henry-James-Herbert tenait les Gallois pour une peuplade n'ayant pas encore atteint complétement le stade de civilisation où étaient parvenus - non sans effort - les Anglais, tandis que les Irlandais se cantonnaient au plus bas de l'échelle des valeurs britanniques.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Charles Exbrayat (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charles Exbrayat
En quête de bons livres à lire ? Découvrez l?actualité de Babelio et les livres du moment en vidéo.
Mars, c'est le Mois du polar sur Babelio. Au programme de cette vidéo : une rencontre avec Polars_urbains, un Babelionaute passionné de polars urbains et africains, le programme de Quais du polar (du 29 au 31 mars 2019 à Lyon), avec des rencontres Babelio, des quiz, et de nombreux auteurs présents, et retrouvez tous nos contenus éditoriaux sur le genre, dont un Top 10 vidéo des polars nordiques, des interviews d'auteurs et éditeurs, un article sur 5 livres qui ressuscitent le mythique Sherlock Holmes, etc.
0:23 Reportage : rencontre avec le Babelionaute Polars_urbains chez lui
Son compte Babelio : https://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=482604 Son site sur le polar urbain : http://www.polarsurbains.com/ Son site sur le polar africain : http://www.polars-africains.com/
Auteurs et livres cités : Pierre Rival, 'Ezra Pound en enfer' : https://www.babelio.com/livres/Rival-Ezra-Pound-en-enfer/1108671 Charles Exbrayat : https://www.babelio.com/auteur/Charles-Exbrayat/12086 San Antonio : https://www.babelio.com/auteur/Frederic-Dard/7187 Agatha Christie : https://www.babelio.com/auteur/Agatha-Christie/3638 Jean-Patrick Manchette : https://www.babelio.com/auteur/Jean-Patrick-Manchette/7455 ADG : https://www.babelio.com/auteur/-A-D-G/65945 Thierry Jonquet : https://www.babelio.com/auteur/Thierry-Jonquet/6526 Georges Simenon : https://www.babelio.com/auteur/Georges-Simenon/6804 Léo Malet : https://www.babelio.com/auteur/Leo-Malet/7089 Henning Mankell : https://www.babelio.com/auteur/Henning-Mankell/2995 Ian Rankin : https://www.babelio.com/auteur/Ian-Rankin/4776 Fred Vargas : https://www.babelio.com/auteur/Fred-Vargas/3212 Léo Malet, 'Brouillard au pont de Tolbiac', roman : https://www.babelio.com/livres/Malet-Brouillard-au-pont-de-Tolbiac/158854 et la BD avec Tardi : https://www.babelio.com/livres/Tardi-Nestor-Burma-BDtome-1--Brouillard-au-pont-de-T/662328 Michel Carly, 'Maigret : traversées de Paris' : https://www.babelio.com/livres/Carly-Maigret--Traversee-de-Paris/108638 Nii Ayikwei Parkes, 'Notre quelque part' : https://www.babelio.com/livres/Parkes-Notre-quelque-part/565660 Zep et Bertail, 'Paris 2119' : https://www.babelio.com/livres/Zep-Paris-2119-Version-Luxe/1113986
7:13 Festival Quais du polar 2019 Le programme de Babelio : https://babelio.wordpress.com/2019/03/19/quais-du-polar-2019-un-vent-nordique-souffle-sur-lyon/ Tout le programme : https://www.quaisdupolar.com/ Notre vidéo sur Quais du Polar 2018 : https://www.youtube.com/watch?v=G_dbQ2uSf8Q Le Top 10 Babelio des polars nordiques : https://www.youtube.com/watch?v=UW8yb_kYh-g
Les livres : Kristina Ohlsson, 'Les Otages du Paradis' : https://www.babelio.com/livres/Ohlsson-Les-otages-du-Paradis/1050832 Hjorth et Rosenfeldt, 'La Fille muette' : https://www.babelio.com/livres/Hjorth-Dark-secrets-tome-4--La-fille-muette/1073457 Joseph Knox, 'Sirènes' : https://www.babelio.com/livres/Knox-Sirenes/1078904 Roslund et Hellström, '3 secondes' : https://www.babelio.com/livres/Ro
+ Lire la suite
autres livres classés : ecosseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1623 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre