AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2210962730
Éditeur : Magnard (08/04/2016)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Tout pourrait être tiré d'une histoire vraie.
Jan, un garçon de vingt-et-un ans, se raconte dans ce récit épistolaire avec un naturel désarmant. Il y décrit son quotidien et les épreuves qu'il traverse au côté de son meilleur ami, Nils, tombé dans le coma après un accident de moto.
Rita Falk livre un récit touchant et plein d'humour sur la maladie, la mort et le deuil, qui se meut au fil des pages en un hymne à la force de la jeunesse et à la beauté d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
claireo
  22 avril 2016
Une belle et forte histoire d'amitié.
Comme le dit un des personnages du roman, (et le titre), le coma, on en sort très vite ou jamais. Jan est plein d'espoir, et de colère aussi face au coma de Nils. Dans ses lettres, il veut raconter tous les évènements que Nils aura ratés, pour qu'il les lise après sa guérison. Il raconte son travail, leurs amis, leurs familles. Malgré le temps qui passe, il ne veut pas accepter l'état de Nils, et garde espoir jusqu'au bout . C'est un beau roman jeunesse, bien écrit, triste et beau.
Commenter  J’apprécie          340
Gr3nouille2010
  26 avril 2016
Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce roman mais le résumé m'avait bien accroché. J'avais besoin d'une lecture riche en émotions et je ne suis pas déçue de ce côté-là !
Depuis que Nils est dans le coma à cause d'un accident de moto, Jan écrit des lettres à son meilleur ami, dès qu'il a un moment, afin que Nils ne rate rien de tout ce qu'il s'est passé pendant son "absence". Il lui décrit son temps passé au "Nid de coucou" où il travaille, les nouvelles des autres copains de la bande. Au fil du temps, Jan est le seul qui garde véritablement espoir sur le rétablissement de Nils...
Un récit assez inégal dans le sens où ce n'est pas toujours émouvant, au début j'en suis même venue à me demander ce que j'allais finir par trouver de "bon" dans cette histoire. J'ai trouvé ça un peu long. Je comprenais bien que, pour que Jan décrive à Nils ce qu'il rate, il devait raconter sa vie. Mais je ne voyais pas bien l'intérêt de tout ça. Et puis, finalement, ces petites longueurs ont eu du bon. On s'attache plus ou moins à Jan, à ce qu'il vit, à ce qu'il ressent, et les cinquante dernières pages, voire les cent, sont déjà bien plus intenses à mesure que l'atmosphère se fait lourde...
J'ai trouvé des passages longs, certes, mais je ne peux pas nier que j'ai adoré connaître certaines choses de la vie de Jan, comme son travail au "Nid de coucou", un hôpital psychiatrique, qu'il prend tellement à coeur.
À travers tous ces petits moments de vie rapporter sur papier, quand Jan trouve du temps pour se confier, on découvre et ressent tout l'espoir que porte Jan pour que Nils sorte rapidement du coma, avant qu'il ne soit trop tard. On constate également tout l'amour des proches mais aussi l'impacte qu'a eu l'accident sur la vie de chacun car tout le monde, à part Jan, perd de plus en plus espoir, souffre de voir leur ami/amoureux/fils souffrir et chacun fait ce qu'il peut pour continuer à vivre. Mais cet accident n'est pas sans conséquence... Alors que les résidents du "Nid de coucou" retrouve goût à la vie grâce à Jan et ses méthodes uniques, l'entourage de Nils perd pied petit à petit. J'ai trouvé ça difficile que Jan relate tout ça à son meilleur ami. Ce n'est pas le genre de nouvelles que j'aimerais apprendre dès mon réveil d'un coma. Néanmoins, il couche tout avec franchise, avec sincérité, tant les sentiments que les actions, et il n'y a pas que du malheur finalement. Tout dépend du point de vue.
Je ne sais pas trop quoi penser de Jan. Il peut être quelqu'un de très appréciable, de très altruiste, etc. On le remarque vite lorsqu'il décrit ce qu'il fait au "Nid de coucous". Mais j'ai trouvé qu'il jugeait très rapidement des gens sans même les connaître, juste à leur apparence physique, en leur donnant en plus des petits noms pour en parler à Nils. J'ai eu l'impression qu'il se basait déjà sur le physique pour juger quelqu'un avant même de connaître réellement la personne. Toutefois, il démontre une très belle preuve d'amitié, surtout envers Nils mais également envers leur bande ou même envers des personnes qu'il parvient à connaître à force de les côtoyer.
Le récit est pas mal rempli d'humour au départ. On sen que Jan y croit à fond et qu'il fait tout pour rester positif. Ça commence sur une note de légèreté et ça se dégrade à mesure que le temps s'écoule, Nils ne faisant pas beaucoup de progrès vers le mieux. On sent l'atmosphère plus lourde au fur et à mesure, pas pesante mais on sent bien qu'il se passe quelque chose de sérieux au fil des mois. Tout ça pour terminer sur une note de forte émotion, parce qu'on s'est attaché de différentes manières aux personnages et que l'espoir de Jan est contagieux...
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Lagagne
  06 décembre 2016
Suite à un accident de moto, sans coupable, Nils est dans le coma. Jan, son meilleur ami, est le plus assidu à son chevet et entreprend de lui écrire des lettres dans lesquelles il décrit son quotidien et celui de ceux qui l'entourent. Lettres qu'il vient lui lire, avec les pages sport du journal.
On voit la vie tenter de reprendre autour de Nils. Jan et son travail au "Nid de coucous" (asile? maison de repos?) sont des bouffées de bonheur et d'optimisme. Les parents de Nils sont mis à l'épreuve dans cette tragédie. L'amitié entre Jan, Rick, Stephan et Lukas est soumise à tensions.
C'est une belle histoire d'amitié, forte en émotion.
Commenter  J’apprécie          100
paraty62
  19 avril 2016
Si vous avez aimé Nos étoiles contraires ce livre est fait pour vous !
Jan et Nils font partie d'une bande d'amis. Ils sont jeunes, ont tous l'avenir devant eux et aiment s'amuser. Jusqu'à ce que Nils ait un accident de moto et tombe dans le coma.
Ce livre est une sorte de journal intime : Jan décide d'écrire à son ami pour lui raconter le quotidien sans lui et pouvoir lui transmettre à son réveil ce qui lui permettra de savoir tout ce qu'il a raté. Oui mais voilà les médecins ne sont pas optimiste et tout semble s'écrouler autour d'eux.
Peu à peu, on voit les amis s'éloigner, venir de moins en moins, se déchirer. Ainsi que les parents de Nils qui ne s'entendent. On constate les conséquences d'un accident sur les proches : tout le monde est touché. Et Jan plus que les autrs lui l'ami fidéle passe tous les jours et garde espoir car il ne se voit pas vivre sans son ami.
Ce roman est plein d'émotion, on pleure mais on rit beaucoup aussi car Jan travail au "Nid de Coucous" un hopital psychiatrique où il rencontre toute sorte de joyeux drilles et fait des rencontres étranges.
En bref, un très bon livre qui ne se lâche pas et qui est très émouvant, une sorte de nos étoiles contraires plus adulte.
Lien : http://lemondedeparaty62.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
angelita.manchado
  14 avril 2016
Il y a un an, Nils a eu un grave accident de moto. Depuis il est dans le coma.
Son ami Jan vient le voir chaque jour et il lui écrit des lettres.
J'avais placé la barre trop haute pour ce roman, j'ai donc été déçue. Je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus fort, de vibrant, me tirant les larmes aux yeux. Cela n'a pas été le cas. Je l'écris toujours, je ne dois pas lire les 4ème couverture. de plus, il a été lu après un véritable coup de coeur. Ne puis-je pas avoir deux coups de coeur d'affilée. Cela n'enlève toutefois rien à la qualité du livre.
Ces lettres sont une forme de thérapie. Il ressent de la culpabilité dans ce qui s'est passé, cet accident qui a plongé son meilleur ami dans le coma. Après la colère envers Nils, elle se retourne contre lui. Il lui faudra quelques jours pour revenir vers son ami, un frère pour lui. Ensuite, il le veillera, essaiera de passer tous les jours pour lui donner les résultats sportifs, les éléments de sa vie actuelle, de ce qui passe pour Nils, mais aussi des souvenirs des jours heureux et des bêtises qu'ils ont pu faire ensemble tous les deux ou avec leurs amis. Leurs échanges lui manquent. Jan ressent très fortement les malaises des uns et des autres. Rita Falk nous propose certaines révélations.
Une hospitalisation d'une telle sorte change tout le monde. Après la douleur, l'espoir arrive pour tous puis au fur des jours qui passent, la résignation prend la place. Certains restent, d'autres s'éloignent car ils voient la réalité, préférant rester sur une image positive de celui ou celle qui est dans le lit d'hôpital, d'autres tentent de retrouver le réconfort ailleurs, des familles se déchirent, des amitiés se brisent. Sans juger qui que ce soit, la vie continue. L'auteur nous le démontre fortement même si le comportement de Jan peut prouver le contraire, à certains moments. Il ne veut pas abandonner. Il a besoin de Nils. En guettant le moindre petit signe de vie de son ami, cela lui permettra, à lui, de faire le bien autour de lui, dans son travail où il s'occupe de personnes ayant des troubles psychiques. Ian n'oublie pas de vivre et heureusement ! Il va voir des matchs, il sort, il fait l'amour… Soeur Barbara l'a pris sous son aile, elle l'accompagne et sera là lorsqu'il faudra qu'il comprenne que cela ne peut pas continuer comme ça. Pourtant, il laissera ces lettres qui serviront, qui seront un témoignage du passé.
Très vite ou jamais, le titre prend vraiment tout son sens. D'un coma, on en sort très vite et il est possible de vivre, avec plus ou moins de séquelles. Jamais, l'espoir n'est plus. L'élément qui m'a le plus ému et qui souvent répété. Son ami a souvent les paupières mi-fermées. Mais Jan n'ose pas capter ce regard fixe qui ne voit plus.
Lien : http://livresaprofusion.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
JoyceGJoyceG   14 octobre 2016
- Certaines familles sortent grandies des épreuves qu’elles traversent, Jan. Tandis que d’autres volent en éclats. C’est tout l’un ou l’autre. Il n’y a pas une famille au monde où la vie continue normalement après un coup dur. Pas une. Et quand une famille ne reste pas unie dans le malheur, c’est en général qu’elle avait bonne chances d’imploser tôt ou tard.
Commenter  J’apprécie          100
MoneinBouquineMoneinBouquine   10 avril 2017
Ce matin, je suis venu te voir dès les premières heures de l'aube (toi qui sait combien je déteste me lever tôt, tu imagines ce qu'il m'en a coûté) parce que je craignais, non sans raison, que ta chambre soit prise d'assaut dans la matinée. Je me suis assis à côté de toi, et t'ai lu les pages sport du journal, t'ai raconté ma semaine et t'ai massé les doigts, un art dans lequel j'ai fait des progrès. Vive la Vaseline ! En tout cas, tes doigts ne sont plus aussi raides ni aussi glacés. Parfois, j'ai l'impression que tu réponds à mes stimuli. Aujourd'hui, par exemple, j'ai cru que tu m'avais pressé la main. Je me suis penché pour regarder par dessous tes paupières. Hélas, tes yeux étaient aussi fixes que ceux d'une poupée ventriloque. Oui, Nils, une poupée ventriloque, c'est à ça que tu me faits penser : tu me parles, j'entends distinctement tout ce que tu me dis, mais tu ne remues pas les lèvres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FlorianeBFlorianeB   22 juillet 2016
Le coma, on en sort ou très vite, ou jamais. p.18
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Rita Falk (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rita Falk
Rita Falk - Choucroute maudite
autres livres classés : roman épistolaireVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
209 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre