AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266271644
Éditeur : Pocket (09/02/2017)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 363 notes)
Résumé :
"Serre-moi fort." Cela pourrait ressembler à un appel au secours. Du jeune Nick, tout d'abord. Victime collatérale de la disparition inexpliquée de sa sœur, contraint de vivre dans un foyer brisé et entre deux parents totalement obsédés par leur quête de vérité. Il aimerait tant que sa mère le prenne dans ses bras... D'Adam Gibson, ensuite. Policier chargé de diriger l'équipe qui enquête sur la découverte d'un effroyable charnier dans l'Alabama, il doit identifier l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (178) Voir plus Ajouter une critique
cannibalector
  10 juin 2016
"Serre moi fort": marque naturelle, spontanée d'un besoin d'amour. Qui d'entre nous n'a jamais ressenti ce besoin de se lover dans les bras de ses parents, de l'être aimé, de ses enfants ou d'un ami? Qui n'a jamais voulu consoler, étreindre un être cher?
Dans une première partie, Nick, adolescent de 15 ans nous parle de la disparition brutale de sa soeur, de l'effondrement de ses parents, de sa necessité soudaine à devenir l'adulte qui s'occupe du quotidien pendant que sa mère erre d'anti dépresseurs en somnifère et que son père plonge dans l'alcoolisme.Tout cela seul, sans amour: ses parents n'en ont plus à donner.Regard aigu, sombre sur les dommages collatéraux d'un drame, étude trés fine des différentes phases du "deuil qui ne peut se faire" et final de chapitre complétement inattendu qui vous laisse ko à peine au tiers du livre
Seconde partie où l'on suit Adam Gibson, flic qui commence une enquête sur un charnier récemment découvert le jour même de l'enterrement de sa femme victime d'un cancer. Affaibli, devant gérer le désarroi et la colère de ses enfants, il s'immerge dans la traque d'un tueur partculièrement sadique. Cette seconde partie s'acheve par un scène que je qualifierai "d'anthologie" d'une violence psychologique inoui magistralement narré par l'auteur.
Je ne vous parlerai pas de la dernière partie : sachez simplement que le final est éblouissant.
Evidemment que c'est un super thriller noir, tant au point de vue psychologique, que du style ou des multiples rebondissements. Tout s'enchaine parfaitement, pas une fausse note mais ce roman m'a amené beaucoup plus loin et m'a laissé une profonde cicatrice . Je ne peux pas vous en dire plus sans spoiler mais je crois que toute personne, et surtout les mecs, ne peuvent rester insensible à cette histoire. Un superbe roman qui me fait regarder avec un oeil neuf une monstruosité de notre societé malheureusement courante.
Bref: un livre haletant qui vous percute: je mettrais 10 étoiles si je pouvais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          974
Ydamelc
  03 juin 2016
Eh ben voilà !
C'est malin !
Une auteure de plus à rajouter dans ma liste des "best of the best !"
J'en ai lu du glauque ! Ohhh ! Ca oui !!!
J'en ai découvert des cerveaux disjonctés, des psychopathes et autres malades mentaux en t'en retourner les tripes !
Plus d'une fois, je me suis retrouvée yeux écarquillés et mâchoires pendantes face à certaines scènes, retournements de situation, révélations et trucs complètement tordus.
Ca m'est arrivé d'avoir des sueurs froides, le souffle coupé, de devoir interrompre ma lecture pour refaire surface, prendre l'air avant de poursuivre ma lecture, lors de passages noirs, glauques, de sévices innommables, aussi bien physiques que psychologiques...
Mais tout cela, à la fois ! Rarement !
Alors, bravo, Claire Favan !
Vous avez réussi à me mettre dans un état encore rarement atteint...
J'ai juste "transe-plané" d'un bout à l'autre ce ce thriller !
En résumé,
Fin de la première partie : "C'est quoi ce bordel ????!!!???" Yeux tout ronds ! "Nannnn !!! Pô possible... J'ai mal lu, là !!!! Dites moi que j'ai rien capté, que je me fais des idées, parce que là, c'est juste le truc le plus, je sais même pas comment dire, le truc... nannn??? !!! c'est pas vrai !!!"
Fin de la seconde partie : gloups.... Envie de vomir...
Début de la troisième partie : " oh non......pas çaaaaaaaa !!!! "
Tout le long de la troisième partie : Mon cerveau est réduit en bouillie, mes tripes, j'en parle même pas... "Faites moi entrer dans l'histoire que j'achève quelqu'un !!! J'vous en supplie !"
Du bon, du fort, du intense, du dément, du gerbant !
Inutile de vous dire que ce thriller n'est pas à mettre entre toutes les mains !!!
J'ai kiffé, en tout cas ! Et c'est peu de le dire !
Me tarde de rencontrer l'auteure pour lui baver toute mon estime et faire une razzia sur toute sa bibliographie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8510
SMadJ
  21 février 2016
"Serre-moi fort" de Claire Favan - La chronique qui trop embrasse bien étreint !
Claire Favan a inventé le premier polar à "free hugs" intempestifs : à chaque fois que tu finis une des 3 parties du livre, tu as envie de la serrer fort dans tes bras. C'est puissant ! Soyez prudents…
Claire Favan, fraîchement signée dans la nouvelle collection "La Bête Noire" de Robert Laffon, revient très inspirée avec son nouveau roman. On sent qu'elle s'est déchirée pour l'écrire, montant l'aiguille du talent dans les aigües de son ampli Marshall. Et là, vous allez voir, il y a grave du larsen.
Elle nous balance un roman impétueux, sauvage, imprévisible, nous prenant par surprise dans les deux premières parties qui finissent chacune par un BANG sonore (le bruit de ton petit coeur qui explose !).
A la lecture, on sent tout le travail, la sueur et l'effort qu'elle y a mis. Plusieurs crans au-dessus de son dernier, "Miettes de Sang", le changement d'éditeur a boosté ses ambitions. Elle remet tout en jeu dans ce livre. Lire "Serre-moi fort" fait l'effet d'une roulette russe, tellement chaque page tournée est chargée d'électricité et d'appréhension.
Lors du salon du livre "Lire C'est Libre" du 30/01/16, Claire nous confiait que l'écriture de ce livre la réveillait la nuit tellement certaines scènes étaient effrayantes à écrire.
Eh bien, elle n'a pas tort ! Certains passages du livre vont dessiner des moues horrifiées sur votre visage, des esquisses de douleur vont plisser vos joues et des escarres vont apparaître sur vos doigts tellement vous allez serrer les pages.
Les personnages sont pour le coup admirablement croqués, que ce soit Nick, l'ado mal aimé ou Adam Gibson, le flic d'élite veuf (encore un, je me répète souvent mais on aime les flics veufs dans le polar français !). Ses personnages vont s'acharner sur votre coeur : la première partie le fendille, la deuxième le brise et la troisième l'explose !
Ce roman est en trois parties donc. Comme vous l'avez compris les deux premières sont énormes. Claire Favan nous balade d'un bout à l'autre de ces deux actes. La troisième est plus convenue. Ce qui ne veut pas dire qu'elle n'est pas réussie. Au contraire, elle est intense, gravit les cimes du plaisir en crescendo, met les nerfs à rude épreuve et ressemble à un jeu d'échecs grandeur nature. Où chacun des protagonistes va poser ses pièces, l'une après l'autre...
Tout ça va mener à un final en apothéose où l'on se rendra compte que finalement , et comme souvent, c'est le besoin et le manque d'amour qui créent des tragédies. Alors pour éviter ça, allez Claire, viens dans mes bras que je te serre fort !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          494
Tostaky61
  05 juillet 2016
Cette femme est dangereuse !
Je vous le dis amis lecteurs, Claire Favan n'a rien à faire en liberté.
C'est une tueuse de lecteurs, de la pire espèce. de celles qui vous arrachent les tripes, de celles qui vous nouent l'estomac, de celles qui vous frappent en plein coeur avec une violence inouïe…
Vous ne fermerez pas l'oeil de sitôt après une telle lecture, c'est moi qui vous le dit….
Rien de ce que vous attendez de ce genre de lecture ne se déroule comme vous l'aviez prévu.
Vous demandez quoi à un auteur de Thriller ?
Un sérial killer ? Il y est
Une enquête complexe ? Présente !
Du suspense ? Il y en a
De la violence ? Vous allez être comblés
De l'empathie pour les victimes ? Préparez vos mouchoirs, que dis-je, vos draps…. (les mouchoirs n'y suffiront pas)
Sortez vos anxiolytiques, gardez-les à portée de main.
En vérité, je vous le dis, chers amis lecteurs, ce roman est un chef-d'oeuvre du genre. Quand vous dévorez, comme je viens de le faire, les quelque 368 pages d'un livre, et ce, bien qu'à partir de la deuxième partie, chaque page tournée amène son lot de cris, de souffrances, de larmes, de révoltes, au point que vous envisagez d'abandonner, quand vous le dévorez, disais-je, c'est que l'objectif de l'auteure est atteint. Je m'incline donc devant vous Maître Favan, pour une première rencontre, vous m'avez bluffé.
Mais au fait, l'histoire me direz-vous ?
Lana jeune fille de 17 ans disparaît. Sa famille est dévastée. Son frère doit survivre au milieu du chaos.
Un tueur en série qui sévit dans le secteur est très vite soupçonné.
Vingt ans plus tard un charnier est découvert. 24 corps de jeunes femmes qu'il faudra identifier.
Et le tueur qu'il faut traquer. Adam Gibson, policier qui vient de perdre sa femme des suites d'une longue maladie, se voit confier l'enquête.
Pour les familles comme pour les policiers, la vie peut jouer de bien mauvais tours…. On aimerait que ce ne soit qu'un cauchemar,Hélas !......
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          507
Siabelle
  27 juin 2017
C'est avec mon amie Nathalie, ma copilote, qu'enfin je vais lire mon premier livre de Claire Favan. Je choisis le roman : «Serre-moi fort» car c'est également un cadeau d'Anthyria et je me sers de sa carte postale comme signet. Je repousse souvent cette lecture car cette auteure me fait terriblement peur mais là c'est le temps d'y aller, de me jeter à l'eau.
Attractif, Imposant, Majestueux
Comment vous décrire ce qu'est vraiment l'univers de «Serre-moi fort ?» Je crois que c'est en lisant, qu'on peut comprendre vraiment le véritable sens. Dès le début, on ressent que l'atmosphère est de plus en plus lourde et ce n'est pas en s'améliorant. Oh non ! Loin de là. Claire Favan est vraiment le Maitre de son univers car elle sait malmener atrocement ses personnages. Et en plus de ça, elle me fait vivre des émotions intenses, et elle me malmène moi aussi, comme lecteur.
Effectivement, je peux avertir tout lecteur, que s'il ouvre un livre de Claire Favan, surtout ce titre «Serre-moi fort», tu deviens vite accro. Tu ne peux plus lâcher ton livre, tu es accaparée complètement par l'histoire. Je constate que l'écriture est vraiment accrocheuse, l'histoire te submerge et l'ambiance s'imprègne vraiment sur toi. Je crois que Claire Favan sait produire sur toi un effet totalement déstabilisant, elle sait comment t'amener là où elle veut. Elle sait créer le malaise, elle est capable de brouiller les pistes et elle sait te surprendre là où tu ne t'y attends pas.
En effet, je m'aperçois que le livre est divisé également en trois parties et je crois que les sous-titres sont également très significatifs, elle respecte très bien ses thèmes. Un coup que tu entres dans cet univers, les chapitres sont courts, l'écriture est puissante, savoureuse, et captivante. C'est une vraie addiction !
- Un peu (Août 1994) - Dans la première partie, on voit ce que ça fait l'enlèvement de Lana, la soeur de Nick, à la famille et surtout à Nick. Il est déjà invisible mais depuis la disparition de sa soeur, c'est pire. Ses parents se laissent aller, il assume tout et dès qu'il peut, il prépare sa fuite pour aller étudier à l'étranger. Hélas, les évènements se corsent et le piège se referme encore plus sur lui. Comment Nick va-t-il faire pour s'en sortir, quand ses parents sont à la fois si indifférents, et si stricts?
- Beaucoup (mai 2014) - Dans la deuxième partie, on fait la connaissance d'un de mes personnages, que j'affectionne beaucoup.. Bref, est-ce que je suis objective ? Je ne sais pas, c'est Adam, un policier qui retourne au travail, après la mort de sa femme. Il est démuni devant ses enfants et une chance que sa belle-mère est là. Il se retrouve donc sur une autre affaire qui lui semble assez sordide. Est-ce que c'est le bon mot ? Pourquoi donc aurait-il fallu que ça tombe sur lui ? Et c'est dans une ses enquêtes, parmi d'autres qui tournent vraiment mal et qui se trouvent pris au piège lui aussi. Il vit ce que personne ne devrait vivre, c'est inimaginable. J'en ai encore des frissons dans le dos, je suis vraiment indignée, je crie sa douleur, sa souffrance, sa honte. Bref, il n'y a pas de mot pour décrire ça. C'est indescriptible. Et comme si ce n'est pas assez, il se retrouve par la suite impuissant dans un hôpital.
- Folie (Novembre 2015) – Dans la troisième partie, comment décrire ce qui arrive. On revoit notre cher Nick bien sûr, qui est maintenant adulte et il travaille comme médecin, dans un hôpital. Est-ce que c'est vraiment une coïncidence ? Et on revoit Adam, cloué dans un lit, à la merci de son médecin et dépendant de tous. Je ne sais pas comment vous dire ce qui arrive, tu te sens complètement impuissant, tu es également enragée et tu es effectivement révoltée. Bref, tu te laisses submerger par des sentiments très malsains et pour le lecteur, c'est vraiment déroutant.
L'auteure Claire Favan me laisse sur des images horribles dans ma tête, qui ne s'enlèvent pas si facilement. Je ressens comme un goût de dégoût dans la bouche, comme ce goût de métal, qui te rend si amère… si triste de désespoir… Oui, je sais que c'est un roman mais c'est tellement bien écrit, les descriptions sont très précises et ça me semble tellement vrai. C'est insensé. Bref… J'en suis toute retournée, et elle réussit à m'avoir, Claire Favan !
Pour terminer, elle fait partie maintenant de mes auteures préférées et je vais continuer à lire d'autres livres d'elle car je suis vraiment conquise. Je découvre qu'elle est vraiment une conteuse hors pair, elle possède une imagination incroyable et elle fait ressortir les pires côtés chez l'humain. Et la fin, que dire de la fin…je suis toute remuée encore une fois. Je m'attache moi à mes personnages, bref je ne peux pas en dire plus… Elle est cruelle avec ses lecteurs, Claire Favan. Juste à penser à cette auteure, je suis déjà intimidée. Est-ce que moi aussi je peux me sentir aussi coupable, d'avoir lu cette histoire, jusqu'au bout ? C'est insensé, comment on peut se sentir si mal, pour nos personnages.
Je remercie également mon amie Crasynath, Nath pour les intimes, on dévore le roman en quelques jours car si on attend trop entre les chapitres, ça devenait un vrai supplice pour nous deux. C'est toujours un plaisir d'échanger avec toi, et nos échanges sont toujours agréables.
Et je remercie encore une fois, Anthyria, car c'est lui qui me l'a fait découvrir, ainsi pour sa belle dédicace. C'est un thriller exceptionnel, qui se lit très vite, et qui te tient en haleine jusqu'à la fin.
Elle parvient à te faire vivre l'horreur à travers les personnages et pour ça le titre «Serre-moi fort» y trouve toute sa symbolique.

J'aime un peu, beaucoup et à la folie, oui vraiment passionnément !
C'est vraiment une très belle surprise, vraiment ! Je ne m'y attendais pas du tout de succomber au talent de Claire Favan. Je suis une fan maintenant.
Quelle claque vraiment !
Et je déclare, que tout lecteur y entre, il ne s'en sort pas indemne. J'avais les larmes aux yeux et même après la lecture terminée, j'en reste encore émotive. C'est une histoire qui marque, décidément et que je n'oublierai pas de sitôt.
Siabelle
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3411
Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
canelcanel   03 octobre 2017
Quand [il] émerge, il ne saisit pas tout de suite ce qui se passe dans son dos.
Ses deux mains menottées devant lui, il est sur le ventre, le nez enfoncé dans un oreiller crasseux, le bassin relevé.
Sans transition, son cerveau lui fait parvenir d'autres messages effrayants, comme cette sensation de déchirure intime et lancinante qui lui coupe le souffle. Il essaie de se débattre, trop faible et sonné pour parvenir à quoi que ce soit.
Les chocs répétés contre ses cuisses deviennent plus brutaux, des doigts puissants s'enfoncent dans la chair de ses hanches. Presque dans son oreille, il entend des gémissements d'homme.
[...]
[Il] sait ce que chacun de ces éléments pris séparément signifie. Pourtant, il refuse de faire la jonction entre ses perceptions. Parce que cela reviendrait à admettre l'impensable.
Violé. Lui...
Ses pensées s'emballent. Un homme, ça ne se fait pas violer ! C'est impossible ! Enfin, si, mais pas lui, putain, pas lui !
[...]
Il se revoit assis face à toutes ces femmes auxquelles il a eu affaire au cours de sa carrière. Il réentend leurs paroles : 'Mon copain m'a violée', 'Ils étaient trop nombreux', 'Il était complètement soûl et il m'a forcée', 'Je l'ai rencontré en boîte et il m'a obligée à avoir des rapports avec lui', 'Je marchais dans la rue et ils m'ont entraînée dans une ruelle sombre', 'Il était si fort, je n'ai rien pu faire...' Dans quel pourcentage de ces cas a-t-il reconnu leur innocence totale dans ce qui venait de leur arriver ? Dix pour cent, à peine.
[Il] ferme les yeux, il sent une larme perler à ses paupières. Il est passé à côté de tout un pan de son travail, n'a su démontrer aucune capacité d'empathie. Quel échec.
Il aura fallu ces heures d'horreur pour qu'il comprenne le sens du mot 'victime'. Il comprend maintenant ce que 'ne pas avoir le choix' signifie. Il mesure la nuance entre cesser de lutter et être consentant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
canelcanel   06 octobre 2017
- Tu veux vraiment savoir pourquoi je me suis réfugié dans le travail ? J'ai vu ta mère agoniser pendant treize ans. Je l'ai vue souffrir, perdre ses cheveux, reprendre goût à la vie avant de sombrer à nouveau dans le plus profond des désespoirs. Je l'ai vue devenir quelqu'un d'autre après chaque déception ! A la fin, je ne trouvais plus la force de lui faire croire que son envie de vivre avait un sens. Non, pas après sa troisième rechute !
[...]
- C'est nul ! Tu aurais dû être à ses côtés pour lui tenir la main jusqu'à la dernière seconde !
[...]
- Il n'y avait plus de place pour autre chose qu'elle et sa maladie. Elle m'a chassé de sa vie. Tu comprends ça ?
[...]
- Pose-toi les bonnes questions, le toise Debby [sa fille]. Et arrête de faire comme si c'était toi la victime !
(p. 184)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
canelcanel   05 octobre 2017
[Il] est frappé par le bruit qui règne ici : hurlements, chocs sourds, rumeurs confuses mais dont l'agressivité est perceptible.
- Ils sont agités, non ?
- Ils sont encore sous tension après ce qui s'est passé [l'émeute de la veille]. On a d'ailleurs décidé de les boucler dans leurs quartiers pour le moment. Simple mesure de prudence.
- Je croyais que vous aviez des prisonniers relativement calmes grâce au programme de méditation Vipassana.
- Vous avez vu le reportage vous aussi ? ricane Doug Light. Ouais. Un tiers de nos détenus sont condamnés à perpétuité. Même si ça leur fait du bien de méditer, cette prison est fondamentalement un lieu de violence et de perdition.
(p. 252)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
SiabelleSiabelle   21 juin 2017
- Après une période de deuil convenable, j'ai repris contact avec lui, mais il ne m'avait pas attendue. Il avait tellement à offrir à une femme... J'aurais dû le savoir. il ne se passe pas une jour sans que je me demande ce qu'aurait pu être ma vie si je n'avais pas changé d'idée.
Elle se tourna vers son gendre, aussi chamboulé qu'elle par son aveu.
- Tu as trahi la confiance de ma fille, Adam. Mais comme j'ai été aussi faible que toi dans les mêmes circonstances, quelle sera ma légitimité pour te faire la morale ?
Il se mord les lèvres pour ne ps lui montrer à quel pont il est soulagé par sa réponse.
- Est-ce que la culpabilité s'estompe avec le temps ?
Nicole soupire.
- Ça dépend des jours...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
scarlett12scarlett12   22 octobre 2017
Incrédule, elle chancelle jusqu'à lui. Je l'observe à la dérobée pour voir sa réaction quand elle le découvre. Elle se fige avec une expression d'horreur plaquée sur ses traits ravagés, glisse par terre à côté du canapé et une larme roule sur sa joue. Je ne sais vraiment pas où elle va la chercher après toutes celles qu'elle a déjà versées.
- Oh, John ...
Un petit rictus tord ma bouche. Pour un choc ...
Consumé par sa soif d'oubli, mon père a pris quinze kilos depuis la dernière fois qu'elle a dû poser les yeux sur lui. Sa bedaine déborde de son pantalon et de sa chemise tachée et entrouverte. Autour de lui, le sol et les meubles sont jonchés de bouteilles vides ou méchamment entamées.
Je ne peux m'en empêcher : je me lève pour la rejoindre et m'accroupis près d'elle.
- Bienvenue dans le monde réel ! Tu aimes ce que tu découvres ?
Elle me gifle à la volée. Je ne réagis pas. Au contraire.
- Si c'est ta façon de saluer le seul enfant qui te reste ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Claire Favan (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire Favan
Serre-moi fort de Claire Favan aux éditions Pocket
" Serre-moi fort. " Cela pourrait être un appel au secours désespéré. Du jeune Nick, d'abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa s?ur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l'incertitude et l'absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l'Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité. Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l'enquête sur la découverte d'un effroyable charnier dans l'Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d'une rare violence...
" Intime, violente, déroutante, l'intrigue de Claire Favan s'enroule autour du lecteur tel un serpent. " Olivier Norek, auteur de Code 93, de Territoires et de Surtensions.
http://www.lagriffenoire.com/70091-divers-polar-serre-moi-fort.html
Les Derniers Jours de Rabbit Hayes de Anna MCPartlin et Valérie le Plouhinec aux éditions Pocket
Neuf jours. C'est ce qu'il reste à vivre à Mia Hayes, surnommée affectueusement " Rabbit ". Neuf jours, après plusieurs mois de combat ? parce que Rabbit est une battante, une Irlandaise bien trempée. À son chevet, famille et proches se relaient en un joyeux ballet de souvenirs. Entre silences, gaffes et fous rires, toute la vie de Rabbit ressurgit alors : l'enfance, l'adolescence, Johnny son grand amour, et Juliet, sa fille de 12 ans ? une certaine idée du bonheur... Au fil des jours, tous s'interrogent sur leur vie et accompagnent Rabbit dans un voyage émotionnel d'une grande intensité. Quel meilleur bagage pour partir vers la lumière ?
http://www.lagriffenoire.com/69157-divers-litterature-les-derniers-jours-de-rabbit-hayes.html
Vous pouvez commander Serre-moi fort et Les Derniers Jours de Rabbit Hayes sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1201 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .