AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791033908302
320 pages
Harper Collins (03/03/2021)
4.25/5   811 notes
Résumé :
Moira O’Donnell c’est, derrière le feu des boucles rousses et l’énergie inépuisable, une femme qui lutte pour garder la tête hors de l’eau.
C’est une vie d’adulte démarrée trop tôt.
Ce sont trois gamins livrés à eux-mêmes et autant de boulots cumulés pour les nourrir.
Ce sont des pères absents : le premier, incarcéré le plus longtemps possible, croit-elle, et le second, suicidé.
C’est une culpabilité sans fin.
Moira O’Donnell, c’es... >Voir plus
Que lire après La chair de sa chairVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (201) Voir plus Ajouter une critique
4,25

sur 811 notes
Ce dernier polar de Claire Favan me rappelle tout ce que j'ai aimé dans Inexorable. Loin du polar classique où l'on nous sert policiers et enquêtes à gogo, nous avons ici une histoire des plus réalistes qui tient la route. Et parce qu'elle tient si bien la route, je m'en retrouve bouleversée.

L'histoire est celle d'une pauvre mère de famille, Moïra qui tente de tenir la tête hors de l'eau de sa famille de trois enfants. Affligée d'une enfance difficile, elle patauge dans la misère en essuyant des heures de boulot impensables pendant que ses enfants l'attendent sagement.
Peter, l'ainé né d'un malfrat quand Moïra avait sinze ans, Wendy et Niggel nés d'un autre père qui a mal fini lui aussi. La vie ne fait aucun cadeau à cette mère qui désespère de voir le bout du tunnel.

Jusqu'au drame qui fait basculer ce récit dans des sentiments très prégnants. Culpabilité, non-dits, honte, peur, impuissance…

J'ai tout aimé dans ce livre. L'immersion dans cette famille et l'immersion dans l'hôpital.
Les personnages sont écorchés, torturés et pour certains de pauvres victimes collatérales. L'amour d'une mère.
L'amour pour une mère.
Les carences affectives, les traumatismes, tant d'enfances saccagées dans une Amérique qui juge jusqu'à un enfant de sept ans…

Même si je n'ai que peu compris cette mère de famille, aveuglée et parfois bien égoïste dans ses propos et ses réactions, ce thriller domestique/psychologique et médical est mené tambour battant et est impossible à lâcher. Tantôt effrayant - certaines histoires fictives semblent comme inspirées d'une histoire vraie tantôt fascinant - l'immersion au coeur de cette famille est à son paroxysme, La chair de sa chair est prodigieux.
Commenter  J’apprécie          1038
Prendre en mains un roman de Claire Favan présente de gros risques , le plus commun étant de ne pas pouvoir communiquer avec qui que ce soit pendant tout le temps que vous mettrez pour parvenir à tourner la dernière page de ses romans . Bon , aprés , pas d'inquiétude , en principe , on s'y tient ou , plutôt , elle nous tient et ça va vite , trés vite , pas moyen de lever le nez ,Une fois pris dans ses filets , rien n'a plus d'importance , sauf la soif d'avancer dans le récit .
Le titre ? "La chair de sa chair " . Hum , il y a de l'amour filial là dedans .Qu'est-ce qu'elle a bien pu concocter ? Il y a bien une femme , Moira et....ses trois enfants , livrés à eux-mêmes en l'absences de pères , un en prison , le second suicidé....La misère à la maison malgré le courage d'une mère dont la vie est consacrée à " faire bouillir " la marmite . C'est dans cette famille cabossée que nous nous immisçons pour accompagner ses membres dans une spirale infernale que le plus pessimiste d'entre nous ne pourrait même pas imaginer .Une descente aux enfers que les protagonistes ne voient pas venir , contrairement à nous , lecteur avisé mais impuissant .Qui est qui ? Qui veut quoi ? Tout au long du roman ,Claire Favan joue avec nos nerfs , aussi " tordue et retorse " que ses personnages au point qu'aucun d'eux ne parviendra jamais à s'imposer et à mériter notre sympathie ni notre adhésion .
C'est fort , trés fort , un roman noir psychologique qui touche à l'intime , la famille avec , ici , violence , espoirs , jeu de dupes.
La lecture est facile , prenante , addictive et l'on se sent vraiment , sinon impliqué , du moins pris à témoin .
J'aime lire les romans de Claire Favan mais je choisis toujours , aprés , une lecture plus légère . Avec elle , pas de " monde des bisounours ", bien heureux , déjà , de s'en tirer sans trop de dommages .
Je vous avais prévenu , la liste des effets indésirables pour le lecteur est précise et longue : risques de déprime , tremblements , arrachage de cheveux , ongles rongés , sociabilité menacée , cernes violacés ,pleurs ...et désir profond de récidive de lecture d'autres romans de cette autrice. Je vous l'avais dit , elle est terrible.Vous ne me croyez pas ? Ben essayez , vous verrez bien .A bientôt , peut -être .
Commenter  J’apprécie          926
Je ne connaissais pas Claire Favan.
Ben aujourd'hui, si!
Une petite brunette, aux jolis yeux en amande, ça ne peut pas faire de mal! Surtout quand on sort de quelques bouquins écrits par ma tueuse préférée, Karine Giebel!

Je me suis pris une série de droites et de gauche dans la figure, on dirait pas comme ça, à la voir! une vraie boxeuse pro!!
Elle nous a mitonné une petit récit à la nitro :

Dès les premières pages, on comprend très vite que la vie de Moira, c'est pas rose tous les jours, c'est un combat pour la vie, une lutte pour la survie qui ne lui laisse que des éclairs de son temps pour profiter des ses 3 gosses!
Courageuse la petite n'a pas eu la main heureuse avec ses mecs. le premier la battait comme plâtre, traficotait des mauvais deals, le seul coup de bol, il a été pris par la patrouille et est parti en zonzon! Manque de chance, il va bientôt en ressortir!
Le deuxième, un gentil p'tit gars, pas le genre BG mais gentil, ça va pas durer, il va se pendre!
Attendez, ne partez pas, je ne vous ai rien dit!!

Comme elle n'était pas assez poissarde, parmi ses trois gamins, la petite dernière est tombée malade, mais pas un truc trop facile à soigner, non, non! Une saleté genre mucoviscidose. Déjà bien assez compliqué à prononcer mais encore plus à soigner surtout quand les médocs, ne sont pas très efficaces.
On pourrait déjà se croire dans un film de Ken Loach! Attendez la suite : Les services sociaux toujours prêts à rendre service quand il s'agit d'enfoncer la tête sous l'eau, menacent de lui prendre les gamins, SES 3 gamins, sa raison de vie, son combat, tout ce pourquoi elle se démène, jour et nuit!

Vous croyez en avoir fini avec la série noire? le petit Nigel va étouffer sa petite soeur qui manque déjà pas mal de souffle, sous un oreiller! Et ensuite va tomber dans un mutisme quasi cataleptique.

Allez, ça suffit, je ne vous en dis pas plus pour vous laisser découvrir ce thriller bien mené, qui ne vous laissera souffler que lorsque vous l'aurez fermé après la fin heureuse, enfin heureuse, c'est vous qui verrez. ;-)

Un bon petit roman, avec les rebondissements en fin de récit qui vont vous tenir éveillé(e)s!

C'est fluide, se lit facilement! c'est bien construit!

A présent, je connais Claire Favan, je vais me méfier avant d'ouvrir le prochain bouquin qui va me tomber entre les mains!
Commenter  J’apprécie          7039
C'est l'une des grosses parutions de littérature noire de ce mois de mars, je parle bien sûr du dernier roman de Claire Favan, « La chair de sa chair ». Par respect pour tous les lecteurs, je ne publie ma chronique que ce jour, jour officiel de sa parution. Je ne comprends que fort bien l'agacement de certains lecteurs de voir des livres spoilés avant leur publication par les nombreuses chroniques précoces sur ces derniers. Même si je l'ai reçu il y a déjà un petit temps au travers de ses épreuves non corrigées, je me le suis gardé pour sa sortie officielle, comme tout à chacun.

Un an après son excellent thriller psychologique, « Les cicatrices » (dont vous pouvez retrouver ma chronique sur mon blog), Claire Favan nous revient en très grande forme car c'est du très, très, mais vraiment très bon thriller qu'elle nous offre par « La chair de sa chair ».

On n'est pas dans le sanguinolent gore mais bien dans le psychologique domestique et c'est vraiment très bien foutu. Même si l'auteure n'est pas psychologue de profession, elle a un don spécial pour ciseler la psychologie de ses personnages avec une main de maître. Par ce fait, ce que le lecteur pense connaître et croire au sujet de l'intrigue n'est au final qu'un écran de fumée car l'auteure s'est finement joué de lui. Les rebondissements sont multiples mais maîtrisés.

Même si elle est française, Claire Favan installe ses pénates livresques aux Etats-Unis et cela m'enchante beaucoup car c'est cohérent et cela confère une certaine atmosphère particulière (tout comme pour son précédent, « Les cicatrices »).

Encore une fois, l'achèvement de son récit se fait intelligemment, sans choisir ou tomber dans la facilité et cela a, à nouveau, le don de me charmer. Même si ce n'est qu'une fiction, l'histoire difficile est tellement réaliste qu'elle me restera un petit temps dans l'esprit.
Lien : https://www.musemaniasbooks...
Commenter  J’apprécie          7111
La chair de sa chair... je me suis pris un uppercut de la mort qui tue à la lecture de ce bouquin.
.
Moira s'est retrouvée enceinte d'un voyou (Bo) lorsqu'elle avait 17 ans, et à propos d'uppercut, ce charmant jeune homme l'utilise comme punching ball.
Il la rabaisse, l'insulte, et la martyrise physiquement et psychologiquement.
.
Quelque temps après, ledit Bo disparaît du paysage, je vous laisse découvrir comment, et Moira se retrouve seule avec son gamin de 6 ans, Peter.
Celui-ci prend très à coeur son rôle d'homme de la maison et s'érige en protecteur de sa maman contre quiconque l'approche.
.
Mais Moira n'est pas le genre de femme à rester célibataire.
Elle rencontre un homme adorable, avec lequel elle a deux enfants. Nigel et Wendy. Mais son mari disparaît du paysage aussi, la laissant seule avec Peter, maintenant ado, Nigel 8 ans, et la plus petite Wendy, malheureusement atteinte d'une grave maladie.
.
Ses faibles revenus ne suffisent pas pour gérer les factures qui s'accumulent, bien qu'elle ait deux emplois et que son aîné s'occupe des plus petits.
.
*****
.
J'ai adoré ce roman, qui décrit la descente aux enfers de cette femme, responsabilisée trop jeune, et qui n'arrive pas à gérer sa situation, d'autant que préoccupée par ses problèmes financiers, elle ne voit pas que ses deux aînés sont profondément traumatisés par tout ce que je ne vous ai pas dévoilé.
.
Si j'ai lu la première partie à une vitesse de croisière, quand tout s'effondre et que les choses se précipitent, j'ai été littéralement sctochée au roman.
L'analyse psychologique des personnages est comme d'habitude remarquablement maîtrisée ; les chapitres courts et la qualité de la plume m'ont embarquée avec une facilité déconcertante.
.
Cette fois, aucun bémol n'est venu ternir ma lecture.
Un immense talent. Un écrit à découvrir de toute urgence.
Commenter  J’apprécie          6142


critiques presse (2)
RevueTransfuge
30 mars 2021
Avec "La Chair de sa chair", Claire Favan signe un thriller haletant sur un drame familial. Et se penche sur nos erreurs et leurs conséquences.
Lire la critique sur le site : RevueTransfuge
Actualitte
11 mars 2021
Un roman sombre à quatre voix, diabolique et machiavélique. Chair de poule garantie après lecture.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
Sa mère (...) a été à la recherche du grand amour toute sa vie. Croyant le trouver chaque fois qu'un mec la sautait, elle s'est installée avec un nombre incalculable de losers. Il y en a eu des sympas qui n'ont fait que passer, des chasseurs d'appart' qui restaient le temps de lui faire un gosse, et de vraies pourritures aussi, des types drogués, alcooliques, violents, vicieux et dépravés. Ceux-là étaient malheureusement ceux qui s'incrustaient le plus longtemps, en général.
Commenter  J’apprécie          90
- Votre compagnon vous frappe.
- Oui, admet Moira.
Difficile de prétendre le contraire alors que son visage et son abdomen sont couverts de bleus et d'hématomes et que le moindre mouvement la fait souffrir.
- Vous voulez porter plainte contre lui ?
Comme elle hésite, la policière insiste.
- Il aurait pu vous tuer. Vous en êtes consciente ? Et vous imaginez les conséquences psychologiques que ce genre de scènes répétées peut avoir sur votre enfant ?
Moira n'a pas de problème avec l'idée de dénoncer Bo, si seulement cela pouvait la débarrasser de lui. Ce qu'elle craint, ce sont les inévitables représailles. Et les difficultés financières.
(p. 15)
Commenter  J’apprécie          62
[Son frère] monopolise la parole depuis un certain temps à propos de ses problèmes relationnels avec le personnel de son service. Il conclut enfin, sur un ton désabusé :
- C'est difficile quand tu ne peux compter que sur toi-même.
Bruce ne peut cacher sa moue désapprobatrice. Personne ne devient plus grand en écrasant les autres. Au contraire, un bon manager doit inspirer ses équipes en donnant l'exemple et être capable d'obtenir le meilleur d'eux grâce à l'écoute, la confiance et le respect.
Commenter  J’apprécie          70
C'est un gosse qui a dû grandir trop vite, par la force des choses. Il est souvent bien trop fiable et mature pour son âge. Elle lui raconte ses misères et ses contrariétés, même si elle sait que c'est presque contre nature de charger ainsi son propre fils de ses soucis.
Commenter  J’apprécie          130
Moira est assise sur une chaise, les coudes posés sur sa table de salle à manger, le front en appui sur ses paumes. D'un regard vide et désespéré, elle fixe la lettre qu'elle a ouverte en rentrant du travail. [...]
Les larmes coulent le long de ses joues sans qu'elle parvienne à les retenir. Les services de protection de l'enfance qui viennent leur grain de sel dans sa vie déjà pourrie, c'est l'apothéose! Est-ce trop demander que le destin ne revienne pas si vite à la charge? Juste histoire de lui laisser le temps de récupérer entre deux offensives...
C'est vrai qu'elle n'est pas très présente à cause des heures supplémentaires qu'elle enchaîne, mais elle aime ses gosses, elle ne les bat pas et se démène comme une folle, parfois même au-delà de son endurance, pour qu'ils ne manquent de rien.
Alors que lui reproche-t-on? Pourquoi la menace-t-on de les lui retirer?
Son regard mouillé flotte sur les mots. Ceux qui lui disent que les services sociaux ont été alertés par des voisins inquiets de ses négligences envers sa famille. Moira ressent un vif pincement au coeur en réalisant que des gens qu'elle côtoie tous les jours l'ont trahie, alors qu'ils savent ce qu'elle a traversé et à quel point elle se débat au quotidien.
Oui, ellle devrait employer une personne pour prendre soin de ses enfants quand elle s'absente. A la place, elle compte sur son aîné pour garder Nigel et Wendy, une gamine malade. Ce n'est ni son rôle ni ce qu'elle aurait voulu pour lui, mais elle n'a jamais eu les ressources de faire autrement. Peter doit jonger entre ses propres impératifs, récupérer son frère et sa soeur après les cours, les aider à faire leurs devoirs, leur donner le bain, soigner Weendy, leur préparer à dîner et les mettre au lit le soir, les habiller le matin et les emmener à l'école.
Elle est bien consciente qu'elle lui en demande trop, mais personne d'autre ne s'est proposé pour la sortir d'affaire. Elle a bien dû colmater les brèches de son existence monoparentale comme elle a pu, elle s'est organisée avec les moyens du bord pour faire garder ses gosses, n'en déplaise à ceux qui l'ont dénoncée. Qui d'ailleurs pourrait lui avoir planté un couteau dans le dos? Elle cherche parmi ses voisins, les passe en revue un par un, avant de laisser tomber. Elle perd son temps.
Son problème, dans l'immédiat, c'est de trouver une solution pour qu'on ne lui enlève pas ses petits.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Claire Favan (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire Favan
Attention !!! Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donnent rendez-vous chaque samedi à 14h00 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • • le disparu du Caire de Christopher Bollen aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/le-disparu-du-caire.html • La gosse de Nadia Daam aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/la-gosse.html • Mauvaise mer de Jérôme de Verdière aux éditions du Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/la-gosse.html • La Robe de Jérôme de Verdière aux éditions HarperCollins Poche https://www.lagriffenoire.com/la-robe-1.html • Les lieux du pouvoir : Histoire secrète et intime de la politique De Collectif et Sébastien le Fol aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/les-lieux-du-pouvoir-une-histoire-secrete-et-intime-de-la-politique.html • Souvenirs souvenirs... (1) de Catherine Nay aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/souvenirs-souvenirs...-vol01.html • La Nostra Italia: Itinéraire gourmand dans l'Italie des Belmondo de Luana Belmondo et Alessandro Belmondo aux éditions Solar https://www.lagriffenoire.com/la-nostra-italia-itineraire-gourmand-dans-l-italie-des-belmondo.html • le Roi du silence : le nouveau thriller de Claire Favan de Claire Favan aux éditions HarperCollins https://www.lagriffenoire.com/le-roi-du-silence.html • Les ombres d'Adelaide Hills de Kate Morton et Laurent Bury aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/les-ombres-d-adelaide-hills-1.html • La Confiserie de Rosie de Jenny Colgan et Laure Motet aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/search?query=+%E2%80%8E+9782266340199 • Fourth Wing : Empyrean, Tome 01 de Rebecca Yarros aux éditions Hugo Roman https://www.lagriffenoire.com/fourth-wing-tome-1.html • Trois cailloux de Olivier Tallec aux éditions EDL https://www.lagriffenoire.com/trois-cailloux.html • Vie et destin de Vassili Grossman aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/vie-et-destin-2.html • Juste le temps de vivre de Yann Liotard aux éditions Arléa https://www.lagriffenoire.com/juste-le-temps-de-vivre.html • Les Whisperwicks (T01) : le labyrinthe sans fin de Jordan Lees,
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (1764) Voir plus



Quiz Voir plus

Quel est le bon titre des livres de Claire Favan ?

Le ... intime ?

Tueur
Meurtrier
Massacreur
Tortionnaire

10 questions
41 lecteurs ont répondu
Thème : Claire FavanCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..