AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211097308
Éditeur : L'Ecole des loisirs (29/10/2009)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 50 notes)
Résumé :
Aggie est la reine de la débrouille. Difficile de faire autrement quand on est orpheline et qu'on ne mange pas tous les jours à sa faim. Avec son ami Orin et son chien Mister Bones, elle a mis au point un numéro pour détrousser les riches passants qui s'aventurent dans les bas quartiers de Boston. C'est d'ailleurs en essayant de voler le portefeuille de Pemberton Rushworth qu'Aggie l'a rencontré. Plutôt que de la conduire à la police, ce détective privé lui fait alo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Lucielison
  06 mars 2014
Aggie est une orpheline d'une dizaine d'années.
Elle vit d'un numéro bien rodé qu'elle a mis au point avec son chien, Mister Bones, et leur ami, Orin.
Ils jouent leur petite comédie au coin d'une rue : à la nuit venue Aggie tombe dans les pommes aux pieds d'un monsieur qui leur paraît riche, Orin s'approche et tente de voler ce qu'il peut et Mister Bones... Oui, il a aussi son rôle à jouer, mais je ne vais pas tout vous dire.
Enfin, un soir tout ne se passe pas comme prévu et "le monsieur riche" dévisage Aggie d'une drôle de façon !
Tout bascule alors !
On propose à cette petite qui n'a rien de jouer une nouvelle comédie : un nouveau chien, de nouveaux amis et surtout beaucoup d'argent...

C'est une histoire touchante et pleine de suspense.
Elle peut s'adresser aux bons lecteurs de fin de primaire, car elle est relativement courte, une centaine de pages, mais aussi aux collégiens (6°, 5°).

Lien : http://www.lison-raconte.fr/..
Commenter  J’apprécie          71
lire_pour_le_plaisir
  12 juillet 2012
Une gamine des rues qui ne mange pas tous les jours à sa faim, une « martyre » obligée de voler pour survivre, qui va rencontrer la chance de sa vie. Elle s'appelle Aggie et elle se cogne à un détective. C'est à Boston, USA dans les bas quartiers, le long des docks, dans les égouts plein de rats.
Agie a quatorze ans, Mister Bones (« Monsieur os » !) c'est le chien et Orin un garçon de 12 ans et demi qui en paraît 8. Au début ils sont cachés sous une plaque d'égout. Ils préparent un coup. Ils attendent pour détrousser un bourgeois, un riche passant selon un plan bien établi qui consiste à faire croire qu'un méchant chien (Mister Bones) attaque dans la rue un gentil petit garçon (Orin), avant que sa maîtresse (Aggie) intervienne pour mettre fin à ce qui n'était qu'une diversion le temps de soulager le passant de son portefeuille. Mais cette fois-ci…
Tout est dit. Il n'y a plus qu'à lire le livre… Maintenant… Aggie Barrie ne sait pas lire elle… Mais elle connaît plein d'autres choses, elle connaît la vie, la dureté de la vie ; et sa vie est ici écrite, c'est un vrai roman !
Lien : http://crdp.ac-amiens.fr/cdd..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lali
  13 septembre 2011
J'aime les histoires qui finissent bien. du moins, les histoires pour enfants qui finissent bien. Et Aggie change de vie de Malika Ferdjoukh finit bien. À mon grand soulagement. J'ai eu si peur que la petite Aggie, orpheline maltraitée, traînant sur les docks en compagnie de son chien afin de détrousser les riches pour s'offrir de quoi manger, devenue Maggie grâce à la supercherie d'un détective privé, perde tout le jour où on découvrirait le pot aux roses. Non pas les jolies robes, la belle chambre, mais l'amour d'une famille.
Or, Malika Ferdjoukh a choisi de ne pas punir davantage Aggie déjà tant blessée par la vie. Elle a choisi de ne pas jouer les moralisatrices. Elle a choisi l'amour. Et surtout de ne pas retirer l'amour qui a été donné.
Cela nous donne un bien joli roman, sans longueurs, fait de moments tissées de tendresse, un roman qui n'est pas sans faire un clin d'oeil aux orphelins de la littérature que vous reconnaîtrez sans les reconnaître. Oui, un bien joli roman. Dommage que ma filleule n'ait plus neuf ans. Il va sans dire que je lui aurais offert ce livre.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
zazimuth
  19 octobre 2012
Ici l'intrigue se passe en Angleterre, ambiance façon Dickens, une fillette élevée dans le misère et qui doit se débrouiller pour survivre. En fait, elle « travaille » pour un couple de parents adoptifs qui sont de vrais Ténardier : avec un petit voisin et avec l'aide de son chien, elle vide les poches de riches bourgeois guettés à la nuit tombante à la sortie des auberges. C'est ainsi qu'Aggie va rencontrer pour la première fois Pemberton Rushworth, détective privé chargé de retrouver la fillette disparue d'une riche famille. Or il se trouve qu'Aggie est son portrait craché... même s'il lui manque les bonnes manières.
Pour échapper à son existence misérable auprès de pseudo-parents adoptifs qui ne l'aiment pas, la fillette va accepter de se faire passer pour la petite Margaret miraculeusement retrouvée mais malheureusement amnésique. Aggie découvre une vie de famille aimante, où elle est choyée aux côtés de sa « cousine », vêtue, nourrie et logée comme une princesse mais la vérité ne risque-t-elle pas d'éclater un jour ?
Une belle histoire à l'héroïne attachante.
Lien : http://toutzazimuth.eklablog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CDICOLLEGEGeorgesBesseLOCHES
  07 juillet 2015
Les personnages ne savent pas comment se nourrir. Ils vont voler de l'argent dans les poches des passants. Comment vont-t-ils s'en sortir ? Quelqu'un va-t-il les aider ? J'ai trouvé l'histoire intéressante car il montre le passage de la vie difficile d'une jeune fille dans la rue à la vie d'une jeune fille royale. le livre est sympa et assez simple à lire . Il y a beaucoup d'action ! Je conseille à tous de le lire.
Julie C.

Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
manU17manU17   01 février 2019
Bramberry Hall était une imposante demeure en pierre claire, posée sur une pelouse tellement brillante qu'on l'aurait crue chaque jour astiquée par un domestique dévoué à ce seul but.
Commenter  J’apprécie          140
Pays_des_contesPays_des_contes   16 juillet 2011
- Comment as-tu atterri chez les Hume ? interrogea-t-il à brûle-pourpoint.
Elle plissa le front avec un bref arrêt de mastication.
- Comment qu’vous savez que c’est pas eux, mes parents ?
- Je me suis renseigné.
Entre pain, jambon et bouillon, elle raconta :
- Ils m’ont gardée à ma naissance. Ma mère, Ginnie Barrie, était servante chez eux. Ils la faisaient bosser dur. C’est Poodlespring, le laitier, qui m’a raconté. Même enceinte, elle devait laver la maison de haut en bas, les escaliers, la cour, porter les seaux… A l’accouchement, c’elle qui était lessivée ! L’avait plus de forces. C’est c’qu’il m’a raconté, Poodlespring. Alors,elle est morte, juste quand moi j’suis née, elle avait plus d’souffle…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Blandine54Blandine54   07 février 2017
Un jour à la mi-juin, après une série de "H aspirés" particulièrement réussie (les habitants en haillons du hameau de Hampton Court halent habituellement en hâte les hallebardes sur le chemin de halage), Pemberton Rushworth eut un de ses fameux très longs soupirs, un sourire éclaira son visage.
Commenter  J’apprécie          20
nynylange12nynylange12   29 mai 2014
Oui, Aggie était heureuse, et chaque matin en se réveillant, chaque soir en se couchant, elle se demandait ce qu'elle avait fait pour mériter tout cela. Dans ces moments-là,son cœur se recroquevillait, devenait froid, les yeux lui brûlaient, elle avait peur.
-Imagine, se disait-elle, imagine que la vraie Margaret apparaisse?
Commenter  J’apprécie          10
dreamteamdreamteam   19 mai 2014
Hume leva la bûche et de toutes ces forces qui étaient grandes, il frappa le chien en pleine gueule
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Malika Ferdjoukh (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Malika Ferdjoukh
Vidéo de Malika Ferdjoukh
autres livres classés : orphelinesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Quatre sœurs"

Comment s'appelle l’aînée des sœurs Verdelaine ?

Geneviève
Charlie
Marie
Aude

11 questions
48 lecteurs ont répondu
Thème : Quatre Soeurs, tome 1 : Enid de Malika FerdjoukhCréer un quiz sur ce livre
.. ..