AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782211069601
191 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (06/05/2003)
4.16/5   301 notes
Résumé :
Hortense, sur SA falaise, tient SON journal intime. Elle y raconte combien c’est dur d’être 1 sur 5, une parmi la multitude, surtout quand cette multitude est composée de : – Charlie qui veut tout réparer à la Vill’Hervé et regarder à la dépense au lieu d’épouser Basile le docteur, de vivre à ses crochets et de fêter Noël au foie gras. – Geneviève qui ment alors qu’elle ne ment jamais. – Bettina qui est odieuse avec les êtres les plus sensibles de l’univers, à savoi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
4,16

sur 301 notes

cicou45
  12 août 2019
Lorsque je disais dans ma critique du premier tome qu'il y a avait, parmi les cinq soeurs Verdelaine, certaines d'entre elles qui me paraissaient effacées, je faisait allusion à Hortense et l'explication nous est donné dans ce second tome qui lui est consacré. Voilà, il se trouve qu'Hortense a le trac lorsqu'elle doit parler en public, ce qui explique le fait qu'elle soit toujours plongée dans ses bouquins ou à écrire dans son journal intime mais le fait est que lorsqu'elle y parvient et que l'occasion lui est donné, non pas de parler d'elle mais d'incarner un personnage devant toute une assemblée, eh bien c'est tout simplement magique. Qui aurait pu penser que cette jeune fille, de onze ans à peine, très réservée et toujours vêtue d'un manteau gris marine depuis la mort de ses parents, avait un tel talent caché en elle ?
Ici, une nouvelle fois, nous faisons la connaissance d'un nouveau personnage en plus des cinq soeurs : il s'agit de Mugette, la petite voisine qui doit avoir à peu près l'âge d'Hortense et qui est apparemment gravement malade même si le lecteur ignore de quoi elle souffre jusque dans les dernières pages. Alors que Muguette et Hortense sympathisent, si l'une doit veiller à ce que son état de santé ne s'aggrave pas, l'autre doit sérieusement travailler son trac. C'est ainsi qu'elle va prendre des cours de théâtre et si son prof y est pour beaucoup dans sa transformation, autant dire que Muguette ne sera pas aussi oisive dans cette métamorphose et qu'elle aura elle aussi son rôle à jouer dans toute cette histoire. Quant à Bettina, l'une des soeurs aînées d'Hortense, elle croit qu'elle est en train de tomber amoureuse mais c'est trop la honte : vous pourriez, vous, tomber amoureux (se) d'un mec qui a un pif énorme et des oreilles de chou-fleurs ? Sérieux, c'est trop la honte - du moins, ça l'est pour Bettina qui se rendra compte que non seulement il n'y a pas que les apparences qui comptent -surtout si ce n'est que pour se faire bien voir auprès de ses copines- mai qu'en plus, si l'être en question est vraiment adorable et que l'on est accro de lui, il n'y a pas de raison de se cacher !
Quant aux autres soeurs, eh bien si vous voulez vraiment savoir ce qui leur arrive dans ce second tome, je ne peux que vous recommander de le lire avant que je ne vous raconte toute l'histoire.
Un graphisme très bien travaillé avec des couleurs vives (j'adore) et un scénario vraiment très émouvant. Un second tome réellement à la hauteur du précédent et il me tarde de découvrir la suite ! Si je ne connaissais pas les romans d'origine, autant dire que l'association Cati Bauer / Malika Ferdjoukh est, selon moi, une véritable réussite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Myriam3
  10 octobre 2014
Dans ce deuxième tome des Quatre Soeurs, Hortense, 11 ans, qui était très discrète dans le premier tome, se révèle au lecteur mais aussi à sa famille et à elle-même. Jeune fille timide et renfermée, elle se fait recommander de suivre des cours de comédie. Elle rencontre également Muguette, une jeune fille comme elle atteinte de leucémie, venue se reposer dans la maison voisine.
Dans ce deuxième tome, les fantômes des parents sont beaucoup moins présents, eux qui apportaient de la légèreté lors de leurs apparitions. de fait, ce tome est plus chargé en émotion.
Bettina, une jolie peste égocentrique et vaniteuse, est le deuxième personnage le plus important ici; elle rencontre Merlin, un jeune garçon très laid et qu'elle fuit désespérément pour cette raison et sans vouloir reconnaître les sentiments qui naissent en elles.
C'est un plaisir de suivre cette famille et de rencontrer de nouveaux personnages, et les illustrations sont exquises.
Commenter  J’apprécie          230
orbe
  21 décembre 2014
Quatre soeurs est pour moi un formidable souvenir de lecture. le récit décrit à merveille les relations complexes de cinq soeurs qui vivent ensemble suite au décès de leur parent.
C'est pour cette raison que j'ai mis longtemps avant de me risquer à tenter cette transposition du roman en bande dessinée. C'est une réussite !
Deux tomes sont pour l'instant parus. Chacun, comme dans le roman, donne voix à un des personnages. Dans le premier nous entendons Enid, la plus jeune, avec une forte présence du fantôme de ses parents et du deuil.

Dans le second tome, Hortense, d'autres thèmes se superposent comme celui de la confiance en soi et du théâtre mais aussi celui de la maladie.

Les soeurs grandissent, ont des secrets, vivent les unes contre les autres tout en développant leur propre complexité.

L'histoire ressemble à la vraie vie avec ses chagrins mais aussi ses moments d'amour et de bonheur. Alors même que l'auteur s'avoue fille unique elle recrée de façon très réaliste la vie d'une famille de filles.
Le dessin est expressif. Il mélange une minutie dans les détails et une sorte de fondu style aquarelle. de plus le travail dans la mise en page est varié avec des passages qui évoque le journal intime et des vignettes qui envahissent une pleine page.
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
LesCroqueLivres
  08 mars 2018
C'est l'histoire de cinq soeurs orphelines: Enid, Hortense, Bettina, Geneviève et Charline la plus grande.
Elles essaient de continuer leurs vies après la mort de leurs parents. Hortense a trouvé sa passion et Bettina a trouvé quelqu'un mais c'est compliqué… Hortense va rencontrer une fille malade. Ce livre ne m'a pas plu, j'ai été déçue car je ne m'attendais pas à ça, je pensais que, les cinq soeurs allaient en vacances seules et que la plus grande de toutes (Charlie) allait partir avec un garçon qu'elle a connu pendant le trajet en laissant les quatre autres soeurs à la maison.
Alors que dans le livre il n'y avait pas ça je pensais que cela n'allait pas
être romantique et que Charlie n'aillait pas rencontrer un homme
et que Bettina aussi et même lui faire un bisous et aussi que Hortense allait faire du théâtre.
En lisant la 1ère de couverture je ne pensais pas à avoir cette histoire car je voyais que la jeune fille etait triste
Abigail

C'est vrai que je ne voulais pas lire ce livre au début…
L'histoire se passe à Vill'Hervé. Elle raconte l'histoire de quatre sœurs, Hortense, Enid, Geneviève, Bettina et Charlie qui essaient d'affronter la vie après la mort de leurs parents.
Hortense va rencontrer Muguette, la petite fille malade.
Bettina rencontre Merlin, le nouveau livreur de Nanouk, qui n'est pas d'une grande beauté.
Hortense a découvert sa passion pour le théâtre.
Ce livre m'a un peu déçue parce que je m'attendais à plus d'action. En voyant la première de couverture je pensais que les sœurs étaient dans un orphelinat, et que Hortense, la plus timide, allait s'enfuir pour essayer de réaliser un rêve et faire des études.
Mais j'ai bien aimé l'histoire entre Bettina et Merlin parce que j'ai trouvé ça un peu drôle.
Krystel
Au commencement, c'est l'histoire d'une jeune fille qui s'appelle Hortence. Depuis toujours, elle tient un journal où elle raconte ses faits et surtout ce qu'elle ne veut pas dire, ou avouer ( j'aurais voulu qu'elle exprime ses mésaventures à ses 4 soeurs). Elle vit avec ses soeurs depuis la mort de ses parents, Charlie, 23 ans, la plus grande de la famille, elle a laissé ses études de côté afin de s'occuper de ses petites soeurs ( c'est celle que j'apprécie car elle risque son avenir pour être avec sa petite famille). Puis il y a Geneviève, 16 ans, elle est boxeuse, c'est une jeune fille qui veut s'affirmer, elle devient la mère de la famille, elle s'occupe de la cuisine, des bobos (...etc.), bref c'est la maman.
(J'admire énormément Geneviève pour ce qu'elle fait). Ensuite, Bettina, 14 ans, est plutôt insupportable et méchante mais sensible au fond. Et la plus petite de la maison, Enid, 9 ans, adorable et avec beaucoup d'imagination.
Hortence a plusieurs rêves en tête jusqu'au jour, par hasard, sa prof de français remarque qu'Hortence est si timide. Elle conseille à Hortence d'aller au théâtre (elle voulait être comédienne)....etc... .
mais ma première impression avant de lire le livre, je pensais lire une histoire où il y aurait beaucoup plus d'aventures. ce que j'ai ressenti lors de la lecture c'était pas grand chose mais il y a quelques passages du livre que j'ai bien aimés comme par exemple où un rat apparaît dans la maison et la petite famille est à la recherche du rongeur, j'ai aimé le passage car je l'ai trouvé amusant et rigolo ou par exemple quand les soeurs discutent et traitent leur tante de sorcière, puis soudain la vielle tante rentre dans l'entrée et entend la fin de leur conversation.
j'ai aussi bien aimé ce moment de l'histoire car je trouve une ambiance familiale et ça me fait rire. A part ça , je n'ai pas aimé le livre car je trouve l'histoire banale et pas originale dû tout.
Doua.k

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
alouett
  24 janvier 2014
A la Vill'Hervé, vous trouverez les cinq soeurs Verdelaine. Elles sont drôles, débrouillardes et surtout orphelines depuis que leur parents sont décédés dans un accident de voiture il y a bientôt deux ans.
La plus jeune, Enid, a 9 ans. Un peu garçon manqué, elle croque la vie à pleines dents ; elle fuit les tempêtes verbales de ses frangines et part au grand air dans l'immense jardin de leur propriété, passer quelques heures en compagnie de Swift sa chauve-souris ou de Blitz l'écureuil. Il y a aussi Bettina qui, du haut de ses 14 ans, est une adorable peste ; prétentieuse, capricieuse, coquette, ses grands airs cachent pourtant un coeur d'artichaut. Geneviève quant à elle s'occupe de toute l'intendance : elle soigne les bobos, s'occupe du linge et des repas, elle est sur tous les fronts à la fois pourtant, elle n'a que 16 ans. Pour compenser, elle suit des cours de boxe thaï en cachette. Charlie quant à elle est l'aînée. Âgée de 23 ans, elle a interrompu ses études scientifiques pour pouvoir travailler. C'est elle qui subvient aux besoins de toute la famille, c'est elle qui répare, bricole bref, elle n'hésite pas à remonter ses manches pour maintenir le manoir en état. Elle aime Basile, un jeune médecin, toujours prêt à l'aider en cas de besoin.
Mais je n'ai pas cité Hortense, la cinquième soeur. La plus taciturne, « elle lisait et tenait déjà son journal intime au berceau ». Renfermée, timide, mélancolique, Hortense a 11 ans et c'est elle qui, cette fois, nous accueille, ou du moins son journal intime, à l'occasion de ce second album des Quatre soeurs.
-
Ça pétille toujours autant à la Vill'Hervé. Basile a pris sa place dans le bastion féminin des Verdelaine et sa venue est toujours appréciée quoiqu'il arrive, son soutien est précieux. Et comme Basile, il sera difficile au lecteur de ne pas se sentir immédiatement accueilli dans cette petite tribu. Une fratrie qui change, qui grandit aussi à l'instar de la précieuse Bettina qui sait surprendre… tomberait-elle amoureuse d'un jeune homme à l'apparence disgracieuse alors qu'elle est si attachée au paraitre ? En tout cas, cela a le mérite de lui faire prendre un peu de distance avec la DBB (« Division Bête et Bouchée », surnom affectueux qu'Enid a donné à ce trio de copines composé de Denise, Bettina et Béhotéguy).
Hortense n'est pas en reste et cet album va lui réserver bien des surprises.
L'adolescence n'est pas une période facile à vivre. Encore moins dans le cas de figure qu'a imaginé Malika Ferjoukh où le lecteur découvre le quotidien de cinq orphelines. Pourtant, loin des clichés habituels, la scénariste développe un univers dans lequel la bonne humeur nous invite à sa table. Comme dans le premier volume, c'est ce constat qui nous frappe en premier d'autant que la couverture de ce second tome nous laissait largement penser le contraire. Pourtant, ce n'est pas les frimas de l'hiver qui vont rythmer cet opus mais bel et bien les feux de cheminée, les préparatifs de Noël et cette solidarité si forte entre les soeurs. Les choses sont si bien organisées qu'il nous est difficile de concevoir que leurs parents sont décédés il aussi récemment. Quoiqu'il en soit, la lecture regorge d'humour et de multiples petits rebondissements. Entre les humeurs des unes, les coups de foudre des autres, les tracas du quotidien, l'hospitalité que l'on offre à une nouvelle amie, l'arrivée de petits chatons dans la ferme d'à côté, les boums d'anniversaires organisés par les copains du collège, les peines, les trouilles…
Cati Baur quant à elle a trouvé le credo adéquat pour adapter en bande dessinée le roman de Malika Ferdjoukh. Un dessin rond, tantôt soigné tantôt fait à la volée et qui vient poser un petit caillou par-ci et un gros nuage par-là, de quoi s'immiscer encore plus aux côtés des habitantes de la Vill'Hervé. Des cinq soeurs, pas une ne ressemble à l'autre que ce soit de caractère ou d'apparence. Cati Baur s'est saisi de ça et semble avoir pris beaucoup de plaisir à illustrer rouquine, blonde et brunes… un vrai patchwork visuel qui vient épicer d'autant cet univers (disons-le) un peu déjanté.
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (3)
BDGest   28 mars 2014
Toujours agréablement mise en image et en couleur, l'histoire des Verdelaine continue d'être plaisante et goûteuse.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   18 février 2014
Présenté dans un format généreux pour un prix plus qu’abordable, ce roman graphique dense et intimiste séduira aisément bon nombre d’ados (et d’adultes) qui pourront y retrouver une part d’eux-mêmes.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   04 février 2014
Le travail graphique de Cati Baur est d'une très grande finesse, un peu rapide dans les angles, c'est vrai, mais il est touchant et sincère !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
NadaelNadael   10 janvier 2014
« Etre fille unique, j'aurais adoré. Puis je me rends compte que ça signifie cette chose affreuse : je me serais retrouvée orpheline à la mort de maman et papa, et alors j'ai un frisson. Pourtant c'est difficile d'être 1 parmi 5, une dans la multitude. »
Commenter  J’apprécie          100
cicou45cicou45   12 août 2019
"_Les belles ont le droit d'être méchantes avec les moches mais les moches ont exactement le même droit avec les belles...on appelle ça l'équilibre des espèces."
Commenter  J’apprécie          150
orbeorbe   20 décembre 2014
On entre dans la période des cachotteries de Noël. On essaie de ne pas être vu avec des achats, on s'enferme à double tour pour emballer des cadeaux qu'on fourre dans des endroits où ils sont censés n'être jamais découverts. On s'organise
Commenter  J’apprécie          90
YukoYuko   27 août 2018
Enid tritura son bonnet.
-Ca tire les cheveux, j’en veux pas.
-Tu vas avoir tes allergies aux oreilles.
-J’en veux pas. Enlève-moi-le.
-On dit : enlève-le-moi. Et, non, je ne l’enlève pas.
-Tu n’es pas ma grande soeur.
-Hélas si.
-Non, non, non, tu n’es pas ma grande soeur se mit à chantonner Enid. Moi, ma grande soeur, MA VRAIE GRANDE SOEUR, elle est très très très gentille.
-Eh bien, on est d’accord : c’est moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PalmyrePalmyre   21 juillet 2014
Le jeu de La Mélodie du bonheur est une méthode mi-Coué mi-Verdelaine pour se remonter le morale en en pensant qu'à des choses qu'on aime.
Commenter  J’apprécie          110

Videos de Malika Ferdjoukh (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Malika Ferdjoukh
Découvrez les coulisses de la création de Broadway Limited de Malika Ferdjoukh, ses inspirations, ses comédies musicales, ses nuits blanches...
Découvrez la série Broadway Limited ici : https://www.ecoledesloisirs.fr/recherche-avancee?search_api_views_fulltext=broadway
autres livres classés : soeursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Quatre sœurs"

Comment s'appelle l’aînée des sœurs Verdelaine ?

Geneviève
Charlie
Marie
Aude

11 questions
59 lecteurs ont répondu
Thème : Quatre Soeurs, tome 1 : Enid de Malika FerdjoukhCréer un quiz sur ce livre