AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Quatre soeurs tome 2 sur 4
EAN : 9782211069601
191 pages
L'Ecole des loisirs (06/05/2003)
4.11/5   248 notes
Résumé :
Hortense, sur SA falaise, tient SON journal intime. Elle y raconte combien c’est dur d’être 1 sur 5, une parmi la multitude, surtout quand cette multitude est composée de : – Charlie qui veut tout réparer à la Vill’Hervé et regarder à la dépense au lieu d’épouser Basile le docteur, de vivre à ses crochets et de fêter Noël au foie gras. – Geneviève qui ment alors qu’elle ne ment jamais. – Bettina qui est odieuse avec les êtres les plus sensibles de l’univers, à savoi... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
4,11

sur 248 notes
5
8 avis
4
8 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

Myriam3
  10 octobre 2014
Dans ce deuxième tome des Quatre Soeurs, Hortense, 11 ans, qui était très discrète dans le premier tome, se révèle au lecteur mais aussi à sa famille et à elle-même. Jeune fille timide et renfermée, elle se fait recommander de suivre des cours de comédie. Elle rencontre également Muguette, une jeune fille comme elle atteinte de leucémie, venue se reposer dans la maison voisine.
Dans ce deuxième tome, les fantômes des parents sont beaucoup moins présents, eux qui apportaient de la légèreté lors de leurs apparitions. de fait, ce tome est plus chargé en émotion.
Bettina, une jolie peste égocentrique et vaniteuse, est le deuxième personnage le plus important ici; elle rencontre Merlin, un jeune garçon très laid et qu'elle fuit désespérément pour cette raison et sans vouloir reconnaître les sentiments qui naissent en elles.
C'est un plaisir de suivre cette famille et de rencontrer de nouveaux personnages, et les illustrations sont exquises.
Commenter  J’apprécie          220
Shan_Ze
  18 novembre 2014
Dans ce deuxième tome, on découvre Hortense qui découvre le théâtre mais on fait aussi le tour des autres soeurs, comme Bettina, la coquette, qui veut refouler son amour pour le livreur de surgelés. On parle des petites bêtes comme les chats, le rat, la chauve-souris, une joyeuse communauté. Et bien sûr, quelques visiteurs...
Ca n'est pas toujours joyeux dans ce livre mais c'est plein d'énergie, de rires, parfois un peu de tristesse... C'est un livre jeunesse mais pour tous. Ca met un peu de joie au coeur en lisant un tome des Quatre soeurs.
Commenter  J’apprécie          90
BookShellFairy
  31 mars 2015
Après le premier tome où l'on s'attache tout particulièrement à suivre Enid. le seconde tome s'intéresse à Hortense : timide, renfermée, férue de livres et attachée à son journal intime comme une arapète à son rocher !
Elle va devoir se faire violence Hortense, sa professeure de français lui conseille d'aller voir un professeur de théâtre pour vaincre sa peur de parler en public...
... Sinon, on continue toujours à suivre les autres. Mais ce que j'apprécie tout particulièrement dans ce tome, c'est le soin apporté par Cati Baur pour faire apparaître la BD comme une extension du journal intime de Hortense.
Je ne sais pas si je suis assez claire : J'avais l'impression de lire directement son journal intime, les passages écrits le son en écriture manuscrite avec un fond de papier qui change de couleur parfois.
Bref, je sais que je me répète... Mais c'est toujours à lire sans plus tarder : C'est un énorme coup de coeur !!!
Commenter  J’apprécie          60
theannashaw
  07 juin 2018
J'ai continué ma préparation de mon summer spirit en relisant le second tome de la série Quatre soeurs de Malika Ferdjoukh. Second tome qui se passe en hiver et à noël qui plus est. Pour le summer spirit on a déjà trouvé plus inspirant. Mais en réalité c'est cela la force de Malika Ferdjoukh, insuffler cette impression de vacances, de liberté et de souvenirs d'enfance à chacun de ses livres.
Voilà les soeurs Verdelaine de retour à une période de l'année qui n'est pas forcément la plus simple pour elles. Sur le plan financier, Noël n'est pas trop raccord avec leur finance, sur le plan émotionnel toujours un peu dur de retrouver l'esprit des fêtes sans les parents. Heureusement il y a toutes les surprises que la vie offre et qui prennent la forme étonnante d'une nouvelle amie, d'un rat malin, d'un secret dévoilé… Bref pas le temps de s'ennuyer à la Vill'Hervé.
Et comme à chaque fois, peu importe le nombre de fois que j'ai lu cet ouvrage, la magie opère. La magie de l'ambiance, d'abord, créée par Malika Ferdjoukh qui a clairement écrit un livre sur le Hygge avant que le Hygge soit tendance. On est bien lové avec les soeurs Verdelaine dans leur salon, quand la chaudière marche, ou sous d'épaisses couvertures à jouer à des jeux inspirés par certaines de mes comédies musicales favorites.
Il y a les personnages aussi qui sont pour beaucoup dans la qualité extraordinaire de cette série. Parce qu'il porte son nom, ce tome est un peu plus centré sur Hortense, onze ans, très timide et le nez toujours fourré dans son journal. Hortense qui rêve secrètement de devenir actrice et pourrait bien voir son voeu exaucé avec l'aide de Muguette, la nouvelle et étrange voisine et celle de sa prof de français qui l'incite à suivre des cours de théâtre.


N'oublions pas les autres soeurs non plus. J'ai retrouvé avec joie Geneviève toujours fermement accrochée à son secret, Bettina qui apprend avec chagrin que « le coeur a ses raisons que la raison ne connait point », Enid en grande conversation avec son ami le gnome des cabinets et Charlie qui fait la chasse à Mycroft, le rat squatteur de la maison. Tout le monde est très occupé et nous offre autant de beaux fou rire que de sanglots ravalés.
Mais ce qui fait le tout, ce qui transforme tous ces éléments en un extraordinaire gâteau avec glaçage et cerise sur le dessus, c'est sans conteste la plume de Malika Ferdjoukh. Une plume qui manie à la perfection l'art de la métaphore, du langage imagé et des jeux de mots savoureux et intelligents à souhait.
Le tout mélangé donne un roman court mais intense, qui nous enveloppe comme un cocon, et éveille toujours en moi des souvenirs d'enfance, ceux de l'insouciance, de l'impression d'être en sécurité auprès des miens, ceux de la magie de Noël et de la neige, de la joie d'être au chaud quand dehors le temps est affreux. Il y a quelque chose d'intemporel et en même temps de délicieusement désuet dans la littérature de Malika Ferdjoukh qui me réchauffe de l'intérieur à tous les coups.
Un second tome aussi génial que le premier. Une tranche de vie dans tout ce qu'elle a de plus surprenant, beau et parfois dur à nous offrir. La deuxième saison d'une symphonie de la vie qui nous rappelle que ce sont les petits rien qui font les plus grands souvenirs et que le meilleur moyen de retrouver le sourire c'est de penser « à mes joies quotidiennes. Et tout alors va très bien. »
Lien : https://mabibliothequerose.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
tibwalovesstory
  16 août 2021
Ce lundi 16 août 2021, j'ai commencé ma semaine avec le deuxième tome de Quatre Soeurs, la saga best-seller de Malika Ferdjoukh : Hortense (l'hiver).
Dans ce second tome, nous apprenons à connaître Hortense, 11 ans, la plus timide des Verdelaine. Réservée, Hortense aime par-dessus tout lire et écrire dans son journal. Mais elle se demande aussi ce qu'elle pourrait bien faire de sa vie. Et le métier de comédienne la tente bien. L'arrivée de la jeune Muguette dans sa vie et l'inscription à un cours de théâtre va aider Hortense à se révéler à elle-même… et à ses soeurs.
Dans cette suite, il est surtout question de sortir de sa zone de confort et d'assumer ses choix et ses désirs. Hortense n'est pas la seule à se retrouver bousculée pour son bien. La plupart des personnages ressortent grandis de cette période de Noël qui leur aura apporté non pas ce dont ils avaient envie, mais ce dont ils avaient réellement besoin.
L'univers de l'autrice est toujours aussi charmant, ses héroïnes toujours aussi inventives pour sublimer un quotidien pas toujours facile à vivre. Les joies succèdent aux peines, et la vie et l'ombre de la mort continuent leur valse incessante, ancrant nos héroïnes dans une réalité avec laquelle elles apprennent chaque jour à composer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (3)
BDGest   28 mars 2014
Toujours agréablement mise en image et en couleur, l'histoire des Verdelaine continue d'être plaisante et goûteuse.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   18 février 2014
Présenté dans un format généreux pour un prix plus qu’abordable, ce roman graphique dense et intimiste séduira aisément bon nombre d’ados (et d’adultes) qui pourront y retrouver une part d’eux-mêmes.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   04 février 2014
Le travail graphique de Cati Baur est d'une très grande finesse, un peu rapide dans les angles, c'est vrai, mais il est touchant et sincère !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
YukoYuko   27 août 2018
Enid tritura son bonnet.
-Ca tire les cheveux, j’en veux pas.
-Tu vas avoir tes allergies aux oreilles.
-J’en veux pas. Enlève-moi-le.
-On dit : enlève-le-moi. Et, non, je ne l’enlève pas.
-Tu n’es pas ma grande soeur.
-Hélas si.
-Non, non, non, tu n’es pas ma grande soeur se mit à chantonner Enid. Moi, ma grande soeur, MA VRAIE GRANDE SOEUR, elle est très très très gentille.
-Eh bien, on est d’accord : c’est moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PalmyrePalmyre   21 juillet 2014
Le jeu de La Mélodie du bonheur est une méthode mi-Coué mi-Verdelaine pour se remonter le morale en en pensant qu'à des choses qu'on aime.
Commenter  J’apprécie          110
KorriganKorrigan   29 novembre 2014
Geneviève faisait les listes du réveillon ; Charlie, l'air torve, signait des t.i.p., envoyait des r.i.b. de la b.n.p.p., paraphait des c.i.l. de l' u.r.s.f. pour la n.r.s.u...
Commenter  J’apprécie          50
marlene50marlene50   18 août 2018
Laisse sa chance à Mycroft (le rat de la maison qui avait été baptisé ainsi par Hortense car il était retors, filou et suprêmement intelligent tout comme le frère de Sherlock, Mycroft Holmes)
Les hideux gagnent parfois à être connus.
Commenter  J’apprécie          20
sld09sld09   24 septembre 2017
Elle-même ne disait pas grand-chose à ses sœurs. Par exemple, elle n'aurait pas su préciser les raisons qui lui faisaient dissimuler ses cours de boxe thaïe. Elle savait seulement qu'elle ne voulait pas en parler. Et pour Enid, Hortense, Charlie et Bettina, ce devait être pareil. A cinq on ne peut pas se parler de tout. Ni même à deux d'ailleurs.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Malika Ferdjoukh (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Malika Ferdjoukh
------------------------------------------ Malika Ferdjoukh dévoile ses secrets d'écriture à l'occasion de la parution du roman policier fantastique "Portrait au couteau". Une interview réalisée à la librairie Hood, Paris 9e.
Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : https://tinyurl.com/ya2scuvg
autres livres classés : soeursVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Quatre sœurs"

Comment s'appelle l’aînée des sœurs Verdelaine ?

Geneviève
Charlie
Marie
Aude

11 questions
66 lecteurs ont répondu
Thème : Quatre Soeurs, tome 1 : Enid de Malika FerdjoukhCréer un quiz sur ce livre