AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 274993320X
Éditeur : Michel Lafon (23/11/2017)

Note moyenne : 4.64/5 (sur 7 notes)
Résumé :
LE PHÉNOMÈNE DE LA LITTÉRATURE ANGLAISE !

Oubliez tout ce que vous savez sur le pôle Nord. Coupez-vous une généreuse part de pain d'épice, installez-vous au coin du feu, et préparez-vous à rencontrer :
un garçon nommé William Molleroue ;
son père, M. Bob Molleroue ;
le Père Noël (le vrai !) ;
un elfe du nom de Trompnez ;
Brenda Gassante, la fille la plus méchante de l'école (voire du monde entier) ;
un bien vi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
calypso
  29 décembre 2017
Je n'ai pas vraiment l'esprit de Noël. L'effervescence qui règne autour des fêtes de fin d'année me laisse souvent de marbre et les téléfilms cucul la praline qui envahissent nos écrans à cette période peuvent me rendre totalement dingue si je tombe dessus. Et voilà que le Noëlosaure se retrouve entre mes mains ! Je n'ai peut-être pas l'esprit de Noël mais je suis très curieuse et je cède assez facilement aux tentations littéraires. Les arguments choc : couverture irrésistible et roman présenté comme « le phénomène de la littérature anglaise ». Comment dire non ? Et surtout, pourquoi dire non ? Bref, je me retrouve avec ce roman entre les mains et je me mets tout simplement à dévorer les chapitres un à un !
Alors, de quoi est-ce que ça parle ? le Noëlosaure, c'est l'histoire de William Molleroue, un petit garçon pas tout à fait comme les autres qui vit seul avec son père, Bob, un adulte pas tout à fait comme les autres non plus. Il faut dire que ce dernier voue un véritable culte à Noël. Il aime tellement cette fête qu'il possède un sapin de Noël secret dans son placard à vêtements et qu'il y pense chaque jour de l'année. Sa devise : « Chaque jour qui m'éloigne de Noël dernier me rapproche de Noël prochain. » Une bonne dose d'excentricité qui donne le ton ! William lui, sa passion, ce n'est pas Noël mais… les dinosaures ! Il y en a partout dans sa chambre et son rêve le plus cher est d'en avoir un vrai ! Il en rêve tellement qu'il en fait la demande au Père Noël. Ce qu'il ignore, c'est qu'une drôle de créature est née quelques jours plus tôt au Pôle Nord… Une créature comme on n'en avait jamais vu auparavant et qui suscite l'intérêt de tous, elfes comme Père Noël ! Et déjà, la lettre du petit garçon arrive jusqu'à la maison du vieux bonhomme vêtu de rouge… C'est le début de l'aventure !
Je dis oui, sans hésiter ! Si vous avez un enfant en âge de lire des romans d'environ 300 pages, foncez ! Si vous n'en avez pas, demandez-en un au Père Noël ou faites comme moi, lisez-le vous-même ! C'est une vraie réussite, l'univers créé est tout à fait cohérent - en dépit du côté totalement loufoque de l'histoire racontée, évidemment - et découvrir les particularités du Pôle Nord est un régal. Les personnages sont attachants, on rit de leur originalité mais on ne s'en moque jamais. Prenons Bob, par exemple, il y a une telle fraîcheur dans son apparente naïveté ! « Willouchou » est un petit homme que l'on a envie de serrer dans nos bras à chaque page. le Noëlosaure et le Père Noël sont tout aussi intéressants. Et que dire des elfes qui ne parlent qu'en faisant des rimes ? Il y a aussi des personnages plus antipathiques. Là encore, l'auteur a pris soin de leur offrir un beau portrait. Ils ne sont pas juste là pour nuire au héros. Et puis, franchement, qu'est-ce que c'est drôle ! Qu'est-ce que ça fait du bien ! Il y a une véritable profondeur, une belle réflexion sur l'amitié, la différence, le bonheur… Il faut également parler de cet autre point fort qu'est l'objet-livre : au-delà de la couverture qui, vous l'aurez compris, m'a beaucoup plu, j'ai apprécié les nombreuses illustrations qui accompagnent le texte. Le trait est en parfaite adéquation avec la candeur et la tendresse qui se dégagent du roman. La mise en page et la graphie ont également été travaillées : polices différentes, recours aux majuscules, etc.
C'est décidé, moi aussi, l'an prochain, j'écris au Père Noël !

Lien : http://aperto.libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          252
ramettes
  11 janvier 2018
Ce livre s'adresse aux enfants qui croient à la magie de Noël. Mon fils ne croit plus au père Noël mais vous voyez dans ses yeux qu'il ne faudrait pas grand-chose pour que le pays du père Noël existe pour lui. D'autres thèmes ont eu un écho en lui. Il adore les dinosaures et il a connu la vie qui devient pourrie à cause de ce qui se passait à l'école.
Dans un premier temps on est dans un monde plutôt positif avec quelques accros au bonheur parfait mais ce petit garçon de sept ans qui vit avec son père, qui a des copains, qui rêve de dinosaures et croit au père Noël. D'une autre part on passe de bons moments dans le ranch du père Noël. On découvre tout un monde magique où tout est possible… Tom Fletcher a créé sa vision du pôle nord, c'est assez original et drôle.
Dans un premier temps on imagine une histoire à la « bisounours » avec le petit garçon qui fait un voeu et qu'il se réalise… mais que Nenni ! William va subir des épreuves avant !
On a un bond de trois ans où d'un côté du monde on a Noëlosaure qui grandit et de l'autre William qui grandit et découvre la facette méchante du monde. Tous deux vont prendre conscience de leur différence face aux autres.
Nous allons découvrir une partie de la vie de William que l'on avait pas vu avant parce qu'elle avait été relégué à l'arrière plan. Quand tout va bien, il y a des différences qui perdent de leur importance, elles sont atténuées. L'arrivée de Brenda Gassante qui représente la méchanceté, elle est en colère et malheureuse et elle renvoi du négatif.
Quand l'univers de William bascule, c'est comme si un voile se déchirait et tout l'amour du père même excentrique ne suffit plus.
Le Noëlosaure aussi réalise que l'amour des Elfes et du père Noël ne suffit pas. C'est très important cet effet de miroir entre leurs deux vies.
C'est deux être étaient fait pour se rencontrer et c'est là que commence une autre période mais je préfère ne pas vous en dire plus pour que vous découvriez en même temps que William sa famille…
Les personnages sont attachants… bon ok on a un peu de mal avec Brenda Gassante quoique…
La particularité de ce roman c'est qu'il met en scène dans le rôle du personnage principal un enfant en fauteuil roulant, c'est rare que le handicap soit aussi mis en avant dans les romans. Ce que j'ai aimé, c'est de voir les personnages s'étoffer et évoluer. Les multiples rebondissements rendent la lecture très dynamique. Les pages aérées et les chapitres assez courts s'enchaînent facilement. Les jeunes lecteurs peuvent le lire aussi.
Les noms des personnages sont très importants et très significatifs mais je ne sais pas dans quelle mesure ils n'ont pas perdu de leur charme en étant traduits.
L'humour est très présent et cela permet de se trouver d'alléger les thèmes plus douloureux.
Non, je ne parle pas en faisant des rimes et je n'ai pas appris les chants des elfes… et la vague de mauvais temps ne viens pas du fait que j'ai essayé de chanter !
Il faut absolument que je vous parle de l'aspect livre-objet. La couverture est magnifique. le sourire sur les deux personnages principaux sont déjà une invitation à rentrer dans cet univers, mais de plus il ya le côté brillant et tous les codes de l'esprit de noël. Mais cela continue en ouvrant le livre, car il est illustré. On est dans les tons gris comme du crayon à papier, c'est très doux. Les dessins illustrent bien l'histoire et le Père Noël vaut son pesant de cacahuètes.
Nous avons aussi un "livre de chant des elfes" à la fin du volume à vous de chanter !
Il y a aussi des jeux typographiques et des onomatopées qui viennent apporter un petit plus que les enfants aiment.
Lien : http://ramettes.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
InMyBookWorld
  08 janvier 2018
Je ne pouvais pas passer à côté de ce livre pour les fêtes, et franchement, il est juste parfait ! Il va devenir je pense l'un des préférés de la maison à Noël, et se retrouvera sur notre petite table pleine de lectures de Noël chaque année à partir de maintenant.

Déjà, comment ne pas craquer pour la couverture ? Les illustrations à l'intérieur sont toutes aussi superbes, si ce n'est plus, car l'effet noir et blanc apporte de la profondeur et de la délicatesse.
Et puis, ce petit garçon, élevé par son papa, et qui adore les dinosaures, on a envie de le protéger dès le début.
C'est une jolie histoire touchante avec de jolis messages, mais c'est aussi drôle et magique !
J'ai adoré suivre les aventures du Noëlosaure, j'ai tremblé avec lui face au chasseur, et j'ai rit avec le Père Noël ! J'ai aussi versé ma petite larme tant j'ai été attendrie par la bonté de William, et son histoire tragique.
Une histoire qui commence en effet tragiquement, comme on le découvre. Il perd sa maman et l'usage de ses jambes dans un terrible accident. Mais il a un papa formidable et malgré les difficultés financières, et son handicap, William est un petit garçon heureux. Jusqu'à ce que son chemin croise celui de Brenda. Brenda est méchante et sans pitié. Elle va faire de William son souffre douleur. Très vite, William va perdre sa joie de vivre et va voir son handicap comme quelque chose d'insurmontable.
Heureusement, le Noëlosaure est là pour aider William à retrouver son chemin et à voir au delà des apparences et puis surtout, il va l'emmener dans le plus grand et le plus beau voyage de sa vie !

Dans les remerciements, l'auteur laisse entendre qu'il y aurait une suite des aventures du Noëlosaure, et ça c'est une merveilleuse nouvelle !
En bref, un roman qui se lit avec des étoiles dans les yeux, on aime les jeux de mots et les illustrations qu'on découvre à chaque page avec émerveillement, une lecture idéale pour la saison !
Lien : http://www.inmybookworld.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aelynah
  06 janvier 2018
Avant même de débuter ma lecture du Noelosaure j'ai profité avec bonheur de cette couverture magnifique à la tranche dorée, de son format un peu plus grand que les autres et surtout de ses illustrations drôles et magiques. Je l'ai donc feuilleté en évitant de me spoiler.
Et je l'ai enfin débuté.
L'utilisation de différentes polices et tailles de caractères au fil des pages accentue certains aspects de l'histoire et donne au jeune lecteur la sensation de rythme et de vie. Comment ne pas avoir le ressenti de l'importance d'une action, d'un mot ou d'une phrase lorsque celle-ci v saute aux yeux par sa taille ou son mode gras?
Comment ne pas non plus être attendri ou ébahi devant les graphismes à la fois épurés et pourtant détaillés des illustrations?
Et ensuite comment ne pas être emporté par la plume de Tom Fletcher lorsqu'il parle à notre âme d'enfant, à notre coeur pétri plus jeune d'histoire de la magie de Noel?
Commenter  J’apprécie          30
kadeline
  01 janvier 2018
Le père Noël, les rennes, un dinosaure, un gamin en fauteuil fan de dinosaures, il était fait pour moi.
Je ne sais pas ce que donne la version française mais franchement si vous avez des enfants de 8/10 ans dans votre entourage ou des grands enfants qui aiment encore les belles histoires de Noël offrez-le ou offre-le vous.
Entre l'objet livre sublime avec de belles illustrations et dans mon cas le CD de musique qui illustre aussi l'histoire, l'expérience de lecture est vraiment génial. C'est un conte de Noël moderne et pour enfants donc forcément il y a des clichés, des situations prévisibles, des personnages plutôt manichéens… mais c'est tellement bien fait qu'on passe au dessus et s'immerge dans l'histoire. C'est très bien écrit avec une jolie poésie qui marche bien pour une histoire de Noël. J'ai parlé de clichés, oui il y en a mais il y a aussi des choses qui les prennent à contrepied et passe des messages positifs et de tolérance. Petit coup de coeur pour l'idée de ce gamin au début de l'histoire est intégré au groupe, son fauteuil devient un élément du décor limite invisible. Forcément si on veut avoir l'aspect conte, ça ne va pas durer mais choisir un point de départ très positif vis à vis du handicap ça fait du bien, ça fait plaisir. C'est une belle histoire, toute douce qui va devenir pour moi une relecture incontournable de Noël.
En fermant ce livre, je n'ai eu qu'une pensée : faites en un dessin animé ça serait trop choudoudou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
calypsocalypso   29 décembre 2017
Tu es un être magique, je te le garantis. Mais tu ne le sais pas. Tu peux créer des mondes impossibles dans ton imagination. C'est ça, la magie. Tu vois ce qu'il y a de mieux dans les gens, dans le monde, dans la vie. C'est ça, la magie. Tu as conscience de l'importance de faire des bêtises, de s'amuser, de rire et de jouer, ce que les adultes ont oublié. C'est ça, la magie. Mais surtout, tu crois à l'impossible sans le moindre doute. Sans avoir besoin de preuves. Sans hésitation. C'est ça, la magie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
mybooksnteamybooksntea   22 décembre 2017
L'important, ce n'est pas que ceci ou cela soit mal ou bien, réel ou imaginaire, vrai ou faux. L'important c'est que ce en quoi tu crois fasse de toi quelqu'un de meilleur et de plus heureux.
Commenter  J’apprécie          30
JangelisJangelis   09 décembre 2017
William se coucha [...] mais pas avant d'avoir disposé une tartelette pour les rennes et une carotte pour le Père Noël [...] Je parie que vous vous dites que le Père Noël doit plutôt aimer les tartelettes, et les rennes, les carottes, mais comme le dit chaque année M. Molleroue, avec un air entendu : "C'est l'erreur la plus fréquemment commise, à propos de Noël !"
Commenter  J’apprécie          00
JangelisJangelis   09 décembre 2017
Ce traîneau était encore plus beau que dans les rêves les plus fous de William : il était brillant, étincelifiant et d'un rouge épatifiant ...
Commenter  J’apprécie          10
JangelisJangelis   09 décembre 2017
... et croire est la magie la plus forte qui soit. Croire est la seule magie qui rende le complètement impossible tout à fait possible, et le totalement infaisable assurément faisable !
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Tom Fletcher (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tom Fletcher
« LE » discours de marié de Tom Fletcher du groupe pop anglais McFly qui a fait un buzz mondial début janvier 2013.
autres livres classés : noëlVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
914 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre