AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207131904
Éditeur : Denoël (15/04/2016)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Dès que des gens par ailleurs notoirement fréquentables confrontent leurs avis sur les films qui viennent de sortir, la passion remplace peu à peu la civilité.
(...) Puis les choses s'arrangent lors d'énormes apothéoses consensuelles saluant l'évocation d'un nanar hautement gratiné. Extrait de la préface de J.P. Jackson Kitsch, délirant, ahurissant, " naturel " ou " cultureux ", le nanar est un film raté, forcément rigolo. François Forestier, avec un mauvais ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
alberthenri
  02 octobre 2016
Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que globalement, les occasions de se payer une franche tranche de rigolade sont assez rares.
Donc, quand une se présente, ne nous privons pas...!
Peu de livres m'ont franchement fait rire.
Certains San-Antonio, quelques passages de romans d'Alphonse Boudard..
Je dois dire, que je lis très peu "d'humoristes", et -au risque de passer pour un "pré-vieux"- surtout pas les "humoristes" actuels (guillemets de rigueur).
Voici que je retrouve dans mes (nombreux) livres celui de François Forestier, paru, et acheté en 1999...
De bons souvenirs que cette lecture. Mais d'abord, de quoi est il question ?
Qu'est ce qu'un Nanar ?
A mon avis, il en est de deux sortes : les Nanars très objectifs; séries z bricolées avec deux bouts de ficelles, des acteurs sans une once de talent, mal filmé, écrit avec les pieds, etc...
Dans le genre, la référence absolue demeure "Plan 9 from outer space" de ED Wood à qui Tim Burton consacra un film.
Et puis il y a le nanar subjectif, plus subtil à détecter, et qui n'est pas le Nanar fédérateur, celui sur lequel tout le monde s'accorde.
C'est plus dans cette catégorie que l'auteur est allé piocher.
Comme, il écrit sur un ton léger et ironique, la lecture de son bouquin est un vrai bonheur pour le (modeste) cinéphile que je suis !
Et puis, placer "Les dix commandements" de Cecil B. de Mille sur le même plan que Russ Meyer et "Faster pussy cat kill kill", il fallait oser.
Il a, et c'est pour notre plus grande joie!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          305
katiaeray
  16 mai 2016
François Forestier nous offre ici un florilège de films, dont certains sont très connus et reconnus et d'autres nettement moins. Il nous en fait la critique, d'une façon très personnelle, avec une touche d'humour parfois trash mais toujours drôle.
Pour ne pas trop spoiler, je vais tout de même vous en donner quelques exemples :
De Sophia Loren dans Deux nuits avec Cléopatre, il nous dit « Des obus de bombarde ! … Elle carbonise la pellicule, on ne voit rien et pourtant c'est indécent ce qu'on ne voit pas ».
Du fameux Top Gun avec le jeune Tom Cruise, François Forestier nous livre « C'est un film viril qu'on peut partager en deux : les scènes d'avion … et les scènes de douches fumantes ou de vestiaires douteux…»
Voilà quelques exemples que le lecteur peut retrouver dans cette anthologie du cinéma.
J'avoue avoir passé un très bon moment de lecture et quand en plus on connaît le film, c'est tout juste hilarant à souhait, et bien évidemment à prendre souvent au second degré, mais à mon sens toujours avec tendresse et justesse.
Même sans avoir vu ni connaître tous les films dont il est fait mention dans ce livre, je le trouve très bien écrit, que l'on soit cinéphile ou non. Je pense que ce livre mérite qu'on s'y attarde.
Les avis de François Forestier ne faisant que quelques pages, ce livre peut être lu en plusieurs fois, film par film… et peut être un atout pour faire un break entre deux romans, ce qui fut mon cas.
Petit bémol, en ce qui concerne la 4ème de couverture qui nous annonce certains films tels que La soupe aux choux et Independance Day, que l'on ne retrouve pas dans le livre.
Lien : http://katiaeray.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
Miguel33
  07 mai 2016
J'ai été intrigué par ce livre. François Forestier est journaliste et il est également nègre. C'est un spécialiste du cinéma. À travers sa vision décalée et un humour parfois décapant, il revisite une centaine de films à sa façon. Certains sont des horreurs absolues, d'autres sont mauvais sur les dialogues ou tout simplement datés.
Dans la préface, l'auteur précise qu'il a un peu retouché la liste de films proposés. Pourquoi en avoir supprimé certains ? Il ne l'explique pas et c'est dommage.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.aupresdeslivres.f..
Commenter  J’apprécie          10
jepi222
  13 novembre 2016
merci pour ce livre ; il y a longtemps que je n'avais plus ri comme ça !
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
LeFigaro   15 avril 2016
François Forestier a traqué avec un humour ravageur et une liberté de ton les films niais et mal écrits. Un bon remontant contre les chefs-d'œuvre ennuyeux.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
alberthenrialberthenri   02 octobre 2016
Top gun est un film viril qu'on peut partager en deux ; il y a les scènes d'avion (auxquelles personne ne comprend rien ; c'est juste des avions qui volent dans tous les sens avec des types qui aboient : "Tango, tango, pieds paquets, Charlie, goémon !"), et il y a des scènes de douches fumantes ou de vestiaires douteux (avec des dialogues du genre :"c'est dangereux, mais faut continuer". Continuer quoi ? Le savonnage des orteils ?).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
alberthenrialberthenri   02 octobre 2016
"Inch Allah", dit Jean-Claude Pascal ripoliné au brou de noix, coiffé d'une jolie descente de lit, l'œil cerné de réglisse. "Mektoub", répond Angélique, choucroutée au Magimix, visiblement émue d'avoir à dire une phrase aussi longue d'une seule traite.

Angélique et le sultan. (France, 1967)
Commenter  J’apprécie          90
alberthenrialberthenri   02 octobre 2016
Jacques Perrin, marin décoloré, veut Catherine Deneuve, danseuse raide, Michel Piccoli marchand de trompettes, désire Danielle Darrieux, bistrotière coiffée par Carita. Gene Kelly américain, cherche Françoise Dorléac, pianiste en chambre. George Chakiris, forain, rêve de West side story et conduit un camion Renault. Agnès Varda , Mme Jacques Demy pour l'état civil, passe en religieuse. Les demoiselles de Rochefort chantent (souvent faux), dansent (approximativement) et dialoguent (en alexandrins).
C'est particulièrement jouissif.
"Les demoiselles de Rochefort" (France 1967)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Video de François Forestier (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Forestier
Zemmour face à François Forestier. Extraits de l'émission "On n'est pas couché" animée par Laurent Ruquier et diffusée le 31 mai 2008 sur France 2.
>Cinéma, radio, télévision>Cinéma>Scénarios, scripts, critiques (192)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5459 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre