AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266163558
Éditeur : Pocket (02/04/2007)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 375 notes)
Résumé :
Il a suffi d'un échange de regards avec un inconnu croisé dans la rue pour qu'elle renonce à tout. Lorsqu'Alice Loudon se lance tête baissée dans sa relation avec Adam Thallis, elle ne connaît rien de lui, pas même son nom. Sous l'emprise de la passion, elle quitte son compagnon pour aller vivre avec Adam et l'épouse dans les deux mois qui suivent leur première rencontre. Mais à mesure qu'Alice découvre la personnalité complexe et tourmentée de son mari, ce qui n'ét... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (59) Voir plus Ajouter une critique
iz43
  15 avril 2019
Alice Loundon est une jeune femme qui a la tête bien sur les épaules. Elle travaille comme scientifique plus exactement sur la contraception féminine. Elle vit à Londres avec son compagnon Jake. Tout va bien dans sa vie.
Pourtant un jour, alors qu'elle s'apprête à se rendre chez le coiffeur pendant sa pause déjeuner, sa vie bascule. Elle croise le regard d'un homme, Adam. le coup de foudre est réciproque. L'homme l'attend. Alice suit son instinct et cède à ses pulsions. Elle suit Adam jusque chez lui. Adam exerce une attraction sur Alice. Les amants deviennent fusionnels, n'existant que dans le regard de l'autre.
Alice aime Jake et essaie de se raisonner pendant un moment. Mais folle amoureuse d'Adam, elle décide de tout plaquer pour Adam: Jake d'abord qui pensait s'investir encore plus dans leur relation et leur cercle d'amis.
D 'Adam elle ne connaît que peu de choses. C'est un alpiniste chevronné et héroïque puisque lors d'une expédition qui mal tourné il a sauvé plusieurs vies. Adam est un homme exigent, exclusif, possessif, intrusif.
Après l'avoir épousé, Alice gratte un peu le vernis et commence à douter. Adam a des zones d'ombres. Seulement Alice est seule. Son entourage est subjugué par Adam, le beau héros.
j'ai vraiment adoré ce thriller. L'angoisse monte peu à peu mais on comprend bien comment Alice se retrouve piégée et esseulée. J'ai eu beaucoup d'empathie pour Alice. J'ai trouvé ce roman intéressant car il aborde la violence conjugale et l'on perçoit comment il est difficile pour une femme de se sortir de cette spirale de violence quand son compagnon est quelqu'un d'apprécié.
Pour résumer, un roman chaud bouillant qui m' a filé pas mal de frissons !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
PiertyM
  30 janvier 2015
Il a suffit d'un seul regard pour que la vie d'Alice bascule, il a suffit d'une rencontre pour qu'elle abandonne tout pour suivre l'homme de ma vie, il a suffit que l'amour frappe son coeur pour que son coeur soit flexible à la violence...
Nicci French nous décrit un coup de foudre qui va s'ouvrir sur un amour passionnel, Alice n'a même plus une seule seconde à consacrer à la raison, tout d'elle ne respire plus que cet amour aux couleurs de crime passionnel, qui semble par moment la pousser au bord de la folie...
Commenter  J’apprécie          231
LiliGalipette
  01 octobre 2009
Alice Loudon mène une vie paisible. Scientifique émérite, elle conjugue travail et vie conjugale dans un équilibre parfait. Il suffit d'un regard avec un étranger pour qu'elle abandonne tout. Avec Adam, elle découvre la passion sans limite. Adam est un alpiniste héroïque qui a secouru un groupe de randonneurs. C'est aussi un homme en proie à de violents démons. Il refuse qu'on l'abandonne ou qu'on le néglige. Exclusif, il impose à Alice une transparence et une disponibilité de tous les instants. Son passé est flou. En voulant combler les blancs, Alice s'aventure en terrain dangereux. Jusqu'où ira Adam pour la garder et pour dissimuler son passé?
Mouaif... C'est un thriller. Pas ma tasse de thé (en porcelaine de Chine). Pour commencer, gros carton rouge pour la couverture de l'édition que j'ai choisie! Hors-sujet complet! Je me rappelle les cris et émois de mes camarades de classe qui l'ont lu en même que moi. Nous avions 15-16 ans, jeunes lycéennes impressionnables. Elles étaient toutes palpitantes et emballées par les exploits d'Adam et par sa féroce virilité (et féroce est bien édulcoré..). Et moi de considérer ce livre comme un gros navet et de me demander quelle fille normale pouvait avoir de pareils fantasmes! Non merci Tarzan, moi pas vouloir une lune de miel qui frôle l'asphyxie... Tout est trop "gros" pour moi dans ce genre de littérature: les personnages, les évènements, les situations. le manichéïsme des personnages est très vite agaçant. On a la gentille Alice qui quitte son gentil mari, et qui est bien punie puisqu'elle a brisé son mariage. Et on a le vilain Adam qui fait des vilaines choses, mais c'est normal, il est méchant. Un peu bêbête... Ca pourrait presque être rangé avec les Chairs de Poule s'il n'y avait les quelques scènes torrides entre Alice et Adam. Une petite analyse des prénoms pour finir. Alice, c'est une énième version du personnage de Lewis Carroll: la petite fille désobéissante qui perd ses repères dans un monde étrange et inquiétant. Mais c'est bien fait pour elle, elle n'avait qu'à écouter sa maman. Adam, c'est le premier homme pour Alice, dans le sens où elle découvre sa féminité et son potentiel sensuel avec lui. Ca rappelle vaguement, et il faut vraiment creuser, Eve qui se découvre nue et rougissante après avoir croqué le fruit défendu. Et encore une fois, c'est à cause d'Adam qu'on expulse la femme du Paradis (Ceci n'est pas une revendication ou un billet féministe...) Bref, ce n'est pas une lecture aussi désagréable que mon billet peut le laisser entendre. Il faut être réceptif au genre pour apprécier. Moi, ça me fait juste sourire au point de vouloir dire des bêtises à mon tour...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
paroles
  17 janvier 2015
Elle a tout quitté pour lui, comme ça subitement. Il a seulement fallu que son regard croise le sien pour qu'elle le suive. de lui, elle accepte tout jusqu'à sa violence. Elle n'arrive pas à se raisonner, d'ailleurs elle n'essaie même pas. Elle l'aime, il l'aime passionnément, à la folie.
Il est alpiniste et quand il n'est pas sur les montagnes, il... Mais que fait-il en fait. Elle, elle lui a raconté toute sa vie, mais lui n'a lâché que quelques faits. Elle sait, par contre qu'il a eu beaucoup d'aventures amoureuses. Comment lui résister ? Alors pour le connaître davantage, elle questionne ses amis, à lui. Elle apprend qu'une catastrophe s'est produite sur le Chungawat, une montage de la chaîne himalayenne. Des personnes sont mortes mais lui s'est comporté en héros et en a sauvé d'autres. Pourtant, il n'évoque jamais ce moment. Il n'aime pas être sous les feux de la rampe. Ça ne fait rien, puisqu'il ne veut pas en parler, elle cherche seule, questionne, fouille, et plus elle avance dans son enquête, plus elle se sent mal à l'aise...
Un thriller psychologique qui se lit facilement, tant on est accroché à son héroïne. On sent bien que cette passion dévastatrice est une menace pour elle, son équilibre mental, sa vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Pinklychee
  24 janvier 2016
Cela faisait un moment que je souhaitais découvrir la plume du duo Nicci French, et parmi les titres proposés chez mon libraire, Feu de glace m'a immédiatement tapé dans l'oeil.
Il a suffi d'un échange de regards avec un inconnu croisé dans la rue pour qu'elle renonce à tout: Alice Loudon ne connaît rien d'Adam Tallis lorsqu'elle entame une relation avec lui, pas même son nom. Sous l'emprise de la passion, elle quitte son compagnon pour aller vivre avec Adam et l'épouse dans
les deux mois qui suivent leur première rencontre. Mais à mesure qu'Alice découvre la personnalité complexe et tourmentée de son mari, ce qui n'était que simple curiosité va virer à l'obsession, menaçant peu à peu son couple et son équilibre mental. En fouillant dans le passé d'Adam, c'est sa propre vie qu'elle met bientôt en danger...
Je dois avouer que cette lecture m'a surprise, et pas toujours dans le bon sens. J'ai plus d'une fois été déroutée par les chemins empruntés par le duo d'auteurs, je ne savais pas où je mettais les pieds, et je pense que ce roman n'est sans doute pas le meilleur pour découvrir leur plume.
Nous suivons donc Alice, qui mène une petite vie tranquille et bien rangée auprès de Jake qu'elle s'apprête à épouser. Mais un jour, alors qu'elle pense profiter de sa pause-déjeuner pour aller chez le coiffeur, elle croise le regard d'un inconnu: magnétique, troublant, il la cloue sur place. Alice n'hésite pas à le suivre jusque chez lui, à avoir des relations sexuelles, avant de rentrer au bureau sans même connaître son nom. S'ensuit alors une relation exclusive, basée surtout sur le sexe, qui enferme Alice dans le mensonge jusqu'au moment où elle comprend ne plus pouvoir vivre sans lui, Adam, alpiniste. Elle envoie tout valser pour lui, et l'épouse dans la foulée...
Autant l'avouer de suite, Adam, Alice et moi, ça ne l'a pas fait. Difficile dès lors de se plonger dans l'histoire quand déjà on n'en aime pas les personnages principaux.
J'ai trouvé Alice faible, déjà pour suivre un inconnu comme ça dans la rue il faut en vouloir, avoir des relations sexuelles avec lui, je ne sais pas mais wow! Sous l'emprise de son amour pour Adam elle laisse ce dernier faire absolument tout ce qu'il veut avec elle. Si au début les jeux sexuels l'amusent, assez vite on s'aperçoit qu'elle est trop obsédée par Adam pour pouvoir lui dire non et que les choses vont quand même assez loin. Il lui faudra pas mal de temps avant de se réveiller et de comprendre que quelque chose ne va pas.
Les personnages secondaires sont intéressants, même si au fond ils ne jouent pas un rôle très déterminant. En même temps, Adam a tellement tendance à "écraser" les gens par sa présence que ces derniers restent dans son ombre, on ne voit que lui et c'est très bien retranscrit.
Adam, l'alpiniste, le héros, celui qui a sauvé des vies et qui refuse d'en parler semble avoir pas mal de zones d'ombre. Il cache ses secrets, refuse de se confier à Alice au point que celle-ci commence à enquêter dans son dos afin d'en savoir plus sur l'homme qu'elle a épousé: un comble! Et, bien sûr, ce qu'elle va découvrir n'est pas joli-joli...
Le gros point noir, c'est que pour le côté thriller, il faudra repasser! Au début, j'ai eu l'impression de lire un roman contemporain banal parlant d'une femme qui quitte tout pour vivre sa passion dévorante pour un homme et qui, hélas pour elle, déchante assez vite.
Et pourtant, petit à petit, le climat devient malsain. Si, dès le début, on se doute qu'Adam n'est pas clair, très vite on s'aperçoit que quelque chose ne tourne pas rond: il sépare Alice de son cercle d'amis, ils vivent collés l'un à l'autre 24h sur 24, il la surveille sans en avoir l'air...
L'atmosphère devient étouffante, et peu à peu on bascule du roman contemporain au thriller psychologique où la tension monte un cran après l'autre jusqu'au final, dont j'avais deviné certains détails tout en ne me doutant pas de certains autres.
Gros point noir également en ce qui concerne le résumé de quatrième, qui parle d'une certaine Adèle Blanchard: je m'attendais donc à que cette femme ait une place de choix dans le récit! Bon, dans un sens c'est le cas puisque c'est grâce à elle que les choses se décantent, mais il faut attendre d'avoir dépassé les 60% du livre avant que son nom soit mentionné. Je dois bien avouer que je déteste quand on nous promet monts et merveilles et qu'en fait on a droit à un pétard mouillé...
Bref, Feu de glace est un thriller psychologique honnête, même s'il ne restera pas longtemps dans les annales. Je continue cependant de penser que ce n'est certainement pas le meilleur titre pour découvrir la plume du duo Nicci French...
Lien : http://pinklychee-millepages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
LiliGalipetteLiliGalipette   21 mars 2012
Je levai les yeux vers les nuages, haussai les épaules et me mis à avancer d'un pas vif sur Cardamom Street dans l'espoir d'arrêter un taxi qui m'emmènerait jusqu'au salon de coiffure. Tout à coup je m'arrêtai net et le monde, autour de moi, s'embrouilla. Mon estomac se noua. J'eus l'impression que j'allais me tordre de douleur.
Il était là, à quelques mètres de moi. Comme s'il n'avait pas bougé depuis ce matin. Toujours vêtu d'un blouson et d'un jean noirs, sans un sourire aux lèvres. Il était juste là à me fixer. II me sembla que personne ne m'avait bien regardée auparavant. Je me sentis soudain très précisément consciente de ce que je ressentais, des battements de mon coeur, des mouvements de ma respiration, de la surface de mon corps qui me picotait sous l'effet conjugué de la panique et de l'excitation.
Il avait à peu près mon âge, une petite trentaine. J'imagine qu'il était beau, avec ses yeux bleu pâle, sa chevelure brune en bataille et ses pommettes hautes. Mais tout ce que je savais à cette minute c'est que ses yeux étaient rivés sur moi avec une telle intensité que j'avais l'impression de ne pas pouvoir sortir du champ de son regard. J'entendais ma respiration s'échapper par petits halètements rauques mais je ne bougeai pas, incapable de me détourner.
Je ne sais pas qui fit le premier mouvement. Peut-être me suis-je avancée d'un pas gauche dans sa direction, à moins que je ne me sois contentée de l'attendre. Quand nous nous sommes retrouvés face à face, sans nous toucher, les bras ballants, il a dit d'une voix basse : « Je vous attendais. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
infiniinfini   13 octobre 2015
Le désastre s'infiltre en silence , telle une lame de fond qui s'abattrait soudain sur une plage touristique .On ne l'aperçoit que trop tard , au moment où on ne peut plus rien faire , où il est impossible de résister , et elle vous enveloppe pour vous emmener au loin .
Commenter  J’apprécie          80
rosyttarosytta   12 octobre 2017
Le moindre de ses gestes portait l'empreinte de son courage intrépide et calme. Quand il me regardait d'un air songeur ou quand il me touchait, je ne pouvais m'empêcher de penser que j'étais l'objet de désir qu'il devait se risquer à conquérir. Et je voulais être conquise, de tout mon coeur. Je voulais être assaillie et vaincue. J'aimais qu'il me fasse mal, j'aimais me débattre avant de me rendre. Mais qu'en était-il de l'après, une fois que j'aurais été cartographiée, inscrite au nombre des victoires ? Qu'allait-il advenir de moi alors ? Sur le trottoir couvert de neige fondue grise, tout en me dirigeant vers la voiture empruntée, à six jours exactement de notre mariage, je me demandait comment il me serait jamais possible de vivre sans l'obsession d'Adam.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
iz43iz43   15 avril 2019
Nous nous marions vendredi, declara t il. Notre décision est soudaine, parce que l'amour l'est aussi.
Commenter  J’apprécie          140
lisonalisona   11 juin 2016
J'aurais dû avoir peur, ce qui était d'ailleurs le cas, mais ce n'était pas lui, cet inconnu, que je craignais. c'était de moi-même que j'avais peur. Je ne me reconnaissais plus. Je me dissolvais dans le désir que j'éprouvais, comme si les contours de mon corps perdaient de leur substance.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Nicci French (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicci French
Nicci French - Terrible jeudi, le jour de l'innocence perdue .A l'occasion du Quai du Polar 2015, Nicci French vous présente son ouvrage "Terrible jeudi, le jour de l'innocence perdue" aux éditions Fleuve Noir. Retrouvez le livre http://www.mollat.com/livres/french-nicci-terrible-jeudi-jour-innocence-perdue-9782265098923.html Notes de Musique : © Mollat https://www.facebook.com/Librairie.mollat/ https://twitter.com/LibrairieMollat http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/ https://vimeo.com/mollat https://instagram.com/librairie_mollat/ https://www.pinterest.com/librairiemollat/ http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ https://soundcloud.com/librairie-mollat http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1748 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..