AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782355929298
384 pages
Éditeur : Editions Ki-oon (17/03/2016)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Tokyo, 1968. Les mouvements étudiants tournent à l'émeute et l'agitation gagne le Japon. Pour
essayer d'échapper à son lourd passé criminel, Norio Nagayama rejoint la capitale dans l'espoir d'un nouveau départ. Au Village Vanguard, bar jazz dans lequel la jeunesse révolutionnaire nipponne a ses quartiers, il fait la connaissance de Takeshi Kitano, un jeune comique raté qui tente de faire carrière dans le cinéma. Le grand projet de Takeshi : Unlucky Young Men... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Alfaric
  25 mars 2016
Les éditions Ki-oon, plus habitués aux shonens et aux shojos, nous offrent un seinen tellement ambitieux qu'on peut sans équivoque le qualifier de gekida moderne (et dans une superbe édition au format comics s'il vous plaît, intitulée collection Latitudes !)…
Mais après tout, le manga seinen est l'héritier des mangas dramaticos-sociaux des années 1960/1970 censurés par le Japon bien-pensant (vous savez, celui qui a répondu à Hiroshima par des unités antiémeutes, et qui répond à Fukushima par la censure et le réarmement : encore des zélites humainement incompétentes, qu'on vouera volontiers aux gémonies) !
Japon, 1968. La jeunesse désenchantée qui n'a connu que la pauvreté de la reconstruction post Seconde Guerre Mondiale accède enfin à la société de consommation… Mais tandis que certains mènent la belle vie, beaucoup de gens restent dans la galère ! C'est vous dire comment toutes les thématiques du conflit de génération propre à cette époque où la jeunesse représente un tiers de la société sont ici démultipliées… (Surtout qu'ici, c'est ceux qui ont été cause du malheur du peuple japonais qui s'en sortent le mieux ! Décidément les homines crevarices savent tourner les choses à leur unique profit… Qu'ils soient tous maudits !)

Le récit de ce tome 2 continue de se dérouler dans les coulisses d'une Histoire qui est esquissée plutôt que dessinée, avec des personnages historiques tellement fantasmés qu'on franchit la frontière de l'uchronie. Une belle histoire d'amitié sur fond de nihilisme car les horreurs du Japon Impérial et la misère du Japon d'après-guerre hante une génération perdue tentée par la destruction ou l'autodestruction à travers les suicides individuels ou collectif !
- dans un 1er temps on suit le récit de deux pères policiers en conflit avec leurs fils révolutionnaires… faute de pouvoir châtier leur progéniture, ils se vengent sur la progéniture d'autrui et ce faisant ne font que répéter leurs erreurs et accentuer la tragédie
- dans un deuxième temps les trajectoires individuelles s'entremêlent…
Yoko 2 quitte le mouvement pour rejoindre N alors que Yoko 1 quitte N pour rejoindre le mouvement malgré tout ce qu'il lui a fait subir, T suit les traces de N tandis que N suit les traces de T et le passé tragique du serial killer repenti resurgit…
Et tous se retrouvent pour l'assaut sur l'université de Tokyo, où Yoko 1 est entourée d'un étudiant marxiste prêt à tout pour elle et d'un cinéphile pervers prêt à tout pour se servir d'elle…
- dans un 3e temps, les 300 millions de yensreviennent dans le récit…
Yoko 1 bascule dans le nihilisme et veut les utiliser pour acquérir une Arme de Destruction Massive auprès de l'URSS
La team N remonte la filière pour empêcher Yoko 1 de parvenir à ses fins et enfin la ramener à la raison
La police remonte la filière pour que Yoko 1 parviennent à ses fin et ainsi décrédibiliser les 68tards
Epilogue plein d'amertume :


Un manga riche et dense tant sur le fond que sur la forme, superbement exécuté par le scénariste Eiji Otsuka ("MPD Psycho", "Kurosagi, livraison de cadavres"), qui remplace les expressions émotionnelles des personnages par des poèmes de l les haïkus de Takuboku Ishikawa, et le dessinateur Kamui Fujiwara ("Dragon Quest : Emblem of Roto") qui réalise un découpage impeccable inspiré du cinéma Nouvelle Vague, mais au ton très froid, dans le style des romans naturalistes d'Emile Zola, et qui nécessite une connaissance de l'histoire et de la culture de l'ère Showa pour pouvoir être apprécié à sa juste valeur. Donc si le résultat est impressionnant, je ne pourrais pas le recommander chaudement… Ah oui, sinon merde aux prescripteurs d'opinion parlant de personnages mous, d'intrigue creuse et d'une édition faiblarde... La vie est plus forte que leurs commentaires pisse-froid !

Challenge Pavés 2015-2016 2/2
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Tachan
  28 janvier 2018
Une suite magistrale et encore plus forte que le tome 1. Les auteurs approfondissent leurs personnages et le background est toujours aussi prenant. C'est juste dommage de ne pas avoir un vrai appareil critique pour bien saisir toutes les références historiques.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
BullesEtOnomatopees   08 juin 2016
La forme, très littéraire, pourra dérouter certains lecteurs, mais ceux qui persévèreront ne le regretteront pas.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   06 juin 2017
- Pourquoi les garçons courent toujours après des filles plus vieilles qu’eux ? Pour qu’elles leur apprennent la littérature et le sexe ?
Commenter  J’apprécie          81
AlfaricAlfaric   24 mars 2016
Si le cinéma capturait les mêmes images que la télé, il perdrait sa raison d’être !
Commenter  J’apprécie          130

Videos de Kamui Fujiwara (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kamui Fujiwara
"Dragon Quest - Les Héritiers de l'Emblème" - Bande Annonce Manga
autres livres classés : cambriolageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
908 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre