AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 236624133X
Éditeur : Cambourakis (26/08/2015)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Oscar n'aime pas la nuit, il préfère jouer, courir, dessiner... mais surtout pas dormir ! Alors, patiemment, sa maman - qui, elle, aimerait bien dormir de temps en temps - lui explique toute la richesse que recèle l'obscurité, pour peu qu'on laisse vagabonder ses sens et son imagination : la lumière éteinte, le noir s'allume et l'enfant s'endort dans la douceur de ses mille nuances, du noir un peu bleu au noir tout chaud ou lumineux. Un album d'une grande tendresse ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Bazart
  14 février 2016
Oskar n'aime pas la nuit. Tous les soirs alors que le soleil part se coucher, lui refuse de faire de même. Ses parents vont devoir lui expliquer pourquoi on ne doit pas enlever la nuit…
Un livre jeunesse qui, comme pas mal d'autres parutions récentes en littérature enfantine, se penche sur la question du sommeil pour les enfants, une étape souvent redoutée par les enfants et les parents, tant tous les parents du monde ont connu cette difficulté d'endormir son bambin.
Les illustrations de Simone Reas poétiques et tendres , toutes en douceur et raffinement, ont cette facilité d'accompagner en images ces jolis textes sur les difficultés de l'endormissement.
Une histoire douce et rassurante ce qui aide à préparer à faire de doux rêves, et qui nous rend apaisé, avec des étoiles plein les yeux et l'esprit suffisamment léger pour pouvoir s'endormir...
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          240
bibliobrest_album
  10 décembre 2015
A partir de 4 ans
De l'avis général, les illustrations de l'album sont à la fois douces et plaisantes grâce à l'utilisation du crayon de couleur sur fond blanc. le format à l'italienne quant à lui, étire les dessins au fil des pages comme pour renforcer l'idée de lenteur concernant l'attitude du petit garçon qui cherche à retarder l'heure du coucher. Si ce livre a beaucoup plu aux enfants, certains adultes ont tout de même été surpris voire agacés face à l'inertie du père et la patience « insupportable » de la mère. Cette impression aurait-elle été la même si les rôles avaient été inversés ?
Commenter  J’apprécie          10
delewiel
  22 novembre 2016
beaucoup aimé l'histoire, je me suis retrouvée en tant que maman, et je me vois bien la lire à ma petite. Très poétique, très onirique et pourtant proche de notre quotidien. J'aime le graphisme soigné crayonné, le fonds crème du papier qui apporte une ambiance toute particulière (un peu comme quand on mets la lumière artificielle el soir). J'aime également la "fatigue de la maman" qui est représenté à mon sens avec beaucoup d'humour et les clins d'oeil au chat qu'on voit par moment déambuler. Un livre qui m'a conquis.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Ricochet   08 avril 2016
Des dialogues tendres et approfondis pour donner des idées aux parents sur une inquiétude si communément partagée.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
bibliobrest_albumbibliobrest_album   10 décembre 2015
- Mais il n’y a qu’une seule couleur dans le noir, dit Oskar
- Ah, vraiment ? dit maman. C’est que tu ne l’as pas regardé assez longtemps. Il y a le noir tout doux de ton doudou, le noir bleu de la fenêtre, le noir brillant de ton cheval à bascule, le noir poilu du chat Edouard, le noir qui mouille de ton biberon et le noir laineux de mon pull. Il y a le noir lumineux tout autour de la lune, le noir bien chaud sous ta couette et le noir plein d’histoires de tes livres d’images.
- Alors, je veux allumer le noir, dit Oskar.
Et maman éteint la lumière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ClioInoClioIno   31 mars 2018
On ne peut pas enlever la nuit. Ce n'est pas un vêtement trop petit. Ce n'est pas comme les lunettes noires, ou des mains sur tes yeux. On ne peut pas l'enlever, la nuit. Mais on peut y faire des cabanes.
Commenter  J’apprécie          10
ColetteEtMadoColetteEtMado   24 avril 2016
Oskar regarde le noir tout doux de son doudou, le noir bleu de sa fenêtre, le noir brillant de son cheval à bascule, le noir poilu du chat Edouard... Il n'a pas le temps de voir le noir lumineux tout autour de la lune.
Ses yeux se sont fermés. Il est déjà en train de rêver.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Hélène Gaudy (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hélène Gaudy
UN MONDE SANS RIVAGE | ?À l'orée du XXe siècles, mes personnages sont dans une espèce de frénésie, d'appétit, de saisissement du monde : ils veulent cartographier, posséder, dominer, découvrir.? Hélène Gaudy
? Paru le 21 août #RL2019 #RentréeLittéraire Également disponible en livre numérique https://rentree.actes-sud.fr/#Gaudy
autres livres classés : nuitVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1066 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre